Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

Extrait de danse ... Amandine et Lionel Giannone

30 Juin 2011, 13:04pm

Publié par patybio

 

 

 

 

14543408_66a49d69c1.jpg

La vie, c’est comme dessiner

sans avoir de gomme pour effacer.

 

 

 

A l 'honneur pour mes filles leurs professeurs de danse Amandine et Lionel avec lesquels ce soir elles vont réaliser leur spectacle : Alice aux pays des Merveilles !

Un moment magique, onirique ou l 'énergie et le partage avec plus de 400 danseurs vous unissent dans cette onde vibratoire UNIQUE !

 

 

 

 

 

 

Bonne chance à tous

un énorme merci à ses 2 professeurs exceptionnels

qui partagent avec autant de grâce et de générosité leur passion :

la danse Paty

 

Voir les commentaires

Les vacances sont «indispensables»!

28 Juin 2011, 18:29pm

Publié par patybio

 

 

        Les vacances sont «indispensables»!

Une entrevue avec le DJean Drouin, médecin de famille

Les vacances sont «indispensables»!

Le Dr Jean Drouin pratique la médecine familiale et il enseigne à la Faculté de médecine de l'Université Laval. Il a publié deux livres, Guérir sa vie1 et Vieillir en jeunesse2, aux éditions Le Dauphin Blanc.

Le Dr Drouin suggère de prendre de « petites vacances au quotidien » afin de pouvoir profiter réellement de la longue période de repos annuelle. Voici ses conseils pour remettre le système à flot lors des vacances et d’éviter d’« être sur le pilote automatique ».

PasseportSanté.net - Comment sont les gens à la veille des vacances?

Dr Jean Drouin - Ce que je vois souvent, ce sont des gens en état de « surchauffe du cerveau » : ils manquent de concentration, ils dorment mal, ils ont des trous de mémoire... Et cela parce qu'ils ont travaillé toute l'année sans avoir pris la peine de relaxer chaque jour, sans mettre régulièrement leur machine à off - ce que j'appelle les « petites vacances au quotidien ». Or, quand la tête surchauffe, difficile de profiter des vacances : il faut déjà de 7 à 10 jours simplement pour se calmer!

 

PasseportSanté.net - Quelle est la meilleure façon de se remettre à flot?

Dr Jean Drouin - Pendant les vacances, on veut libérer le cerveau des tensions accumulées, le « vider » de ses préoccupations habituelles. Il faut donc l'occuper autrement : passer du temps avec les gens qu'on aime, avoir du plaisir, se promener en silence, écrire et lire - si ce sont des activités qui nous plaisent -, mais surtout : être dans le moment présent, être attentif à ce que l'on fait. Arrêter d'être sur le pilote automatique.

Il faut aussi libérer le corps de ses tensions, et le meilleur moyen, c'est l'activité physique. Mais sans ressasser nos préoccupations en même temps! Bouger en étant complètement attentif au moment présent.

 

PasseportSanté.net - Est-ce que vous déconseillez alors les voyages?

Dr Jean Drouin - Pas du tout, si on peut aborder le voyage dans un véritable esprit de vacances, différent de celui de nos activités habituelles. Il faut se mettre sur un autre mode, sans chercher à tout faire et tout voir. Le truc, c'est de prendre le temps de savourer chaque moment, même si ça se résume à être assis sur un banc de parc.

 

PasseportSanté.net - Est-ce que les personnes anxieuses peuvent profiter des vacances pour s'« avancer » un peu dans leur travail, question de retourner au boulot dans un état plus détendu?

Dr Jean Drouin - Les vacances, ce n'est certainement pas le temps de « s’avancer » dans son travail, ni même de lire pour le travail. Toute « avance » qu'on pourrait prendre à ce moment-là sera certainement perdue dans quelques mois, quand l'énergie - qu'on n'a pas pris soin de bien nourrir - viendra à manquer. Ce congé est in-dis-pen-sa-ble, point à la ligne, et il faut couper complètement avec le travail. Lorsque j'arrive au camp de pêche, par exemple, je fais toujours le même rituel : bien conscient que je suis « ici » et non plus « là-bas », je ferme mon téléavertisseur ainsi que mon téléphone cellulaire du travail et je les dépose sur une tablette pour la durée de mon séjour. Mon sens du devoir a ses limites : celles de ma santé mentale.

 

PasseportSanté.net - Qu'en est-il des quotidiens et des journaux télévisés?

Dr Jean Drouin - Changez votre menu pour quelques semaines! Regardez plutôt des émissions humoristiques ou lisez un roman qui vous passionne. De toute façon, la Terre va continuer à tourner.

 

PasseportSanté.net - Votre principal conseil?

