Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

A la découverte du "Plaidoyer pour l 'altruisme" de Matthieu Ricard

10 Mars 2015, 14:22pm

Publié par patybio

Vivre, c 'est être utile aux autres
Sénèque

A la découverte du "Plaidoyer pour l 'altruisme" de Matthieu Ricard

Une découverte de "soi" un sens à nos vies au fil des pages de ce grand livre sur les profondeurs de l 'altruisme par Matthieu Ricard.
Je vous le conseille abondamment.
Avec toute ma bienveillance Paty

~~"PLAIDOYER POUR L’ALTRUISME ET LA FORCE DE LA BIENVEILLANCE~~ Matthieu Ricard

~~"PLAIDOYER POUR L’ALTRUISME ET LA FORCE DE LA BIENVEILLANCE~~ Matthieu Ricard

~~"PLAIDOYER POUR L’ALTRUISME ET LA FORCE DE LA BIENVEILLANCE"

 

Abreuvés d'images violentes, confrontés à une société en crise, on n'imagine pas la force de la bienveillance, le pouvoir de transformation positive qu'une véritable attitude altruiste peut avoir sur nos vies au plan individuel et, partant, sur la société tout entière. Moine bouddhiste depuis près de quarante ans, Matthieu Ricard, lui, expérimente les vertus de l'altruisme au quotidien. Au carrefour de la philosophie, de la psychologie, des neurosciences, de l'économie, de l'écologie, Plaidoyer pour l'altruisme est la somme d'années de recherches, de lectures, d'expériences, d'observation et de réflexion. Avec le sens de la pédagogie qui le caractérise et toujours en s'appuyant sur des exemples très concrets, l'auteur de Plaidoyer pour le bonheur démontre point par point que l'altruisme n'est ni une utopie ni un vœu pieux, mais une nécessité, voire une urgence, dans notre monde de plus en plus interdépendant à l'heure de la mondialisation. Un essai passionnant, inspiré par un humanisme et une lucidité qui emportent l'adhésion

 

A suivre la vidéo de Matthieu Ricard qui vous parlera bien mieux que moi de ce magnifique plaidoyer  !

A la découverte du "Plaidoyer pour l 'altruisme" de Matthieu Ricard

Voir les commentaires

Gemmothérapie, la puissance végétale concentrée

5 Mars 2015, 14:25pm

Publié par patybio

Image "Plante et santé "

Image "Plante et santé "

Nous utilisons la gemmothérapie sans le savoir lorsque nous préparons une tasse de thé de Chine, lorsque nous mangeons des pousses de bambou ou des germes de soja car tout trois sont constitués de tissus embryonnaires.
Philippe Andrianne

 

Gemmothérapie, la puissance végétale concentrée

 

 

~~Si vous avez déjà dégusté des pousses de bambou, ou suçoté des bonbons aux extraits de bourgeons de sapins pour adoucir votre gorge, alors vous avez déjà eu recours à cette spécialité phyto à base de bourgeons et jeunes pousses qu’on appelle la gemmothérapie.

Aux côtés des nombreuses utilisations bien connues du règne végétal, plante séchée pour la tisane, huiles essentielles, élixirs floraux, écorce (l’aubier de tilleul par exemple) racines, sève (la célèbre cure de bouleau pour le foie…), la gemmothérapie, en pleine redécouverte, fait en quelque sorte la synthèse de toutes les possibilités qu’offrent les différentes parties d’un végétal adulte. Et même davantage, puisqu’une partie des actifs des bourgeons leur sont absolument spécifiques.

Du concentré de nature... Le bourgeon, précurseur et essence du végétal D’après la théorie développée notamment par le Dr Pol Henry, médecin belge qui a consacré une grande partie de sa vie à la « phytembryothérapie » dans les années 60, les bourgeons possèdent un ensemble de propriétés thérapeutiques supérieures à celles des diverses parties de la plante mature. Le bourgeon étant un embryon, il porterait en lui le potentiel de la plante complète, comme s’il était à la fois les racines, les tiges, les feuilles, les fleurs et les fruits. Il se trouve effectivement que ces tissus contiennent de fortes concentrations en éléments actifs comme des polyphénols, des flavonoïdes, des stérols, des terpènes mais aussi des oligo-éléments, des vitamines, des minéraux, des hormones etc.

