Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

L'huile de nigelle : bonne pour apprendre et mémoriser

4 Avril 2016, 16:21pm

Publié par patybio

L'huile de Nigelle à utiliser par voie interne !

L'huile de Nigelle à utiliser par voie interne !

Genre de renonculacées, dans lequel on distingue : 1° la nigelle cultivée, dite vulgairement nigelle, poivrette, toute-épice, patte d'araignée, araignée, nielle, dont les semences sont appelées cumin noir et faux cumin ; c'est la nigelle de Crète de certains auteurs ; 2° la nigelle de Damas, dite vulgairement herbe aux épices et herbe de toute-épice, noms donnés aussi à la nigelle cultivée ; la nigelle de Damas est appelée encore araignée, cheveux de Vénus, barbiche, barbe de capucin, patte d'araignée ; 3° la nigelle arvine, nommée vulgairement nielle, mot employé parfois pour désigner tout le genre nigelle, [Legoarant]

http://www.littre.org/definition/nigelle

Nigelle

Nigelle

INFO RECHERCHE !

L'huile de nigelle : bonne pour apprendre et mémoriser ?

Des recherches archéologiques nous avaient mis sur des pistes des graines de nigelle (Nigella sativa) retrouvées dans la tombe de Toutankhamon !Une récente recherche semble indiquer que cette plante, également décrite dans la Bible, ne nous a pas encore livré tous ses secrets. En particulier, des études animales montrent qu 'elle pourrait améliorer les capacités d'apprentissage et de mémorisation, tout en ayant des effets neuroprotecteurs. Une étude sur l'humain montrait après un mois de traitement à raison de (500mg d'huile de nigelle par jours), un effet sur l'humeur, l'anxiété et la mémoire.Une molécule passant facilement la barrière hémato-encéphalique et pouvant donc moduler nos neurones en neurotransmetteurs.

Complementary and Alternative Médecine (janvier 2016)

"Plantes et Santé"

L'huile de nigelle : bonne pour apprendre et mémoriser

Quelques conseils par Julien pour utiliser l'huile de Nigelle pour vos soins :)

Voir les commentaires

Virus et bactéries renforcez votre immunité !

16 Décembre 2015, 14:50pm

Publié par patybio

Renforcez votre immunité !

Renforcez votre immunité !

  • Virus et bactéries renforcez votre immunité

 

 

Les infections hivernales s’inscrivent dans un contexte où notre système immunitaire est affaibli. Voici nos conseils pour maintenir en équilibre nos défenses quand elles sont menacées par des microbes.


À la recherche de l’équilibre immunitaire

La maladie infectieuse au sens large, bactérienne, virale ou fongique, est l’envahissement de l’organisme par des microbes qui profitent d’un terrain favorable pour s’installer et se développer en l’absence de défenses immunitaires suffisantes. Cette notion de terrain est fondamentale en infectiologie, le maintien d’une bonne immunité et de conditions d’hygiène appropriées constituent la base de la lutte contre les infections car il est plus simple de prévenir que de guérir… Dès lors, il existe deux axes de travail : réduire la présence des agents pathogènes et stimuler l’immunité de l’organisme.

L’équilibre de la relation de notre organisme avec son environnement peut se concevoir comme une forme d’écologie miniature. Afin de favoriser cet équilibre, on peut même aujourd’hui consommer des probiotiques. Ces derniers assurent la stabilité de notre flore intestinale et par extension de notre immunité tout entière.

Afin de réduire la présence de germes pathogènes, il faut bien entendu suivre les règles d’hygiène de base. Pour fonctionner harmonieusement, l’immunité nécessite certaines vitamines et des minéraux. C’est pourquoi en hiver on conseille les aliments riches en vitamine  C (kiwi, orange, cresson, mâche, persil, chou cru, etc.). Ceux riches en soufre et à l’action anti-infectieuse comme l’ail, l’oignon, l’échalote, le poireau sont également à privilégier. Sans oublier toutes les courges, riches en précurseurs de la vitamine  A, les fruits de mer et les algues, gorgés de minéraux (sélénium, zinc, cuivre). 

Des plantes pour stimuler l’immunité

Limmunité de notre corps comprend un grand nombre de cellules spécialisées (globules blancs de différents types) mais aussi des substances sécrétées (anticorps et autres). C’est sans doute le système le plus complexe de notre organisme, en perpétuelle adaptation et dont le bon fonctionnement est essentiel.

Certaines plantes ont la capacité de stimuler cette immunité comme l’échinacée. Cette plante d’origine américaine était déjà connue des Indiens, qui en mâchaient la racine pour ses propriétés anti-infectieuses. Aujourd’hui, c’est la plante fraîche tout entière qui est utilisée, souvent en alcoolature, employée en cure pour prévenir grippe, infections ORL hivernales et même cystites.

De nombreuses études ont été menées sur l’échinacée mais son mode d’action n’est pas encore complètement connu… sans doute en raison de la complexité de notre système immunitaire dans son ensemble.

