Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

Articles avec #information

Perturbateurs endocriniens dans nos assiettes : quels effets sur le long terme?

25 Mars 2017, 17:04pm

Publié par patybio

Perturbateurs endocriniens dans nos assiettes : quels effets sur le long terme?
Entretien avec Rémy Slama et Claire Philippat
 
Entretien réalisé à Grenoble auprès de Rémy Slama et Claire Philippat, qui conduisent leur travaux au sein de l’équipe d’épidémiologie environnementale de l’Institut pour l’Avancée des Biosciences (IAB), un centre Inserm-CNRS-UGA.
 

Qu’est-ce qu’on appelle les perturbateurs endocriniens ?

Rémy Slama C’est l’une des grandes catégories de dangers pour la santé et l’environnement. Par rapport à d’autres types de dangers comme les cancérigènes, les perturbateurs endocriniens (PE) ont la particularité d’être définis à la fois par leur mode d’action et par l’existence d’un effet sanitaire. Pour être précis, ce sont des substances ou des mélanges qui altèrent le fonctionnement du système hormonal et qui, de ce fait, entraînent un effet adverse sur la santé de l’individu, ou sur la population, ou encore sur la descendance des individus exposés. Nous faisons référence à la population parce que certains effets biologiques ne sont néfastes qu’à l’échelle de la population : par exemple, une perturbation très forte du sexe ratio. Cette définition des PE montre bien que quand on parle de PE, on ne parle pas d’une famille chimique précise, comme on dirait "les phénols", ou une famille d’usage comme on dirait "les pesticides" ; les PE se trouvent dans de nombreuses familles d’usages (médicaments, pesticides, cosmétiques, mycotoxines naturellement présentes dans l’alimentation…) et des familles chimiques différentes, allant de certains métaux lourds à des phénols ou des phtalates. C’est toute la force et la complexité de cette définition qui concerne des centaines, voire des milliers, de substances de notre environnement.

Comment ces perturbateurs endocriniens se retrouvent-ils dans notre alimentation ?

Claire Philippat Ils peuvent d’abord être présents naturellement dans la substance. Les phytoestrogènes (présents dans le soja) et les mycotoxines sont des perturbateurs endocriniens naturels connus. Par exemple, la zéaralénone est créée par des champignons que l’on retrouve sur certaines céréales comme le blé. Les PE peuvent aussi être ajoutés au moment de la production alimentaire : cela inclut les pesticides et les médicaments utilisés dans l’élevage comme les analgésiques tels que le paracétamol. On soupçonne la prise d’analgésique par la femme enceinte de pouvoir entraîner des malformations des organes génitaux masculins chez le nouveau-né. Enfin, les PE peuvent être présents dans les emballages, comme c’était le cas avec le Bisphénol A, qui est maintenant interdit en France.

Notre rapport à l’alimentation est anxiogène. Trouvez-vous cela justifié ?

R. S. Si l’on se place sur le temps long, il faut réaliser qu’il y a eu un bouleversement profond de l’alimentation et de ses effets sanitaires. Du Moyen-Age au XVIIIe siècle, il y avait beaucoup plus de risque qu’aujourd’hui de décéder à court terme à cause de l’alimentation. Nous avons fait des progrès absolument fantastiques, avec le contrôle du risque bactérien dans l’alimentation. Autrefois en France, on mourait de faim, et aussi des agents infectieux ; ensuite, on a progressivement éradiqué les grandes famines, mais on a continué à décéder d’agents infectieux difficiles à détecter dans notre alimentation. La révolution pastorienne à la fin du XIXe siècle a permis de comprendre ce qu’était une bactérie, comment la détecter, empêcher son développement : on sait mettre en place un contrôle strict de la chaîne du froid, on pasteurise, on stérilise...  
En plus du problème des déséquilibres alimentaires, les questions qui se posent aujourd’hui portent sur le risque chimique. À l’époque pré-pastorienne, ces perturbateurs endocriniens qui, aujourd’hui, nous aident parfois à lutter contre le risque bactérien, n’existaient pas, à l’exception des PE naturels que j’ai déjà évoqués. Ces substances causent à présent des préoccupations sur le long terme. On peut aussi en mourir, mais à petit feu, et probablement beaucoup moins fréquemment – en tout cas beaucoup plus tard – qu’on mourrait des troubles alimentaires dans les siècles passés. Les effets sanitaires des perturbateurs endocriniens ne sont peut-être pas aussi graves que le risque infectieux, ils sont à plus long terme, mais ils couvrent une gamme extrêmement vaste qui va des malformations congénitales, aux troubles du neurodéveloppement, jusqu’au cancer et à des pathologies comme le diabète et l’obésité, qui sont très graves et ont un coût pour la société gigantesque. Mais l’alimentation n’est que l’une des voies d’exposition à ces substances, et les perturbateurs endocriniens ne sont que l’une des causes de ces pathologies multifactorielles.
Publié le 8 mars 2017
Mis à jour le 20 mars 2017
Université Grenoble Alpes
Perturbateurs endocriniens dans nos assiettes : quels effets sur le long terme?

Voir les commentaires

Le sommeil par le professeur "Michel JOUVET"

22 Mars 2017, 16:00pm

Publié par patybio

jerry uelsmann photography

jerry uelsmann photography

Biographie du professeur Michel JOUVET

 

Michel Jouvet est né le 16 novembre 1925 à Lons-le-Saunier (Jura). Il a mené ses études secondaires au lycée Rouget-de-Lisle à Lons-le-Saunier (Jura) et supérieures à la faculté de médecine de Lyon.