Bref, les bourgeons représentent un condensé d’énergie et d’antioxydants qui les rendent éminemment attractifs aux yeux de toute personne soucieuse de préserver se santé par des moyens naturels. Un élan de jeunesse et d’énergie vitale Les bourgeons ne se contentent pas d’offrir davantage d’actifs biochimiques que les tissus matures comme la feuille ou la racine. Ils renferment aussi une énergie vitale (propre aux tissus embryonnaires) très supérieure, et une information (notamment génétique) plus vaste. En effet, il est possible de reconstituer in vitro la plante entière à partir d’une cellule embryonnaire de bourgeon.

Le bourgeon porte donc en lui le potentiel capable de manifester la plante dans son entier. Certains macérâts additionnent ainsi les propriétés de parties de la plante adulte, tandis que d’autres bourgeons possèdent des vertus qui leurs spécifiques, absentes de toute partie de la plante mature.

L’aubépine, par exemple, est bien connue pour les propriétés apaisantes de ses fleurs et de ses feuilles, mais aussi pour les vertus cardiotoniques de ses fruits. L’extrait de bourgeon d’aubépine associe les deux types de propriétés, celles des fleurs et des feuilles d’un côté, et celles des fruits de l’autre.

Le figuier, quant à lui, produit un fruit bien connu et largement utilisé pour favoriser le transit intestinal, alors que son bourgeon présente des vertus propres d’apaisement qui favorisent un bon sommeil et la résistance au stress. La petite dernière dans la famille des phytothérapies Si la phytothérapie au sens large est l’une des pratiques de soin les plus anciennes de l’humanité – même les primates s’y adonnent volontiers ‒ la gemmothérapie peut être considérée comme la branche la plus récente. Ses balbutiements remonteraient, au plus loin, aux environs du Moyen-Âge.

Hildegarde de Bingen (1098 – 1179) mentionne dans ses écrits les bourgeons de pomme, de cassis, de bouleau et de tilleul. Et puis, au début du 18ème siècle, on retrouve l’élixir de bourgeons de cassis présenté comme un « élixir de vie » par son créateur de l’époque, un certain abbé Pierre Bailly de Montaran(1684 – 1775), docteur de Sorbonne.

Mais c’est le Dr Pol Henry (1918 – 1988) qui est communément reconnu comme le père de cette discipline. Diplômé de l’Université de Louvain, il s’attache rapidement à l’étude de l’homéopathie, de la phytothérapie, puis des effets d’extraits de bourgeons. Il pose le premier l’hypothèse que le méristème contient la totalité de l’énergie informative dévolue au développement d’un végétal. D’analyses biologiques en études expérimentales et tests cliniques, son travail colossal sur plus de 2 décennies tend à confirmer les extraordinaires propriétés des bourgeons. Capter le potentiel du bourgeon en préservant son intégrité Toute la subtilité de cet art consiste à extraire les composés sans les dénaturer, afin de profiter de tout l’éventail de leurs propriétés.

Les bourgeons sont ‒ évidemment ‒ cueillis au printemps, peu avant leur éclosion, lorsque leur vigueur et leur concentration en actifs sont maximales. Ils sont, ou du moins devraient être, utilisés frais aussitôt récoltés.

La méthode originelle consiste en une macération dans un mélange eau-glycérine-alcool, à parts égales, pendant 21 jours minimum, cette triple association permettant de récupérer un maximum des multiples composants des bourgeons.

Après filtration, on obtient le macérât-mère, utilisable directement à raison de quelques gouttes (dont le nombre varie selon l’espèce et l’effet recherché) diluées dans un peu d’eau. Quelques gouttes qui condensent ce qui fait la particularité des bourgeons : la jeunesse et la vitalité de leurs tissus embryonnaires, combinée à leur concentration élevée en principes actifs.

Les extraits de bourgeons, comment ça marche ?