D’autres plantes ont une action tonique générale sur l’organisme et sont souvent considérées par les anciens comme des plantes de longévité, notamment parce qu’elles renforcent l’immunité. C’est le cas du ginseng, de l’éleuthérocoque ou, plus proche de nous, de la racine de gentiane.

La gemmothérapie est employée pour son action en profondeur sur les équilibres de notre organisme et deux macérats glycérinés de bourgeons sont très utiles dans la prévention des maladies infectieuses. Le cassis, Ribes nigrum, stimule la glande corticosurrénale, augmente l’énergie de l’organisme et combat les états inflammatoires. Et l’églantier, Rosa canina – qui apparaît comme le traitement idéal des infections ORL à répétition, notamment chez l’enfant – dynamise l’immunité et permet la régénération des muqueuses agressées par ces infections. 

Naturels et anti-infectieux

Lintérêt pour le formidable potentiel de la nature et de ses millions d’espèces de plantes, champignons et même animaux s’accentue alors que l’on prend conscience de leurs propriétés antimicrobiennes, qui le cas échéant peuvent même remplacer les antibiotiques. Ainsi, le développement des médecines naturelles nous offre régulièrement de nouveaux compléments alimentaires ou produits naturels très utiles pour combattre les agents infectieux.

Dans cette optique, l’apithérapie possède un potentiel considérable. Les abeilles sont d’inlassables ouvrières qui nous amènent de nombreuses substances précieuses. La gelée royale et la propolis bien sûr, mais aussi des miels spécifiques aux propriétés anti-infectieuses ou immunostimulantes. C’est le cas du miel de manuka. Il possède une action antiseptique et antibactérienne mesurée par un indice UMF (Unique Manuka Factor) qui va de 5 à 18. 

Plus proche de chez nous, le miel de thym est utilisé aujourd’hui pour soigner les plaies et les brûlures jusque dans les hôpitaux. Le pollen est connu pour sa richesse en protéines et vitamines, ce qui en fait un aliment de choix pour la convalescence, la dénutrition et tous les états de fatigue. Le pollen congelé de ciste est employé avec succès pour soulager la maladie de Crohn, maladie inflammatoire chronique, probablement liée à un dérèglement immunitaire

Afficher l'image d'origine(photo de ma boutique nature.fr)

Le règne fongique nous a donné le plus célèbre des antibiotiques, la pénicilline, mais on a depuis découvert d’autres molécules. La mycothérapie est d’ailleurs une branche importante de la médecine chinoise. Certains champignons sont disponibles en Europe. Maïtaké, shiitaké, cordyceps, rheishi, se vendent en compléments alimentaires ou au rayon légumes pour le shiitaké… Ce dernier possède des substances antibactériennes et de nombreux oligoéléments importants pour les défenses immunitaires : sélénium, zinc, vitamine B6. On peut encore s’attendre à de belles découvertes : il existe quelque 300 000 espèces de champignons. 

Le rôle de l’aromathérapie

Les plantes aromatiques qui sécrètent des huiles essentielles le font généralement pour se protéger des agressions : chaleur, déshydratation, prédateurs, maladies. C’est ce qui explique le pouvoir anti-infectieux de la majorité des huiles essentielles. La distillation à la vapeur d’eau permet d’extraire les principes actifs de ces plantes et de concentrer leurs propriétés dans les huiles essentielles. Ce qui vaut à l’aromathérapie un développement important depuis quelques années et le rôle d’un nouveau pilier de la médecine naturelle.

Une huile essentielle est en réalité constituée de nombreuses molécules aux actions synergiques. Cette diversité chimique limite le risque de mutation qui amènerait une résistance chez un agent pathogène. Les huiles essentielles constituent donc ce qu’il y a de plus proche d’un « antibiotique » naturel et il est même possible de réaliser un aromatogramme, comme on réalise un antibiogramme. Toutefois, l’action in vivo des huiles essentielles n’est pas due qu’à une action de destruction directe de la bactérie ou du virus. Elle est beaucoup plus large. Par exemple, l’origan vert, un des plus puissants antibactériens naturels, est aussi immunostimulant et tonique général de l’organisme ce qui accélère la guérison.

Des avancées notoires sont permises par la meilleure analyse des substances contenues dans les huiles essentielles. Le thym, par exemple, était considéré comme donnant deux huiles essentielles différentes. On regardait alors la couleur à la sortie de l’alambic : le thym blanc (contenant majoritairement des alcools) et le thym rouge (contenant majoritairement des phénols). Aujourd’hui la chromatographie permet d’affiner, on en distingue cinq, à dominante de thymol, linalol, géraniol, thuyanol, paracymène ; et les recherches continuent.

Cet engouement et le développement des échanges ont donné lieu à la distribution de nouvelles huiles essentielles. Mis à part le risque écologique de pillage de certaines ressources naturelles, l’aromathérapie devrait nous amener de nouveaux remèdes naturels très intéressants. Pour l’eucalyptus, par exemple, on en connaissait un seul dans les années soixante, l’Eucalyptus globulus, on en utilise une dizaine aujourd’hui. On sait désormais qu’Eucalyptus radiata est indiqué en inhalation pour les enfants… et nous ne sommes pas au bout de nos découvertes, il en existe plus de 600 espèces ! 