Dr Jean Drouin - Marcher de 30 à 60 minutes par jour. Évidemment, vous pouvez en faire plus, aller aussi nager ou jouer au soccer, mais il faut au moins 30 minutes d'activité. Quand on s'épuise à jouer pendant des heures au tennis et à toutes sortes d'activités éreintantes, puis qu'on retourne s'asseoir chez soi après les vacances, le corps n'a pas gagné grand-chose. Mais quand on a pris goût à une activité quotidienne, quand on a savouré la détente que cela procure, on ne veut plus s'en passer. L'idée, c'est d'entreprendre une pratique qui sera non seulement bénéfique pendant les vacances, mais que vous aurez ensuite envie de poursuivre. Parce que, ce qui est payant pour le système, c'est la régularité.

PasseportSanté.net - Pour l'esprit, quel serait l'équivalent de la « petite marche de santé »?

Dr Jean Drouin - L'humour. Ça aussi, ça en prend tous les jours.

 

PasseportSanté.net - Comment y arriver quand on ne vit pas dans une famille de joyeux lurons?


Dr Jean Drouin - Il y a les bandes dessinées, les films, les émissions de télé, mais je pense que c'est encore mieux quand la personne est au centre de la situation humoristique. Vous savez ce que c'est, l'humour? Faire quelque chose qui n'a pas de bon sens, mais sans perdre notre crédibilité. Avec une telle définition, l'éventail de possibilités est vaste... J'aime bien, par exemple, la pratique de jouer un tour (aimable) à quelqu'un : comme ça, on est plusieurs à rire!

Lucie Dumoulin - PasseportSanté.net

 

                         Le loisir,  voilà la plus grande joie et la plus belle conquête de l'homme.

Rien de tel que des vacances ratées pour vous réconcilier avec une vie de labeur.


                                            Bonnes vacances à  tous ceux qui partent cette semaine Paty

4570967752_4b215abb1c.jpg

Voir les commentaires

La vie ...s 'apparente à un jardin

27 Juin 2011, 12:28pm

Publié par patybio

 

5686031012_75a04156da.jpg


La vie s'apparente à un jardin.
Les feuilles flétrissent et le fleurs se fanent naturellement.
C'est seulement si nous éliminons les déchets que nous profiterons pleinement de la beauté des nouvelles feuilles et fleurs.

De même, nous devons éliminer de notre esprit les expériences mauvaises, sombres du passé.
Vivre, c'est se souvenir d'oublier.
Pardonne ce qui doit être pardonné.
Oublie ce qui doit être oublié.
Embrasse la vie avec une vigueur renouvelée....
Nous devrions pouvoir accueillir chaque instant de la vie avec un regard neuf, telle une fleur fraîchement éclose.
Ma Amritanadamayi

 

Bonne fin  de semaine à tous mes amis...Profitez de l 'instant présent  Paty

3675909886_5c0e21203a.jpg

Voir les commentaires

Harmonisation des chakras ...Agréable moment à visionner !

26 Juin 2011, 12:40pm

Publié par patybio

 

Harmonisation des chakras par Reiki Dio.wmv

 

 

 

                                                   Bon dimanche harmonieux Paty

                                           Ne doute plus , aime tes doutes comme des guides pour évoluer »

 

92603565_29f9138f3f.jpg

Voir les commentaires

Réponses aux questions sur l'alimentation et l'exercice

25 Juin 2011, 12:29pm

Publié par patybio

 

 

Quoi boire ? Quoi manger ?

Perte de poids: réponses aux questions sur l'alimentation et l'exercice

 


                                            Conseils d 'un nutritionniste : Hélène Baribeau

 

256636522_acd752dca4.jpg1146821497_ae0516056e.jpg

 


1. Qu’est-il préférable de manger 1 h avant de faire de l’exercice,par exemple tôt le matin ?

 

4034353269_0e47dc48ba.jpg

Réponse

Deux aliments riches en glucides, comme un muffin maison et un fruit. Il faut éviter trop de matières grasses et de protéines, car c’est plus long à digérer. Si on dispose de seulement 30 minutes avant l’exercice, mieux vaut opter pour seulement un aliment riche en glucides, comme un fruit ou une barre de céréales.

 


2. Que suggérez-vous de manger après avoir fait une activité physique?

Réponse

Ce que l’on doit manger après l’activité physique dépend de la durée et de l’intensité de l’exercice, de même que du temps qui s’écoulera jusqu’à la prochaine séance d’exercice. Pour les personnes qui s’entraînent environ 1 jour sur 2 pour une durée de 1 h, de façon modérée, un repas équilibré, sans plus, permettra de refaire les réserves d’énergie adéquatement.

