Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

Que savons-nous sur le Pecorino ?

6 Novembre 2014, 14:38pm

Publié par patybio

 

 


 

Que savons-nous sur le Pecorino ?

 

Dans ma cuisine souvent aux accents Italiens, j'utilise au fil des jours pour mes recettes  ce fromage au lais de brebis (le pecorino Romano) soit sous forme de rapé, en lamelles ou petits dés pour agrémenter un plat de pâtes, riz,  gratins, salade verte ou autres...Son goût particulier corsé est reconnaissable parmi mille, il est salé et cela évite de rajouter du sel dans les plats. Bonne découverte à vous (Paty)

 
Le Pecorino romano date des Romains. Les fromages étaient alors façonnés puis déposés sur des canestri (tapis de paille ressemblant à des hamacs) pour sécher à l'air libre.Le Pecorino sicilien est depuis ce temps appelé canestro.
 
Que savons-nous sur le Pecorino ?
 
 La majorité des fromages italiens faits à partir de lait de brebis (pecora en italien) sont connus sous le nom de Pecorino. Le Pecorino fait partie des fromages dits "forts". C'est un fromage à pâte pressée, cuite ou crue, à croûte brossée, souvent huilée et teintée en ocre. D'une belle couleur blanc, crème ou jaune paille à coeur selon l'affinage, la croûte du Pecorino devient rouge sombre en vieillissant.Les plus connu des Pecorino durs est le romano de la région de Lazio et le sardo de Sardaigne. Tous deux ont une teneur en matières grasses moyenne, un goût salé et une saveur corsée devenant de plus en plus prononcée au cours de la maturation.Le Pecorino est aujourd'hui produit d'octobre à juin dans le sud de l'Italie.
 
Le sardo doux : fromage à pâte crue, il est consommé alors qu'il n'a que quelques semaines de maturation. Il est plus gras que le romano. Il possède un goût affirmé.
 
Le romano : Il se situe dans l'arrière pays de Rome. C'est un fromage à pâte cuite, affiné 8 mois minimum mais généralement consommé après 18 mois de maturation. Il contient environ 36% de matières grasses et se présente en cylindre de 20 à 26 cm de diamètre sur 14 à 22 cm de haut.
 
Le Pecorino dur : d'une couleur pâle proche de la crème et une texture finement granulée.
 
Le pecorino pepato : fromage à pâte crue, il est aussi appelé pecorino siciliano. Il est d'origine sicilienne, agrémenté de grains de poivre noir entiers. Il a une saveur plus piquante. Il est plus gras que le romano.
 
Le Pecorino frais : il vient de Toscane. Semi-dur, il est connu sous le nom de caciotta. Il a une saveur douce et crémeuse mais reste difficile à trouver hors de l'Italie, car il ne se conserve que très peu de temps. Parfois on lui mélange du lait de vache.
source Internet


Photo Paty dans ma cuisine

 

Voir les commentaires

Le lâcher prise, apprendre à gérer ses émotions !

6 Novembre 2014, 13:44pm

Publié par patybio

P1070834.JPG

 

 

 

Le lâcher prise, apprendre à gérer ses émotions

Publié par : "Tendance santé "

 

Le lâcher prise est un sujet intime qui un jour ou l 'autre s'invite au creux de nos émotions...Avec une prise de conscience, de recul, un travail singulier accompagné d 'une hygiène de vie adéquate sans oublier ce désir immense de vouloir changer son mode de fonctionnement sur le quotidien, on peut arriver à de bons résultats..Je partage cet article intéressant (  Bien à vous Paty)

 

 

La sérénité des asiatiques n’est pas seulement une légende. Ils souffrent moins des pathologies modernes liées au stress que les occidentaux alors qu’ils subissent les mêmes soucis matériels et émotionnels, la même fatigue nerveuse et physique que nous. Leur secret ? Le lâcher prise et une tonification quotidienne de leur énergie vitale.

 

 

Petit rappel sur "le QI ":

 

le QI ou énergie en médecine chinoise

Le Qi est encore une fois une métaphore qui est représentée par plusieurs symboles:
C'est la vie, notre héritage , notre énergie ,c'est le Souffle,la force, la matière, sans énergie pas de vie.

Ce qu'on appelle le Qi, est le fondement de la médecine chinoise le Qi (prononcer Tchi) est invisible, et pourtant palpable, qui est présent dans toutes les transformations et dans tous les mouvements ou fonctions.
Elle est fractionnée en trois: l'énergie vitale( ou ancestrale), l'énergie de l'air , captée par la respiration, et l'énergie de la nourriture absorbée.
"Le Qi est la substance matérielle primordiale ou, tout simplement, l'essence qui, par l'impulsion de son énergie, permet aux "choses" animées ou inanimées et aux organismes vivants
du monde d'exister et de se développer sous les formes dans lesquelles ils se matérialisent. Tout corps organique ne vit que par l'accumulation, la concentration ou la densification du Qi.
Dès que le Qi s'affaiblit et, perdant sa concentration, se dissipe, se disperse et disparaît, les corps organiques qu'il anime dépérissent et meurent.
Dans notre corps l'énergie circule , à la fois en surface , mais également en profondeur, par l'intermédiaire des différents méridiens, reliant la matière , les organes et influant sur la partie physiologique et psychique de l'être humain.

Un blocage, un traumatisme ou un manque d'harmonie dans sa circulation créera des déséquilibres externes et internes.

Nos méridiens sont comme des autoroutes, et les points d'acupunctures des aires de repos spécifiques.
Il y a l'autoroute du Foie, du Rein etc , et les aires de repos seront celles de la nourriture, de la tonification, de la dispersion, du Feu, du Yin du Yang etc...
En fonction de l'autoroute empruntée ou choisie , on stimulera une aire de repos spécifique afin de répondre aux déséquilibres constatés. (site "Tendance Santé")

 

 

 

Un univers impitoyable

A chaque instant, le monde dans lequel nous évoluons nous agresse. Qu’il s’agisse de problèmes économiques, émotionnels, existentiels ou de société, nous sommes en prise directe avec tous ces évènements. Chacune de ces agressions vibre en nous et pénètre notre corps et notre esprit. Ces sentiments (colère, contrariété, tristesse, peur, méfiance, angoisse, phobies…) se fixent dans notre corps, créant un mal-être quotidien et un dysfonctionnement émotionnel à court et à long terme. Ainsi, une contrariété professionnelle peut déstabiliser le couple si celle-ci n’a pas pu être évacuée correctement. Il en va de même pour le passant qui, à côté de nous, se met à crier dans la rue, inexplicablement. En raison de sa proximité, c’est comme si un canal conduisait l’émotion de ce passant directement dans notre être intérieur. C’est ce que l’on pourrait appeler la prise directe. Pour évacuer ces types de stress, la meilleure méthode est sans doute celle qu’emploient les chinois et que l’on peut appeler le lâcher prise. Comment y arriver ?