Echinacée (Pixabay)

Echinacée (Pixabay)

Quelques aliments riches en Vit C pour stimuler l'immunité ! photos" Patybio"
Quelques aliments riches en Vit C pour stimuler l'immunité ! photos" Patybio"
Quelques aliments riches en Vit C pour stimuler l'immunité ! photos" Patybio"
Quelques aliments riches en Vit C pour stimuler l'immunité ! photos" Patybio"

Quelques aliments riches en Vit C pour stimuler l'immunité ! photos" Patybio"

Merci à Julien ;)

Voir les commentaires

La fatigue ...Petits conseils utiles.

1 Octobre 2015, 14:09pm

Publié par patybio

P1100475.JPG

 

 

La fatigue   

 

Article rédigé : "Par Imbert Alexandre "

 

Flagada, épuisés, claqués, nous sommes 47 % à avoir éprouvé, au cours de l’année, au moins une période de faiblesse prolongée, voire d’épuisement complet. Le plus souvent, la baisse de régime a lieu entre novembre et mars, quand les frimas et le manque de lumière pèsent autant sur le moral que sur l’organisme.

 

 

Le « coup de pompe » correspond toujours à un signal d’alarme auquel il faut être attentif. Tant que la baisse de tonus ne dure pas plus de quinze jours, et surtout tant qu’on peut lui attribuer une explication évidente (stress, mauvaise nuit, démotivation, surcharge de travail, infection hivernale…), inutile de s’angoisser. Cette fatigue-là peut être combattue en adoptant certains réflexes qui ont fait leurs preuves.

 

 

Conseils généraux

Ils sont simples mais importants. Vous devez :
- faire un peu d’exercice (marche, natation, gymnastique, yoga),
- vous aménager des plages de repos, faire la sieste,
- pratiquer un dérivatif (musique, sorties, vie associative),
- protéger votre allié le plus précieux, le sommeil.

 

 

Conseils alimentaires

- Privilégier les céréales et les fruits secs pour le manganèse et la vitamine B. Les fruits de mer pour le cobalt et la vitamine B. La levure de bière pour la vitamine B. Les légumes verts et les fruits frais (kiwi, citron, orange, et acérola) pour la vitamine C.
- Recourir largement à l’ail, la cannelle, le gingembre, la menthe et le pollen qui ont derrière eux une longue tradition tonifiante.

Les aliments naturels

  • La gelée royale : miel de luxe destiné aux reines qui vivent beaucoup plus longtemps que les ouvrières. C’est un des aliments les plus riches en oligo-éléments, en acides aminés, en vitamines B (surtout B5). Elle contient également de petites quantités de vitamines A, C, D, E.

Vous la consommerez fraîche si vous habitez près d’un apiculteur, sinon en gélules (4 par jour).

  • Les germes de blé : ils sont obtenus en trempant les grains dans de l’eau et en les laissant germer deux jours. Ils constituent la partie vivante de la plante, renferment tous les constituants nécessaires à sa croissance et apportent 2 fois plus de calcium, 3 fois plus de magnésium et de phosphore, beaucoup plus de vitamines B, C, D et E.
  • La luzerne et l’avoine riches en minéraux, en vitamines A, B, D, E et en acides aminés. Elles sont très nutritives et dynamisantes.

Vous pouvez vous aider de céréales germées, disponibles en flacon de 50 ml (Boiron), qui contiennent, entre-autres, de la T.M. d’Avoine.
Prendre 30 gouttes dans un peu d’eau deux fois par jour.

La vitamine anti-fatigue

- La vitamine C est indispensable ici. Croquer 4 à 6 comprimés d’Acérola que vous pourrez alterner avec du guarana ou du tribulus.

Oligothérapie

Les apports d’oligo-éléments se font habituellement par l’alimentation qui doit être variée et de qualité, en encourageant la consommation de céréales, de fruits frais ou secs, de foie… Vous pouvez toutefois vous supplémenter en cobalt, cuivre, fer, magnésium et manganèse, en cas de fatigue. Mais pour être sûr de disposer de tous les oligo-éléments, recourez à l’eau Biocolloïdale qui recèle 72 oligo-éléments directement assimilables. Mettez 2 bouchons dans une bouteille de Mont Roucous. À boire un jour sur deux.

Homéopathie

- Kalium phosphoricum est le médicament homéopathique des fatigues intellectuelles après surmenage. Il est particulièrement indiqué en cas de faiblesse musculaire.

- Phosphoricum acidum est le médicament de l’épuisement mental. Signe spécifique : l’absence relative de faiblesse musculaire.

- Vous pouvez également vous aider de Phosphoricum acidum composé qui contient ces deux produits en 3 CH. Prendre 4 granules à sucer 2 fois par jour.

Phytothérapie

- Éleuthérocoque et Ginseng sont deux plantes adaptogènes qui facilitent la gestion des stress. Prendre 2 gélules de chaque 2 fois par jour ou en alternance.