 


Pour les personnes qui s’entraînent parfois 2 jours consécutifs, de façon intense et pour une durée de plus de 1 h, il est important de boire et de manger pour avoir suffisamment de carburant en réserve pour le jour suivant. Voici donc ce que ça peut représenter : moins de 30 minutes après l’exercice, prendre une collation comprenant 1 g à 1,5 g de glucides par kg de poids et 7 g et plus de protéines. Exemple : 2 tasses de lait au chocolat 1 % et une petite banane, puis prendre à 2 heures d’intervalle les 3 petits repas suivants :

- 2 h après : 1 bagel, 1 tasse de jus de pomme, 1 morceau de fromage;
- 2 h plus tard : 2 tasses de pâtes, 1 tasse de sauce à la viande, une salade;
- 2 h après : 2 muffins maison, 180 ml de yogourt.



 3. Devrait-on manger durant un exercice assez intense d’une durée de 3 h à 4 h, comme une randonnée à vélo de 125 km?

Réponse

Si l’activité se fait à haute intensité comme c’est le cas ici, il est préférable de s’en tenir seulement à des boissons de réhydratation genre Gatorade, et en assez grande quantité. On peut aussi choisir de faire une pause et de prendre une collation, mais celle-ci devra être composée essentiellement de glucides, comme 1 ou 2 barres de céréales, 1 pain aux bananes, 1 muffin maison et de l’eau. Voir la réponse à la question 7 pour connaître la quantité de boisson de réhydratation à consommer.

Pour combler leurs besoins en glucides, certains sportifs prendront des gels de glucides ou des barres pendant l’effort de longue durée (exemple : raid de vélo de montagne). Il est important de les avoir goûtés avant la performance, parce que l’exercice intense peut diminuer le goût pour les aliments solides et très sucrés. Il faut aussi s’assurer de boire beaucoup en consommant ces aliments concentrés.

Si l’activité dure de 3 h à 4 h, mais qu’elle est d’intensité modérée, comme une randonnée en montagne, c’est le moment idéal pour manger des aliments qui fournissent des glucides, des protéines et des lipides. Exemple : mélanges de fruits séchés, de noix et graines, boissons de soya, barres de fruits et noix, jus de légumes et fromage allégé, barres de céréales, de noix ou de graines contenant au moins 4 g de protéines, pouding de soya, bagel et beurre d’amande, biscottes multigrains ou bâtonnets de sésame avec fromage allégé, compote de fruits sans sucre, graines de chanvre, pois chiches séchés salés, graines de soya grillées, muffins ou galettes santé, lait UHT de longue conservation, pain pita et beurre d’arachide.

 


4. J’ai commencé à faire de l’exercice physique pour perdre du poids, mais ça ne fonctionne pas. Comment y parvenir ?

5660249529_1882dace83.jpg

Réponses :

C’est une question difficile, car c’est du cas par cas. Avant toute chose, il faut être conscient que de ne pas réussir à perdre du poids avec l’exercice, c’est le cas de plusieurs personnes. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène. L’exercice modéré peut augmenter l’appétit et du même coup on reprend vite les calories brûlées, car nous avons plus faim. Si, après un effort physique on évalue que l’on mérite bien une collation et que l’on va se chercher un muffin de restaurant accompagné d’un café crème, on peut même manger plus de calories que ce que l’on vient de brûler. Il faut donc être très vigilant. De plus, l’augmentation de la masse musculaire qui suit la pratique de l’exercice peut aussi influencer le poids sur la balance, car le muscle retient de l’eau et pèse plus lourd que la graisse.

Afin de bien évaluer votre perte de graisse après avoir intégré l’exercice à votre programme de vie, faites calculer votre pourcentage de gras avant d’entreprendre l’exercice et après, car c’est bien de la graisse que l’on veut perdre lorsque l’on fait de l’exercice et non du muscle. Sans même perdre du poids, vous pourriez avoir perdu de la masse grasse et avoir une silhouette mieux définie.

Un autre point très important à prendre en considération est de bien respecter vos signaux de faim et de satiété, ce qui veut dire ne pas trop s’affamer ni trop manger. Après avoir tout essayé, l’écoute rigoureuse de ces signaux est souvent la planche de salut pour perdre du poids.

 


5. Y a-t-il un meilleur moment pour faire de l’exercice lorsque l’on souhaite perdre du poids?

Réponse

À ma connaissance non, mais une chose est sûre, il est préférable de privilégier un moment où on a un bon niveau d’énergie pour être capable de forcer et de s’essouffler plus qu’à l’habitude. Aussi, pour que nos bonnes pratiques d’exercice durent dans le temps, il est bon de choisir un moment où on a vraiment le goût de faire de l’exercice. Le soir est peut-être le meilleur moment pour certaines personnes, tandis que se lever plus tôt le matin pour faire de l’exercice peut être plus convenable pour d’autres.