Les quatre socles du lâcher prise

Les chinois emploient plusieurs techniques qui mélangent le travail sur les émotions, sur le corps et sur l’énergie.

  • La première, simple, consiste à s’imposer un mouvement de recul. On peut le faire en visualisant le fait de prendre de la distance (reculer de deux pas, par exemple) ou en le faisant réellement (comme dans une situation d’agression).
  • La deuxième est de faire appel à diverses techniques issues du qi gong et du taï-chi-chuan : mouvements, respirations qui facilitent ce contrôle. Inspirez pleinement en gonflant le ventre et avec votre mail droite (paume face à la terre), accompagnez la descente de cette émotion dans le ventre en effectuant, à partir du plexus solaire (entre le sternum et le nombril), un mouvement de descente de la main jusqu’au bas-ventre. Ensuite, expirez en vidant le ventre, la main (paume vers le ciel) remonte en même temps jusqu’à votre bouche au même rythme que l’expiration. Vous devez imaginer qu’à chaque inspiration et expiration, c’est cette émotion qui se met en mouvement. L’expiration permettant de l’évacuer. Répétez neuf fois ce mouvement.
  • La troisième manière est de faire appel à la nature, notamment la poudre de perle (voir produit Emotions). Associer au millepertuis bio, elle permet de calmer le shen (l’esprit), apaiser les tensions, prendre du recul et niveler les états d’instabilité émotionnelle. On prendra 3 gélules par jour pendant un ou deux mois.
  • La quatrième est de tonifier son énergie vitale. Cette énergie est à la fois notre moteur mais également notre « durcisseur » de carapace (protection vis-à-vis du monde extérieur).

Toutes les agressions influent sur notre niveau d’énergie vitale et la vident. Et ce vide déclenche fatigue et affaiblissement de la carapace entrainant ensuite des réactions excessives et très fréquentes que l’on attribue généralement au stress mais que les chinois n’interprètent pas de cette manière. Ainsi, ils considèrent que le vide de l’énergie vitale (voir plus haut le rappel sur le : "QI") est la raison pour laquelle on sursaute au moindre bruit, on a peur de sortir ou de s’exprimer en public, on a les larmes qui montent aux yeux au moindre choc émotionnel. De même, la colère exagérée, les palpitations, l’essoufflement, l’angoisse profonde, la peur d’affronter les conflits, l’agoraphobie … sont autant de signes de vide de cette énergie vitale. Pour tonifier l’énergie vitale, les chinois emploient principalement deux méthodes où l’alimentation jour un rôle important. Certains penseront sans doute que c’est notre monde qu’il faut changer plutôt que de chercher à nous prémunir contre le stress environnant. Ils auront raison, mais en attendant, pourquoi nous priver de ce lâcher prise qui peut nous apporter la sérénité ?

Préserver et tonifier son énergie vitale grâce à l'alimentation et à la nature

Adopter une alimentation adaptée aux types d’émotions qui nous submergent inexplicablement. Les aliments cités ci-dessous sont à intégrer, le plus souvent possible à l’alimentation.

  • Pour les peurs et angoisse, phobies : avoine, gelée royale, ginseng (energie)
  • Pour les mélancolies, tristesses, chagrin : gingembre frais, sucre de canne, orange, pomme
  • Pour les colères, irritabilités, contrariétés : artichaut, radis noir, vinaigre, citron
  • Pour les personnes fébriles dont l’état émotionnel est très variable et très fragile : avoine, crudités, gingembre, vinaigre de cidre

Prendre de la poudre de perle  (zhen zhu) tonifie le jing et le qi du rein. Les seize acides aminés que contient cette poudre, sa forte teneur en silicium, calcium et protéines combinent à la fois cette distance nécessaire au lâcher prise en calmant le shen, mais également en tonifiant le jing, qui, à son potentiel maximum, limite cette fébrilité émotionnelle.

 

                        

           "La poudre de perle  une explication plus ample" :


Un peu d'histoire

La perle d’eau douce est utilisée depuis des millénaires pour ses qualités cosmétiques et thérapeutiques. Il y a deux mille ans environ, sous la dynastie Ching, cette poudre fût d’abord utilisée par l’impératrice et ses suivantes en tant que produit cosmétique en application sur le visage. Combinée à un onguent ou en traitement interne, elle était capable de redonner éclat et tonicité au visage, lissant les rides, nettoyant la peau de ses aspérités et de ses toxines, effaçant les tâches de vieillesse. Très vite des effets thérapeutiques surprenants furent découverts : la prise de cette poudre le soir créait des insomnies évidentes, sans fatigue… La poudre de perle s’avérait être un fort tonifiant de l’énergie. En prise journalière, elle fût alors utilisée pour permettre à l’organisme de retrouver une vigueur et une résistance à la fatigue digne des plus grands « dopants naturels ».

C’est une équipe française du CNRS et du musée national d’histoire naturelle (MNHM) qui, en étudiant la façon dont cette huitre parvient à restaurer sa coquille en produisant de la nacre, a pu démontrer la capacité de celle-ci à nourrir l’os. Les cellules qui participent à la synthèse de sa nacre opèrent selon un processus superposable à celui observé sur les cellules osseuses et cartilagineuses humaines. Ce processus est associé à la présence d’un tissu à la fois organique et cristallin, l’aragonite (un minéral de la famille des carbonates). Dans la composition de cette aragonite marine, on note la présence de protéines fibreuses comparables à du collagène juvénile, comme celles que l’on observe au cours du développement embryonnaire humain.

Un trésor de la nature

La perle est un des éléments les plus riches du règne minéral. Elle est composée de :

  • Protéines cellulaires, qui permettent de fabriquer les muscles, les os, les cheveux, la peau. Elles gèrent aussi les hormones et les anticorps
  • Riche de 16 acides aminés (asparagine, sérine, anginine, thréonine, alanine, méthionine, isoleucine, phénylalanine, lysine, acide glutamique, proline, cystéine, leucine, glycine, tyrosine, histidine)
  • Aragonite, elle permet de rééquilibrer et renforcer la trame organique et minérale de l'os et aussi de stimuler les cellules cartilagineuses
  • Calcium, mieux connu du grand public que les autres éléments cités précédemment, il est particulièrement efficace dans la formation des os et de dents. Lorsque l'on se trouve en carence de calcium, on est assujettit aux problèmes d'ostéoporose, et aux problèmes de croissance.