  • Interne des hôpitaux de Lyon (1951).
  • Séjour au Veteran’s Hospital de Long Beach, Californie (1954-1955).
  • Docteur en médecine (1956).
  • Chargé de recherche au CNRS dans le laboratoire de physiologie de l’hôpital neurologique de Lyon (1958).
  • Professeur agrégé de médecine expérimentale et biologiste des hôpitaux (1961).
  • Chef du service de neurologie à l’hôpital neurologique de Lyon (1962).
  • Professeur de médecine expérimentale à la faculté de médecine, université Claude-Bernard de Lyon, et chef du département de neurophysiologie fonctionnelle (1968).
  • Directeur de l’unité de recherche Inserm 52 “Neurophysiologie expérimentale et clinique” (1964-1974), intitulée ensuite “Onirologie moléculaire” à l’université Claude-Bernard à Lyon (1975-1998).
  • Directeur de l'unité de recherche associée URA 1195 du CNRS (1971).
  • Professeur honoraire de médecine expérimentale à l’université de Lyon depuis 1977.
  • Professeur émérite à l’université Claude-Bernard à Lyon.

 

Instances scientifiques et d’administration de la recherche

  • Membre de la commission scientifique spécialisée (CSS) de l'Inserm “Neurologie, neurophysiologie, psychologie et psychiatrie” (1968, 1969-1974) et de la CSS “Système musculaire squelettique, système nerveux central et organes des sens, psychiatrie et santé mentale : physiologie, physiopathologie, pharmacologie, toxicologie, environnement, chirurgie, radiologie, épidémiologie, santé publique, génie biologique et médical” (1979-1982).
  • Membre de la commission de physiologie et membre du conseil d’administration du CNRS.

 

Sociétés savantes - Académies

  • Membre de la Société de neurologie, de la Société d’électroencéphalographie, de la Sleep Research Society, membre honoraire de l'American Physiological Society.
  • Membre de l’Académie des sciences - Institut de France (1977). Membre de l’Académie des arts, des sciences et belles lettres de Lyon
  • Membre de l'Academia Europaea, membre étranger de l'Académie royale de médecine de Belgique.
  • Membre de comités de lecture de nombreuses revues scientifiques de haute tenue (Brain Research, Biochemical Pharmacology, International Journal of Neuroscience, etc.)

 

Distinctions - Prix

  • Prix Laborde de la Société de biologie (1961), prix Petit d'Ormoy de l'Académie des sciences (1966), prix Bing de l'Académie des sciences médicales de Suisse (1966).
  • Intra Science Award, Los Angeles (1981).
  • Prix de la Fondation pour la recherche médicale (1983), médaille d'or Morgani, université de Padoue (1988).
  • Médaille d’or du CNRS (1989).
  • Distinguished Scientist Award of The Sleep Research Society, Etats-Unis (1989).
  • Prix mondial Simone et Cino del Duca (1991), prix recherche et médecine de l’Institut des sciences de la santé (1991), Prix Blaise-Pascal (1991).
  • Prix Maurice-Pérouse de la Fondation de France (1993).
  • Prix international Fyssen (1997)
  • Prix Farell Sleep medicine, Harvard Medical School, Etats-Unis (2003).
  • Docteur honoris causa des universités de Zurich, Suisse (1986), d’Haifa, lsraël (1991), de Liège, Belgique (1992) et de Montréal, Canada (1993).
  • Officier de la Légion d’honneur, commandeur dans l’Ordre national du mérite, commandeur des Palmes académiques, officier dans l’Ordre du Mérite du Niger.
  • Croix du combattant volontaire 1939-1945.
Le sommeil par le professeur "Michel JOUVET"

           Présentation des travaux du  professeur : "Michel Jouvet"

 

Michel Jouvet a consacré ses recherches à l’étude des structures et des mécanismes du cycle éveil - sommeil - rêve (ou sommeil paradoxal). Il est considéré comme l'un des pionniers de l'hypnologie.

Ce neurobiologiste est à l’origine de la découverte du sommeil paradoxal. Cet état, caractérisé par une atonie musculaire totale et des ondes cérébrales (activité PGO) proches de celles de l’éveil, est, selon lui, le support biologique du rêve. Il s’agirait d’un troisième état du cerveau, aussi différent du sommeil que celui-ci l’est de l’éveil.

En 1959, Michel Jouvet décrit les signes électroencéphalographiques de la mort cérébrale. La même année, il découvre le sommeil paradoxal chez le chat et démontre que cet état dépend du tronc cérébral inférieur.

En 1961, il établit la classification du sommeil en ses différents stades : télencéphalique (sommeil lent, en raison des ondes lentes qui l'accompagnent sur les tracés d'électroencéphalographie) et rhombencéphalique (sommeil paradoxal, durant lequel sont enregistrés des mouvements oculaires rapides, d'où son nom en anglais de REM-sleep, REM pour rapid eye movements).

Il découvre ensuite l’évolution ontogénétique du sommeil paradoxal, en démontrant l’existence du sommeil paradoxal chez des animaux nouveau-nés et chez des fœtus in utero. Il décrit certaines caractéristiques de l’évolution phylogénétique de ce type de sommeil, en particulier la présence de cet état chez tous les mammifères et les oiseaux et l’absence du sommeil paradoxal chez les reptiles et les poissons.

Par l’étude pharmacologique de sommeil paradoxal, il démontre la possibilité de supprimer sélectivement celui-ci, sans pour autant supprimer le sommeil. L’électrophysiologie lui permet, en outre, de mettre en évidence l’organisation des différents systèmes entrant en jeu au cours du sommeil paradoxal.

S’en suivront la découverte des comportements oniriques survenant au cours du sommeil paradoxal chez le chat et la détermination du système ponto-géniculo-occipital (PGO) et de ses voies ascendantes.

Michel Jouvet établit alors la théorie sérotoninergique du sommeil. Cette théorie a connu une évolution récente, la sérotonine n’étant plus considérée comme le neurotransmetteur hypogène, mais comme une neuro-hormone entraînant la synthèse d’un facteur responsable du sommeil.

Il est à l’origine de la découverte de la mort cérébrale chez l’homme.

Parallèlement à l’approche expérimentale chez l’animal, Michel Jouvet développe des recherches cliniques. Il découvre, en particulier, les propriétés “éveillantes” d’une molécule (le modafinil), qui reste aujourd’hui la plus efficace pour traiter l'hypersomnie et la narcolepsie, deux pathologies du sommeil très invalidantes.