Huiles essentielles

Pierre Franchomme, aromatologue de renommée internationale, a récemment mis au point une nouvelle gamme d’huiles essentielles et de remèdes naturels appelés Aroma-Nutrient, qui présentent des vertus exceptionnelles :

- Aroma-Nutrient 1 (aux racines de livèche et aux noix de muscade, enrichi en vitamine B6) : aide à purifier l 'organisme encrasé. Prendre
2 gélules 2 fois par jour pendant 10 jours.

- Aroma-Nutrient 3 (aux bourgeons de cassis et au pin sylvestre) : protège l’organisme des agressions diverses, le stimule et le tonifie. Ce nutriment est particulièrement indiqué dans les périodes de fatigue, d’épuisement, de vulnérabilité, ainsi que pour la souplesse des articulations. Prendre 2 gélules 2 fois par jour pendant plusieurs semaines.

- Aroma-Nutrient 6 (à la noix de muscade et à la mandarine, enrichi de gentiane jaune, de zinc et de vitamine B6) : aide à surmonter les états de stress, de mal-être et de tensions nerveuses.

 

Vous trouverez tous ces produits au Laboratoire Aromalia, sauf l’homéopathie disponible en pharmacie.

 

Mises en gardes :

Avant la prise de traitements même naturels à base de phyto, aromathérapie, vitamines et autres...Il est préférable de demander toujours un avis auprès d 'un pharmacien ou thérapeute de santé. Paty

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Retrouver les bons souvenirs, c'est guérissant !

23 Septembre 2015, 09:36am

Publié par patybio

Château du Touvet !

Château du Touvet !

 

 

Retrouver les bons souvenirs, c'est guérissant !

 

Interview de Christiane Lewin par Miriam Gablier, journaliste

 

Les émotions affectent notre santé globale car elles entraînent toute une série de réactions psychologiques et physiologiques. Notre organisme réagit très différemment, selon que l'on ressente de la joie, de la tristesse ou de la colère.

La régression positive est une technique développée par la Psychologie Biodynamique qui permet de se nourrir de nos bonnes mémoires. Et nous en avons tous. Cette technique affinée au fil d'une longue pratique clinique, propose de redéployer nos sensations agréables pour permettre un travail thérapeutique profond et bienveillant.


Une augmentation des chances de guérison
L'effet des émotions sur la globalité de notre organisme n'est plus a démontrer. L'activation du système endocrinien, particulièrement sensible aux contenus émotionnels de notre psyché, a par exemple été très étudiée par la science. Pour chaque ressenti, un cocktail hormonal est libéré dans le sang qui va ensuite affecter le fonctionnement de nos cellules. Et les recherches sur les effets du stress ne manquent pas ! Affaiblissement du système immunitaire, troubles cardiovasculaires, de la digestion, sans parler des troubles du sommeil ou autres perturbations neurologiques. Mais si le stress est très étudié, le bien-être commence aussi à attirer l'attention des chercheurs. Car le bonheur ça fait du bien ! « J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé » nous disait Voltaire. En effet, ces recherches mettent en évidence que les capacités de guérison du corps sont plus performantes lorsque nous nous sentons bien. « Les personnes optimistes ont tendance à avoir des défenses immunitaires plus puissantes que la moyenne des gens et une espérance de vie plus grande. A tel point que des personnes optimistes atteintes de maladies graves voient retardé le développement des symptômes et vivent plus longtemps. (1)»

 

Un élargissement du champ des possibles
Il est aussi intéressant de voir qu'au delà de leurs effets sur la santé, les émotions positives nous rendent plus disponibles à la vie. C'est à dire à l'imprévu, au nouveau, à la magie de l'instant. Quand nous nous sentons bien, nous devenons plus ouverts et adaptifs. Nous pouvons exprimer plus facilement nos potentiels et les chocs nous affectent moins. Les chercheurs B. Fredrickson et C. Braningan de l'Université du Michigan, ont mis en évidence que les émotions positives augmentent notre champ de perception là où les émotions négatives le réduisent. Ils montrent que les personnes ayant des émotions positives ont des schémas de pensée inhabituels, inclusifs et créatifs. Ils démontrent aussi que se sentir bien permet de constituer des réserves sur lesquelles on peut s'appuyer par la suite. « En tant que telles, ces ressources peuvent fonctionner comme des réserves dans lesquelles il sera possible de puiser plus tard et qui améliorent l'adaptation et les chances de survie. (2)»

 

Alors, comment faire ?
Si se dire « Je suis quelqu'un de bien » tous les matins ne fait certainement pas de mal, cela ne permet pas forcément d'accéder à un bien être réel. Il est intéressant de cultiver des pensées positives, mais les pensées ne restent que des pensées. Et s'il peut être avantageux d'importer dans notre psyché de nouveaux programmes favorables, pourquoi ne pas s'appuyer sur un potentiel positif qui est déjà là et qui sera surement plus adapté à la personne ? Ce que propose la régression positive n'est pas une reprogrammation mentale, mais une reconnexion avec la profondeur et le potentiel de notre noyau sain. La Psychologie Biodynamique part du principe que nous avons tous en nous un « bon fond ». Cette partie est fondamentalement vivante, aimante, curieuse, flexible, dotée d'un sens de l'éthique naturel et capable de respecter ses limites et celles des autres. Recontacter cette puissance vivante au travers des belles expériences que nous avons vécue dans notre vie, permet de stimuler de profonds mouvements de guérisons à tous les niveaux de l'être.