Poudre de perle, mais pour qui ?

Pour tout le monde ! La poudre de perle de façon générale agit sur : ostéoporose, fracture, arthrose arthrite, redonne de l’éclat au teint et diminue les ridules, c’est un tonifiant général qui aide à lutter contre le stress et la fatigue, et un allié indispensable à l’apport nutritionnel journalier.

  • Agit sur le corps et l'esprit
  • Diminue les ridules et redonne de l'éclat au teint
  • Calme le shen (les émotions)
  • Tonifie, booster l'énergie et la libido
  • Soulage les troubles ostéo-articulaires

 

 

 

        "Les Laboratoires Bimont" ont donc élaboré une gamme complète de produits à base de poudre de perle, notamment un produit appelé "émotions" pour aider à la maîtrise de celles-ci.

Je vous glisse ce lien sachant que je n 'ai aucun lien de partenariat pour le moment avec ce laboratoire, juste son sérieux pour ma part.(paty)

 http://www.laboratoiresbimont.fr/emotions-perle_334.69.htm       

 


Voir les commentaires

Le Miso ...Un allié efficace pour affronter l'hiver

6 Novembre 2014, 08:44am

Publié par patybio

 

 

Le MISO


Remède royal de l'irradiation



2431307711_ac6de3cc16.jpg

En ce moment avec ce grand froid... Introduisez dans votre alimentation du MISO

Selon Michio Kushi, son successeur, il fortifie le sang, facilite la digestion, et procure une "chaude énergie ".


HISTORIQUE

Le 9 août 1945, la bombe atomique fut larguée sur Nagasaki. La radiation atomique mortelle s'étendit sur la cité rasée. Un grand nombre de personnes connut une mort agonisante. Mais pour un petit nombre, ce fut un miracle. L'hôpital du DR. Shichiro fut détruit, mais aucune des personnes travaillant à l'hôpital ne souffrit ou mourut de radiations. Au cours des années qui suivirent, le Dr. Akizuki et le personnel de son hôpital travaillèrent en contact rapproché constant avec les victimes ayant survécu au bombardement, dans des secteurs de la ville sévèrement détruits et hautement radioactifs. Intéressé au plus haut point par ce singulier phénomène, le Dr. Shishiro avança l'hypothèse que cette heureuse situation était le fait de leur consommation quotidienne de soupe au miso (extrêmement yang alors que la radioactivité est extrêmement yin) selon la classification du TAO) Il espérait cependant qu'une étude scientifique du dit phénomène lui fournirait un jour une réponse complète.

On a pu retrouver dans ses notes :

" (…) il y avait à l'hôtel un stock important de miso et de tamari. Nous avions aussi une grande provision de riz complet et de wakamé (algue utilisée pour faire un court bouillon ou la soupe au miso). J'avais nourri mon personnel au riz complet et à la soupe au miso un certain temps avant le bombardement. Aucun d'entre eux ne souffrit de la radiation atomique. Comment la soupe au miso pouvait elle prémunir contre la radiation ? La science pourra un jour donner une réponse ferme à cette question si on permettait aux gens de fournir des éléments aux fins d'expérience… "

 

UN CONDIMENT VENU D'ORIENT

Invention japonaise, le miso est une pâte d'aspect noirâtre obtenue à partir d'un mélange de soja fermenté, de sel marin et d'un enzyme de démarrage de la fermentation appelé KOJI contenant l'aspergillus oryzae. Dans les pays où le SOJA FERMENTE est un aliment de base, les maladies cardiaques et les différentes formes de cancer totalisent des taux significativement plus faibles…

Les Orientaux consomment du soja, mais seulement de manière transformée car à l'état brut, il n'est pas très digeste et contient des éléments qui empêchent l'assimilation des protéines.

 

CHELATEUR DES METAUX LOURDS
ET PROTECTEUR CONTRE LA RADIOACTIVITE

Ce n'est qu'en 1972 que les chercheurs japonais, parmi lesquels le docteur Morishita Keiichi, découvrent enfin que le miso contient de l''ACIDE DIPICOLINIQUE, un alcaloïde qui offre la particularité de chélater les métaux lourds tels que le strontium radioactif, le plomb, le mercure, le cadmium…et de les éliminer par les voies urinaires.

A l'époque, cette découverte fit la une des journaux japonais. Depuis, les autorités des grandes villes japonaises ont recommandé aux agents de la circulation (ceux qui règlent le trafic aux grandes intersections) de prendre leurs 2 bols de soupe au miso quotidiens, afin de favoriser l'élimination des polluants auxquels ils sont exposés. Cette histoire des docteurs Akizuki et Morishita est citée dans " The Book of Miso " de William Shurleff et Akiko Aoyagi (1946, 1983 et 2001). Depuis, d'autres études sont été menées sur cette question. En 2001, Ohara et son équipe ont observé que plus la fermentation du miso est longue et plus il offrait une protection efficace contre les radiations.

RAPPEL :

La chélation est un procédé physico chimique qui conduit à la formation d'un complexe entre un ion métallique positif et une substance organique. Le complexe résultant étant stable, inactif, non toxique, soluble et facilement éliminé par voie rénale, la chélation constitue une méthode thérapeutique ayant un intérêt pour éliminer des substances indésirables ou nocives pour l'organisme. Ainsi, elle trouve notamment des applications pour l'élimination des substances radioactives nocives, de même que dans le traitement des intoxications par les métaux ou de certaines maladies caractérisées par une accumulation de métaux dans l'organisme (maladie de Wilson, hémochromatose, par exemple). ANTI RADIOACTIF, ANTI ALLERGIQUE Selon le Dr. Morishita , le miso renferme de la zycobine capable de s'associer aux substances radioactives susceptibles d'être ainsi éliminées avec les excréments. Le miso s'avère donc très utile pour empêcher les maladies engendrées par les irradiations et les pollutions liées aux nouvelles technologies du nucléaire. D'après ce médecin, le miso combat également les allergies. Pour guérir un état allergique, il convient de renforcer la fonction intestinale. Le miso y parvient grâce à la production de bactéries pendant la fermentation qui aideront à briser les molécules de protéines complexes ingérées.

