Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

Tarte au potiron rapé, amandes et pignons de pin

31 Octobre 2010, 12:48pm

Publié par patybio

 

 

 

 

 

 

                                  Une recette spéciale pour le soir d 'Halloween

 

                   Tarte au potiron rapé, amandes et pignons de pin

 

 

IMGP3338.JPG

 

 

Ingrédients :

1 rouleau de pâte brisée ou feuilletée

100 gr de potiron

1 échalote

1 cuillère à soupe d 'amande concassées

1 cuillère à soupe de pignon  de pin

1 cuillère à soupe de graine de sésame

3 oeufs

25cl de crème végetale

Parsemez légèrement de fromage rapé (facultatif)

sel, poivre, ail en poudre

 

 

 

 

IMGP3327.JPG

 

PREPARATION:

 

Préchauffer le four à th 6

Epluchez l 'échalote, émincez-la et faîtes la revenir à la poêle.

Lavez et pelez le potiron et rapez le.

Dans la même poêle, faites revenir le potiron, les amandes et les pignons de pin.

Dans un saladier , mélanger les oeufs, la crème, le sel , poivre, ail et battez le mélange.

Etaler la pate parsemer  la de sésame , piquez le fond avec une fourchette

Disposer le potiron sur la tarte et versez la préparation dessus.

Enfournez pour 40mm environs.

IMGP3339.JPG

 

Bon appétit et bonne chasse aux sorcière !!!

 

 Proposé avec une belle salade, un jus de carotte, une orange givrée en dessert voilà un menu riche  en couleur orange le soir d 'halloween.

 

C 'est un résultat agréable en goût automnale.Les éléments nutritifs de cette tarte font que ce plat est complet.

 

Les vitamines contenues dans  le potiron sont importantes surtout en cette saison, notamment la vitamine A, C ainsi que les minéraux, oligo-éléments: fer, potassium, calcium etc...Comme tous les légumes très colorés il est riche en antioxydants qui aident à rester en bonne santé.Paty

 

 

En amour, tout coeur doit être son propre interprète, tout regard doit parler pour lui-même, et ne se fier à aucun agent: car la beauté est une sorcière sous les charmes de laquelle la bonne foi se fond en convoitise.


Citations de William Shakespeare

 

 

Voir les commentaires

12 petites habitudes qui feront une grande différence

29 Octobre 2010, 11:56am

Publié par patybio

 

 

Quelques astuces pratiques pour augmenter votre énergie au quotidien
Auteur : Maria ANNELL Sophrologue et praticienne EFT-Cert I

12 petites habitudes qui font une grande différence !

 

 

4900921581_0fafa04200.jpg



1. Faites semblant de bailler - et accueillez le vrai bâillement qui ne manquera pas de se produire ! (Ne pas pratiquer en réunion…)

2. Quand vous travaillez de façon continue sur ordinateur, faites une pause de quelques minutes toutes les heures - levez-vous, faites quelque pas, baillez, buvez un peu d'eau… Aidez-vous d'un minuteur si vous avez tendance à oublier le temps!

3. Faites un tour dehors pour prendre l'air - et entrainez-vous à ne garder que des pensées positives pendant ce temps-là !

4. Placez des bouteilles d'eau à des endroits stratégiques pour penser à boire quelques gorgées tout au long de la journée...

5. Dès que vous rentrez chez vous après une journée de travail ou d'école, changez d'habits!

6. Dans multi-tâche, il y a \"tâche\"... Faites une seule chose à la fois, en étant complètement concentré/e et conscient/e de la tâche en cours !

7. Placez des affirmations positives dans votre maison, votre voiture, votre bureau, votre sac à main… Ou pourquoi pas en fond d'écran sur votre téléphone portable !

8. Mâchez chaque bouchée 30 fois ! Il faut se forcer au début, mais ça devient vite une habitude, qui permet de mieux digérer et assimiler les aliments pour plus d'énergie tout de suite et moins d'accumulation sur les hanches et ailleurs…

9. Gardez toujours sur vous un petit carnet pour noter des " moments parfaits " - un instant de calme, une scène insolite aperçue au beau milieu du quotidien, une inspiration du moment… (Attention - ce carnet est interdit aux listes de courses et numéros de téléphones ! )

10. Lancez-vous des défis ! Pendant 21 jours, faites quelque chose de nouveau tous les jours… Apprenez une nouvelle langue… Ecrivez avec la main gauche (pour les droitiers, les gauchers sont suffisamment intelligents pour deviner ce qu'ils doivent faire…)