 


6. Quel exercice doit-on faire et à quelle fréquence pour prévenir la prise de poids lorsque survient la ménopause?

532896689_de65bec226.jpg

Réponse

Pendant la transition ménopausique, la femme doit composer avec une dépense énergétique moindre de 200 calories/jour. Selon plusieurs études, l’augmentation de l’activité physique permettrait d’atténuer ou de prévenir le gain de poids et les changements de composition corporelle observés durant la transition ménopausique.

Afin de prévenir la prise de poids durant la ménopause, voici donc ce que les experts proposent :

Fréquence : de 5 à 7 fois par semaine
Intensité : Modérée
Temps : de 30 à 60 minutes

Types d’exercice :

Cardiovasculaire : la marche est souvent conseillée avec l’utilisation du podomètre qui est un bon outil de motivation. Pour le maintien ou la perte de poids, il faut viser de 15 000 à 18 000 pas par jour. L’important c’est que l’activité soit agréable et facile à intégrer au quotidien.

Musculaire : les exercices de musculation permettent de diminuer la perte de muscle et favorisent la santé osseuse. La fréquence recommandée est de 2 à 3 jours par semaine. Il est suggéré de faire de 2 à 4 séries de 8 à 12 répétitions pour un même exercice.


7. Comment éviter les crampes durant l’activité physique?

Réponse

Les crampes qui surviennent lors de la pratique d’un sport sont d’origine complexe. Elles sont souvent un signe d’épuisement et de déshydratation. Sur le plan alimentaire, il faut en tout premier lieu s’assurer de boire assez de liquide. Pour connaître la quantité d’eau à prendre avant et pendant un effort physique, il faut d’abord évaluer les pertes qui seront subies lors de l’activité que l’on s’apprête à faire. Voici comment procéder :

1. Se peser avant et après le même effort déjà expérimenté dans le passé. Exemple : avant 69 kg, après 67 kg.

2. Noter la quantité d’eau consommée pendant ce même effort. Exemple : 1 litre.

3. Le poids perdu pendant cet effort correspond à la quantité d’eau dépensée soit :
69 kg - 67 kg = 2 kg = à une perte de 2 litres d’eau.

4. La quantité d’eau à boire correspond à la quantité d’eau consommée (1 litre) plus la quantité équivalant à la perte de poids (2 litres) = 3 litres.

5. Diviser la quantité d’eau nécessaire par 15 minutes d’entraînement. Exemple : durée de 3 h pour 12 fois 15 minutes; ce qui donne 250 ml d’eau (3 litres divisés par 12) ou l’équivalent de presque 1 tasse d’eau toutes les 15 minutes.

Le corps a une capacité limitée pour absorber de l’eau et cette limite est de 1 litre à l’heure. Si la quantité nécessaire calculée dépasse 1 litre à l’heure, il faut alors commencer l’hydratation 2 ou 3 h avant l’effort physique.

Du côté des électrolytes, il faut en ajouter à l’eau seulement si l’exercice dure plus de 3 h ou s’il y a sudation excessive lors de l’exercice. Quant aux glucides, il faut en ajouter à l’eau si l’exercice dure plus de 1 h. Les boissons de type Gatorade sont bien balancées pour remplacer l’eau, les glucides et les électrolytes ou vous pouvez choisir de faire votre propre boisson maison. Voici une recette, si l’exercice dure plus de 1 h : 300 ml de jus d’orange ou de pomme + 200 ml d’eau + 1/8 c. à thé (0,5 ml) de sel.

8. Comment prévenir le mal de tête qui survient parfois durant l’exercice?

Réponse

Il y a plusieurs causes au mal de tête, mais deux causes sont reliées spécifiquement à l’alimentation : la déshydratation ou l’hypoglycémie. Pour la déshydratation, voyez la question 7.

En ce qui a trait à l’hypoglycémie qui est une baisse trop forte du taux de sucre sanguin, on peut y remédier facilement. D’abord, il faut savoir que durant les 90 premières minutes d’un exercice cardiovasculaire, nous brûlons principalement des glucides stockés sous forme de glycogène dans le foie et dans les muscles. Tout dépendant de nos réserves, on peut avoir plus ou moins de glycogène pour nous soutenir tout au long de l’exercice, d’où une baisse du taux de sucre sanguin et éventuellement un mal de tête.

Pour prévenir l’hypoglycémie, assurez-vous de consommer, à chaque repas et collations, des aliments riches en glucides tels que : pain, céréales, bagel, muffin anglais, gruau, riz, pâtes, légumineuses, fruits, jus de fruits, barres granola, barres de céréales, muffins maison, craquelins, biscottes, pommes de terre, etc. 

 

 

 


La paix est un état d'être individuel qui animera un désir chez votre entourage de vivre cet état.
Arrêter de vous battre.
Rentrez en vous pour voir ce qui n'est pas en paix avec vous-même.
Le monde est le reflet de vos mondes.
Vous seul pouvez changer votre monde afin de changer le monde.