 

Ouvrir les mémoires corporelles
La Psychologie Biodynamique est une méthode fondamentalement psycho-corporelle - ce qui lui confère un avantage quand il s'agit de retrouver la globalité d'une expérience. Travaillant à la fois sur les niveaux psychologiques, émotionnels et corporels, elle sait « réchauffer » des mémoires qui ne seraient pas forcément accessibles par une prospection mentale. Lors d'une régression positive il y a donc un travail de préparation qui permet de rendre ces mémoires vives. Par des exercices physiques et respiratoires, il s'agit déjà de rendre l'organisme disponible à la remontée de souvenirs agréables. Ce protocole cherche entre autre à produire un état de relaxation profond et vise à ouvrir les 5 sens. Notre corps sensible est le creuset de notre existence, il est porteur de notre histoire. Et c'est par ses différents canaux sensoriels, que sont réveillées les mémoires de ces moments qui ont été bons pour nous. Plus le corps est disponible, plus l'organisme entier peut bénéficier des sensations qui se déploient quand la reconnexion avec une belle mémoire se fait.

 

Remonter le temps
Une fois que la personne est prête, il s'agit de remonter le temps, progressivement, pour aller visiter des souvenirs de moments qui ont été bons. Et ce qui est extraordinaire, c'est que même les personnes qui ont eu une histoire difficile, ont toutes vécu des instants de bien-être. Et toutes les sensations merveilleuses liées à ces instants heureux vont re-émerger et irriguer l'organisme. Les mêmes perceptions, images, odeurs, goûts qu'à l'époque où cela s'est produit peuvent apparaitre. Des hormones dites « du bonheur » vont alors être relâchées et vont venir nourrir le corps ; les sensations et émotions agréables vont nourrir la psyché. Et cela favorise l'émergence du noyau sain et l'apparition de profonds courants de guérison qui sont alors accompagnés par le thérapeute. Ces vagues peuvent parfois nettoyer sur leurs passages des souvenirs moins agréables, mais qui sont alors digérés dans cette ambiance bienveillante.

 

 Sources

(1) S. Mussel « L'optimisme : un atout de santé, pour les personnes, les entreprise et la société » - Le cercle les échos
(2) B. Fredrickson and C. Braningan « Positive emotions broaden the scope of attention and thought-actions repertories » - Psychology Press

 

 

 

 

 

 

         
Retrouver les bons souvenirs, c'est guérissant !

Voir les commentaires

A la découverte de l 'argousier ...Un jus de santé à faire en cure

15 Septembre 2015, 12:41pm

Publié par patybio

 

 

Un jus de santé à faire en cure :

 

"L'ARGOUSIER"

 

Article déjà publié que je repartage en prévision de l 'automne ! 

Fichier:Hippophae rhamnoides.jpg

 

 

L 'argousier  (Hippophae rhamnoides) est une espèce du genre Hippophae (du grec, Hippo "cheval" et phaos "reluire" car les chevaux qui consomment les feuilles et les rameaux d'argousier prennent du poids et ont un pelage reluisant).

 

 

Gros plan sur  le jus d 'Argousier :

 

Le jus d'argousier, en complément d'une alimentation variée et équilibrée, redonne du tonus en cas de fatigue générale (surmenage, convalescence).
C'est un tonique naturel.
Le jus d'argousier accompagne le sportif pendant ses efforts, les enfants durant leur croissance et leus études, les adultes au cours de leur vie active et les personnes agées dans leur baisse de forme.


L'argousier Hippophaë Rhamnoïdes (ne pas confondre avec l'arbousier arbustus unedo) est un arbuste épineux qui pousse à l'état sauvage dans les Hautes-Alpes.


C'est l'un des végétaux les plus riches en vitamine C dans l'hémisphère nord. Ce sont dans les zones montagneuses que les argouses contiennent leur teneur maximale en vitamine C.

Les baies d'argousier utilisées pour la fabrication du jus et du sirop proviennent des Hautes-Alpes éloignées de toute pollution et restituent la totalité des substances vitales de la plante. Les baies sont récoltées manuellement sur des arbustes sauvages poussant entre 1200 m et 1500 m d'altitude.

 

 

 

Les vitamines contenues dans le jus d 'argousier:

 

Ces vitamines sont de puissants capteurs de radicaux libres qui aident à lutter contre le vieillissement tout en apportant beaucoup d’énergie à l’organisme ; l’Argousier contient également des minéraux et de nombreux acides aminés.

 

 

Le jus de baies d’Argousier est depuis toujours utilisé pour son action stimulante physique ou psychique, des cures régulières permettent de reconstituer et de stimuler l’organisme pour qu’il retrouve tonus et vitalité.

 

LA VITAMINE C NATURELLE :

500 à 700 mg dans 100 ml de jus, soit 20 fois plus que le jus d’orange.