11. Respirez à fond plusieurs fois de suite - ça tombe peut-être sous le sens pour vous, mais de nombreuses personnes ne respirent pas suffisamment, et le manque d'oxygène met le cerveau plus ou moins en veilleuse…

12. Chouchoutez-vous ! Offrez vous un massage, une séance chez le coiffeur, une nouvelle paire de chaussures…

Auteur : Maria ANNELL Sophrologue et praticienne EFT-Cert I Le Creusot (71) , France

 

En espérant que ces petits conseils vous seront salutaires en cas de besoin....Le plus difficile étant de commencer.Ensuite certaines habitudes  feront parties intégrantes de votre quotidien et vous ne pourrez plus vous en passer. Paty

 

 

 

497637843_1551940295.jpg

Voir les commentaires

La graine de lin ...Une aide pour la ménopause

29 Octobre 2010, 07:22am

Publié par patybio

 

 

 

 

 

          La graine de lin ...Une aide pour la ménopause.

 

                          Petite information

 

 

4845309337_1e72c364ae.jpg

 

 

 

La graine de lin est une bonne source de phyto-oestrogènes donc une amie pour les femmes.

 

Ces molécules végétales ont une structure chimique qui ressemble aux oestrogènes, l 'hormone secrétée par les ovaires.Ils sont les bienvenus pour lutter contre les changements hormonaux de la ménopause.

 

De plus, la graine de lin contient un type de phyto-oestrogènes différent de celui qui existe dans le soja.

Il s 'agit de Lignanes.(je vous  parlerai de leurs importances dans un prochain article)

 

Selon une étude récentes les graines de lin réduiraient de moitié les bouffées de chaleur liées à la ménopause.

Une trentaine de femme ménopausées ont ainsi testé l 'utilisation de 40g de graines de lin moulues/jour et constaté une nette amélioration des symptômes après 6 semaines d 'utilisation.

Même  leur  humeur semble être au beau fixe et  elles ont surtout moins de douleurs musculaires et articulaires.

 

 

On trouve d 'ailleurs des complèments alimentaires associant graine moulue et huile de lin.

 ( sources plante et santé)

 

 

Richesse nutritionnelle de la graine de lin:

 

La graine de lin à des vertus multiples en plus de sa richesse  en oméga 3,  et des apports en vitamines et oligo-éléments nutritifs  indispensables au bon fonctionnement de l 'organisme

.A savoir: Magnésium, fer, phosphore, zinc, cuivre, calcium, potassium.

Ces graines sont des oléagineuses, elles contiennent  aussi  une bonne dose de lipides, des fibres qui aide à lutter contre la paresse intestinale.

Sachant qu 'aujourd'hui on consomme 10 fois plus d 'oméga 6 que d 'oméga 3.Or le rapport bénéfique  entre ces deux graisses devrait être de 4 à 5.

C 'est donc un aliment complet offrant un bon équilibre de lipides et de proteines.

 

Ce n 'est pas un hasard si l 'on songe à cet aliment pour lutter contre la malnutrition dans certains pays d 'Afrique

 

 

J 'aurai de nouveau  l'occasion de mettre à l 'honneur ses petites graines 

dont leur taille est inversement proportionnelle à leurs vertus. Paty

5067523072_2f3aca30c0.jpg

 

Bonne journée à tous

 

  On prend un grain de poussière et la vaste terre toute entière y réside ; et l'univers fleurit avec elle: Marie Angel

 

 

Voir les commentaires

une pensée

28 Octobre 2010, 09:12am

Publié par patybio

5107596488_85f9363912.jpg
    La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent.
Albert Camus
 
 
 
 
 

Voir les commentaires

Le Colchique ......symbole de la jalousie

27 Octobre 2010, 18:40pm

Publié par patybio

 

 

 

Le Colchique ......symbole de la jalousie

 

 

 

5003752806_32027b518b.jpg

 

Offrir des colchiques est un excellent moyen d’exprimer sa jalousie avec habileté et tact, sans créer de  “heurt diplomatique”.

 

 

Un peu d’histoire :


Le colchique tirerait son nom du pays de Colchide, sur les rives de la mer Noire, où résidait Médée, magicienne connue pour ses poisons. Cette région du caucase était très célèbre pour l’abondance de ses plantes vénéneuses. Cest dans ce royaume d’Asie qu’était déposée la fabuleuse Toison d’or gardée par le dragon que tua le héros grec Jason.

 

 

 

Le colchique fleur d'automne indique que « les beaux jours sont passés ».

 Ses fruits contiennent une substance toxique, la colchicine. C'est à cause de ce poison que le colchique a été appelé ainsi, en référence à Colchide, patrie de l'empoisonneuse Médée qui selon la mythologie utilisait le colchique dans ses sortilèges.

