Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

Citation d 'Aristote

5 Novembre 2014, 09:27am

Publié par patybio

P1100480.JPG

 

"La nature fait toujours, selon les conditions dont elle dispose et autant que possible, les choses les plus belles et les meilleures". 

Aristote

 

(Je le pensais fortement quand je découvris au creux de ce beau  paysage automnal ce coeur en forme de pierre échoué là peut-être par hasard ou pas après la tempête .... Paty)

 

 

 

 

Bon mercredi à tous

 

 


Voir les commentaires

Lutter contre la fatigue ...Suite !

4 Novembre 2014, 15:38pm

Publié par patybio

 

Lutter contre la fatigue ...Suite

 

 

 

Trois points permettent de relancer l’énergie dans le corps et de lutter ainsi contre les états de faiblesse, les coups de pompe et les petits accès de fatigue. 

Ces trois points sont à masser, ou mieux encore à tapoter, pendant quelques secondes. 

  • Les deux premiers points sont les Rein 27 (R27), Iu Fu. Ils sont situés de chaque côté du sternum dans le creux formé par la première côte et le bord inférieur de la clavicule, à environ 4 à 5 cm de la ligne médiane.
  • Le troisième point est le Vaisseau Conception ou Jenn Mo 21 (JM21), Tienn Tru. Il est situé sur le sternum trois centimètres environ sous le creux sus-sternal (bord supérieur du sternum).

Tapoter ces points apporte un soulagement immédiat à la fatigue. Cette manœuvre est à renouveler tant que la nécessité s’en fait sentir.

 


Automassage fatigue

 

Par la rédaction : Principe de Santé !

Voir les commentaires

Un super lien vidéo à découvrir sur le bonheur d 'après :" Marion Kaplan "

3 Novembre 2014, 20:21pm

Publié par patybio

marion-kaplan.jpg

 

 

    Un super lien vidéo à découvrir sur le bonheur d 'après :" Marion Kaplan "

 

Marion Kaplan, bio-nutritionniste, élève du docteur Kousmine, est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur le thème de la santé, dont des livres de cuisine saine à la vapeur douce préfacés par le Pr Henri Joyeux.

Depuis trente ans, elle explore nos paysages alimentaires. Du végétalisme à la méthode Kousmine, aucun régime ne lui a échappé. Elle sera doublement honorée pour ses travaux par la Société d’encouragement : médaille de bronze remise par le Pr Leprince- Ringuet (1989), médaille d’argent remise par Yves Coppens (2001).

Après avoir étudié les travaux des plus grands dans le domaine alimentaire et collaboré avec certains : l'ingénieur chimiste André Cocard, le biophysicien Louis Claude Vincent, les biologistes Dr Louis Kervan et le Professeur Marcel Violet, le cancérologue le Professeur Henri Joyeux, Marion Kaplan approfondit avec le Docteur Catherine Kousmine plusieurs techniques alimentaires. Depuis plusieurs années, elle poursuit ses recherches sur l'influence prépondérante du psychisme sur le corps.

 

https://www.youtube.com/watch?v=3GKcEq44BiE

 

Son dernier livre :

 

 

 

 

Alimentation - Sans gluten ni laitages 

 

J’arrête la Malbouffe

Marion Kaplan
aux éd. Eyrolles

Changez vos habitudes alimentaires !

 

 


Voir les commentaires

Tisane aux plantes: " SOMMEIL-DETENTE"

3 Novembre 2014, 12:56pm

Publié par patybio

tisane.jpg

 

 

 

Tisane aux plantes: " SOMMEIL-DETENTE"

Après le changement d'horaire saisonnier beaucoup de personnes ont du mal à s'endormir.Je partage avec vous  cette petite formule  de tisane à base de mélange de plantes pour vous aider à vous relaxer et aborder un sommeil de qualité. Demander toujours conseils à votre pharmacien, herboriste ou naturopathe pour les problèmes de santé spécifiques et traitements divers, avant la prise régulière de cette tisane. Certains traitements sont incompatibles même avec nos amies les plantes, huiles essentielles, homéopathie etc.. En ce qui concerne les enfants demander également l'avis au thérapeute de santé. Bien à vous " Paty"  

 

 

 

Ce mélange de plantes relaxant à boire dans la journée en période de stress ou le soir avant le coucher. Elle est à la fois excellente en goût st très efficace pour la relaxation et le sommeil. Elle facilitera également la digestion le soir.Elle apaise le mental et le cœur, et aide à l’endormissement, sans toutefois avoir un effet somnifère. On pourrait la prendre et conduire sa voiture..