C’est un excellent détoxifiant, elle évite la fatigue et combat le stress quotidien. C’est un antioxydant très fort, indispensable à l’assimilation intestinale du fer contenu dans les végétaux et à la synthèse du collagène (la jeunesse de nos cellules). Elle est soluble dans l’eau, 600 mg par jour, au minimum, sont nécessaire par adulte. Idéale pour affronter l’hiver, les périodes de fatigue,à recommander aux étudiants et aux personnes âgées.

 

 

LA VITAMINE E :

 

Antioxydant, sans doute le meilleur piégeur naturel de radicaux libres, régénérée en permanence par la présence de Vit C.

 

 

LA VITAMINE A :

 

Il s’agit de provitamine A sous forme de bétacarotène, nécessaire à la vision nocturne, c’est un capteur de radicaux libres qui apporte en même temps à la peau une jolie couleur.

 

 

LES POLYPHENOLS :

Tout particulièrement les flavones, ce sont des antioxydants qui protègent la Vit C et augmentent la résistance capillaire.

 

Aujourd’hui toutes les études cliniques chez l’homme, montrent l’importance des nutriments antioxydants pour la prévention des risques de maladies chroniques, ainsi que pour la prévention du vieillissement cellulaire

 

FICHE TECHNIQUE JUS D’ARGOUSIER

 

PROTIDES : 0,63 % LIPIDES : 1,4 % GLUCIDES : 9,88 %

 

Pour 100 ML de JUS PUR

 

VALEUR ENERGETIQUE : 55 KCAL ou 230 KJ

 

 

 

 

ELEMENTS

DOSAGE

VIT C

500 à 700 mg

VIT A

0,062 mg

VIT E

1,2 mg

Caroténoîdes totaux

5,7 mg

Bétacarotène

0,5 mg

Ca 2+

6,6 mg

Mg 2+

3,6 mg

K +

151 mg

Na +

3,7 mg

Fe 2+

0,2 mg

Zn 2+

0,05 mg

 

 

 

 

 

Le conseil de Paty:

 

A chaque changement de saison et particulièrement en automne et au printemps, nous faisons des cures de jus d 'argousier.Les enfants ont l'habitude et comprennent l 'intérêt de ce jus  naturel et de qualité .

 

Etant donné les variations de températures du moment il est conseillé de nouveau de refaire le plein de vitamines C,A et E .

 

 

Je vous laisse méditer sur  l 'anecdote du jour :

"Dans la septième promenade, Jean-Jacques Rousseau raconte avoir mangé quinze ou vingt Hipophœe lors d'une herborisation autour de Grenoble quand il y séjourna en juillet ou août 1768, sans aucune séquelles. Il semble, malgré sa dénomination, que les baies en question n'aient pas été vénéneuses".

 

 

 

Voir les commentaires

Prévention des jambes lourdes

8 Juillet 2015, 12:59pm

Publié par patybio

Prévention des jambes lourdes

Prévention des jambes lourdes

Prévention des jaBougez, marchez, mais ne sautez pas !

 

  1. La sédentarité, les postures statiques au travail, les stations debout ou assises prolongées, le port de charges lourdes, le piétinement sont autant de facteurs de risque pour avoir les jambes lourdes. Ils sont donc à éviter.
     
  2. La marche, par le massage de la voûte plantaire et les contractions musculaires des mollets et des cuisses qu’elle induit, favorise la remontée du sang dans les veines. Il est conseillé de marcher sans s’arrêter pendant 3 kilomètres ou 30 minutes par jour. C’est ainsi qu’il est bien d’aller faire ses courses ou d’aller au travail à pied, de prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, etc.
     
  3. La natation, le vélo, la gymnastique douce, le yoga, sont des sports favorables à la circulation veineuse. En revanche, les activités qui nécessitent d’effectuer fréquemment des sauts (tennis, basket, handball…) sont à éviter, parce qu’elles provoquent des variations brutales de pression dans les veines.
     
  4. La position allongée, avec les jambes surélevées, est toujours bénéfique pour les jambes lourdes. Il est possible aussi de surélever le pied du lit par exemple, ou encore le soir, en rentrant du travail, de lever les jambes en mettant les pieds en appui contre un mur…

 

 

 

  • Des aliments et des plantes pour les veines
     

Les antioxydants contenus dans les fruits et les crudités, protégeront les veines de l’attaque des radicaux libres. De plus, ils apporteront les vitamines, les oligoéléments et les minéraux nécessaires à l’entretien des parois veineuses.

Les acides gras polyinsaturés oméga 6 et 3 induisent la fabrication de prostaglandines des groupes 1 et 3, qui sont de puissants anti-inflammatoires naturels. On les retrouve dans les huiles d’olive, de noix, de colza et aussi dans les poissons gras.

 

Les nutriments tonifiant les parois veineuses sont la vitamine C, le zinc, le magnésium, le silicium organique et la vitamine E, essentiellement.