 

AIDE A LA DIGESTION ET SANTE GASTRO-INTESTINALE

Peu importe le nombre de fois que l'on consomme du miso non pasteurisé, celui-ci agit sur le fonctionnement du système gastro-intestinal à chaque fois. En effet, son contenu en plus d'une cinquantaine d'enzymes différents (digestives, entres autres), en lactobacilles et autres micro organismes utile sen font un aliment qui :




 


PROPRIETES DU MISO
•Améliore sensiblement la digestion ainsi que l'absorption et l'assimilation des aliments (action des enzymes).
• Régularise l'ensemble des fonctions digestives tout au long du tractus (action des enzymes et des lactobacilles)
• Enrichit la flore intestinale (action des lactobacilles)
• Permet d'atténuer les symptômes de la plupart des troubles gastro-intestinaux : reflux gastrique, acidité, brûlures, ulcère, syndrome de colon irritable, constipation, flatulence, diarrhée, constipation, flatulence, maladie de Crohn et symptômes de la candidose (action des enzymes, des lactobacilles et des composés obtenus par les interactions).
• Permet de surmonter certaines allergies et intolérances alimentaires, par exemple les intolérances au lactose, et au gluten (action des enzymes)

 
 



 

SOURCE DE PROTEINES

Le miso renferme de nombreuses bactéries favorables à la flore intestinale. Dans l'intestin grêle, ces bactéries digèrent et assimilent nos aliments. En leur absence, même les aliments sains seront mal utilisés par l'organisme. Bien que la protéine de soja ne soit pas complète, il n'en demeure pas moins que le miso est un aliment qui possède beaucoup d'acides aminés sous forme libres. Si les protéines animales provoquent putréfaction et acidose, le miso ne produit jamais cet effet. Le miso chasse la putréfaction causée par la protéine animale.

 

RAPPEL POSOLOGIES

En cas de pollution radioactive :

1 cuillère à café de la pâte dissoute dans un bol d'eau chaude 4 fois /jour

En préventif : 1 bol matin et soir

Suite à une radiothérapie : une cuillère à café 4 à 5 fois par jour dans une tasse d'eau chaude, pendant 2 semaines.


 Michel DOGNA

"Le journal Michel DOGNA"

 
Partage de cet article à partir du site :  http://www.ladietetiquedutao.com/miso.html 

 

 


Attention le miso doit être consommé avec modération en raison de sa teneur en sel :

Au repas il préférable ne pas rajouter de sel !


Le miso est un aliment salé (plus salé que certains fromages bleus, par exemple) qui peut être employé comme :
 assaisonnement ou base dans les soupes (le petit déjeuner japonais traditionnel comprend toujours un potage, le miso-shiru)
 base pour la confection de bouillons ou de sauces
 élément entrant dans la préparation de plats cuisinés (par exemple, encornets farcis au miso)
 condiment, y compris avec des entrées froides, tel que le concombre ou le chikuwa fourré au miso
 
Très facile d'apprêt, puisqu'il suffit de l'incorporer directement à la nourriture déjà préparée, il constitue une alternative au sel de table, à la moutarde, au jus de viande, au concentré de tomate et aux fromages à pâte molle.
 Dans la soupe miso, Aveline Kushi met généralement une cuillère à café de miso par tasse de liquide. Cette proportion peut servir de règle facile à retenir pour cuisiner.


Il vaut mieux conserver le miso dans un récipient hermétique au réfrigérateur.

 

 Pour parfaire ses connaissances :

 

Le miso (味噌?) est un aliment japonais traditionnel qui se présente sous forme de pâte fermentée, à haute teneur en protéines, de goût très prononcé et très salé. Il peut être de couleur beige ou jaune pâle à brun chocolat foncé et sa texture ressemble à celle d'un beurre de noix (arachide ou amandes, par exemple).
 
Il est composé du mélange suivant :
 grains de soja (parfois nommés haricots ou fèves de soya)
 le double de leur poids en riz ou en orge
 une forte proportion de sel marin et d’eau
 un ferment appelé kōji (麹), mélange de blé ou de riz inoculé avec le kōji-kin
La durée de fermentation peut aller de quelques semaines à trois ans, selon la variété de miso. (wikipédia)

 

 

 

Des propriétés exceptionnelles

Remarque : Les informations fournies par Vajrah (site vajra.be/index.php/Sante/le-miso-aliment-miracle) sont de simples conseils nutritionnels et ne peuvent en aucun cas se substituer aux recommandations des professionnels de la santé!
 
Le miso est un tonique digestif. Des bactéries friandes d'acide prolifèrent dans le miso non pasteurisé. Elles stimulent la flore intestinale et améliorent la santé et l'endurance.
On le préfèrera non pasteurisé, car il fournit davantage de vitamines, de minéraux, d'enzymes et de nutriments fondamentaux.
Les enzymes qui contribuent à la fermentation du miso lors de sa fabrication, sont les mêmes que celles qui aident à la digestion d'un repas.

Il est aussi une excellente source de lactobacillus, qui :
-favorise la régénération d'une bonne flore intestinale,
-lutte contre les micro-organismes indésirables,
-et facilite l'absorption de substances nutritives.

Les bactéries que l'on trouve dans l'intestin grêle sont également bénéfiques pour lutter contre:
-la constipation,
-les infections à levure (candidoses),
-et l'intolérance au lactose
 
De plus, le miso : stimule la sécrétion gastrique et évite la putréfaction causée par la digestion des protéines animales.

Le miso contient plus de 12% de protéines; la fermentation les scinde en dix-huit acides aminés, dont huit essentiels, et en permet ainsi une bonne assimilation.
La fermentation permet également l'apparition d'acides gras essentiels et rend digeste les glucides, responsables de flatulences après un excès de tofu (fromage de soja) ou de tonyu (lait de soja).

 

 

 

Mieux que la pomme proverbiale chaque jour qui vous préserve du docteur, le bol de soupe miso chaque jour ajoutera du tonus à votre vie.

5052807124_833d1ae247.jpg

 

 

Voir les commentaires

Point de vue. Améliorer la fin de vie de nos aînés !

5 Novembre 2014, 11:27am

Publié par patybio

soin-palliatif.jpg

 

 

 

 

 

Améliorer la fin de vie de nos aînés 

Par : Marie de Hennezel. Psychologue

 

 

 

 

 Il y a quelques jours, le Comité consultatif national d'éthique a publié son rapport sur le débat public concernant la fin de vie. Les Français se rassemblent autour de l'idée que toute personne atteinte d'une maladie grave, évolutive, sans espoir de guérison, ou toute personne âgée réfléchissant aux conditions de son « mourir », doit pouvoir exprimer ce qu'elle souhaite et être entendue de ceux qui la soignent. On veut pouvoir écrire ses directives anticipées et savoir qu'elles seront respectées.