 

 

Préparez-la avec des plantes de très bonne qualité (n'oubliez pas que l'on ne lavera pas les plantes séchées au cours de la préparation et si elles sont chargées de polluants, ceux-ci se retrouveront dans la tisane). Les plantes d'origine biologique sont donc recommandées ou de qualité contrôlée.

 

 

 

Mélanger :  

  • Mélisse feuilles  30 g
  • Verveine odorante citronnée 20 g
  • passiflore plante 25 g
  • aubépine sommités fleuries 15 g
  • basilic feuille 10 g

pour 100 g de préparation.


Attention :  à chaque préparation homogénéiser le mélange car ces plantes ont des densités très différentes.

 

Préparation pour un demi-litre de tisane :

 

  • Faire bouillir un demi-litre d'eau et y mettre 10 g du mélange ci-dessus ou verser l'eau sur le mélange de plantes. Laissez infuser  dans l'eau chaude (ne plus bouillir évidemment)  de 10 à 20 minutes  suivant la saveur et l'efficacité désirée.
  •    
A NOTER :  Plus vous infuserez  longtemps, plus l'amertume sera prononcée mais celle-ci sera plus efficace pour réduire la nervosité, préparer au sommeil, plus chargée en principes actifs.
  •       Boire une grosse tasse avant le coucher, et jusqu’à 3 ou 4 tasses par jour en période de stress. Après ou entre les repas.    

 

  • Variante : ajouter cinq à 10 g de tilleul pour moins de mélisse et de verveine. Toutefois le tilleul n'a pas  un effet apaisant pour tout le monde. Il produit parfois l'effet inverse et empêchera de dormir.

 

Site : Santé o Naturel

 

 

Voir les commentaires

Le train de la vie...

1 Novembre 2014, 13:42pm

Publié par patybio

 

 

 

En ce jour de Toussaint, je partage avec vous cette magnifique vidéo ainsi que son texte par écrit, que j 'avais lu lorsque mon père est partit pour le grand voyage !

 


 

 

 

Le train de la vie

 

 

 

train.jpg

 

 

 

 

 

La vie est comme un voyage dans un train:
on monte et on descend, il y a des accidents,
à certains arrêts, il y a des surprises
et à d’autres, il y a une profonde tristesse.

Quand on naît et qu’on monte dans le train,
nous rencontrons des personnes et nous croyons
qu’elles resteront avec nous pendant toute le voyage:
ce sont nos parents!

Malheureusement la vérité est toute autre.

Eux ils descendent dans une gare
et ils nous laissent sans leur amour et leur affection,
sans leur amitié et leur compagnie.

En tous cas, il y a d’autres personnes qui montent dans le train
et qui seront pour nous très importantes

Ce sont nos frères et nos soeurs,
nos amis et toutes les personnes merveilleuses que nous aimons.

Certaines considèrent le voyage comme un petite promenade.
D’autres ne trouvent que de la tristesse pendant leur voyage.
Il y a d’autres personnes toujours présentes
et toujours prêtes à aider ceux qui en ont besoin.

Certains quand ils descendent laissent une nostalgie pour toujours…
D’autres montent et descendent tout de suite
et nous avons tout juste le temps de les croiser…

Nous sommes surpris que certains passagers
que nous aimons, s’assoient dans un autre wagon
et que pendant ce temps nous laissent voyager seul.

Naturellement, personne peut nous empêcher
de les chercher partout dans le train.

Parfois malheureusement nous ne pouvons pas
nous asseoir à côte d’eux car la place est déjà prise.

Ce n’est pas grave…le voyage est comme ça:
plein de défis de rêves, d’espoirs, d’adieux….mais sans retour.

Essayons de faire le voyage de la meilleure façon possible.

Essayons de comprendre nos voisins de voyage
et cherchons le meilleur en chacun d’entre eux.

Rappelons nous qu’à chaque moment du voyage
un de nos compagnons peut vaciller
et peut avoir besoin de notre compréhension.

Nous aussi pouvons vaciller et il y aura toujours
quelqu’un pour nous comprendre.

Le grand mystère du voyage est que nous ne savons pas
quand on descendra du train pour toujours,
Nous ne savons pas non plus
quand nos compagnons de voyage feront la même chose.
Même pas celui qui est assis juste à côte de nous.