 

 

 

 

Un peu de botanique :

 

Les colchiques ont une place particulière dans la famille de la botanique. Elles se reproduisent par dédoublement du bulbe. Les fleurs apparaissent plusieurs mois avant les feuilles, d’où appellation de « filius ante patrem » : fils avant le père en terme botanique.

 

 

 

 

Bonne soirée avec cette chanson connue  que nous chantions si souvent lorsque nous étions petits enfants!

 

 

 

 

Colchiques dans les prés 

 

Colchiques dans les prés fleurissent, fleurissent,
Colchiques dans les prés : c'est la fin de l'été

 

Refrain:

La feuille d'automne emportée par le vent
En ronde monotone tombe en tourbillonnant

 

Châtaignes dans les bois se fendent, se fendent
Châtaignes dans les bois se fendent sous les pas.

 

Nuages dans le ciel s'étirent, s'étirent
Nuages dans le ciel s'étirent comme un aile.

 

Et le chant dans mon cœur murmure, murmure,
Et ce chant dans mon cœur appelle le bonheur.

 

 

 

 

 

 2814009011_580db77121.jpg

 

 

 

 

Voir les commentaires

La couleur ...à la découverte de soi

26 Octobre 2010, 15:09pm

Publié par patybio

 

La couleur: entre langage et découverte de soi

 

Un article à découvrir écrit par un praticien par les couleurs: Philippe Houyet

 

5071582118_5c081b8356.jpg

 

 

 

un homme qui me posait récemment des questions pour comprendre mon travail et qui m'indiqua qu'il avait ajouté une bande rouge sur ses camions, je répondis ceci: ce rouge a beaucoup de sens par rapport à votre métier (il est terrassier)


Le rouge parle de concret, du travail(leur) et c'est la couleur qui nous relie à la terre. Dans la suite de notre conversation, il me confia également qu 'il rêvait souvent d'un écran rouge. Dans ce cas là lui dis-je, je commencerais par évoquer non pas le concret ou la terre mais plutôt votre mère.

Il se mit alors à me parler pendant plusieurs minutes de sa mère, de la beauté de l'amour d'un fils pour celle-ci et pour terminer, de son état de célibataire car il n'avait jamais réussi à garder une compagne dans sa vie...

Pourquoi commencer par cette anecdote? Parce qu'elle introduit pour moi, à elle seule, tout ce dont j'aimerais vous parler ici.

 

La couleur est un langage (comme un arbre dans la vie)

 
Chaque couleur raconte tout un monde avec ses centres d'intérêts, ses préoccupations, ses qualités...
Je vous propose, pour entrer dans ce monde, d'imaginer un arbre avec de nombreuses branches.
Cet arbre représente une couleur et chaque branche représente une possibilité d'y grimper, une porte pour comprendre le sens de celle-ci. Chacun prendra la branche qui lui convient, celle qui lui parle dans l'instant, peu importe, toutes ces branches conduisent au même tronc, c'est à dire qu'elles sont chacune une voie différente pour mener à la même compréhension de cette couleur. Pour continuer avec l'anecdote racontée plus haut, la sécurité, les efforts sont d'autres mots-clés, d'autres branches pour comprendre le rouge. Le rouge est en-effet la couleur du premier chakra et une des principales zones du corps qu'elle concerne est la zone des jambes.
Ce sont les jambes qui nous portent (efforts) et qui nous relient à la terre (symboliquement: la terre-mère). Le rouge nous parlera alors également d'enracinement et ...d'immobilité (l'orange, lui, nous parlera de mouvement mais j'y reviendrai plus loin).
Pourquoi parler de (in)sécurité dans le rouge? Cette couleur nous parle de maman, de sa présence mais aussi de sa (trop) grande présence ou de son...absence. Quoi de plus insécurisant pour un enfant que l'absence de sa mère? Nous pourrons donc dire qu'un des centres d'intérêt du rouge est la mère, qu'être sécurisé est une de nos principales préoccupations et que notre capacité à faire des efforts est une qualité de cette couleur. Voici en quelques lignes de quoi peut-être commencer à vous faire entrer dans le monde du rouge et ainsi dans celui des couleurs.