 

Texte de Martin Paré :

Thérapeute Reiki la guérison énergétique

Pour les personnes intéressées visiter son site :

http://www.bluenergie.com/index.php?option=com_content&view=article&id=47&Itemid=54


5861969172_0e54e9a1a1.jpg

Voir les commentaires

C’est simple d’être heureux ...Même en vacances

23 Juin 2011, 11:32am

Publié par patybio

 

                    

                      Petits conseils salutaires pour passer de bonnes vacances

 

  

3407442039_01b210fef2.jpg

 

Les vacances arrivent à grands pas et comme chaque année ...On aura toujours à gérer des petits tracas quotidien qui peuvent grâce à  ses petits conseils salutaires vous facilitez la vie !!!!

 

Allergie, coup de soleil, otite du baigneur ou piqûre d’insecte... Ce sont quelques-uns des petits maux que nous apporte la belle saison.

Pour bien profiter de l’été et passer outre ces irritants, PasseportSanté.net (et paty)vous a préparé un guide qui fait le tour des maux les plus courants. Nous vous y proposons en bref des solutions de prévention et des traitements.

Vous trouverez aussi notre trousse de pharmacie naturelle estivale...

 

 

Bon été à tous !

 

 

 
 

                              Allergies et rhume des foins

4038846816_4a4d51dbeb.jpg

La crise commence par un picotement du nez et des yeux, suivi d'éternuements, d'écoulements par les narines et d'une obstruction nasale. Elle s'accompagne de maux de tête et d'irritation aux yeux, mais rarement de fièvre, et peut parfois se compliquer de crises nocturnes d'asthme ou de toux.

Prévenir

  • Garder les portes et fenêtres de la maison et de l'auto fermées.
  • Éviter la pelouse fraîchement tondue.
  • Appliquer une mince couche de gelée de pétrole (Vaseline) dans les narines pour bloquer le pollen.
  • Laver les vêtements après une randonnée, pour les débarrasser du pollen.
  • Éviter les activités à l'extérieur tôt le soir, puisque la densité pollinique est habituellement élevée à ce moment.

Traiter

  • Antihistaminiques.
  • Complexe en vente libre (ex. « Pollinil » de Dolisos, « Pollenox » de F.L. Marc, etc.).
  • Ortie*.
  • Pollen 30CH, une fois par semaine.
  • Gelsemium sempervirens 7CH, 3 granules, 3 fois par jour.

 

Voir conseils sur mon blog pour plus de détails

 

 

 

 

 

Blessures mineures

Par exemple : ecchymoses, coupures, éraflures.

Prévenir

  • Prendre les mesures de sécurité qui s'imposent (vêtements appropriés durant les randonnées, supervision des enfants, etc.)

Traiter

  • Glace, analgésique.
  • Gel ou pommade à base de consoude*, d’huile essentielle de millepertuis* ou d'arnica*.
  • Souci*  : nettoyer la plaie avec une teinture mère diluée à raison de 1 partie pour 2 parties d'eau pure.
  • Huile essentielle de lavande* (contre les brûlures).
  • Huile essentielle d’helichrysum italicum.
  • Arnica 30K (3 granules, une à 3 fois, toutes les heures) ou 200K (1 fois) pour « relâcher les muscles ».
  • Ruta grav. 9CH.
  • Staphysagria 7CH, 3 granules, 3 fois par jour.
  • Millepertuis 30K (3 granules, de 1 à 3 fois, toutes les heures) ou 200K (1 fois).

 

 

 

 

Coup de chaleur

Coup de chaleurL

'épuisement attribuable à la chaleur, s'il n'est pas traité, pourra se transformer en coup de chaleur, un problème potentiellement mortel. L'épuisement est caractérisé par une sudation abondante, des crampes musculaires, de la fatigue, des étourdissements, des maux de tête et même des nausées et vomissements. La peau pourra être froide et moite, pendant que les rythmes respiratoires et cardiaques s'accéléreront.

Le coup de chaleur est extrêmement dangereux. En moins de 15 minutes, la température corporelle pourra dépasser les 40 degrés Celsius (la normale est de 37,5). Autres symptômes : absence totale de sudation, peau rouge et chaude, pouls fort et rapide, mal de tête intense, étourdissement, confusion, évanouissement.

Prévenir

  • Éviter de rester exposé au soleil ou à la chaleur trop longtemps.
  • Boire abondamment.

Traiter

  • Il faut hydrater la victime et la placer dans un endroit frais, comme une pièce climatisée ou même dans un bain tiède.
  • Dans le cas d'un coup de chaleur, il importe de communiquer immédiatement avec les services d'urgence et de rafraîchir la victime à tout prix.
  • On peut prendre une dilution de 7CH de Glonoïum, 3 granules, 3 fois par jour.