Moi je pense que je serai triste de quitter le train….j’en suis sûr!

La séparation avec tous les amis que j’ai rencontrés dans le train
sera douloureuse, laisser mes proches seuls sera très triste.
Mais je suis sûr qu’un jour ou l’autre j’arriverai à la gare centrale
et je les reverrai tous arriver avec un bagage
qu’ils n’avaient pas quand il sont montés dans le train.

Par contre je serai heureux d’avoir contribué
a augmenter et enrichir leur bagage

Nous tous mes amis, faisons tout le possible
pour faire un bon voyage et essayons de laisser
un bon souvenir de nous au moment
où nous descendrons du train.

A ceux qui font partie de mon train, je souhaite un

 

BON VOYAGE !

 


Voir les commentaires

Comment va votre thyroïde ?

1 Novembre 2014, 13:27pm

Publié par patybio

thyroide-3.jpg

 

 

 

 

 

 

Voici un nouvel article que je partage avec vous sur la "Thyroïde"complétant mes recherches tout azimut  sur cette glande et ses pathologies diverses provenant de son dysfonctionnement en autre ! (Paty)

 

 

 

Comment va votre thyroïde ?

Article rédigé par : "Jean-Marc Dupuis "


 Vos cheveux sont-ils secs comme une botte de foin ? Quand vous vous regardez dans le miroir, les extrémités de vos sourcils sont-elles en train de disparaître ? Avez-vous gagné du poids sans avoir modifié votre régime alimentaire ? Avez-vous du mal à sortir de votre lit le matin ? Êtes-vous ralenti physiquement ? Avez-vous les pieds et les mains froids ? Êtes-vous démoralisé, voire déprimé ? Sans envie de travailler ni de réfléchir ? Avez-vous la peau sèche, les yeux gonflés, de la constipation, un taux élevé de cholestérol ?

Si oui, vous pourriez faire partie de ces millions d'Européens malades sans le savoir de la thyroïde.

Le risque est d'autant plus grand si vous êtes une femme de type européen, de plus de 60 ans, avec des membres de votre famille ayant des problèmes de thyroïde, ou si vous mangez peu de poisson.

Une maladie mal diagnostiquée, et très mal traitée

Les maladies de la thyroïde sont mal diagnostiquées, et encore plus mal traitées par le système médical moderne.

En effet, notre système est organisé pour les traitements de masse :

un symptôme = une maladie = un médicament



On vous fait une prise de sang, une radio, un examen, et il faut que les chiffres correspondent aux valeurs définies par le protocole officiel. Si vous êtes dedans, on vous traite. Si vous n'y êtes pas, on vous renvoie à la maison en vous disant que tout va bien – même si, de votre côté, vous savez parfaitement que tout ne va pas bien, justement.

Les problèmes de thyroïde sont compliqués. Ils ne s'accommodent jamais de mesures standard, de traitements de masse, adaptés à tout le monde, comme la vitamine D ou les oméga-3. Il n'y a peut-être aucun autre domaine de la médecine où l'on puisse déclarer avec autant de certitude que chaque patient est unique.

Un diagnostic absurde

Si vous vous rendez sur la fiche « thyroïde » de l'encyclopédie médicale grand public « Santé Médecine », vous pouvez y lire que les valeurs « normales » de TSH (l'hormone qui stimule la thyroïde)

« sont comprises entre environ 0,15 et 5 mUI/L. [1] »

Si vous faites le calcul, cela correspond à un multiple de 1 à 33 entre la valeur « normale » basse et la valeur « normale » haute de TSH !!!

Ce qui est ridicule. Imaginez qu'on soit en train de parler de la cuisson d'un gâteau et que, sur la recette, il soit écrit : « La bonne température du four est comprise entre environ 30 ° et 1000 °C. » Vous en déduiriez que votre livre a été écrit par un fou, ou qu'il y a une coquille (faute de frappe).

C'est pourtant sur des indications aussi absurdes que se basent de nombreux médecins pour traiter ou non leurs patients de la thyroïde…

Histoire vraie

Deux patientes viennent chercher leurs résultats d'analyse au laboratoire parce qu'elles se plaignent de fatigue et autres symptômes d'hypothyroïdie. L'une lit sur sa feuille qu'elle est à 0,15 de THS, l'autre qu'elle est à 5. Le brave médecin qui ne se pose pas de question lit les résultats, et les renvoie toutes les deux chez elles en leur disant que leurs valeurs sont « normales »… Alors que l'une a 33 fois moins de TSH que l'autre…

Et malheureusement, ceci n'est pas un « hoax » (canular sur Internet). C'est comme ça que ça marche, aujourd'hui, en 2014 !!