 

Un merveilleux outil afin de mieux se connaître

 
En quoi la couleur est-elle un outil? J'avais depuis longtemps constaté ma difficulté à mettre des mots sur mes émotions ou sur mon vécu. J'ai pris conscience depuis ce jour que nous sommes très nombreux dans ce cas. Quand j'ai découvert le jeu de couleurs de William Berton, j'ai compris que j'avais trouvé un formidable moyen de communication. Si je ne pouvais pas mettre de mots sur ce vécu, j'allais pouvoir y mettre une couleur et ça, cela changeait tout car je peux aujourd'hui mettre des mots sur la couleur et donc sur ce vécu si difficile à exprimer.
Je me suis formé 2 ans à l'école des couleurs de W.Berton pour comprendre, commencer à intégrer et utiliser au mieux cet outil. Il se présente sous la forme d'un jeu de cartes qui compte 45 couleurs.
Chaque couleur existe en deux versions: matière et lumière (ce qui fait 90 cartes).
Un article entier ne suffirait pas pour comprendre toutes les nuances subtiles qui les différencient. Nous dirons pour schématiser qu'en «matière» il s'agira plutôt d'une façon de penser, de comprendre le monde et en «lumière» une façon de le vivre. Ces couleurs classées en différentes familles forment un vrai chemin d'évolution. Je connais de nombreux thérapeutes qui utilisent cet outil dans leur travail de manière principale ou complémentaire.
Précis, efficace et ludique, il permet un autre regard. En-effet les couleurs racontent la vie, la vôtre, la mienne, toute la vie...

 

Les sept couleurs de l'arc-en-ciel


Ces sept couleurs sont aussi celles des sept chakras. Ce sont les sept premières couleurs du jeu, elles sont appellées couleurs relationnelles ou de nos préoccupations. Elles sont ici déclinées chacune en trois tons: un ton plus clair (appellé naissant), le ton franc et un ton plus foncé (appellé mature).
Cela permet de nuancer et d'être plus précis dans une couleur. J'ai déjà longuement parlé du rouge plus haut et sur le thème des efforts, cela donne ceci: en rouge naissant, il sera question d'une personne faisant peu d'efforts ou ayant de la difficulté à en faire et en rouge mature, on parlera d'une personne capable de porter les autres!
Après le rouge, vient l'orange et son mouvement. Couleur de l'enfant qui joue, du désir et du plaisir, de la créativité et de la sexualité, cette couleur est aussi associée au corps et aux émotions, de la frustration à la passion en passant par la joie et la colère. Notre préoccupation dans l'orange est bien sûr notre plaisir et la qualité de cette couleur pourrait être notre capacité de réaction face aux évènements.
Après l'orange, le jaune, après le jeu viennent les études et les règles sociales. Le jaune nous parle en-effet d'insertion dans la société, de structure, de confiance en soi, de reconnaissance, de notre image et de briller. Cette couleur est aussi celle du monde des affaires et des investissements donc de l'argent et cela laisse peu de place aux sentiments. La préoccupation: avoir une place, un métier, de l'argent et la qualité du jaune: être structuré.
Les sentiments, nous les trouverons dans le vert qui est la couleur du monde relationnel, du coeur, c'est celle du 4ème chakra. Au vert, il est question de sensibilité, d'ouverture, d'échange et d'accueil. Le vert est la couleur du couple mais aussi celle des amis, de la famille, du clan. Sa préoccupation est l'amour et sa qualité: le partage.
Au bleu, il sera question de communication. C'est la couleur du silence et de la parole, de ne pas oser s'exprimer (bleu naissant) au verbe créateur (bleu mature). Elle est aussi celle de l'intuition et de la création (la création, l'oeuvre, est bleue et la créativité est orange). Le bleu est la couleur du monde artistique, sa préoccupation est de bien communiquer et sa qualité est l'honnêteté.
L'indigo, lui, va nous parler de nos motivations, du sens des responsabilités et de la connaissance de soi. Cette couleur est en-effet celle des prises de conscience, des remises en questions et celle de tous nos systèmes. Sa préoccupation: faire un travail sur soi, sa qualité: être concentré.
Quant au violet, il sera question dans cette couleur d'apprentissage et d'enseignement (l'enseignement intellectuel est jaune, celui d'une discipline à pratiquer est violet). C'est la première couleur à connotation spirituelle puisqu'elle nous parle du père et du maître. Au violet, on apprend à se diriger, sa préoccupation est de donner un sens à sa vie et sa qualité, d'avoir de la maîtrise.
Ici se termine l'évocation d'une première famille de couleurs. Il y en a d'autres: les couleurs de transformation qui parlent de nos problématiques, celles de la paix (ou de la réussite) et celles du chemin d'éveil. J'aurai peut-être l'occasion de vous en parler une prochaine fois.