 

 

 

Quelques plantes soulageront efficacement les jambes lourdes tout en protégeant les veines : la vigne rouge, le ginkgo biloba, l’hamamélis, le fragon, les pépins de raisin… les huiles essentielles, de cyprès surtout, mais aussi de lavandin abrial et de gingembre sont très intéressantes également, à raison de 2 gouttes deux fois par jour oralement ou mieux en massages sur les jambes douloureuses

 

278482242_61a5636c52.jpg

 

 

 Lutter contre Les facteurs de risque veineux

 

  1. Les traitements hormonaux (pilule, THS, THM), tout comme les dérèglements hormonaux (puberté, grossesse, ménopause, irrégularité des cycles, syndrome prémenstruel) peuvent fragiliser les parois veineuses. Dans ces situations, il conviendra d’adapter les traitements hormonaux ou la pilule contraceptive aux symptômes présentés par la personne.
     
  2. Le surpoids est toujours nocif pour les veines. Mais il le sera encore davantage s’il est apparu rapidement.
     
  3. Le tabac et l’alcool sont également deux facteurs de risque. Leur arrêt sera là encore salutaire.
     
  4. La constipation est un facteur de risque, compte tenu du fait que l’accumulation de selles dans les intestins favorise la compression veineuse au niveau abdominal, ce qui se répercute sur les veines des membres inférieurs.
     
  5. Les compressions. Tout vêtement trop serré (surtout au niveau du ventre, des aines et des genoux) risque de contrarier le retour veineux, favorisant la stase sanguine. Ce même phénomène est rencontré lorsque la personne croise les jambes en position assise.
     
  6. La chaleur favorise la dilatation veineuse. Il faudra donc éviter ou s’éloigner des sources de chaleur. La fraîcheur au contraire la soulagera.
     
  7. D’autres éléments peuvent également intervenir selon les personnes : la fatigue, les champs électromagnétiques artificiels (électricité, appareils électriques), certains médicaments (cortisone, notamment), une cambrure lombaire exagérée. Enfin, certaines maladies peuvent favoriser la pathologie veineuse : diabète, cholestérol, insuffisance thyroïdienne… alors que d’autres peuvent comprimer les veines : tumeur, ganglion, cicatrice rétractile, hématome

Article de Luc Bobin

 

 

J 'espère que cette article vous aura permis de trouver quelques solutions pour lutter contre les jambes lourdes lorque qu 'il n y a pas de pathologies ou maladies veineuses.

 

Pour plus d 'information et pour suivre un traitement spécifique prenez contact avec un naturopathe ou un médecin spécialisé.

 

 

 4096463618_f038704d0d.jpg

 

La pensée du jour :

 

 C'est la joie de l'âme qui conserve la santé du corps, et c'est le repos de la conscience qui sert de consolation à l'un et à l'autre dans toute sorte d'afflictions."
 

Voir les commentaires

Crumble aux flocons d'avoine, myrtille et noix de coco

15 Mai 2015, 17:15pm

Publié par patybio


Au Royaume-Uni, lors de la Seconde Guerre Mondiale, rationnement oblige, la pâte crumble voit le jour car les ingrédients nécessaires à la préparation de tartes nécessitant trop de farine, de beurre et de sucre, il fallut diminuer les doses. L’adjectif anglais crumbly signifie « friable ».

Recette saine de crumble aux fruits !

Recette saine de crumble aux fruits !

Crumble aux flocons d 'avoine, myrtille et noix de coco 

 

 

INGREDIENTS :

Quantité pour 450 gr de fruits en fonction :

 

Pour la pâte :

240 gr de flocons d'avoine ou autres flocons pour les intolérances 

5 cuillères à café  noix de coco déshydratée

1 pincée de sel de mer

1/2 cuillère à soupe d'extrait de vanille  

5 sirop d'agave, de miel ou autres

5 cuillères à café d'huile de noix de coco, ou huile d'olive

 

Pour les fruits :

450 gr de myrtilles fraîches ou surgelées

1/2 cuillère à soupe de gousse de vanille

1 cuillère à soupe de sirop d 'agave, miel ou autres

 

Préchauffer le four à 175°

Mélangez tous les ingrédients pour les fruits dans un plat allant au four,

Puis dans un bol mélangez pour réaliser la pâte tous les ingrédients.

Utilisez vos mains pour mélangez la pâte du crumble.

Recouvrir les fruits de la pâte à crumble et vous pouvez rajouter en supplément des morceaux de noix hachés.

Mettre au four 40 à 45 minutes.

 

Dégustez chaud ou froid avec une boule de glaçe à la vanille ou au yaourt accompagné de baies fraîche selon les goûts.

Recette très facile à réaliser qui allie plaisir et diététique.

Bon appétit !

Bien à vous,

Paty

 

Crumble aux flocons d'avoine, myrtille et noix de coco

Voir les commentaires

Un corps sans âge et un esprit immortel par: Le Dr Deepack Chopra

13 Avril 2015, 12:05pm

Publié par patybio

Le silence est un grand pédagogue et pour en tirer des leçons, vous devez l’écouter. Il n’y a pas de substitut à l’inspiration créatrice, la connaissance, et la stabilité qui viennent de savoir comment communiquer avec votre silence intérieur.”
Dr Deepak Chopra

Et si nous pouvions inverser le processus de la maladie et du vieillissement ? Dans Un corps sans âge, un esprit immortel, le Dr Deepak Chopra démontre que notre corps et notre esprit sont intimement liés et que nos croyances et nos peurs influencent notre horloge biologique. En changeant radicalement la façon dont nous percevons la réalité, nous pouvons modifier le fonctionnement de nos cellules, rajeunir et retrouver une vitalité profonde. Dans ce livre fascinant et stimulant, le Dr Deepak Chopra nous enseigne comment nous connecter aux possibilités infinies de notre esprit pour une vie longue, riche et en parfaite santé.