 

 

 

 

Coups de soleil

4996249616_7820f2de69.jpg

Irritation de la peau par exposition aux rayons solaires, marquée par la rougeur et la brûlure.

Prévenir

  • Utiliser un écran antisolaire ayant un facteur de protection solaire (FPS) d'au moins 15. Les personnes ayant une peau sensible au soleil devraient utiliser un écran ayant un FPS de 30 ou plus. Appliquer de 15 à 30 minutes avant l'exposition au soleil. Réappliquer au besoin, plus fréquemment chez les enfants.
  • Porter un chapeau, des lunettes solaires qui bloquent au moins 99 % des rayons UV et des vêtements amples, de couleur pâle. Certains tissus spéciaux offrent maintenant une protection très efficace contre le soleil.
  • Les experts recommandent d'utiliser un écran antisolaire en tout temps, même lorsque le temps est nuageux.
  • Le céleri, les carottes, le persil, les artichauts, le panais, les limes, les figues, les huiles essentielles de zestes d'agrumes et d'angélique, ainsi que le millepertuis, peuvent augmenter la photosensibilité de la peau. À consommer en modération si une exposition est prévue.
  • Le cuivre contribue à la fabrication de la mélanine, un oligo-élément qui aide la peau à se protéger contre les rayons ultraviolets. On retrouve du cuivre dans les graines, les noix, l'amarante, le quinoa, le riz brun, les algues et les légumineuses.

Traiter

  • Gel d'aloès.
  • Belladonna 7CH (pour les coups de soleil ordinaires), 3 granules 3 fois par jour.
  • Cantharis 7CH (pour les cas plus graves), 3 granules 3 fois par jour.

 

 

 

 

Déshydratation

DéshydratationLa déshydratation survient lorsqu’une sudation abondante est jumelée à une consommation insuffisante de liquide. Une déshydratation modérée se manifestera par des étourdissements, une sécheresse de la bouche et du nez et une évacuation réduite d'urine. Déshydratée, la peau perd de son élasticité naturelle : pincée entre l'index et le pouce, elle restera plissée plutôt que de reprendre sa forme initiale.

Prévenir

  • Boire beaucoup d'eau (les boissons gazeuses, le thé, le café et l'alcool sont à éviter), sans attendre d'avoir soif. De 3 à 4 litres par jour par adulte, par temps chaud et humide.
  • Boire de petites quantités fréquemment, ce qui facilite l'absorption des fluides.
  • Si vous laissez une cruche d'eau sur le comptoir ou que vous en emportez en excursion, ajoutez-y quelques gouttes d'extrait de pépins d'agrumes pour prévenir la prolifération bactérienne. On peut aussi y ajouter du citron et un peu de sel de mer, si l’on prévoit suer abondamment.
  • Les aliments qui contiennent le plus d'eau sont la pomme, l'orange, la banane, la tomate, le concombre, la pomme de terre, le melon d'eau et le brocoli.

Traiter

  • Premiers soins : au besoin, on pourra faire boire à la victime une solution de 1/2 c. à thé de sel et 1/2 c. à thé de bicarbonate de soude dans 1 litre d'eau.
  • Les cas les plus graves requièrent une attention médicale immédiate.

 

 

 

 

Herbe à puce (sumac vénéneux)

Des huiles volatiles (surtout « l'urushiol ») peuvent causer de graves réactions cutanées, surtout au printemps et en été, lorsque la plante est en pleine croissance. Le degré de sensibilité à cette toxine varie selon les gens. Les enfants développent habituellement des réactions allergiques après plusieurs expositions, mais ces allergies peuvent disparaître avec l'âge. La gravité des symptômes est également plus grande lorsqu'il fait frais et sec. La chaleur et l'humidité rendent la toxine inerte. Toutes les parties du sumac vénéneux, y compris le pollen, peuvent causer des irritations.

Prévenir

  • Se familiariser avec l'apparence de la plante (voir notre image).
  • Porter des vêtements appropriés (manches longues, pantalons longs, souliers fermés, chaussettes). Laver séparément à l'eau chaude et au savon les vêtements qui auraient pu être en contact avec la plante, avant de les sécher à l'air pendant plusieurs jours. Ne pas oublier de porter des gants pour les manipuler. Il faudra peut-être les relaver plusieurs fois.

Traiter

  • Laver la partie exposée au savon et à l'eau froide (l'eau tiède ou chaude dilate les pores de la peau).
  • On peut remplacer le savon par du vinaigre (2 c. à table dans 1 tasse d'eau) ou par de l'alcool (1/2 tasse dans 1/2 tasse d'eau).
  • On recommande aussi de laver la partie atteinte à l'eau très chaude, dans la douche, pendant 5 à 10 minutes, et de répéter chaque fois que la démangeaison se manifeste.
  • Utiliser une lotion calamine.
  • Prendre du Rhus Toxicocendron 5CH, 3 granules 4 fois par jour jusqu'à guérison.