Mourir dans son lit

Que souhaite-t-on, lorsqu'on dit vouloir «mourir dans la dignité» ? Ne pas souffrir d'abord, ne pas être maintenu en vie par des traitements ou une alimentation artificielle, lorsqu'on estime qu'il est temps de mourir. Enfin et surtout, on souhaite mourir dans son lit et non pas à l'hôpital, sur un brancard, dans un service d'urgence. Il y a un large consensus autour d'une forme douce et sereine de glissement hors de ce monde.

Contrairement à ce qu'on nous a longtemps fait croire, la pensée de recevoir une injection mortelle, d'être précipité brutalement dans la mort, fait horreur à la plupart des gens. On s'acheminerait donc vers une nouvelle loi sur la fin de vie, rendant les «directives anticipées» plus contraignantes pour les médecins, et permettant à ceux qui le demandent de bénéficier d'une sédation.

Naufrage social

L'écoute du médecin est au coeur de cette amélioration. C'est lui qu'on appelle au chevet des mourants, lui qui prescrit le transfert aux urgences, à défaut de savoir accompagner les derniers instants et veiller au confort et au soulagement de la personne qui va mourir. L'Observatoire national de la fin de vie parle de «naufrage social» lorsqu'il note que toutes les 40 minutes une personne âgée meurt aux urgences, alors qu'elle voudrait une mort douce dans son lit à elle, entourée des siens ou du personnel soignant, un personnel humain, chaleureux, formé à cet art de l'accompagnement, mais qui ne peut s'opposer au transfert à l'hôpital, lorsqu'il est prescrit par le médecin. On progresserait certainement si, au lieu d'attendre le dernier moment pour se préoccuper de ce que souhaite une personne en fin de vie, on dialoguait avec elle, en amont, bien avant le moment de sa mort. Pourquoi ne pas profiter de l'entrée de la personne en institution pour mettre en place un entretien de fin de vie, conduit par le médecin coordinateur qui recueillerait lui-même ses directives anticipées ?

Améliorer les conditions de fin de vie

Cet entretien de fin de vie au cours duquel la personne pourrait exprimer ses peurs et ses souhaits, permettrait au médecin de s'engager dans un contrat de non-abandon : engagement à respecter les directives, dans les limites de la loi, à ne pas laisser souffrir, ne pas forcer à s'alimenter. Engagement à soulager et à soigner, et à endormir la personne si nécessaire. Un engagement qui pourrait être la clé de l'apaisement des fins de vie de nos aînés.

C'est la raison pour laquelle une nouvelle loi ayant pour objectif d'améliorer les conditions de la fin de vie de nos concitoyens et de renforcer leurs droits n'aurait pas de sens si les médecins ne prenaient pas une part active à son application. Ce pourrait être la mission des conseils généraux d'y veiller, et d'inventer le moyen de les impliquer.

 

Voir les commentaires

Citation d 'Aristote

5 Novembre 2014, 09:27am

Publié par patybio

P1100480.JPG

 

"La nature fait toujours, selon les conditions dont elle dispose et autant que possible, les choses les plus belles et les meilleures". 

Aristote

 

(Je le pensais fortement quand je découvris au creux de ce beau  paysage automnal ce coeur en forme de pierre échoué là peut-être par hasard ou pas après la tempête .... Paty)

 

 

 

 

Bon mercredi à tous

 

 


Voir les commentaires

Lutter contre la fatigue ...Suite !

4 Novembre 2014, 15:38pm

Publié par patybio

 

Lutter contre la fatigue ...Suite

 

 

 

Trois points permettent de relancer l’énergie dans le corps et de lutter ainsi contre les états de faiblesse, les coups de pompe et les petits accès de fatigue. 

Ces trois points sont à masser, ou mieux encore à tapoter, pendant quelques secondes. 

  • Les deux premiers points sont les Rein 27 (R27), Iu Fu. Ils sont situés de chaque côté du sternum dans le creux formé par la première côte et le bord inférieur de la clavicule, à environ 4 à 5 cm de la ligne médiane.
  • Le troisième point est le Vaisseau Conception ou Jenn Mo 21 (JM21), Tienn Tru. Il est situé sur le sternum trois centimètres environ sous le creux sus-sternal (bord supérieur du sternum).

Tapoter ces points apporte un soulagement immédiat à la fatigue. Cette manœuvre est à renouveler tant que la nécessité s’en fait sentir.

 


Automassage fatigue

 

Par la rédaction : Principe de Santé !

Voir les commentaires

Un super lien vidéo à découvrir sur le bonheur d 'après :" Marion Kaplan "

3 Novembre 2014, 20:21pm

Publié par patybio

marion-kaplan.jpg

 

 

    Un super lien vidéo à découvrir sur le bonheur d 'après :" Marion Kaplan "

 

Marion Kaplan, bio-nutritionniste, élève du docteur Kousmine, est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur le thème de la santé, dont des livres de cuisine saine à la vapeur douce préfacés par le Pr Henri Joyeux.

Depuis trente ans, elle explore nos paysages alimentaires. Du végétalisme à la méthode Kousmine, aucun régime ne lui a échappé. Elle sera doublement honorée pour ses travaux par la Société d’encouragement : médaille de bronze remise par le Pr Leprince- Ringuet (1989), médaille d’argent remise par Yves Coppens (2001).

Après avoir étudié les travaux des plus grands dans le domaine alimentaire et collaboré avec certains : l'ingénieur chimiste André Cocard, le biophysicien Louis Claude Vincent, les biologistes Dr Louis Kervan et le Professeur Marcel Violet, le cancérologue le Professeur Henri Joyeux, Marion Kaplan approfondit avec le Docteur Catherine Kousmine plusieurs techniques alimentaires. Depuis plusieurs années, elle poursuit ses recherches sur l'influence prépondérante du psychisme sur le corps.

 

https://www.youtube.com/watch?v=3GKcEq44BiE

 

Son dernier livre :

 

 

 

 

Alimentation - Sans gluten ni laitages 

 

J’arrête la Malbouffe

Marion Kaplan
aux éd. Eyrolles

Changez vos habitudes alimentaires !