Autrement dit, mes chers lecteurs, si vous pensez avoir des problèmes de thyroïde, à moins d'avoir un excellent médecin qui fait l'effort de réfléchir et de s'intéresser à fond à votre cas, vous n'avez pas d'autre choix que d'essayer de comprendre vous-même ce qu'il faut faire.

L'abc de la thyroïde

La thyroïde est une petite glande qui pèse environ 30 grammes chez l'adulte. Elle a la forme d'un papillon et se trouve à la base de votre cou. Son rôle est de fabriquer des hormones qui régulent tout votre métabolisme, c'est-à-dire votre production d'énergie. Les principales hormones fabriquées par la thyroïde sont les hormones T3 et T4, ce qui est facile à retenir. En langage médical, on les appelle triiodothyroïne (T3) et thyroxine (T4), mais il est inutile de vous surcharger la mémoire avec ça.

Sans T3 et T4, vous seriez couché par terre comme une crêpe : vos cellules seraient incapables de produire l'énergie pour faire circuler votre sang, tendre vos muscles, faire tourner votre cerveau. C'est pourquoi les personnes qui manquent d'hormones thyroïdiennes se sentent molles. On dit qu'elles souffrent d'hypothyroïdie. Aujourd'hui, je ne parlerai que de ce cas car il est beaucoup plus fréquent (4 cas sur 5) que le problème inverse, l'hyperthyroïdie, qui donne les symptômes opposés (nervosité, amaigrissement, accélération cardiaque).

La thyroïde fabrique donc de la T3 et de la T4, mais ce n'est pas elle qui décide de lancer ou d'arrêter la production. C'est une glande située dans votre cerveau, et plus précisément dans votre hypophyse, qui commande à votre thyroïde de se mettre en route ou de s'arrêter. Pour ce faire, elle fabrique elle-même une substance qu'elle envoie dans le sang et qui va déclencher la mise en route de la thyroïde. Cette substance s'appelle, c'est facile à retenir, l'hormone de stimulation de la thyroïde, presque toujours désignée par l'acronyme TSH (car on dit en anglais « Thyroid Stimulating Hormone »).

Dès que le taux de T3 et T4 augmente dans le sang, cela inhibe l'hypophyse, qui cesse de fabriquer de la TSH. Dès que le taux baisse, l'hypophyse se remet à fabriquer de la TSH, ce qui relance (quand tout va bien) la production de T3 et T4. Il s'agit donc d'une boucle de « rétrocontrôle négatif ».

Lorsqu'on dose votre TSH dans le sang et qu'on s'aperçoit que le taux est anormalement élevé, on suppose que vous manquez probablement d'hormones thyroïdiennes T3 et T4, et que c'est la raison pour laquelle votre hypophyse s'est emballée.

J'ai bien dit « on suppose » que vous « manquez probablement » de T3 et T4, car le seul dosage de TSH ne peut absolument pas suffire à affirmer le diagnostic.

Les choses sont très compliquées car, ainsi que je l'expliquais en introduction, chacun de nous a son propre taux « normal » de TSH. De plus, il est tout aussi difficile de déterminer quel est le « bon » niveau de T3 et de T4 dans le sang. Une partie des hormones secrétées se lie à des protéines et ne peut plus être identifiée directement, une autre partie reste « libre » dans le sang ; la T4 elle-même a besoin d'être transformée en T3 pour jouer son rôle dans le métabolisme, mais seule une partie y parvient et, pour couronner le tout, T3 et T4 ont des demi-vies très différentes, c'est-à-dire qu'elles n’agissent et ne disparaissent pas à la même vitesse.

Selon le moment où vous faites le dosage, vous pouvez donc tomber sur toutes les configurations possibles, et l'interprétation des résultats sera pour le moins compliquée…

Vous avez besoin d'un bon médecin

C'est pourquoi le seul moyen de diagnostiquer véritablement l'hypothyroïdie est une observation précise et soigneuse du malade alliant auscultation, interrogation, et seulement ensuite l'analyse des résultats sanguins, en plusieurs consultations successives, menées par un médecin sérieux.