Les symptômes apparaissent de 24 à 48 heures après le contact et disparaissent habituellement en 7 à 10 jours.

 


Intoxication alimentaire

Avec la chaleur et l’humidité, les bactéries qui causent l’intoxication alimentaire, comme la bactérie E. coli, se multiplient rapidement. Parmi les symptômes de l’intoxication alimentaire, on retrouve la diarrhée, la nausée et le mal de ventre.

Prévenir

  • Bien se laver les mains avant de manipuler les aliments.
  • En camping, apporter de l’eau et utiliser cette eau pour préparer la nourriture.
  • Si vous devez transporter de la viande crue, emballez-la comme il faut et placez-la au fond de la glacière pour éviter qu’elle ne contamine les autres aliments.
  • Laver la vaisselle, les ustensiles et les planches à découper qui ont servi à préparer la viande avant de les utiliser de nouveau.
  • Prendre un thermomètre et s’assurer que le boeuf haché est cuit à 71°C et la volaille, à 85°C.

Traiter

  • Boire beaucoup d’eau. Préférablement en petites quantités, mais fréquemment. Les boissons chaudes peuvent soulager.
  • Si vous faites une gastroentérite :(voir conseils naturels sur mon blog article gastro -entérite)
    • Graines de lin*.
    • Menthe poivrée*.
    • Éviter les produits laitiers, la caféine, l’alcool, la nicotine et les aliments gras.
  • Prendre de l’Arsenicum album 7CH lorsqu’il y a diarrhée fétide ou vomissement au cours d’une intoxication alimentaire par aliments avariés, ou aux moindres signes de dérangement si l’on craint d’avoir été effectivement intoxiqué par les aliments qu’on vient d’ingérer. Prendre 3 granules toutes les heures jusqu'à disparition des symptômes; cesser toutefois après 3 doses s'il n'y a aucune amélioration.
    Note : ce remède est également un préventif de premier ordre pour la turista : à prendre 1 fois par jour en 6 ou 7 CH, commencer 3 jours avant le départ et continuer ainsi jusqu’à 4 ou 5 jours après le retour (approprié seulement pour les séjours de quelques semaines).

 

 

 

 

 

 

Vomissements, nausées ou malaises provoqués par un mouvement réel ou perçu du corps ou de ce qui l'entoure.

Prévenir

  • Selon le moyen de transport, choisir une place appropriée : en bateau, cabine au milieu, près de la ligne de flottaison; en avion, siège au-dessus d'une aile, vers l'avant; en train, siège à côté d'une fenêtre, faisant face vers l'avant; en voiture, conduire ou prendre le siège du passager avant.
  • Se concentrer sur l'horizon ou un point fixe au loin.
  • Éviter de lire pendant le déplacement.
  • Éviter de fumer ou de vous asseoir près de fumeurs.
  • Garder la tête immobile, appuyée.
  • Éviter les mets épicés et l'alcool.

Traiter


  • Extrait de gingembre*, en poudre ou frais.
  • Manger des craquelins ou boire une boisson gazeuse pour calmer l'estomac.
  •  2 gouttes Huile essentielle de Menthe poivrée sur un sucre
  • Cocculus indicus (contient un composé qui agit sur une partie de l’oreille interne, responsable de l’équilibre) 7CH, 3 granules environ 3 fois par jour.
  • A prendre avant la veille et jour du  départ
  • Tabacum (traite la nausée) 7CH, 3 granules environ 3 fois par jour.
  • Petroleum 7CH, 3 granules environ 3 fois par jour.

 

 

 

Otite du baigneur

 

Otite du baigneurL’otite externe ou « otite du baigneur » est causée par des bactéries qui infectent le conduit auditif externe. Elle est fréquente chez les enfants qui se baignent beaucoup. La douleur s’accompagne d’une rougeur de l’oreille, d’un écoulement nauséabond et de démangeaisons.

Prévenir

  • Bien sécher les oreilles après la baignade.
  • Faire attention à la qualité des eaux de baignade. Les risques d’infection sont plus élevés en eau polluée. L’eau des piscines est également propice aux infections.
  • Pour prévenir l’otite, il est préférable de ne pas utiliser d'écouvillons (cotons-tiges) pour nettoyer les oreilles. Les écouvillons endommagent les cils vibratiles qui se trouvent dans le conduit auditif externe et qui ont pour rôle d’éliminer les corps étrangers. Utiliser plutôt une débarbouillette ou un bout de serviette.