 

 


Voir les commentaires

Tisane aux plantes: " SOMMEIL-DETENTE"

3 Novembre 2014, 12:56pm

Publié par patybio

tisane.jpg

 

 

 

Tisane aux plantes: " SOMMEIL-DETENTE"

Après le changement d'horaire saisonnier beaucoup de personnes ont du mal à s'endormir.Je partage avec vous  cette petite formule  de tisane à base de mélange de plantes pour vous aider à vous relaxer et aborder un sommeil de qualité. Demander toujours conseils à votre pharmacien, herboriste ou naturopathe pour les problèmes de santé spécifiques et traitements divers, avant la prise régulière de cette tisane. Certains traitements sont incompatibles même avec nos amies les plantes, huiles essentielles, homéopathie etc.. En ce qui concerne les enfants demander également l'avis au thérapeute de santé. Bien à vous " Paty"  

 

 

 

Ce mélange de plantes relaxant à boire dans la journée en période de stress ou le soir avant le coucher. Elle est à la fois excellente en goût st très efficace pour la relaxation et le sommeil. Elle facilitera également la digestion le soir.Elle apaise le mental et le cœur, et aide à l’endormissement, sans toutefois avoir un effet somnifère. On pourrait la prendre et conduire sa voiture..

 

 

Préparez-la avec des plantes de très bonne qualité (n'oubliez pas que l'on ne lavera pas les plantes séchées au cours de la préparation et si elles sont chargées de polluants, ceux-ci se retrouveront dans la tisane). Les plantes d'origine biologique sont donc recommandées ou de qualité contrôlée.

 

 

 

Mélanger :  

  • Mélisse feuilles  30 g
  • Verveine odorante citronnée 20 g
  • passiflore plante 25 g
  • aubépine sommités fleuries 15 g
  • basilic feuille 10 g

pour 100 g de préparation.


Attention :  à chaque préparation homogénéiser le mélange car ces plantes ont des densités très différentes.

 

Préparation pour un demi-litre de tisane :

 

  • Faire bouillir un demi-litre d'eau et y mettre 10 g du mélange ci-dessus ou verser l'eau sur le mélange de plantes. Laissez infuser  dans l'eau chaude (ne plus bouillir évidemment)  de 10 à 20 minutes  suivant la saveur et l'efficacité désirée.
  •    
A NOTER :  Plus vous infuserez  longtemps, plus l'amertume sera prononcée mais celle-ci sera plus efficace pour réduire la nervosité, préparer au sommeil, plus chargée en principes actifs.
  •       Boire une grosse tasse avant le coucher, et jusqu’à 3 ou 4 tasses par jour en période de stress. Après ou entre les repas.    

 

  • Variante : ajouter cinq à 10 g de tilleul pour moins de mélisse et de verveine. Toutefois le tilleul n'a pas  un effet apaisant pour tout le monde. Il produit parfois l'effet inverse et empêchera de dormir.

 

Site : Santé o Naturel

 

 

Voir les commentaires

Le train de la vie...

1 Novembre 2014, 13:42pm

Publié par patybio

 

 

 

En ce jour de Toussaint, je partage avec vous cette magnifique vidéo ainsi que son texte par écrit, que j 'avais lu lorsque mon père est partit pour le grand voyage !

 


 

 

 

Le train de la vie

 

 

 

train.jpg

 

 

 

 

 

La vie est comme un voyage dans un train:
on monte et on descend, il y a des accidents,
à certains arrêts, il y a des surprises
et à d’autres, il y a une profonde tristesse.

Quand on naît et qu’on monte dans le train,
nous rencontrons des personnes et nous croyons
qu’elles resteront avec nous pendant toute le voyage:
ce sont nos parents!

Malheureusement la vérité est toute autre.

Eux ils descendent dans une gare
et ils nous laissent sans leur amour et leur affection,
sans leur amitié et leur compagnie.

En tous cas, il y a d’autres personnes qui montent dans le train
et qui seront pour nous très importantes

Ce sont nos frères et nos soeurs,
nos amis et toutes les personnes merveilleuses que nous aimons.

Certaines considèrent le voyage comme un petite promenade.
D’autres ne trouvent que de la tristesse pendant leur voyage.
Il y a d’autres personnes toujours présentes
et toujours prêtes à aider ceux qui en ont besoin.

Certains quand ils descendent laissent une nostalgie pour toujours…
D’autres montent et descendent tout de suite
et nous avons tout juste le temps de les croiser…

Nous sommes surpris que certains passagers
que nous aimons, s’assoient dans un autre wagon
et que pendant ce temps nous laissent voyager seul.

Naturellement, personne peut nous empêcher
de les chercher partout dans le train.

Parfois malheureusement nous ne pouvons pas
nous asseoir à côte d’eux car la place est déjà prise.

Ce n’est pas grave…le voyage est comme ça:
plein de défis de rêves, d’espoirs, d’adieux….mais sans retour.

Essayons de faire le voyage de la meilleure façon possible.

Essayons de comprendre nos voisins de voyage
et cherchons le meilleur en chacun d’entre eux.

Rappelons nous qu’à chaque moment du voyage
un de nos compagnons peut vaciller
et peut avoir besoin de notre compréhension.

Nous aussi pouvons vaciller et il y aura toujours
quelqu’un pour nous comprendre.

Le grand mystère du voyage est que nous ne savons pas
quand on descendra du train pour toujours,
Nous ne savons pas non plus
quand nos compagnons de voyage feront la même chose.
Même pas celui qui est assis juste à côte de nous.

Moi je pense que je serai triste de quitter le train….j’en suis sûr!

La séparation avec tous les amis que j’ai rencontrés dans le train
sera douloureuse, laisser mes proches seuls sera très triste.
Mais je suis sûr qu’un jour ou l’autre j’arriverai à la gare centrale
et je les reverrai tous arriver avec un bagage
qu’ils n’avaient pas quand il sont montés dans le train.

Par contre je serai heureux d’avoir contribué
a augmenter et enrichir leur bagage

Nous tous mes amis, faisons tout le possible
pour faire un bon voyage et essayons de laisser
un bon souvenir de nous au moment
où nous descendrons du train.

A ceux qui font partie de mon train, je souhaite un

 

BON VOYAGE !

 


Voir les commentaires

Comment va votre thyroïde ?

1 Novembre 2014, 13:27pm

Publié par patybio

thyroide-3.jpg

 

 

 

 

 

 

Voici un nouvel article que je partage avec vous sur la "Thyroïde"complétant mes recherches tout azimut  sur cette glande et ses pathologies diverses provenant de son dysfonctionnement en autre ! (Paty)

 

 

 

Comment va votre thyroïde ?

Article rédigé par : "Jean-Marc Dupuis "


 Vos cheveux sont-ils secs comme une botte de foin ? Quand vous vous regardez dans le miroir, les extrémités de vos sourcils sont-elles en train de disparaître ? Avez-vous gagné du poids sans avoir modifié votre régime alimentaire ? Avez-vous du mal à sortir de votre lit le matin ? Êtes-vous ralenti physiquement ? Avez-vous les pieds et les mains froids ? Êtes-vous démoralisé, voire déprimé ? Sans envie de travailler ni de réfléchir ? Avez-vous la peau sèche, les yeux gonflés, de la constipation, un taux élevé de cholestérol ?