Enfin, Michel Jouvet a mené des recherches la mort subite du nourrisson, qui ont permis de déceler un nombre non négligeable de narcolepsies chez des enfants de six à huit ans.

sources site de : l'Inserm

Gustave Courbet : "Le hamac" Radio France

Gustave Courbet : "Le hamac" Radio France

                               Pour les personnes intéressées,

je partage les principales Publications  de : "Michel JOUVET"

 

Michel Jouvet est l'auteur de plus de 500 articles dans le domaine de la neurobiologie.

 

Sélection des principales publications

  • Hernandez-Peon R, Scherrer H, Jouvet M. Modification of electrical activity in the cochlear nucleus during « attention» in unanesthetized cats. Science 123: 331-2, 1956.
  • Jouvet M, Benoît O, Marsalon A, Courjon J. Action de la caféine sur l’activité électrique cérébrale. CR Soc Biol 151: 1542-5, 1957.
  • Jouvet M, Michel F. Recherches sur l'activité électrique cérébrale au cours du sommeil CR Soc Biol (Paris) 152 : 1167-70, 1958.
  • Dement WC. The occurrence of low voltage, fast, electroencephalogram patterns during behavioral sleep in the cat. Electroencephalogr Clin Neurophysiol 10: 291-6, 1958.
  • Jouvet M, Courjon J. Variation des réponses évoquées visuelles sous corticales au cours de l'attention chez l'homme. Rev Neurol 99: 177-8, 1958.
  • Jouvet M. Diagnostic électro-sous-corticographique de la mort du système nerveux central au cours de certains comas. Electroencephalogr Clin Neurophysiol 11: 805-6, 1959.
  • Jouvet M, Michel F, Courjon J. Sur un stade d'activité électrique cérébrale rapide au cours du sommeil physiologique. CR Soc Biol. (Paris) 153 : 1024-8, 1959.
  • Jouvet M, Michel F, Courjon J. L'activité électrique du rhinencéphale au cours du sommeil chez le chat. CR Soc Biol (Paris) 153: 101-5, 1959.
  • Jouvet M, Michel F. Electromyographic correlations of sleep in the chronic decorticate & mesencephalic cat. CR Soc Biol (Paris), 153 422-5, 1959.
  • Jouvet M. Electro-subcorticographic diagnosis of death of the central nervous system during various types of coma. Electroencephalogr Clin Neurophysiol 11: 805-6, 1959.
  • Jouvet M, Mounier D. Effect of lesions of the pontile reticular formation on sleep in the cat. C R Seances Soc Biol Fil 154: 2301-5, 1960.
  • Jouvet M. Telencephalic and rhombencephalic sleep in the cat. In: The Nature of Sleep. A Ciba Foundation Symposium, Churchill Livingstone, Londres, 1961, p.188-208.
  • Jouvet M, Pellin B, Mounier D. Polygraphic study of the different phases of sleep during chronic consciousness disorders (prolonged comas). Rev Neurol (Paris) 105: 181-6, 1961.
  • Jouvet M. Research on the neural structures and responsible mechanisms in different phases of physiological sleep. Arch Ital Biol 100 : 125-206, 1962.
  • Jouvet M, Vimont P, Delorme F. Elective suppression of paradoxal sleep in the cat by monoamine oxidase inhibitors. C R Seances Soc Biol Fil 159: 1595-9, 1965.
  • Jouvet M. The paradoxical phase of sleep. Int J Neurol 5: 131-50, 1965.
  • Jouvet M. Biogenic amines and the states of sleep. Science 163 (862): 32-41, 1969.
  • Valatx JL, Bugat R, Jouvet M. Genetic studies of sleep in mice. Nature 238: 226-7, 1972.
  • Jones BE, Bobillier P, Pin C, Jouvet M. The effect of lesions of catecholamine-containing neurons upon monoamine content of the brain and EEG and behavioral waking in the cat. Brain Res 58: 157-77, 1973.
  • Sastre JP, Jouvet M. Oneiric behavior in cats. Physiol Behav 22: 979-89, 1979.
  • Gonon F, Buda M, Cespuglio R, Jouvet M, Pujol JF. In vivo electrochemical detection of catechols in the neostriatum of anaesthetized rats: dopamine or DOPAC? Nature 286:902-4, 1980.
  • Sallanon M, Janin M, Buda C, Jouvet M. Serotoninergic mechanisms and sleep rebound. Brain Res 268: 95-104, 1983.
  • Jouvet M. Epistemology of hypnology. Arch Int Physiol Biochim 94: C77-83, 1986.
  • Jouvet M. Paradoxical sleep: is it the guardian of psychological individualism. Can J Psychol 45: 148-68, 1991.
  • Jouvet M. Phylogeny of sleep stages. Acta Psychiatr Belg 94:256-67, 1994.
  • Jouvet M. Sleep and serotonin: an unfinished story. Neuropsychopharmacology 21(2 Suppl): 24S-27S, 1999.
  • Jouvet M. How sleep was dissociated into two states: telencephalic and rhombencephalic sleep? Arch Ital Biol 142: 317-26, 2004.

Ouvrages de synthèse et de culture scientifique

  • Jouvet M. Neurophysiologie des états de sommeil. CNRS, Paris, 1965.
  • Jouvet M. La Natura del Sogno. Theoria, Roma, 1991.
  • Jouvet M. Le sommeil et le rêve. Odile Jacob, Paris, 1992, 1998, 2000, 2006.
  • Jouvet M. Le château des songes. Odile Jacob, Paris, 1992, 2006.
  • Jouvet M, Gessain M Le grenier des rêves. Odile Jacob, Paris, 1997.
  • Jouvet M. Pourquoi rêvons-nous, pourquoi dormons-nous ? Où, quand, comment ? Odile Jacob, Paris, 2000.
  • Jouvet M. Le voleur de songes. Odile Jacob, Paris 2004.