En dehors des travaux des Dr Pol Henry et Max Tétau, la gemmothérapie n’a pas fait l’objet de publication ni de recherche scientifique dédiée. Cependant, le travail considérable de ces deux précurseurs a bel et bien démontré l’efficacité des macérâts de bourgeons, même si leur mode d’action biochimique n’a pas livré tous ses secrets. A l’origine, Le Dr Pol Henry étudiait le profil protéinique de sérums de lapins (une sorte de scanner biologique) et les variations du protéinogramme avant et après ingestion durable d’un extrait de bourgeons. Ceux-ci, ingérés par voie orale, entraînent une modification conséquente du protéinogramme sanguin. Ces remèdes agissent de façon analogue chez l’homme et procurent une lente mais profonde action sur le système immunitaire, d’où leur intérêt dans le domaine thérapeutique.

La thérapie par les bourgeons peut donc être considérée comme fondamentale au sens propre, car c’est bien sur les fondements de la santé qu’elle agit ; système immunitaire, protection contre le vieillissement cellulaire, régulation des troubles du métabolisme (hormonal, digestif, circulatoire…), sommeil.

Les plus utilisés • Cassis : avec le bouleau et le tilleul, c’est sans doute le plus anciennement connu (et étudié) des extraits de bourgeons.

Le cassis est efficace sur les manifestations allergiques par son action modulatrice du système immunitaire. Il a aussi un effet drainant et anti-inflammatoire qui se ressent particulièrement dans les gènes articulaires et les douleurs tendiniques. •

Bouleau pubescent : ce macérât est un reminéralisant majeur, excellent pour les os et les articulations. C’est aussi un dépuratif du foie et un stimulant de la rate, du pancréas, des reins et des surrénales ! Ses autres indications : soulage les douleurs articulaires et tendineuses, ainsi que les raideurs dans le dos. •

Tilleul : c’est l’extrait dédié au sommeil. Ses vertus sédatives et apaisantes facilitent l’endormissement et permettent de retrouver un sommeil serein et réparateur. Il sera très utile aux personnes ayant un sommeil trop léger. Le tilleul est souvent associé au figuier, au bouleau ou au sapin, pour une synergie anti-stress/sommeil. •

Marronnier et châtaignier : particulièrement indiqués pour les personnes souffrant du syndrome des « jambes lourdes », ils sont tous les deux de puissants toniques veineux. Ils améliorent la circulation et limitent la congestion sanguine, en particulier dans les membres inférieurs. •

Romarin : il reste l’un des meilleurs antioxydants naturels, grâce à sa richesse en oligo-proanthocianidines (OPC) et autres flavonoïdes. Les OPC ont une affinité particulière avec le collagène, qui forme l'essentiel des tissus conjonctifs (notamment la peau, les tendons, ligaments et cartilages, ainsi que la paroi interne des vaisseaux sanguins), dont ils contribuent à préserver l'intégrité. Ses autres indications : améliore les fonctions cérébrales, protège le foie et tonifie le système nerveux.

• Aubépine et olivier : l’aubépine normalise les effets du stress sur la sphère cardiovasculaire, comme les arythmies, les palpitations ou les écarts de tension. L’olivier est un remède du système circulatoire en général, et sur le plan cérébral en particulier. Il permet de moduler la tension, et traite l’athérosclérose, par ses aptitudes à abaisser les lipides sanguins et le cholestérol. •

Séquoia et chêne : ces 2 macérâts sont des remèdes remarquables de la sénescence masculine due au vieillissement, dont le redouté affaiblissement des fonctions sexuelles. Ils sont conseillés aussi devant l’adénome de la prostate et la dysurie qui l’accompagne souvent. Leurs autres propriétés : tonique cérébral (séquoia), stimulant de la synthèse de testostérone et de la production de spermatozoïdes (chêne), reminéralisants des tissus osseux, souplesse articulaire.

Ce que vous pouvez trouver dans les rayons La plupart des laboratoires commercialisent aujourd’hui les extraits de bourgeons sous la forme de «macérât glycériné D1», c’est-à-dire une solution diluée 10 fois.Contrairement à la formule dénommée macérât-mère, la préparation de départ ne comprend pas d’eau, se contentant du mélange alcool et glycérine.

Cette méthode, mise au point par l’homéopathe Max Tétau dans les années 70, va à l’encontre des préceptes du Dr Henry voulant que l’eau soit essentielle à l’extraction des éléments actifs de la plante. Curieusement, ce produit, plus coûteux que le macérât-mère, est remboursé par la sécurité sociale, et donc réservé aux pharmacies.