En guise de conclusion
J'espère avoir commencé à vous interpeller avec les couleurs. Peut-être, cela a t'il provoqué chez vous comme une résonnance? C'est que les couleurs sont pour moi un formidable miroir dans lequel se regarder. Un miroir qui nous invite à aborder nos multiples facettes. Je vous ai proposé une grille de lecture, à vous de faire vos liens! Faire des liens avec des évènements, son vécu, est le meilleur moyen de comprendre une couleur. On est alors dans l'expérience de celle-ci, dans sa pratique oserais-je dire. Quand je raconte le jaune, ce qui m'intéresse c'est votre rapport avec le jaune.
L'aimez-vous ou pas? En portez-vous? Entrer dans le monde du jaune, cela vous fait quoi? Les couleurs peuvent nous aider à avancer, à améliorer notre vie, à...mieux-être. Cela tout simplement parce que les couleurs sont la vie.

 

 

7415895_935b718efa.jpg

Bonne soirée Paty

 

                     La couleur est un corps de chair un coeur  bat :Malcom de Chazal

 

 

Voir les commentaires

Mousseline de potiron au bacon grillé

25 Octobre 2010, 16:15pm

Publié par patybio

 

 

 

Pour le soir d 'halloween ...Faîtes un menu à thème  ou les préparations seront de couleur orange.

 

                           Réaliser avec vos enfants une excellente recette à base de potiron.

Un délice pour les papilles5038230141_d2d5cd975c.jpg avant l 'arrivée des sorcières!!!

 

 

Mousseline de potiron au bacon grillé

 

Mousseline de potiron au bacon grillé
Recette de  CuisineAZ.
   
 

Pour 6 Personne(s)

Ingrédients:      

         600 gr de chair de potiron

              3 brins de thym

           40 g de beurre ou matières grasses + 20 g pour les ramequins ou les moules

           40 g de farine + un peu pour les ramequins ou les moules

            ½ litre de lait écrémé

             2 oeufs

          30 g de parmesan râpé

            2 tranches de bacon

           noix muscade

         sel, poivre du moulin

 

Préparation:
Beurrez généreusement des ramequins ou des moules individuels à brioches ou à muffins et placez-les au réfrigérateur.

Débarrassez le potiron de ses graines et filaments, coupez-le en gros morceaux.

Retirez la peau puis recoupez la chair en morceaux : pesez-la pour en avoir 600 g en tout.

Faites cuire la chair de potiron à la vapeur avec 3 brins de thym frais entre 20 et 30 min : une lame de couteau doit pouvoir y rentrer sans résistance.

Pendant ce temps, faites fondre le beurre dans une casserole, ajoutez la farine et mélangez jusqu'à ce que le mélange commence à jaunir et à mousser.

Versez le lait chaud en filet tout en mélangeant au fouet puis faites cuire à feu doux jusqu'à ce que le mélange épaississe et prolongez la cuisson 10 min à feu très doux pour que la béchamel soit bien épaisse, sans cesser de mélanger à la cuillère.

Préchauffez le four à 190°C (th.6).

Cassez les oeufs et séparez les blancs des jaunes.

Passez le potiron au moulin à légumes ou mixez-le puis versez-le dans une casserole à revêtement antiadhésif posée sur feu vif et mélangez pour assécher la purée.

Retirez la casserole du feu, salez très légèrement, poivrez, ajoutez la muscade et incorporez la béchamel puis le parmesan râpé et les deux jaunes d'oeufs l'un après l'autre.

Montez les blancs en neige légère avec une pincée de sel et incorporez-les délicatement au mélange précédent.

Poudrez de farine les ramequins ou les moules et répartissez-y le mélange au potiron.

Parsemez de bacon finement haché et glissez sur une grille au bas du four pendant 45 minutes.Servez chaud à la sortie du four.

 

 

Bon appétit! 

  Il est bien peu de monstres qui méritent la peur que nous en avons5061610333_ef06f605d6.jpg

Voir les commentaires

Préparation à base de romarin

23 Octobre 2010, 12:22pm

Publié par patybio

.

.

Tisane au romarin3842968917_58c736ba25.jpg

(suite de l 'article sur le romarin voir à jeudi...Voici quelques petites préparations)

 

Intérêts de la tisane au romarin

Le romarin a de nombreuses qualités : il est antiseptique, antirhumatismal, carminatif et stomachique.

C'est un bon tonique cardiaque.

Les tisanes au romarin sont utilisées pour leurs vertus fortifiantes et pour traiter les problèmes gastriques et hépatiques.



 

Les bienfaits de la tisane

 

 

Les infusions contiennent des quantités non négligeables de vitamines, notamment B1 et B2, de minéraux, de mucilages et d’oligo-éléments qui, à eux seuls, suffisent, dans le cadre d’une consommation quotidienne, à nous mettre à l’abri de ces sub-carences pourvoyeuses de nombreux troubles, allant des rhumes à répétition à la nervosité...