Voir les commentaires

La parole et le corps par :"Colette Soler"

8 Février 2017, 17:38pm

Publié par patybio

"Le corps incertain et l'âme floue, nous attendions, oreilles aux aguets et cœurs ouverts, ces mots goyave et canne qui font danser des papillons dans les yeux et battre le sang sous la peau".
Dans la maison du père - Yanick Lahe

La parole et le corps  par :"Colette Soler"

Voir les commentaires

La théorie Taoïste des 7 glandes endocrines !

8 Novembre 2016, 14:03pm

Publié par patybio

La théorie Taoïste des 7 glandes endocrines !

 

1. Les Glandes Sexuelles : 
La prostate et les testicules chez l’homme, les ovaires, l’utérus, le vagin et les seins chez la femme. 
Ces glandes sont responsables des secrétions d’hormone, de l’énergie sexuelle et de la reproduction. 
On appelle souvent la glande sexuelle le four, parce qu’elle est le feu ou le producteur d’énergie qui alimente les six autres glandes. 
L’ensemble de ces glandes est appelé « La Maison de l’Essence ».

2. Les Glandes Surrénales. 
Ces glandes sont situées sur le sommet des reins, elles participent aux fonctions des reins, des os, de la moelle osseuse et de la moelle épinière. 
La cortisone détruit les glandes surrénales et provoque l’anémie et l’affaiblissement des os. 
On appelle l’ensemble des glandes surrénales « La maison de l’Eau ».

3. Le Pancréas, aussi appelé « La Maison de la Transhumance ». 
Il joue un rôle important dans le contrôle du système digestif entier, ce qui comprend entre autre le contrôle de la température du corps, et des taux de glucose dans le sang. 
Par exemple si le pancréas est faible et commence a laisser échapper des secrétions, c'est-à-dire de l’insuline dans le flot sanguin, il neutralisera le sucre qui s’y trouve et provoquera une affection appelée hypoglycémie, qui est en fait une insuffisance du taux de glucose dans le sang. 
Une personne souffrant d’hypoglycémie a envie de nourriture et de sucreries. 
Ces substances pénètrent dans le flot sanguin et stimule le pancréas ce qui occasionne une nouvelle baisse du taux de glucose dans le sang. 
Après cette première étape, le diabète ou hyperglycémie risque de se développer. 
Si cela se produit, le pancréas se met à se détériorer. 
Nous savons tous que le diabète rend une personne dépendante d’injection d’insuline. 
Ces injections, neutralisent le glucose dans le sang, mais elles ne contribuent nullement à activer le système digestif. 
De plus, l’hyperglycémie rend le sang plus épais et plus lourd, ce qui altère la circulation. 
Le cœur doit alors travailler plus fort, si bien qu’en général les gens qui souffrent de diabète, connaissent aussi des problèmes cardiaques. 
Enfin, comme les sept glandes sont reliées les unes aux autres, un mauvais fonctionnement du pancréas entraine un déséquilibre des glandes surrénales. 
Et ce déséquilibre affecte a son tour les glandes sexuelles et les reins.

4. Le Thymus. 
Il gouverne le cœur et le système circulatoire. 
On peut en vérifier l’état en exerçant une pression sur un point entre les deux mamelons. 
Si le point est tendre, le thymus ne fonctionne pas normalement, ce qui signifie que la circulation n’est pas normale non plus. 
Cette glande est appelée « La Maison du Cœur ».

5. La glande Thyroïde. 
Elle veille au métabolisme des cellules dans l’organisme, et gouverne la croissance. 
On l’appelle « La Maison de la Croissance ».

7. La glande pinéale ou « La Maison de l’Esprit » agit directement sur les autres glandes, par l’intermédiaire de ses secrétions. 
Située vis-à-vis du 3eme œil au centre de la tête, cette glande représente le centre psychique et spirituel du corps. 
Seuls, les humains possèdent cette glande, seuls les humains croient en Dieu et éprouvent le désir et le besoin de le faire. 
On associe d’ailleurs l’intuition et la conscience a cette glande. 
 
 

 

 

 

Essayez de vous imaginer que ces sept glandes endocrines sont des vaisseaux reliées les unes aux autres par une série d’artères ou de tubes ! 

Chaque vaisseau ou glandes dépend des autres pour son alimentation en liquide – énergie –. 
Par conséquent si le vaisseau A représentant les glandes sexuelles est alimente en liquide, celui-ci se dispersera lentement dans les artères et atteindra les six autres vaisseaux. 
D’autre part si le vaisseau C, le pancréas est vide d’une quantité excessive de liquide a cause d’une fuite, chacun des autres vaisseaux devra céder une partie de ses réserves pour rétablir l’équilibre du système. 
La façon dont le liquide circule dans les glandes ressemble beaucoup à la façon dont l’énergie circule dans l’organisme. 
En anatomie, ces sept glandes sont appelées les endocrines. 
L’endocrinologie est une branche relativement nouvelle des sciences médicales et les chercheurs dans ce domaine ont encore beaucoup à découvrir. 

Cependant, les sages anciens nous ont déjà légué une énorme quantité d’informations sur la structure, la nature et le but du système endocrinien et du système immunitaire. 
Un état de faiblesse ou de prédisposition a la maladie survient lorsqu’un système, ou, dans le cas présent une glande se trouve privée d’énergie pour une raison quelconque. 
Non seulement devons-nous alors rétablir l’équilibre du flot d’énergie pour surmonter cette faiblesse, mais nous devons aussi stimuler ce flot d’énergie afin d’élever le niveau d’énergie de notre organisme a son point maximal.

Équilibrer et élever l’énergie jusqu’au niveau approprie par l’intermédiaire du système des sept glandes.
Grace à cette méthode nous pouvons résorber la faiblesse existante et guérir, tout en utilisant l’ordre supérieur d’énergie pour ouvrir nos centres spirituels. 

Le Dr. Alexis Carrel, Prix Nobel, déclarait que le système glandulaire était une roue de vie. 
Si cette roue de vie tournait sans anicroche, aucun problème ne se manifesterait ou n’entraverait les processus cellulaire qui sont perpétuels. 