Toute personne qui vous propose une méthode simple et unique pour déterminer si vous avez des problèmes de thyroïde est un charlatan, qu'il porte des titres officiels de médecin, de naturopathe, d'homéopathe ou autre, que ce soit un site Internet, un blog, un article de journal ou une publicité.

Certes, toutes les dernières recherches indiquent que la valeur de TSH moyenne chez les personnes en bonne santé est située entre 0,5 et 2,5 dans plus de 90 % des cas, ce qui signifie que tout ce qui sort de cet intervalle est suspicieux.

Mais, bien que ce soit rare, certaines personnes se portent comme un charme avec une TSH à 6. D'autres se sentent comme une limace dès qu'elles dépassent 2. C'est un domaine à aborder sans aucun préjugé. En revanche, si vous présentez clairement les symptômes de l'hypothyroïdie, des prédispositions familiales, qu'une auscultation de votre thyroïde indique qu'elle a pris du volume et que votre TSH est élevée (au-delà de 3), dans ce cas, évidemment, la prise d'hormones thyroïdiennes pourra être envisagée. (la suite ci-dessous)

Annonce spéciale

Les dernières avancées des médecines hormono-naturelles

Les progrès de la recherche sur les thérapies hormonales naturelles sont saisissants. Grâce à un bon dosage hormonal et des thérapies nutritionnelles adaptées vous pouvez aujourd’hui :

  • Combattre efficacement l’anxiété ;

  • Retrouver un sommeil profond et réparateur ;

  • Redevenir mince une fois pour toute ;

  • Vous débarrasser de vos fatigues ;

  • Eviter le cancer ou mieux y résister...

En rééquilibrant naturellement vos carences hormonales, vous traitez les causes de nombreuses maladies plutôt que les symptômes. C’est efficace et cela se voit. Des traits plus fermes, un visage épanoui : votre beauté est le signe extérieur de votre santé.


Suite de la lettre de ce jour :

Le bon traitement

Généralement, on ne prescrit en Europe que de la thyroxine (T4) sous le nom commercial de Lévothyrox. Mais des mélanges avec de la T3 doivent être envisagés si la T4 ne produit pas d'effet. Cela n'est pas recommandé officiellement encore, mais plusieurs études depuis 1999 ont indiqué que les patients connaissent un plus grand soulagement en prenant un mélange de T3 et T4 et il serait temps que les protocoles soient remis à jour [2].

Concernant le dosage, seule l'observation et l'expérience du patient permettent de savoir s'il est suffisant ou pas. Les hormones thyroïdiennes ont besoin de semaines pour exercer un effet visible. Compter environ un mois pour que les symptômes disparaissent. Vous aurez besoin de temps pour ajuster la dose qui vous convient vraiment.

Si les effets tardent à venir, il est nécessaire d'augmenter les doses. Tant que vous restez dans les limites du raisonnable, et en l'absence de maladie cardiaque établie, cela est sans danger, les hormones thyroïdiennes étant produites normalement par votre propre corps. Le seul surdosage qui existe correspond, pas besoin d'être un génie pour le deviner, à l'apparition des symptômes de l'hyperthyroïdie (amaigrissement excessif, grande nervosité, arythmie cardiaque, insomnies, diarrhées).

Le Lévothyrox est vendu en comprimés allant de 25 microgrammes de T4 jusqu'à 200 microgrammes, et la seule réelle contre-indication est… l'hyperthyroïdie (autrement dit, si la thyroïde marche trop bien !) : tachycardie, tremblements, insomnie, excitabilité, fièvre, sueurs, amaigrissement rapide, diarrhée [3].

On recommande en général de prendre les hormones thyroïdiennes le matin, mais deux études importantes, l'une publiée en 2007 dans la revue Clinical Endocrinology et un plus grand essai randomisé publié dans le numéro de décembre 2010 des Archives of Internal Medicine, ont constaté que prendre la dose de lévothyroxine au moment du coucher pourrait mieux convenir aux patients [4].

Comment prévenir et traiter les problèmes de thyroïde de façon naturelle

Pour pouvoir fabriquer de la T3 et de la T4, votre thyroïde a besoin d'iode et de sélénium, deux substances qui ne sont pas forcément disponibles. Sans iode, la thyroïde ne peut pas produire de T3 ni de T4. Sans sélénium, le corps ne peut transformer la T4 en T3. Cependant, trop d'iode ou trop de sélénium feront plus de tort que de bien. N'envisagez pas de complémentation nutritionnelle à fortes doses, à moins qu'un déficit vous ait été diagnostiqué par un médecin.