Son niveau de dilution implique qu’on en prenne entre 50 et 100 gouttes en moyenne, ce qui complique l’utilisation, et augmente du même coup la quantité d’alcool ingérée, puisque la dilution (donc 90 % du produit final) se fait dans un mélange d’alcool, d’eau et de glycérine. La formule « macérât-mère », sous forme de concentré unitaire ou de complexe (association de plusieurs sortes de bourgeons), rallie les suffrages des puristes, car elle contient davantage d’actifs, du fait de la présence de l’eau dans le bain d’extraction d’une part, et parce que cet extrait ne subit pas de dilution ultérieure avant sa commercialisation.

Son utilisation est également plus simple, puisque la posologie se situe habituellement entre 10 et 15 gouttes par jour, le produit étant véritablement un concentré. Le choix d’un produit naturel respectueux du vivant Pour que l’extrait puisse transmettre le maximum des bienfaits offerts par le bourgeon, il est essentiel que le préparateur (c’est-à-dire le laboratoire) traite les bourgeons encore frais dans les instants qui suivent la cueillette.

Ce que ne sauraient garantir tous les fabricants... Vous trouverez ici un laboratoire à taille humaine dont l’esprit et les pratiques sont viscéralement « bio » : cueillette manuelle de bourgeons sauvages dans des zones agrées et partenaires producteurs certifiés, le tout sous la direction d’un passionné de longue date. De quoi découvrir en toute sérénité les bienfaits de cette spécialité si poétique par nature !

Jean-Pierre Giess

Plantes et Santé

A suivre ci-dessous : Entretien avec François Gauthier du : "Laboratoire Biogemm"

Merci à" François Gauthier" du laboratoire "Biogemm "pour m 'avoir offert des macérats glycérinés de ses excellents bourgeons. Ce sont de très bons produits Français, Bio et alcool de fruits. A découvrir plus bas ! Paty

A suivre prochainement : •"La gemmothérapie spécifiquement féminine"

A suivre prochainement : •"La gemmothérapie spécifiquement féminine"

Voir les commentaires

Brioche farine blé /maïs et graines de tournesol

5 Mars 2015, 13:41pm

Publié par patybio

"Plus je te donne, plus il me reste".
Perla Servan-Schreiber

~~ Idée très facile à réaliser pour les petits déjeuners ou goûters !

~~ Idée très facile à réaliser pour les petits déjeuners ou goûters !

.

***Brioche maison farine de blé et maïs avec des graines de tournesol ***

 

 

Ingrédients :

50 g de sucre roux,

300 g de farine Bio moitié de farine de Maïs soit 150 gr

100 gr de beurre Bio,

1 sachet de levure du boulanger,

2 œufs Bio,

100 ml de lait végétal,

1 c. à café de sel,

Graines de tournesol Bio

 

Réalisation : A la main :

Sortir le beurre quelques heures avant, pour qu’il soit mou.

Tiédir le lait et le mélanger avec la levure.

Ajoutez les farines et le sel, puis les œufs et le sucre.

Mélanger tous les ingrédients sauf le beurre, que l’on ajoute après quelques minutes de pétrissage.

Pétrir pendant une vingtaine de minutes, puis laisser lever dans un endroit assez chaud.

La pâte doit avoir au moins doublée de volume.

Laisser encore lever pendant 1 heure dans le moule à cake que j 'ai choisi ou moule à brioche.

 

~~Préchauffer le four sur 180 °

On peut dorer la brioches à l’oeuf, au lait ou au café et ajoutez les graines de tournesol.

Enfourner.

Le temps de cuisson dépend de la taille de la brioche : 15 mn pour les petites, 25 à 30 mn pour une grosse.

Bon appétit cette brioche  se conserve plusieurs jours !

 

Pour les personnes intolérantes au gluten, vous pouvez réaliser cette brioche avec de la farine de châtaigne ou petit épeautre ou maÏs et  avec une farine sans gluten. Paty

 

Perla Servan-Schreiber estime que la pratique de la cuisine permet de développer trois vertus : la gourmandise, la concentration et le respect du temps.
Je le pense aussi !

"Les nourritures se pensent avant d 'être faîtes" ...Tout à fait en harmonie avec sa philosophie de visualisation pour une réussite optimale

Brioche farine blé /maïs et graines de tournesol

Voir les commentaires

Un bon moment !