Si oui, vous pourriez faire partie de ces millions d'Européens malades sans le savoir de la thyroïde.

Le risque est d'autant plus grand si vous êtes une femme de type européen, de plus de 60 ans, avec des membres de votre famille ayant des problèmes de thyroïde, ou si vous mangez peu de poisson.

Une maladie mal diagnostiquée, et très mal traitée

Les maladies de la thyroïde sont mal diagnostiquées, et encore plus mal traitées par le système médical moderne.

En effet, notre système est organisé pour les traitements de masse :

un symptôme = une maladie = un médicament



On vous fait une prise de sang, une radio, un examen, et il faut que les chiffres correspondent aux valeurs définies par le protocole officiel. Si vous êtes dedans, on vous traite. Si vous n'y êtes pas, on vous renvoie à la maison en vous disant que tout va bien – même si, de votre côté, vous savez parfaitement que tout ne va pas bien, justement.

Les problèmes de thyroïde sont compliqués. Ils ne s'accommodent jamais de mesures standard, de traitements de masse, adaptés à tout le monde, comme la vitamine D ou les oméga-3. Il n'y a peut-être aucun autre domaine de la médecine où l'on puisse déclarer avec autant de certitude que chaque patient est unique.

Un diagnostic absurde

Si vous vous rendez sur la fiche « thyroïde » de l'encyclopédie médicale grand public « Santé Médecine », vous pouvez y lire que les valeurs « normales » de TSH (l'hormone qui stimule la thyroïde)

« sont comprises entre environ 0,15 et 5 mUI/L. [1] »

Si vous faites le calcul, cela correspond à un multiple de 1 à 33 entre la valeur « normale » basse et la valeur « normale » haute de TSH !!!

Ce qui est ridicule. Imaginez qu'on soit en train de parler de la cuisson d'un gâteau et que, sur la recette, il soit écrit : « La bonne température du four est comprise entre environ 30 ° et 1000 °C. » Vous en déduiriez que votre livre a été écrit par un fou, ou qu'il y a une coquille (faute de frappe).

C'est pourtant sur des indications aussi absurdes que se basent de nombreux médecins pour traiter ou non leurs patients de la thyroïde…

Histoire vraie

Deux patientes viennent chercher leurs résultats d'analyse au laboratoire parce qu'elles se plaignent de fatigue et autres symptômes d'hypothyroïdie. L'une lit sur sa feuille qu'elle est à 0,15 de THS, l'autre qu'elle est à 5. Le brave médecin qui ne se pose pas de question lit les résultats, et les renvoie toutes les deux chez elles en leur disant que leurs valeurs sont « normales »… Alors que l'une a 33 fois moins de TSH que l'autre…

Et malheureusement, ceci n'est pas un « hoax » (canular sur Internet). C'est comme ça que ça marche, aujourd'hui, en 2014 !!

Autrement dit, mes chers lecteurs, si vous pensez avoir des problèmes de thyroïde, à moins d'avoir un excellent médecin qui fait l'effort de réfléchir et de s'intéresser à fond à votre cas, vous n'avez pas d'autre choix que d'essayer de comprendre vous-même ce qu'il faut faire.

L'abc de la thyroïde

La thyroïde est une petite glande qui pèse environ 30 grammes chez l'adulte. Elle a la forme d'un papillon et se trouve à la base de votre cou. Son rôle est de fabriquer des hormones qui régulent tout votre métabolisme, c'est-à-dire votre production d'énergie. Les principales hormones fabriquées par la thyroïde sont les hormones T3 et T4, ce qui est facile à retenir. En langage médical, on les appelle triiodothyroïne (T3) et thyroxine (T4), mais il est inutile de vous surcharger la mémoire avec ça.

Sans T3 et T4, vous seriez couché par terre comme une crêpe : vos cellules seraient incapables de produire l'énergie pour faire circuler votre sang, tendre vos muscles, faire tourner votre cerveau. C'est pourquoi les personnes qui manquent d'hormones thyroïdiennes se sentent molles. On dit qu'elles souffrent d'hypothyroïdie. Aujourd'hui, je ne parlerai que de ce cas car il est beaucoup plus fréquent (4 cas sur 5) que le problème inverse, l'hyperthyroïdie, qui donne les symptômes opposés (nervosité, amaigrissement, accélération cardiaque).

La thyroïde fabrique donc de la T3 et de la T4, mais ce n'est pas elle qui décide de lancer ou d'arrêter la production. C'est une glande située dans votre cerveau, et plus précisément dans votre hypophyse, qui commande à votre thyroïde de se mettre en route ou de s'arrêter. Pour ce faire, elle fabrique elle-même une substance qu'elle envoie dans le sang et qui va déclencher la mise en route de la thyroïde. Cette substance s'appelle, c'est facile à retenir, l'hormone de stimulation de la thyroïde, presque toujours désignée par l'acronyme TSH (car on dit en anglais « Thyroid Stimulating Hormone »).

Dès que le taux de T3 et T4 augmente dans le sang, cela inhibe l'hypophyse, qui cesse de fabriquer de la TSH. Dès que le taux baisse, l'hypophyse se remet à fabriquer de la TSH, ce qui relance (quand tout va bien) la production de T3 et T4. Il s'agit donc d'une boucle de « rétrocontrôle négatif ».

Lorsqu'on dose votre TSH dans le sang et qu'on s'aperçoit que le taux est anormalement élevé, on suppose que vous manquez probablement d'hormones thyroïdiennes T3 et T4, et que c'est la raison pour laquelle votre hypophyse s'est emballée.

J'ai bien dit « on suppose » que vous « manquez probablement » de T3 et T4, car le seul dosage de TSH ne peut absolument pas suffire à affirmer le diagnostic.

Les choses sont très compliquées car, ainsi que je l'expliquais en introduction, chacun de nous a son propre taux « normal » de TSH. De plus, il est tout aussi difficile de déterminer quel est le « bon » niveau de T3 et de T4 dans le sang. Une partie des hormones secrétées se lie à des protéines et ne peut plus être identifiée directement, une autre partie reste « libre » dans le sang ; la T4 elle-même a besoin d'être transformée en T3 pour jouer son rôle dans le métabolisme, mais seule une partie y parvient et, pour couronner le tout, T3 et T4 ont des demi-vies très différentes, c'est-à-dire qu'elles n’agissent et ne disparaissent pas à la même vitesse.