D’autre part, boire une tisane favorise toujours la digestion ou le sommeil.. tout simplement parce qu’elle est chaude. Cet élément « chaleur », loin d’être négligeable, est à tel point actif qu’il suffit, bien souvent, de boire de l’eau chaude pour améliorer immédiatement certains petits troubles momentanés. Et, naturellement, l’addition d’une plante thérapeutique à cette eau chaude ne peut qu’améliorer le remède... d’autant que le remède est mieux assimilé grâce à la chaleur.( source buddhaline)



Infusion : 1 cuillère à thé (problèmes digestifs) à 2 cuillères à thé (reconstituants, cas de fatigue) cuillère(s)  de plante séchée pour une tasse d'eau bouillante.

 Où une demi poignée pour un litre d'eau.

Laisser infuser 10 minutes. Boire 1 à 3 tasses par jour.



 

           on peut aussi utiliser le romarin sous d 'autres formes:2633153579_09db2545d0.jpg



Décoction pour le bain : Une poignée de plante pour 1 litre d'eau. Porter à ébullition pendant 2 à 3 minutes. Ajouter à l'eau du bain.



Teinture : 10 à 15 gouttes dans un verre d'eau



Huile essentielle : Utilisez uniquement en usage externe. 2 à 3 gouttes pour une c. à soupe d'huile d'amande douce ou autre huile de massage.

 

 

 

              Voici quelques préparations très pratique et facile à réaliser  :

 

 ATTENTION : Pour les enfants et femmes enceintes, problèmes de santé etc... veuillez demander l 'avis d 'un herboriste ou thérapeute de santé.

 

. Prévention des syndromes grippaux (Dr Willem):

 

HE Romarin à cinéole 5 gouttes

HE Niaouli 5 gouttes

HE Ravintsare 5 gouttes

Dans 20 ml d'huile d'Amande Douce en massage sur le thorax et le dos

 

 

 

 

 

Asthénie/fatigue musculaire (D. Baudoux) :



 HE Romarin à cinéole : 3 gouttes  

HE Ravintsare : 3 gouttes

HV Noisette : 3 gouttes

En massage local selon les besoins





11. Huile "soulagement de fatigue nerveuse" (Nerys Purchon):

 

HE Romarin 3 gouttes

HE Menthe poivrée 5 gouttes

HE Géranium 5 gouttes

HE Lavande 5 gouttes

           HV Pépins de raisin 1 cuillère à soupe

 

En massage corporel

 

 





En diffusion:



 

Rhinites/sinusites (Dr Willem):

 

HE Romarin à cinéole 5 ml

 HE Eucalyptus radié 5 ml

A diffuser 3 fois par jour pendant 8 jours

 





 

 

J 'espère que ces petits conseils vous seront salutaires.Paty406557749_bfb714484a.jpg

Voir les commentaires

La vivance de la vie

23 Octobre 2010, 08:00am

Publié par patybio

       La vivance de la vie

5081400932_ebac6844d9.jpg

 

par Jacques Salomé – psychosociologue et écrivain

 

On m'a souvent demandé ce que pouvait signifier ce terme de vivance, que j'ai beaucoup utilisé tant dans mes écrits que dans mes conférences.

 

C'est un mot qui me paraît tout à fait correct, pour nommer me semble-t-il, à une qualité particulièrement dynamisante et vivifiante de la relation que nous pouvons avoir vis à vis de nous mêmes. Cette relation à soi-même, dont nous ne prenons pas suffisamment soin, soit par ignorance, soit par pudeur ou par une curieuse fuite en avant qui nous fait rechercher hors de nous ce que nous avons de meilleur.

 

J'appelle vivance, ce rayonnement, cette lumière intime qui nous habite et qui émane de nous à certains moments de notre vie. C'est la vivance qui nous permet d'affronter, en les éclairant de l'intérieur, les zones d'ombres et de conflits qui se meuvent silencieusement en nous et qui déclenchent parfois beaucoup d'incohérences, de malaises ou d'inconfort.

C'est la vivance qui nous fait mieux ressentir nos émotions, nos sentiments, les élans du cœur, l'enthousiasme qui nous traversent dans la rencontre du beau et du bon.

 

Il s'agit donc, quand elle est présente, d'un plus, d'une ressource puissante qui va non seulement dynamiser notre vie, mais aussi lui donner plus de sens.

La vivance est semblable à une source qui jaillit à l'intérieur, et qui va irriguer et fertiliser non seulement notre corps, notre esprit, mais qui va renforcer la confiance que nous avons pour nous-mêmes, soutenir l'estime de soi et donc stimuler nos relations proches ou nous réconcilier avec notre entourage.