3 Mars 2015, 16:32pm

Publié par patybio



Voir, entendre, aimer. La vie est un cadeau dont je défais les ficelles chaque matin, au réveil. (Christian Bobin)




Un bon moment !

~~ Mes chers amis,

Je ne suis pas partie bien loin et très longtempsmidi en balade, juste deux heures car j 'ai de la chance d 'avoir la campagne pas loin de chez moi et les montagnes sont la comme des puissants "guides" qui ornent mon paysage quotidien.. Je rentre avec bcp de bonheur de ma promenade avec ma petite chienne Cassia  le soleil était au rdv, dame nature s'éveille et tout change sous nos yeux émerveillés. Tous nos sens y trouvent plaisir : caresser une jeune feuille, humer les senteurs florales, se laisser bercer par le chant des oiseaux, accueillir le premier bourgeon d 'un arbre fruitier, regarder les petites violettes fleurissantes et frileuses de l 'empreinte laissé par l 'hiver. Regarder avec douceur ce beau cheval qui profite lui aussi de sa journée presque printanière.

Voilà quelques vrais petits bonheurs qui touchent l 'essentiel de mon être.

Tout renaît, tout recommence à l 'approche du printemps c 'est magique !

Je partage avec ceux qui passeront ici d 'un peu de ce trésor cueilli et photographié avec spontanéité et délice !

Bonne fin d'après-midi.

Avec toute ma bienveillance

Paty Patybio

Un bon moment !
Un bon moment !

Voir les commentaires

Huile apaisante pour règles douloureuses

26 Février 2015, 13:45pm

Publié par patybio

Huile apaisante pour règles douloureuses

"La femme n'est victime d'aucune mystérieuse fatalité : il ne faut pas conclure que ses ovaires la condamnent à vivre éternellement à genoux."
Simone de Beauvoir

Huile apaisante pour règles douloureuses

 

 

~~Formule d'une huile apaisante pour  les règles douloureuses~~

 

Aujourd'hui, je partage avec vous cette petite formule très facile à réaliser, mais ô combien utile en cas de douleurs pendant les règles.

J 'ai testé et conseillée cette formule autours de moi et je me suis aperçue de ses bons résultats assez rapidement ! Paty

 

C'est une formule à la base  réalisée par" NerysPurchon" auteur du très bon livre :

 

"La Bible de l'aromathérapie"
 

 

Matériel et ingrédients pour réaliser cette formule.

 

1 petit flacon

 2 cuillères à soupe d'huile d 'amande douce.

15 gouttes d'huile essentielle de Lavande

10 gouttes d'huile essentielle de Cyprès

5 gouttes d'huile essentielle de Géranium

 

 

 

Mélanger les huiles essentielles avec l'huile d 'amande douce dans le flacon. Agiter vigoureusement.

Laisser reposer 4 jours avant utilisation, afin que les différentes subtances amplifient leurs effets par synergie !

 

Ensuite dès le début de vos règles, si vous avez des règles douloureuses ne pas attendre, avec un peu de produit masser le ventre et le bas du dos deux fois par jour.


 

 

ATTENTION :

Ne pas utiliser cette formule, si vous avez un soucis quelconque de santé et plus encore si vous avez des douleurs avec une absence de règles.

Toujours demander conseil à votre pharmacien ou thérapeute en cas de doute, d' allergie, de prise de médicaments ou autre chose.

Ne pas utiliser chez l 'enfant, ni chez la femme enceinte même le premier mois.

Pour les adolescentes demander toujours un avis en cas de douleurs.

La douleur peut signifier une autre pathologie.

Toujours bien se laver les mains après avoir utiliser les HE et ne pas utiliser par voie interne cette formule.

 

Huile apaisante pour règles douloureuses

 

 

Petits conseils d 'hygiène de vie utile :

 

**Vous pouvez aussi prendre régulièrement en cure  de huile "Onagre "par voie interne et du magnésium marin qui aide à un bon déroulement du cycle et donc des règles.

Pensez aussi à vous aérer, à marcher en méditant

A vous détendre,

Sophrologie, méditation, écouter de la musique,

Massage divers etc...

Prenez ce temps salutaire pour vous de repos.