A la suite d’expériences exhaustives, le Dr. Carel en est venu a la conclusion que toute cellule est immortelle a l’origine. 
Selon lui, elle est immortelle tant qu’elle n’est pas empoisonnée par de l’air pollue, un manque d’oxygène, des aliments pollues et une trop grande quantité d’acides dans l’organisme. 
Comme l’acide peut détruire même l’acier inoxydable, il n’est pas difficile d’en imaginer les effets dans l’organisme. 
Les acides s’accumulent dans notre organisme lorsque nous mangeons des sucreries, de plus nous pouvons produire d’énormes quantités d’acides, suffisamment pour soutenir une activité digestive pendant cinq heures pour arriver à digérer de la viande rouge, plus particulièrement si elle est cuite au barbecue. 
En fait, les humains meurent parce qu’ils ne savent pas veiller sur eux-mêmes et parce qu’ils s’empoisonnent. 
Par conséquent, la désintoxication est le secret de la longévité. 
 
 

Les Glandes Sexuelles constituent la base du Complexe Glandulaire !
 

Ainsi lorsque les six premières glandes ne sont pas remplies a pleine capacité, la septième, c'est-à-dire, la Maison de l’Esprit ne l’est pas non plus. 
Il n’est pas difficile d’imaginer que si l’un des systèmes glandulaires de l’organisme était chirurgicalement enlevé, l’organisme se trouverait en état de manque et de déséquilibre permanent. 

C’est d’ailleurs pour cette raison que le système taoiste de prévention de la maladie consiste a explorer toutes les voies possibles avant de pratiquer des interventions chirurgicales, surtout dans le cas des glandes sexuelles – hystérectomie ou prostatectomie - car elles sont la fondation de base qui supporte tout le reste.
En médecine occidentale, les sept glandes sont considérées comme étant individuelles et indépendantes donc dissociables. 

Dans la philosophie taoiste, on perçoit l’amputation d’une glande comme un crime car cela déséquilibre entièrement l’organisme, ce qui ouvre la boite de Pandore d’où jaillit toute une myriade de problèmes de sante. 

De plus, les taoïstes considèrent qu’amputer une partie du corps correspond ni plus ni moins a éliminer un signal d’alarme absolument indispensable simplement pour éviter de l’entendre sonner chaque fois qu’un problème éclate. 
Par exemple, les amygdales qui sont des défenses de première ligne de l’organisme constituent un système d’avertissement. 
Comme elles sont les premières à être attaquées par des microbes et à s’enflammer, on les retire chirurgicalement, ce qui met fin de manière permanente a leur fonction de système d’avertissement. 
Cependant, même lorsqu’une glande est enlevée, le système complet d’auto-guérison taoiste peut continu a jouer un rôle important dans l’alimentation en énergie et en hormones, et empêcher ainsi que l’affaiblissement ne prenne plus d’ampleur. 
 

Extrait du livre :
Le système Complet d’Auto-Guérison, Dr. Stephen T. Chang, Éditions Chariot d’Or 


Cet article m'a été adressé par Mona, notre correspondante en Inde, que je remercie au passage, car cet article est hyper intéressant. 
Il nous rappelle si besoin était que la santé est globale où elle n'est pas du tout. 
Il faut toujours avoir une vision holistique car aucun organe n'est isolé, ils sont tous dépendant des autres. 
Il ne faut jamais laisser l'un d'entre eux sur le bord de la route sous prétexte qu'il n'est pas très important. 
L'exemple des amygdales est frappant. 
Et aujourd'hui, on vous enlève un organe pour un oui ou pour un non, sous prétexte que ces messieurs ne savent pas le soigner. 
La sagesse orientale a beaucoup à nous apprendre... tant qu'on ne nous a pas enlevé nos oreilles et nos yeux.

 Source
http://indicescibles.blogspot.fr/search?updated-max=2013-12-20T19:18:00%2B01:00&max-results=7

 
 
 
Des moments de détentes et de méditations pour soi sont essentiels chaque jour. Optez et prenez le temps pour ses options positives. Bien à vous Paty

Des moments de détentes et de méditations pour soi sont essentiels chaque jour. Optez et prenez le temps pour ses options positives. Bien à vous Paty

Voir les commentaires

L'huile de nigelle : Un appui pour apprendre et mémoriser

4 Avril 2016, 16:21pm

Publié par patybio

L'huile de Nigelle à utiliser par voie interne !

L'huile de Nigelle à utiliser par voie interne !

Genre de renonculacées, dans lequel on distingue : 1° la nigelle cultivée, dite vulgairement nigelle, poivrette, toute-épice, patte d'araignée, araignée, nielle, dont les semences sont appelées cumin noir et faux cumin ; c'est la nigelle de Crète de certains auteurs ; 2° la nigelle de Damas, dite vulgairement herbe aux épices et herbe de toute-épice, noms donnés aussi à la nigelle cultivée ; la nigelle de Damas est appelée encore araignée, cheveux de Vénus, barbiche, barbe de capucin, patte d'araignée ; 3° la nigelle arvine, nommée vulgairement nielle, mot employé parfois pour désigner tout le genre nigelle, [Legoarant]

http://www.littre.org/definition/nigelle

Nigelle

Nigelle

INFO RECHERCHE !

L'huile de nigelle : bonne pour apprendre et mémoriser ?

Des recherches archéologiques nous avaient mis sur des pistes des graines de nigelle (Nigella sativa) retrouvées dans la tombe de Toutankhamon !Une récente recherche semble indiquer que cette plante, également décrite dans la Bible, ne nous a pas encore livré tous ses secrets. En particulier, des études animales montrent qu 'elle pourrait améliorer les capacités d'apprentissage et de mémorisation, tout en ayant des effets neuroprotecteurs. Une étude sur l'humain montrait après un mois de traitement à raison de (500mg d'huile de nigelle par jours), un effet sur l'humeur, l'anxiété et la mémoire.Une molécule passant facilement la barrière hémato-encéphalique et pouvant donc moduler nos neurones en neurotransmetteurs.