Et si nous pouvions inverser le processus de la maladie et du vieillissement ? Dans Un corps sans âge, un esprit immortel, le Dr Deepak Chopra démontre que notre corps et notre esprit sont intimement liés et que nos croyances et nos peurs influencent notre horloge biologique. En changeant radicalement la façon dont nous percevons la réalité, nous pouvons modifier le fonctionnement de nos cellules, rajeunir et retrouver une vitalité profonde. Dans ce livre fascinant et stimulant, le Dr Deepak Chopra nous enseigne comment nous connecter aux possibilités infinies de notre esprit pour une vie longue, riche et en parfaite santé.

Très belle semaine à tous. " Paty"

Très belle semaine à tous. " Paty"

Voir les commentaires

L'énergie YIN - LE Qi GONG ET LA VIE ÉNERGÉTIQUE D'UNE FEMME"

9 Avril 2015, 15:51pm

Publié par patybio

J 'ai découvert cette discipline en approche  essentielle pour soulager des douleurs cervicales  grâce à : "Chrystel Herbeaux Del Pino.

J 'ai découvert cette discipline en approche essentielle pour soulager des douleurs cervicales grâce à : "Chrystel Herbeaux Del Pino.

Souvent, le vrai résonne comme le faux,
et le faux résonne comme le vrai.
Lao Tseu

C’est une contrée que vous ne pouvez atteindre ni en bateau, ni en char, ni à pied, mais seulement par un voyage de votre esprit.
— Lie Tseu

L'énergie YIN - LE Qi GONG ET LA VIE ÉNERGÉTIQUE D'UNE FEMME"

Voir les commentaires

Tisane anti-rougeurs et picotements pour reposer vos yeux

1 Avril 2015, 16:36pm

Publié par patybio

Les larmes, c'est comme une rosée qui empêche le coeur de faner, une rosée qui l'aide à refleurir comme avant.

Tisane anti-rougeurs et picotements pour reposer vos yeux

 

 

Tisane anti-rougeurs et picotements pour reposer vos yeux

Par Arnaud Lerch

 

 

Il arrive couramment qu’après une journée éprouvante – écrans, soleil, fumées –, vos yeux vous envoient des signaux d’alerte sous la forme de rougeurs, d’irritations et de démangeaisons. Résistez à l’envie de vous gratter mais accordez-leur en revanche une pause bien méritée en déposant des compresses tièdes d’une décoction aux plantes.

Vous utiliserez pour cela deux grands classiques pour les problèmes oculaires : la fleur de bleuet et l’euphraise (également appelé « casse-lunette » ou « herbe-aux-myopes ») aux vertus anti-inflammatoires et astringentes des fleurs de camomille et de mauve.

Vous pourrez ensuite garder le mélange quelques heures au réfrigérateur et profiter dans un deuxième temps de la douce sensation de fraîcheur qu’il procure.

 

 

Ingrédients :

•1 c. à café de fleurs de bleuet (Centaurea cyanus)

•1 c. à café d’euphraise (Euphrasia stricta)

•1 c. de fleurs de camomille romaine (Chamaemelum nobile)

1 c. de fleurs de mauve (Malva sylvestris)

 

Préparation :

1.Mélangez les plantes à parts égales

2.Versez-les dans un quart de litre d’eau

3.Portez à ébullition puis retirez rapidement du feu

4.Couvez et laissez infuser 15 minutes

5.Une fois le mélange tiède, imbibez des cotons démaquillants de la décoction 6.Déposez sur vos paupières et laissez en place 10 minutes.

 

 

 

Trucs et astuces

Les six muscles responsables des mouvements de l’œil dans l’orbite et de la protection de la rétine sont soumis quotidiennement à une quantité d’agressions. Voici quelques idées pour diminuer la fatigue oculaire en fin de journée. Quand vous travaillez sur ordinateur, faites des pauses de 20 secondes toutes les 20 minutes, en faisant tourner vos yeux dans les quatre directions, ce qui les « massera ». Adoptez un environnement lumineux optimal, avec des lumières douces et bien réparties dans la pièce. Ne travaillez pas sur un ordinateur dans le noir et réglez la fréquence de votre écran d’ordinateur au-dessus de 80 hertz. Pour éviter les yeux secs, battez régulièrement des paupières, ce qui humidifiera et nettoiera votre cornée (nous clignons en moyenne 5 fois moins des yeux lorsque nous sommes face à un écran). Au besoin, installez un humidificateur dans la pièce et utilisez 1 ou 2 fois par jour un collyre à base de plantes (bleuet, plantain, etc.)

 

Euphraise !

Euphraise !

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>