Dormez si vous en ressentez le besoin.

Manger équilibré

~~Faire des cures de Spiruline pour les femmes végétarienne. ~~

Boire de l 'eau et des tisane et éviter le sucre et le sel  en abondance.

 

Prenez soin de vous car vous êtes unique !

Bien à vous Paty **

Huile apaisante pour règles douloureuses

Musique de relaxation é écouter pour une relaxation optimale en cas de douleurs

Voir les commentaires

citation de Bobin Christian

24 Février 2015, 15:29pm

Publié par patybio

~~Dans Souveraineté du Vide de Christian Bobin écrit :


« Les choses s'avancent vers moi. Toutes choses. Par leur silence, elles entrent en moi. D'abord par leur silence. Puis, leur lumière s'élabore en moi, discrètes, infimes, miraculées. Enfin, l'embrasement, l'éclair, le brûlant, le radieux. Ensuite, écrire. Seulement ensuite. Voilà, c'est tout.»

citation de Bobin Christian

Voir les commentaires

Ces aliments qui nous protègent du froid

24 Février 2015, 13:40pm

Publié par patybio

Ces aliments qui nous protègent du froid

Article que je republie chaque saison en ajoutant des aliments nouveaux !

 

Ces aliments qui nous protègent du froid

 

1809436914_b3ba27b768.jpg

 

Lorsqu'il fait froid notre organisme met en route une série de mécanismes pour augmenter notre chaleur corporelle et maintenir nos organes vitaux à l'abri du danger. Augmenter la chaleur c'est produire de l'énergie. L'ensemble de ces opérations s'appellent la thermogenèse. C'est par exemple ce qui se produit quand vous grelottez à cause du froid : ces micro-mouvements musculaires produisent de la chaleur.

En dehors de plusieurs couches de vêtements, de gants et d'un couvre-chef, une bonne alimentation peut permettre d'augmenter la thermogenèse ; certains aliments y parviennent même très bien. Ces aliments qui augmentent la thermogenèse vous permettront d'avoir moins froid mais aussi d'être moins fatigué et de moins grossir pendant l'hiver. En effet, la thermogenèse est la plus efficace lorsqu'elle active l'utilisation des graisses pour fournir de l'énergie.

Le café

IMGP1969

 

Même à faibles doses le café est efficace pour activer la thermogenèse (1 - 3). Un grand café corsé peut augmenter la dépense d'énergie de 4%. Une consommation répétée de cafés au cours de la journée peut augmenter la dépense d'énergie totale jusqu'à 13% (4). De plus, cet effet s'accompagne d'une augmentation de l'utilisation des graisses pour fournir de l'énergie. Dis autrement cela signifie que si vous mangez comme d'habitude, vous perdez du poids. Alors si vous ressentez l'envie d'en boire plus quand il fait froid, n'hésitez pas. Attention toutefois, le café élève pour plusieurs heures les hormones du stress, donc prudence chez les personnes anxieuses et les mauvais dormeurs.

Le thé vert

3834234745_3771bfe439.jpg

Le thé contient des substances de la famille des polyphénols, dont les catéchines, qui semblent pouvoir augmenter la dépense d'énergie comme la caféine (5). Les catéchines empêcheraient la dégradation de la noradrénaline un neurotransmetteur dont le rôle est d'activer les cellules graisseuses et de favoriser le déstockage des graisses. La catéchine efficace s'appelle épigallocatéchine gallate (ECGC) et elle agirait surtout en synergie avec la caféine (que le thé contient déjàa mais dans une quantité moindre que le café) (6). On peut donc se contenter du thé, mais pour un effet optimal, il faudrait soit boire du café et du thé au cours de la journée soit prendre un complément alimentaire qui contient les deux substances actives (caféine et ECGC). En raison des variations importantes selon les types de thés et leur mode de préparation il est difficile de déterminer combien de tasses de thé sont nécessaires pour un réel effet mais l'ECGC serait efficace dès 270 mg par jour.