Complementary and Alternative Médecine (janvier 2016)

"Plantes et Santé"

Demander l'avis de votre thérapeute ou professionnel de santé avant de faire une cure !

L'huile de nigelle : Un appui pour apprendre et mémoriser

Quelques conseils par Julien pour utiliser l'huile de Nigelle pour vos soins :)

Voir les commentaires

Prévention des jambes lourdes

8 Juillet 2015, 12:59pm

Publié par patybio

Prévention des jambes lourdes

Prévention des jambes lourdes

Prévention des jaBougez, marchez, mais ne sautez pas !

 

  1. La sédentarité, les postures statiques au travail, les stations debout ou assises prolongées, le port de charges lourdes, le piétinement sont autant de facteurs de risque pour avoir les jambes lourdes. Ils sont donc à éviter.
     
  2. La marche, par le massage de la voûte plantaire et les contractions musculaires des mollets et des cuisses qu’elle induit, favorise la remontée du sang dans les veines. Il est conseillé de marcher sans s’arrêter pendant 3 kilomètres ou 30 minutes par jour. C’est ainsi qu’il est bien d’aller faire ses courses ou d’aller au travail à pied, de prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, etc.
     
  3. La natation, le vélo, la gymnastique douce, le yoga, sont des sports favorables à la circulation veineuse. En revanche, les activités qui nécessitent d’effectuer fréquemment des sauts (tennis, basket, handball…) sont à éviter, parce qu’elles provoquent des variations brutales de pression dans les veines.
     
  4. La position allongée, avec les jambes surélevées, est toujours bénéfique pour les jambes lourdes. Il est possible aussi de surélever le pied du lit par exemple, ou encore le soir, en rentrant du travail, de lever les jambes en mettant les pieds en appui contre un mur…

 

 

 

  • Des aliments et des plantes pour les veines
     

Les antioxydants contenus dans les fruits et les crudités, protégeront les veines de l’attaque des radicaux libres. De plus, ils apporteront les vitamines, les oligoéléments et les minéraux nécessaires à l’entretien des parois veineuses.

Les acides gras polyinsaturés oméga 6 et 3 induisent la fabrication de prostaglandines des groupes 1 et 3, qui sont de puissants anti-inflammatoires naturels. On les retrouve dans les huiles d’olive, de noix, de colza et aussi dans les poissons gras.

 

Les nutriments tonifiant les parois veineuses sont la vitamine C, le zinc, le magnésium, le silicium organique et la vitamine E, essentiellement.

 

 

 

Quelques plantes soulageront efficacement les jambes lourdes tout en protégeant les veines : la vigne rouge, le ginkgo biloba, l’hamamélis, le fragon, les pépins de raisin… les huiles essentielles, de cyprès surtout, mais aussi de lavandin abrial et de gingembre sont très intéressantes également, à raison de 2 gouttes deux fois par jour oralement ou mieux en massages sur les jambes douloureuses

 

278482242_61a5636c52.jpg

 

 

 Lutter contre Les facteurs de risque veineux

 

  1. Les traitements hormonaux (pilule, THS, THM), tout comme les dérèglements hormonaux (puberté, grossesse, ménopause, irrégularité des cycles, syndrome prémenstruel) peuvent fragiliser les parois veineuses. Dans ces situations, il conviendra d’adapter les traitements hormonaux ou la pilule contraceptive aux symptômes présentés par la personne.
     
  2. Le surpoids est toujours nocif pour les veines. Mais il le sera encore davantage s’il est apparu rapidement.
     
  3. Le tabac et l’alcool sont également deux facteurs de risque. Leur arrêt sera là encore salutaire.
     
  4. La constipation est un facteur de risque, compte tenu du fait que l’accumulation de selles dans les intestins favorise la compression veineuse au niveau abdominal, ce qui se répercute sur les veines des membres inférieurs.
     
  5. Les compressions. Tout vêtement trop serré (surtout au niveau du ventre, des aines et des genoux) risque de contrarier le retour veineux, favorisant la stase sanguine. Ce même phénomène est rencontré lorsque la personne croise les jambes en position assise.
     
  6. La chaleur favorise la dilatation veineuse. Il faudra donc éviter ou s’éloigner des sources de chaleur. La fraîcheur au contraire la soulagera.
     
  7. D’autres éléments peuvent également intervenir selon les personnes : la fatigue, les champs électromagnétiques artificiels (électricité, appareils électriques), certains médicaments (cortisone, notamment), une cambrure lombaire exagérée. Enfin, certaines maladies peuvent favoriser la pathologie veineuse : diabète, cholestérol, insuffisance thyroïdienne… alors que d’autres peuvent comprimer les veines : tumeur, ganglion, cicatrice rétractile, hématome

Article de Luc Bobin

 

 

J 'espère que cette article vous aura permis de trouver quelques solutions pour lutter contre les jambes lourdes lorque qu 'il n y a pas de pathologies ou maladies veineuses.

 

Pour plus d 'information et pour suivre un traitement spécifique prenez contact avec un naturopathe ou un médecin spécialisé.

 

 

 4096463618_f038704d0d.jpg

 

La pensée du jour :

 

 C'est la joie de l'âme qui conserve la santé du corps, et c'est le repos de la conscience qui sert de consolation à l'un et à l'autre dans toute sorte d'afflictions."
 

Voir les commentaires

L'énergie YIN - LE Qi GONG ET LA VIE ÉNERGÉTIQUE D'UNE FEMME"

9 Avril 2015, 15:51pm

Publié par patybio

J 'ai découvert cette discipline en approche  essentielle pour soulager des douleurs cervicales  grâce à : "Chrystel Herbeaux Del Pino.

J 'ai découvert cette discipline en approche essentielle pour soulager des douleurs cervicales grâce à : "Chrystel Herbeaux Del Pino.

Souvent, le vrai résonne comme le faux,
et le faux résonne comme le vrai.
Lao Tseu

C’est une contrée que vous ne pouvez atteindre ni en bateau, ni en char, ni à pied, mais seulement par un voyage de votre esprit.
— Lie Tseu

L'énergie YIN - LE Qi GONG ET LA VIE ÉNERGÉTIQUE D'UNE FEMME"

Voir les commentaires

Repas de fêtes pour célébrer le printemps en MTC

26 Mars 2015, 15:46pm

Publié par patybio

Immobile,

Assis sans rien faire,

le printemps vient,

l'herbe pousse.