Bons et mauvais aliments

Les fruits de mer, le cabillaud, les sardines, le thon et le saumon sont riches en iode.

Ces aliments sont aussi riches en sélénium, mais vous pouvez y ajouter la volaille, l'agneau et les noix du Brésil.

Eviter l'alcool et le tabac. Certains nutritionnistes déconseillent aussi les crucifères (légumes de la famille du chou, du cresson…), le manioc, le tapioca, le millet, le fonio et les légumineuses (soja notamment) car ils contiennent des thiocyanates, des substances qui empêchent la captation de l’iode par la thyroïde, mais on peut aussi contourner le problème en augmentant simplement la consommation d’aliments riches en iode.

Compléments nutritionnels et alternatifs

Un bon complexe de vitamines B, des oméga-3, un bon complément multivitamines et minéraux, de la vitamine C et des probiotiques ne pourront que vous faire du bien, mais ceci est vrai pour tout un chacun.

Certains auteurs recommandent les plantes suivantes qui peuvent contribuer à soulager l'hypothyroïdie : le varech (Fucus vesiculosus), le coleus (Coleus forskohlii), et le Guggul (Commiphora mukul), une plante ayurvédique (médecine traditionnelle indienne) car elles sont naturellement riches en iode. Mais les recherches scientifiques dans ce domaine n'ont rien donné de solide pour justifier de les recommander ; pire, dans certains cas l’apport excessif en iode peut paradoxalement aggraver l’hypothyroïdie.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis 

 

(Toujours demander l 'avis à votre endocrinologue et ne jamais suspendre son traitement sans avis médical) Paty


Voir les commentaires

Relaxation guidée pour la radiothérapie

30 Octobre 2014, 13:43pm

Publié par patybio

P1060759.JPG

 

 

 

 

 

Pour les personnes qui doivent faire de la radiothérapie

Une relaxation guidée qui peut aider !

 

 

 

Voir les commentaires

"Innommable et innombrable" Focus sur la vieillesse !

30 Octobre 2014, 12:56pm

Publié par patybio

vieillir.jpg

 

 

 

 

Depuis quelques temps  certains  membres de  ma famille  vieillissent comme tout à chacun, beaucoup sont partis et pour avoir fait un bout de chemin de vie en les accompagnant vers le grand voyage, je me sens de plus en plus  sensibilisée au sujet nous concernant tous :

 La vieillesse avec tout son" package" :  Du  bien viellir avec la grâce de l 'âge, les projets, l 'amour à donner autour de soi, mais aussi la solitude, la peur, la maladie, la dépendance et la mort etc... Enfin tous les sujets à aborder pour appréhender le Grand âge avec sagesse, lucidité et solutions adéquates aux soucis divers et variés en gardant une  paix intérieure. (Paty)

Je partage cet ouvrage remarquable: " Innommable et innombrale" 

Par  Jean -Jacques Amyot

 

A lire - Innommable et innombrable

Le psychosociologue Jean-Jacques Amyot nous propose un focus sur la représentation de la vieillesse et de sa difficulté à prendre une place honorable dans notre société. Au fil du temps, l'admiration et le respect pour le grand âge ont laissé place à un regard suspect, un sujet d'étude, une forme d'embarras. L'auteur vient questionner le lecteur sur ses propres représentations et les bouscule avec talent.

À peine avons-nous eu le temps de nous en apercevoir, que cet incroyable étirement de la durée de vie ne sonne déjà plus comme une clameur, mais comme un glas. J.-J. Amyot

La vieillesse souffrirait d'une forme de délitement conceptuel de telle sorte que nous aurions de plus en plus de mal à la nommer, à lui donner du sens. Elle fait partie de notre monde, infiltre notre social sans pour autant que nous puissions la cadrer  la saisir. Tel Ulysse après avoir crevé l'œil du cyclope, la vieillesse revêt aujourd'hui cette ambiguïté sans figure, celui qui n'a pas de visage ni de nom et ne peut être reconnu car son étrangeté est suivie d'un cortège d'incompréhension et d'angoisse. La vieillesse s'analyse alors comme une épidémie.  Un état qui se propage, avec des populations de plus en plus touchées par un mal qui ne dit pas son nom.