Le piment

Vous avez des vapeurs après avoir mangé un plat pimenté ? Eh bien oui, ce n'est pas qu'une impression. Le piment modifie l'activité du système nerveux autonome et active la thermogenèse via la capsaïcine, son ingrédient actif (7). Comme le café il peut vous réchauffer en facilitant la perte de poids (8). L'effet est proportionnel à la dose mais si vous n'êtes pas habitué, augmentez votre consommation progressivement. Vous risqueriez un léger malaise gastrique. Prudence chez les personnes qui souffrent de maladie auto-immune car le piment facilite la perméabilité intestinale, donc ouvre la voie à la présence d'antigènes dans le sang, qui pourraient exacerber des réactions auto-immunes.

Le gingembre et le poivre noir

177639720_204e947bfd.jpg

Le gingembre contient du gingerol et le poivre noir de la pipérine. Ces deux ingrédients font partie de la même famille que la capsaïcine du piment même s'ils sont beaucoup moins puissants. Ils restent efficaces pour lutter contre le froid (9).

 

Les protéines

IMGP2092

Les protéines sont les macronutriments qui ont l'effet thermique le plus élevé comparativement aux glucides ou aux lipides. Ne les négligez donc pas en hiver. Les protéines animales se trouvent dans les viandes, poissons, laitages et oeufs, les protéines végétales dans les légumes à feuilles, le soja, les légumineuses accompagnées de céréales et les oléagineux secs.

 

 

Les oméga-3

1074141651_09210fd5ed.jpg

Les acides gras oméga-3 sont une famille de graisses polyinsaturées. Les oméga-3 dits "à longue chaîne" se retrouvent dans les poissons gras. Quelle est la caractéristiques de tous ces poissons riches en oméga-3 ? Ils nagent en eaux froides. En effet, les oméga-3 ont la particularité d'être très rapidement mobilisables par l'organisme en cas de besoin pour fournir de l'énergie. Ainsi, un bon stock corporel d'oméga-3 permet ainsi de mieux se protéger du froid (10, 11). Pour cela, vous pouvez consommer du poisson gras deux à trois fois par semaine, voire des capsules d'huile de poisson.

L'huile vierge de noix de coco

6404501009_9d0b9911fb.jpg

A l'inverse des oméga-3, les graisses saturées sont préférentiellement stockées plutôt qu'utilisées pour fournir de l'énergie. Il faudrait donc plutôt les réduire (viandes grasses, fromages, etc.) (12). Cependant, il existe un autre type de graisses saturées peu courantes dans l'alimentation qui sont elles capables de fournir de l'énergie très rapidement. Il s'agit des triglycérides à chaînes moyennes (TCM). Les TCM se trouvent en grande quantité dans l'huile vierge de noix de coco (que l'on se procure facilement en magasin biologique). Une étude a montré que la consommation de 5 à 10 g de cette huile aux trois repas principaux augmentait la thermogenèse de 5% (13).

 

 

Attention aux régimes

Vous êtes constamment fatiguée ? Vous avez toujours froid ? Si le phénomène perdure, vous devez consulter un médecin car ces symptômes peuvent signaler un trouble ou une maladie. En revanche, si vous suivez un régime amincissant drastique, la fatigue et le froid sont des symptômes normaux. Néanmoins ils vous fragilisent face aux affections hivernales : relâchez un peu vos efforts ou choisissez un régime plus souple.

 

 

Références: Article de  : Jacques Robert  Nutrition

 

 Pensées vers vous tous mes amis Paty

5890130187_8ee312d6c5.jpg

 

 

 

 

Voir les commentaires

Pensées de rumi

23 Février 2015, 14:56pm

Publié par patybio

Avec l 'amour, tout ce qui est amer devient doux
Avec l'amour, tout ce qui est cuivre devient or,
Avec l 'amour, la lie devient nectar,
Avec l 'amour, la douleur devient remède.
Avec l 'amour, les morts renaissent

RUMI

Pensées de rumi

Voir les commentaires

citation sur : La Rose

23 Février 2015, 14:06pm

Publié par patybio

"Imaginez l'émerveillement de l'homme s'il voyait aujourd'hui la première rose ! Il ne saurait quel nom extraordinaire lui donner."
Jules Renard

 Belle pensée rosale vers vous tous pour une bonne semaine. Paty

Belle pensée rosale vers vous tous pour une bonne semaine. Paty

Voir les commentaires

L'importance du radis noir dans l 'alimentation !