(Sagesse chinoise)

Repas de fêtes pour célébrer le printemps en MTC

 

Repas de fêtes pour célébrer le printemps en

Médecine trationnelle et chinoise

 

Ayant découvert un intérêt débordant après un rendez-vous  avec un thérapeute de Médecine Chinoise Traditionnelle, je plonge en apprentissage et je partagerai quelques articles ici .Sachant que j 'ai toujours beaucoup aimé cette approche depuis très longtemps !

Bien à vous Paty

 

 

À l’orée du printemps, alors que l’énergie Yang émerge sous toutes ses formes autour de nous, vient le temps de fêter la renaissance de la nature en faisant honneur aux délicieux plats traditionnels de circonstance

~La Grande Ourse est orientée à l’Est, la nature commence à frémir, le printemps revient avec son cortège de fêtes et de banquets.

La fête du printemps (jour de l’an chinois), ouvre le bal en ce premier jour du calendrier agricole. Guò Nián : Jour des offrandes au ciel et à la terre, jour de prières aux dieux dans l’espoir de belles récoltes à venir, c’est aussi le jour où l’on se doit d’honorer les ancêtres et les aînés par des dons de nourritures riches et variées, tout en s’inclinant devant eux.

Le gâteau aux huit trésors, Bābaofàn, gâteau de riz glutineux décoré de nombreux fruits secs (baies de Goji, cacahuètes, noix…), et de fruits confits (ananas, dattes, gingembre…), trouve place sur l’autel des ancêtres avec les coupes de fruits, les jarres de vin, l’encens et les bougies de couleur rouge. Dehors dans les rues du hútòng, pétards et tambours résonnent et chassent les esprits néfastes alors que les sin o g r a m m e s « joie, bonheur et prospérité » sur fond rouge ornementent et protègent l’entrée des demeures. La veille, à l’approche du soir, toute la famille s’est retrouvée autour de la table chargée de victuailles pour entamer ensemble la longue confection des jiaozi. On a partagé les fruits et les gâteaux marqués des caractères « paix et bonheur » tout en s’affairant joyeusement aux préparatifs des fameux raviolis en forme de demi-lune, forme symbole de prospérité qui rappelle les anciens lingots d’argent, les Yuánbao. De minirouleaux de bois ont permis d’étaler des morceaux de pâte en de parfaits disques extrafins. D’autres mains y ont déposé un peu de farce à base de chou chinois, de ciboule, de gingembre et de coriandre, de porc et de crevettes, mains expertes refermant ensuite ces lingots gourmands. Cuits à la vapeur ou aux trois bouillons, accompagnés d’une sauce, mélange de vinaigre de riz, de sauce de soja, d’ail écrasé et d’huile de sésame, les jiaozi ont été dégustés pendant les douze coups de minuit.

Au repas du réveillon, parmi la multitude de plats, on a aussi servi du poisson, symbole d’abondance, du poulet, symbole de fortune, des rhizomes de lotus et des graines en tous genres. Après avoir fait bombance durant cette veillée, le premier jour de l’année est marqué par la sobriété. Le repas est végétarien, le champignon parfumé xiānggū, et les graines (lotus, sésame…), présages de bonne fortune, y sont présents. À partir de ce premier jour de l’année s’enchaînent les fêtes aux noms évocateurs, aux rituels tous accompagnés d’un banquet spécifique : l’accueil du gendre, le mariage des souris, le retour des génies du foyer… Cette succession de festivités prendra fin avec la fête des lanternes, quinzième jour du premier mois, première pleine lune de l’année, jour où l’on dégustera la soupe de la réunion Tāngtuán, soupe de boulettes de riz glutineux farcies de saindoux, de noix, de graines de sésame et de fleurs de cannelier, soupe symbole de l’union familiale. En ce début d’année de la Chèvre de Bois, ces multiples fêtes vont nous permettre de savourer à nouveau tous les trésors culinaires qui nous viennent de la Chine traditionnelle.

Alors bon appétit, ou Mànmànchī, devrais-je dire !

 D' après : "Henri Barras" (Guò Nián = “bon passage de l’année” ; Hútòng = quartier d’habitations composé de passages étroits et de ruelles, surtout présent à Běijīng ; Mànmànchī = « manger

 

 

A suivre à découvrir un livre très intéressant par  : "MA JIAN"

"Chemins de poussière rouge "

Repas de fêtes pour célébrer le printemps en MTC
Repas de fêtes pour célébrer le printemps en MTC

Chemins de poussière rouge est le regard sans concession, délivré de tout tabou, d'un Chinois de l'intérieur devenu étranger à son propre pays.
Le récit d'une odyssée de trois ans à travers un pays aux multiples facettes que Ma Jian a décidé d'entreprendre à la suite des persécutions d'une autorité répressive et hypocrite. Dans cet étonnant " road novel ", nous découvrons, au gré de la quête intérieure de l'auteur, une Chine profonde - celle qui va des vastes plaines de l'extrême Ouest jusqu'au Tibet, en passant par les côtes du Sud. L'écriture, tout comme l'œil du photographe, est précise, propre à nous faire saisir les choses et les êtres dans le détail, sans pour autant cesser d'être généreuse et élégante - comme le sont l'homme et le poète. Loué par Gao Xingjian, prix Nobel de littérature, Chemins de poussière rouge a reçu le Thomas Cook Travel Book of the Year en 2002, ainsi que ces très belles mentions dans la presse anglo-saxonne lors de sa publication : " Puissant et dérangeant " pour The Observer ; " A classer parmi les grands de la littérature chinoise " pour Amazon. com ; " Ce livre représente un tour de force... A distinguer absolument parmi les écrits de la " génération perdue " de la Révolution culturelle " affirme The Indépendant. Bref, un roman qui se dévore avec passion.