 

Quand nous sommes en présence de quelqu'un qui a de la vivance en lui, nous sommes touchés, comme irradiés par des vibrations subtiles venant de son être. Cela donne le sentiment, que nous sommes dans une vraie rencontre, d'être plus vivants, plus présents à l'instant, plus denses et parfois plus créatifs.

 

Je peux imaginer que la vivance se révèle ou se manifeste aux uns et aux autres à travers diverses expériences vitales. Des rencontres ou des séparations par exemple qui ne seront pas nécessairement positives dans un premier temps, mais qui vont se révéler par la suite comme apaisantes ou plus structurantes.

Ainsi le sentiment de réunification ou de réconciliation avec nous-mêmes, qui peut naître après avoir saisi et compris le sens d'un échec, le message contenu dans un événement apparemment traumatisant et qui va se révéler porteur d'une renaissance. La vivance peut surgir à la fin d'un deuil qui suit la perte d'un être proche, avec le sentiment d'une résurrection de notre corps ou l'apparition d'une vitalité nouvelle qui nous habite après un accident ou une maladie grave.

 

La vivance subit des hauts et des bas tout au long de notre existence ou encore des variations qui obéissent à des impacts subtils venant des personnes significatives de notre vie et aussi de celles qui vont réveiller nos vulnérabilités et nos blessures cachées. Son ancrage le plus fort semble être dans le sentiment de sécurité intime inscrit en nous au premier temps de notre vie extra utérine.

Quand nous étions enveloppés de regards et d'attentions bienveillantes, quand nous avions des réponses comblantes à nos besoins de survie, quand nous entendions des messages d'amour qui nous confirmaient bien que nous avions une place dans cette famille, dans cette vie qui nous attendait.

 

La vivance d'un être ne disparaît pas complètement avec la fin de sa vie, elle subsiste parfois longtemps dans des objets, dans des lieux qu'il a habité, dans le souvenir de ceux qui l'ont fréquenté.

Prendre soin de sa propre vivance peut devenir une priorité pour certains, pour vous peut-être !

 

 


 

 

5087967488_529c36c44d.jpg 

 

Voir les commentaires

La Nature, Outil de Bien Etre

22 Octobre 2010, 11:49am

Publié par patybio

 

 

La Nature, Outil de Bien Etre

 

5104144897_bed899ae2b.jpg 

Article  Anne-Rose Clémençon reflexologue, chant vibratoire

 

La Nature en général, nous offre la possibilité de nous ressourcer sur tous les plans (Corps/Ame/Esprit). Cependant, très peu d'entre nous savent utiliser les différentes facettes de tout ce qui la composent.

Ces propositions étant essentiellement énergétiques, il est indispensable pour un effet optimum de poser préalablement une intention, un objectif pour donner un sens aux énergies qui vont s'activer pour vous. Faute de quoi, vous brasseriez de l'énergie, ce qui ne serait pas forcément désagréable, sans pour autant obtenir l'effet escompté. Pour poser votre demande, il suffit de vous questionner :  "de quoi ai je besoin aujourd'hui ?" et de le formuler de façon claire et positive. N'oubliez pas l'enseignement « le verbe se fait chair », c'est à dire la parole se matérialise, pour peu que nous nourrissions vibratoirement nos demandes. C'est là qu'interviennent aussi les forces de la Nature qui vont nous permettre de renforcer nos requêtes.
De plus, et nous touchons là un point méconnu et pourtant essentiel, la Nature nous permet de nous libérer de nos négativités (fatigue, colère, chagrin etc..) de refaire le "plein de carburant" et d'éviter ainsi de « pomper » les énergies de notre entourage familial, professionnel, social, etc ...
Voici donc quelques pistes d'utilisations possibles de ce que vous rencontrerez sur votre chemin, lors de vos prochaines promenades :

Avec les pierres et la terre :
- Travail sur la structure, la mémoire, nos os. Ralentir le rythme (stress, surmenage, mental agité). Ce sont des énergies très lentes, idéales aussi pour faire la sieste et se poser.
- Descendre dans nos profondeurs.
- Donner nos fardeaux pour qu'ils soient compostés.
- Se laisser materner : la terre Mère, la Terre nourricière. Renouer le lien.
- Cultiver le sentiment de sécurité intérieure (matérielle et affective)