18 Janvier 2015, 23:00pm

Publié par patybio

 

            L 'importance du radis noir dans l 'alimentation

 

  IMGP3482.JPG

 

 

   Je tenais spécialement à remettre à l 'honneur un aliment  qui fait peu parler de lui dans les recettes culinaires, on le regarde souvent de façon bizarre sur nos étals, sa robe noire sombre et peu accueillante le rend souvent austère auprès des personnes qui ne le connaissent pas.Et pourtant il est un appui de santé car il a  enfoui dans la blancheur de sa racine des propriétés aux bienfaîts remarquables !!! (Paty)

 

 

Le radis noir (Raphanus sativus var. niger (Mill.) J.Kern.) est une plante de la famille des brassicacées.

 

 C'est une plante d'hiver, riche en vitamine C et en  potassium, on en consomme la racine. Elle est peu calorique : 15 kcal/100g.Intéressante pour les personnes qui doivent surveiller leur ligne

 

 

Le radis noir contient aussi des vitamines du groupe B ainsi que du souffre, très riche en eau et en fibre, il améliore considérablement le transit intestinal , et se voit particulièrement recommandé aux personnes souffrant de constipation. Le radis noir augmente le flux biliaire et permet à la vésicule biliaire de rester en pleine santé.

 

                  Il a aussi un effet antibactérien sur notre flore digestive .

 

Le radis noir est riche en :

  • Vitamine B1
  • Vitamine C
  • Soufre
  • Fer
  • Magnésium
  • Calcium
  •    

 

IMGP3486.JPG

 

 

 

 

 

Sa saison
La meilleure saison du radis noir est l'hiver...N 'hésitez pas à l 'intégrer dans vos assiettes, mélangé à d 'autres aliments vivants comme les graines germées, crudités diverses etc...

Vous pouvez aussi le raper pour les personnes qui n 'aiment pas trop le goût du radis en général.

 

Après avoir vue l 'interêt  nutritionnel dans l 'alimentation vivante ...Le Radis noir est aussi une plante( racine)  aux nombreuses  propriétés reconnues  en phytothérapie.

 

En effet, c'est la racine sous forme de gélules de poudre cryobroyée qui est utilisée avec succès. En effet, le radis noir est un excellent draineur de la vésicule biliaire et du foie , en favorisant l'élimination des toxines et des déchets, il aide à rétablir un fonctionnement harmonieux des ces organes. Grâce à son action de drainage en profondeur, il soigne avec succès les troubles hépatiques et biliaires chroniques(source internet)

 

                     Pour quelles pathologies le radis noir est -il conseillé?

  • Allergies digestives
  • Troubles digestifs et excès alimentaires. Le radis noir améliore la digestion après des excès alimentaires.
  • Digestion difficile
  • Problèmes du transit intestinal et constipation passagère (le radis noir est riche en fibres et en eau)
  • Problèmes de toux. Le radis noir, surtout en jus, permet de traiter la toux. Le radis noir a aussi un effet antibactérien sur la flore digestive.
  • Migraines d'origine hépatique

 

Excellent draineur du foie et de la vésicule biliaire. Il favorise l'élimination des déchets de des toxines et rétablit un fonctionnement harmonieux de ces organes

 



                         Les effets "secondaires" du radis noir sont :

  • des flatulences
  • une mauvaise haleine
  • 

Avertissement :
Les personnes qui ont des problèmes de vésicule biliaire (calculs, obstructions,...) ou hépatiques ne doivent pas manger trop fréquemment ce légume.

 

 

IMGP3485.JPG

 

Lorsque vous faîtes vos courses pensez toujours à rajouter sur votre liste des aliments nouveaux de saison, pour faire connaissance avec des nouvelles saveurs et recettes, des mélanges de couleurs, un apport non négligeable de vitamines et oligo-éléments apporter à notre organisme de façon naturelle.

 

Faîtes découvrir aux enfants, à vos invités, votre famille des aliments parfois "anciens" mais qui ont une place importante à avoir au sein de notre alimentation moderne souvent trop raffinée et dépourvue d 'éléments vivants!

Une idée rapide et simple que les enfants aiments beaucoup :

Des petites tranches de radis noir avec quelques grains de fleur de sel  sur une tartine de pain aux graines germés avec une noisette de beurre frais ....Un régal ! Paty

         

                 4701521110_7e42d62abe.jpg

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>