Selon le moment où vous faites le dosage, vous pouvez donc tomber sur toutes les configurations possibles, et l'interprétation des résultats sera pour le moins compliquée…

Vous avez besoin d'un bon médecin

C'est pourquoi le seul moyen de diagnostiquer véritablement l'hypothyroïdie est une observation précise et soigneuse du malade alliant auscultation, interrogation, et seulement ensuite l'analyse des résultats sanguins, en plusieurs consultations successives, menées par un médecin sérieux.

Toute personne qui vous propose une méthode simple et unique pour déterminer si vous avez des problèmes de thyroïde est un charlatan, qu'il porte des titres officiels de médecin, de naturopathe, d'homéopathe ou autre, que ce soit un site Internet, un blog, un article de journal ou une publicité.

Certes, toutes les dernières recherches indiquent que la valeur de TSH moyenne chez les personnes en bonne santé est située entre 0,5 et 2,5 dans plus de 90 % des cas, ce qui signifie que tout ce qui sort de cet intervalle est suspicieux.

Mais, bien que ce soit rare, certaines personnes se portent comme un charme avec une TSH à 6. D'autres se sentent comme une limace dès qu'elles dépassent 2. C'est un domaine à aborder sans aucun préjugé. En revanche, si vous présentez clairement les symptômes de l'hypothyroïdie, des prédispositions familiales, qu'une auscultation de votre thyroïde indique qu'elle a pris du volume et que votre TSH est élevée (au-delà de 3), dans ce cas, évidemment, la prise d'hormones thyroïdiennes pourra être envisagée. (la suite ci-dessous)

Annonce spéciale

Les dernières avancées des médecines hormono-naturelles

Les progrès de la recherche sur les thérapies hormonales naturelles sont saisissants. Grâce à un bon dosage hormonal et des thérapies nutritionnelles adaptées vous pouvez aujourd’hui :

  • Combattre efficacement l’anxiété ;

  • Retrouver un sommeil profond et réparateur ;

  • Redevenir mince une fois pour toute ;

  • Vous débarrasser de vos fatigues ;

  • Eviter le cancer ou mieux y résister...

En rééquilibrant naturellement vos carences hormonales, vous traitez les causes de nombreuses maladies plutôt que les symptômes. C’est efficace et cela se voit. Des traits plus fermes, un visage épanoui : votre beauté est le signe extérieur de votre santé.


Suite de la lettre de ce jour :

Le bon traitement

Généralement, on ne prescrit en Europe que de la thyroxine (T4) sous le nom commercial de Lévothyrox. Mais des mélanges avec de la T3 doivent être envisagés si la T4 ne produit pas d'effet. Cela n'est pas recommandé officiellement encore, mais plusieurs études depuis 1999 ont indiqué que les patients connaissent un plus grand soulagement en prenant un mélange de T3 et T4 et il serait temps que les protocoles soient remis à jour [2].

Concernant le dosage, seule l'observation et l'expérience du patient permettent de savoir s'il est suffisant ou pas. Les hormones thyroïdiennes ont besoin de semaines pour exercer un effet visible. Compter environ un mois pour que les symptômes disparaissent. Vous aurez besoin de temps pour ajuster la dose qui vous convient vraiment.

Si les effets tardent à venir, il est nécessaire d'augmenter les doses. Tant que vous restez dans les limites du raisonnable, et en l'absence de maladie cardiaque établie, cela est sans danger, les hormones thyroïdiennes étant produites normalement par votre propre corps. Le seul surdosage qui existe correspond, pas besoin d'être un génie pour le deviner, à l'apparition des symptômes de l'hyperthyroïdie (amaigrissement excessif, grande nervosité, arythmie cardiaque, insomnies, diarrhées).

Le Lévothyrox est vendu en comprimés allant de 25 microgrammes de T4 jusqu'à 200 microgrammes, et la seule réelle contre-indication est… l'hyperthyroïdie (autrement dit, si la thyroïde marche trop bien !) : tachycardie, tremblements, insomnie, excitabilité, fièvre, sueurs, amaigrissement rapide, diarrhée [3].

On recommande en général de prendre les hormones thyroïdiennes le matin, mais deux études importantes, l'une publiée en 2007 dans la revue Clinical Endocrinology et un plus grand essai randomisé publié dans le numéro de décembre 2010 des Archives of Internal Medicine, ont constaté que prendre la dose de lévothyroxine au moment du coucher pourrait mieux convenir aux patients [4].

Comment prévenir et traiter les problèmes de thyroïde de façon naturelle

Pour pouvoir fabriquer de la T3 et de la T4, votre thyroïde a besoin d'iode et de sélénium, deux substances qui ne sont pas forcément disponibles. Sans iode, la thyroïde ne peut pas produire de T3 ni de T4. Sans sélénium, le corps ne peut transformer la T4 en T3. Cependant, trop d'iode ou trop de sélénium feront plus de tort que de bien. N'envisagez pas de complémentation nutritionnelle à fortes doses, à moins qu'un déficit vous ait été diagnostiqué par un médecin.

Bons et mauvais aliments

Les fruits de mer, le cabillaud, les sardines, le thon et le saumon sont riches en iode.

Ces aliments sont aussi riches en sélénium, mais vous pouvez y ajouter la volaille, l'agneau et les noix du Brésil.

Eviter l'alcool et le tabac. Certains nutritionnistes déconseillent aussi les crucifères (légumes de la famille du chou, du cresson…), le manioc, le tapioca, le millet, le fonio et les légumineuses (soja notamment) car ils contiennent des thiocyanates, des substances qui empêchent la captation de l’iode par la thyroïde, mais on peut aussi contourner le problème en augmentant simplement la consommation d’aliments riches en iode.

Compléments nutritionnels et alternatifs

Un bon complexe de vitamines B, des oméga-3, un bon complément multivitamines et minéraux, de la vitamine C et des probiotiques ne pourront que vous faire du bien, mais ceci est vrai pour tout un chacun.

Certains auteurs recommandent les plantes suivantes qui peuvent contribuer à soulager l'hypothyroïdie : le varech (Fucus vesiculosus), le coleus (Coleus forskohlii), et le Guggul (Commiphora mukul), une plante ayurvédique (médecine traditionnelle indienne) car elles sont naturellement riches en iode. Mais les recherches scientifiques dans ce domaine n'ont rien donné de solide pour justifier de les recommander ; pire, dans certains cas l’apport excessif en iode peut paradoxalement aggraver l’hypothyroïdie.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis 

 

(Toujours demander l 'avis à votre endocrinologue et ne jamais suspendre son traitement sans avis médical) Paty


Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>