Avec l'eau :
elle représente 70 à 80 % de notre corps physique ; elle est associée aux émotions.
Petit ruisseau ou source : eau qui apaise, qui nettoie (mouiller la fontanelle comme purification). Elle nous parle de notre propre source intérieure.
Remonter ou descendre le cours : en descendant, nous nous nettoyons / lessivons et en remontant la force du courrant nous recharge.
Avec le fleuve : c'est la même chose en plus puissant.
Casser le mental avec les eaux rapides, redonner du rythme au quotidien (cascade, torrent)
Avec les étangs, lacs et eaux calmes : s'apaiser. Se poser. Se laisser inspirer. Contacter notre sensibilité artistique. Sérénité. Plénitude.
Eau de mer : puissantes purifications. Le flux et reflux : atténuent et calment le mental et nous bercent de leurs rythmes physiologiques dont nous avons tant besoin. La mer nous berce comme la mère. Agitée, elle nous permet de libérer nos tempêtes intérieures, nous redonne du rythme et casse nos schémas.
Sable et mer : le lâcher prise parfait dont tout le monde ou presque a déjà fait l'expérience plus ou moins consciemment : se laisser dorer (emmagasiner de la chaleur pour l'hiver) sur le sable (énergie lente) bercé par les vagues (rythme physiologique) et nourri de soleil (énergie vitale)
La pluie : nettoie nos corps subtils, ainsi que la brume le brouillard, alchimie de la terre, de l'air, de l'eau et du feu.
La neige : le blanc manteau symbolise la Mère céleste, le pureté absolue, le calme, le silence, féérie (génie est l'anagramme de neige).

Avec le vent :
Se laisser traverser avec l'idée qu'il nous allège, qu'il aère nos cellules, qu'il nous donne un nouveau souffle.
Lui confier nos désirs ou nos fardeaux pour qu'il les emmène loin vers le soleil.
Renouer avec le sentiment de liberté, d'envol, lui qui va où il veut...

Avec les fleurs :
observer leur beauté : les reconnaître, pour se reconnaître empli nous même de toutes ces formes, couleurs et senteurs d'une variété infinie. sentir et s'emplir de leur parfum s'il nous convient.
Se nourrir de la couleur, avoir l'idée d'intensifier en nous ces couleurs.

Avec le soleil :
L'idée que ses rayons et sa chaleur nous nourrissent (dos au soleil). Sun gazing (voir principe sur cet article)
Eau solaire : remplir une bouteille de verre blanc d'eau de source (de préférence) et la poser à la lumière (même s'il ne fait pas beau), une demi ou une journée complète et la boire ensuite. Elle sera chargée de la force solaire qui est aussi l'énergie qui nous fait vivre.
Nourrir notre soleil intérieur. Plexus solaire.

La montagne :
représente le sacré en nous. Avoir l'idée que nous nous élevons. Demander l'aide de la montagne pour devenir meilleur, grandir dans ce que nous avons de plus sacré en nous. La montagne peut aussi nous redonner des forces physiques et du courage lorsque nous sommes affaiblis.

Les animaux :
Les animaux que nous rencontrons ont un message pour nous
Les oiseaux : envol, messagers des Dieux : être attentif aux signes.
Les bourdonnements d'insectes : apaise le mental. Nourrissent nos rythmes intérieurs. Les abeilles nous invitent à la fête.
Les reptiles : symbole de mue, changer de peau.
La biche : nous parle de douceur.
Le papillon : métamorphose
Le lapin ou lièvre : peur ; jugement
Etc...

Avec les arbres :
Relire l'article où les explications détaillées qui les concernent sont mentionnées : arbres-et-therapies

Conclusion :
La Nature est une source infinie d'enseignements pour celui qui veut prendre le temps de l'observer, et se laisser porter sans réfléchir par ce qui se présente. Elle contient tous les enseignements, et ceux-ci sont d'une grande simplicité. Elles nous les livrent en toute clarté, dans un grand élan de générosité, pour peu que nous y prêtions attention et demandions à en faire l'expérience. Il est essentiel pour chaque Etre de se reconnecter, car dans le fond, la Nature n'est-elle pas juste un miroir de ce que nous sommes ? Et de plus, elle nous offre toute cette panoplie de reflets et de progressions totalement gratuitement... Le simple fait de renouer, de vivre au quotidien, même lorsque nous sommes au travail, en famille ou autre, le lien qui existe entre elle et nous, la remercie, la gratifie et installe l'harmonie en nous.

 

 

 

Cet article est une information! paty

 

 

 

5104484004_af99623d46.jpg

 

Quand l'homme n'aura plus de place pour la nature, peut-être la nature n'aura t-elle plus de place pour l'homme.de Stefan Edberg

  nordstory_coeur_voh.jpg

Voir les commentaires

1 2 3 > >>