Repas de fêtes pour célébrer le printemps en MTC

Voir les commentaires

Petits conseils naturels en cas de tracas tendino-musculaires !

19 Mars 2015, 14:41pm

Publié par patybio

« Le sport consiste à déléguer au corps quelques-unes des vertus les plus fortes de l’âme. »

de Jean Giraudoux

Petits conseils naturels en cas de tracas  tendino-musculaires   !
étirement
étirement

~~Claquages tendino-musculaires : Conseils naturels

Avec l 'arrivée des beaux jours, nous sommes nombreux à avoir une envie grandissante de rechausser baskets pour courir, sauter certes à petites ou grandes foulées, mais avec cette envie incontrôlable de se sentir léger comme l 'air et de courir très loin pour évacuer le temps oublié en cette période hivernale de ces foulées endiablées ...Et pourtant souvent le corps n 'est pas aussi léger qu 'il puisse en paraître dans l 'esprit ou les ressentis que nous en avons et sans avoir raisonnablement dompté nos efforts, voire effectuer des échauffements et étirements essentiels à une reprise sportive. Nous nous retrouvons bien souvent à l 'issu dans une situation prévue d'avance par un soucis tendineux, entorses, foulures, déchirures et bien d 'autres maux qui s 'offrent à nous dans cette panoplie du sportif encore peu avancé en pratique régulière ! Pensez à vous nourrir de façon équilibrée et hydratez vous, avant, pendant et après l 'effort.Massez vos muscles avant et après l 'activité avec une huile à base d 'arnica est efficace pour ma part *.Paty*

Je partage avec vous ces formules qui peuvent être utile en cas de besoin...Il est important de toujours demander conseils à son pharmacien avant de les utiliser.

~~ Voici une recette phyto de la médecine du sport.

Faire préparer par le pharmacien le mélange de teintures mères suivant :

•Calendula TM : 50 ml •

Bellis Perennis TM : 15 ml •

Crocus Sativa TM : 15 ml •

Arnica TM : 7 ml •

Echinacea TM : 3 ml

~~soit 90 ml de préparation.

Par voie interne : •

40 gouttes 3 fois par jour

Par voie externe : •En compresse ou friction de la partie atteinte 3 fois par jour.

Accélération de la réparation des tissus :

•Aimant naturel Élixir* : 10 gouttes au lever et au coucher

~~Pour la douleur des nerfs arrachés :

Hypericum : 9 CH 20 gouttes 3 fois par jour

En urgence : Toujours avoir de l’Arnica teinture-mère chez soi et dans la voiture. •Posologie : 7 gouttes dans de l’eau pour un adulte, 4 fois par jour et 4 gouttes pour un enfant.

~~Il faut rappeler que l’Arnica en TM est physiquement beaucoup plus efficace que dans la forme homéopathique, qu’il peut réduire des hématomes énormes en 36 heures (par voie interne) et qu’il convient d’en prendre systématiquement après un choc violent afin d’éviter un accident vasculaire grave dans les jours qui suivent.

Par contre, Arnica ne doit pas être accumulé avec des anticoagulants type Héparine et ne doit pas être pris sous forme allopathique par les femmes enceintes. Il convient, pour elles, de prendre uniquement Arnica sous forme homéopathique soit 9 CH.

~~ Hyperélasticité ligamentaire

Lorsqu’il y a fragilisation tendineuse, faire une cure de Calcarea fluor 9 DK*.

Sources : Soignez-vous

Retrouvez les bons conseils de : Christophe Carrio en vidéos ci-dessous

~~ fondateur du CTS, auteur d'"Un corps sans douleur", "Savoir s'étirer"

Si comme 80 % de la population vous souffrez de douleurs chroniques, maux de dos, de cou, de hanche, de genou, d'épaules, douleurs musculaires, ce livre est votre meilleur investissement pour retrouver la santé ! Votre problème : de mauvaises postures qui au fil des années donnent des douleurs chroniques. La solution : un programme correctif adapté à chaque type de posture, plus un programme nutritionnel anti-inflammatoire. Il vous aidera à tonifier votre corps et oublier vos douleurs.

Si comme 80 % de la population vous souffrez de douleurs chroniques, maux de dos, de cou, de hanche, de genou, d'épaules, douleurs musculaires, ce livre est votre meilleur investissement pour retrouver la santé ! Votre problème : de mauvaises postures qui au fil des années donnent des douleurs chroniques. La solution : un programme correctif adapté à chaque type de posture, plus un programme nutritionnel anti-inflammatoire. Il vous aidera à tonifier votre corps et oublier vos douleurs.

5 exercices d'étirement statiques fondamentaux à pratiquer après toutes séances de sport afin de limiter le risque de blessure et faciliter la récupération, par christophe carrio, fondateur du CTS, auteur d'Un corps sans douleur, Savoir s'étirer

Petits conseils naturels en cas de tracas  tendino-musculaires   !

Voir les commentaires

Joyeux Noël

24 Décembre 2014, 12:56pm

Publié par patybio

coeur-de-noel.jpg

 

 

 

 

Mes chers amis ,

 

 

A l approche des fêtes, je passe vous souhaiter un joyeux Noël.

Que la magie d 'un Nöel célébré dans toute sa simplicité ...
apporte joie et gaieté dans vos foyers.
Qu 'elle soit le prélude d 'une nouvelle année
emplie d 'Amour, de Bonheur, de Paix,
et de Sérénité pour vous tous et ceux qui vous sont proches.
Profitez simplement de l' amour en partage...Le plaisir à outrance est nuisible.
La période des fêtes est particulièrement propice à l 'évocation
des souvenirs que nous partageons et que l 'éloignement rend encore plus précieux.
Que la paix et la promesse de Nöel
vous remplissent le cœur de joie et altruisme dans chaque rencontre.
Profitez des jours de vacances pour vous reposez tranquillement
dans ce temps ou nous nous devons une halte salutaire à notre esprit et corps !

 


Soyez prudents sur la route.

Bien à vous Paty

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>