Cet ouvrage invite à une forme de résistance morale, il nous rend meilleur. Plus qu'un ouvrage de référence, un outil éthique.

 

 

Innomable Inombrables

 

Cette première partie de l'ouvrage de Jean-Jacques Amyot, Directeur de l'office aquitain de recherches, d'études, d'information et de liaison sur les problèmes des personnes âgées (OAREIL) à Bordeaux, véhicule une forme de malaise pour le lecteur qui sent arriver tous les arguments d'un risque socio-économiques à l'instar de celui qui a donné lieu au scénario de politique-fiction de Victor Fleicher "Soleil Vert"... Mais Jean-Jacques Amyot décrypte et dénonce tous les outils de déshumanisation qui peuvent servir un tel scénario : les chiffres, qui finissent par avouer tout ce que l'on veut leur faire dire ; l'élaboration de nouvelles normes, de nouvelles vérités pour construire une nouvelle réalité, celle du risque sociétal.

L'idée de contagion augmente les peurs et les mesures de protections. La vieillesse ne nous promet plus d'être vénérable et sage mais plutôt de devenir dément et grabataire... On imagine bien que la représentation de la vieillesse puisse muter en termes de risques et le recours aux subterfuges devient un créneau lucratif. Les espaces de relégation de la vieillesse sont ainsi interrogés, sanctuaires ou prisons ? La faute qui contient la punition est finement énoncée par l'auteur et fait écho au mythe d'Eos et de Titon, celui de Faust : vivre, mais à quel prix. Le vieux d'aujourd'hui, en termes de nouvelles représentations, réunit tous les symptômes d'un bouc émissaire.

Le lecteur s'enfonce alors bien confortablement dans son fauteuil et profite des formules jubilatoires et des idées qui forcent l'attention et l'interrogation.

Innomable innombrable couverture livre

Les recettes du bien vieillir nous apparaissent à l'aune du regard singulier d'un échantillon interrogé et qui révèle des recettes quelquefois subversives mais pleines de réalité. La créativité et l'audace de l'auteur permettent d'énoncer des pistes de réflexion sans tabou comme les robots, les bénévoles, les animaux, autant d'idées qui méritent d'être débattues afin d'accéder à une meilleure prise en charge possible. Les conditions de travail des soignants ne sont pas éludées et sont considérées comme un préalable incontournable.

L'analyse de l'auteur amène une écriture sincère et une philosophie sceptique de bon aloi. Le ton universitaire laisse rapidement la place au plaisir de lecture et dépasse l'intérêt de recherche qui reste néanmoins bien constant. Le lecteur s'enfonce alors bien confortablement dans son fauteuil et profite des formules jubilatoires et des idées qui forcent l'attention et l'interrogation. Le lecteur devient altérité, il est interpellé et happé par le cheminement de l'auteur. Cette recherche permet un décalage du regard social orienté bien-pensant. Elle invite le lecteur à bousculer les idées reçues ou à recevoir trop simplement. L'auteur nous rend responsable du regard que nous portons sur nos aînés. Cet ouvrage invite à une forme de résistance morale, il nous rend meilleur. Plus qu'un ouvrage de référence, un outil éthique.

• Amyot J.-J, Innommable et innombrable. De la vieillesse considérée comme une épidémie, Editions Dunod, Collection Santé/Social, 2014.

Christophe PACIFIC 
Cadre de santé supérieur
Docteur en philosophie
christophe.pacific@orange.fr    

 

site : Aide-soignant.com

Voir les commentaires

Citation de : Christian Bobin

23 Octobre 2014, 12:06pm

Publié par patybio

P1060217.JPG

 

 

 

 

 

Légèreté de l'oiseau qui n'a pas besoin pour chanter de posséder la forêt, pas même un seul arbre.

Christian Bobin

 

 

 

 


Voir les commentaires

Pour soulager les douleurs articulaires avec Sylvian Bodiot

23 Octobre 2014, 11:39am

Publié par patybio

laurier.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Pour soulager les douleurs articulaires avec Sylvian Bodiot

 

Très bonne émission Radio !

 

Sylvain BODIOT. Naturopathe, aromathérapeute.

Enseignant dans des écoles d' aromathérapie et de naturopathie.

 

 

 

http://radiomedecinedouce.com/fr/broadcast/9572_Laromatherapie_pour_soulager_les_douleurs_articulaires_avec_Sylvian_Bodiot

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>