Traiter

  • Gargarisme (solution saline tiède) dès l’apparition des premiers symptômes.
  • Appliquer de l’ail, de l’huile d’ail ou de l’huile de molène dans le canal auditif. Réchauffer l’huile légèrement et en mettre dans l’oreille avec un compte-gouttes.(demander conseils )
  • Antibiotiques au besoin.
  • Pulsatilla 7 CH, 3 granules 3 ou 4 fois par jour, selon l’intensité des symptômes. Réduire la fréquence lorsqu’il y a amélioration.
  • Pour les douleurs violentes, utiliser du Belladonna 7CH, 3 granules 3 ou 4 fois par jour, selon l’intensité des symptômes. Réduire la fréquence lorsqu’il y a amélioration.

 

 

 

Piqûres d'insecte

3681860637_a142d4a594.jpg

Une petite boursouflure apparaîtra fréquemment à l'endroit de la piqûre. La peau sera rougeâtre. Dans certains cas, le dard de l'insecte pourra être encore présent. Les piqûres de certains insectes peuvent provoquer un choc anaphylactique, une réaction allergique potentiellement mortelle. Celle-ci est caractérisée par une difficulté à respirer, des nausées et vomissements et une éruption cutanée, et requiert une attention médicale immédiate.

Prévenir

  • Porter des vêtements amples aux manches longues. Remonter les chaussettes par-dessus les pantalons.
  • Porter des vêtements de couleur pâle.
  • Éviter de se trouver à l'extérieur en fin de journée, lorsque les moustiques sont les plus actifs.
  • Éviter de porter du parfum (le parfum attire les moustiques).
  • Éviter les accumulations d'eau stagnante près de la maison (seaux, pneus, poubelles, etc.)
  • Limiter la consommation de sucre et prendre un supplément de vitamines du complexe B chaque matin.
  • Rechercher les répulsifs contenant des huiles essentielles de menthe pouliot et d'eucalyptus, de la citronnelle, du géraniol, de l'huile de neem et du DEET.
  • Répulsif maison à base d'huiles essentielles  : 0,3 ml d'aniba rosacea, 0,5 ml de pélargonium, 0,5 ml d'Eucalyptus citriodora, 0,2 ml d'eugenia caryophyllus, 0,5 ml de rosmarinus et 5 ml de noisette.
  • Répéter l'application selon les directives du fabricant, après la baignade ou après une sudation abondante. Certains répulsifs dits « naturels » ne font effet que pendant une trentaine de minutes.
  • Appliquer là où les capillaires sont à la surface de la peau, comme les poignets ou l'arrière des oreilles, puisque les moustiques privilégient ces endroits.
  • Homéopathie : Ledum palustre 5CH, 3 granules au besoin, jusqu'à 3 fois par jour.

Traiter

  • Appliquer du froid pendant quelques minutes.
  • Appliquer une pâte de bicarbonate de soude et d'eau pendant 15 à 20 minutes.
  • Laver la région touchée à l'eau et au savon.
  • Dans le cas d'une piqûre d'abeille, ne pas tenter de retirer le dard. Plutôt, tenter de l'enlever en le grattant avec un couteau à beurre ou une carte de crédit.
  • Aloès*.
  • Consoude*.
  • Antihistaminique
  • Huile essentielle de lavande*.
  • Apis mellifica 7CH, 3 granules 3 fois par jour.
  • Apis mellifica 15CH (5 granules s’il y a enflure).
  • Ledum palustre 7CH, 3 granules 3 fois par jour.

 


 

Recommandations homéopathiques : Christian Calvé
Révision : Jean-Yves Dionne, pharmacien

Recherche et rédaction: PasseportSanté.net
Document mis à jour : juillet 2010

 

 

 

Cette liste est une information pour vous faciler la vie en vacances , soulager des petits bobos...En cas de doute et pour tous les problèmes spécifiques de santé ou autres : Demander conseils à votre médecin ou pharmacien Paty

 

 

                                                      Bon après- midi à tous

                              C’est simple d’être heureux mais c’est difficile d’être simple.

5751657033_6da9562003.jpg

Voir les commentaires

Un gommage naturel pour vos pieds ...A fabriquer par vos soins

21 Juin 2011, 11:26am

Publié par patybio

 

 

         Un gommage naturel pour vos pieds

A fabriquer par vos soins !


IMGP4588

L 'été arrive et nos pieds sont souvent soumis à rude épreuve par le port de chaussures, sandalettes inadéquates et   la chaleur etc... .Il faut donc être vigilant et penser à faire des soins régulièrement pour entretenir votre couche cornée ainsi qu 'une bonne hydratation  pour éviter le développement  d' odeurs désagréables.(sachant que le problème des pieds malodorants est  encore un autre sujet  à traiter !)

*L’odeur des pieds est un phénomène d’intensité variable en fonction des individus. L’odeur dégagée est liée à la quantité de transpiration. Aussi, si vous souffrez d’une pathologie  appelée hyperhidrose en langage médical, vous devrez faire face à une odeur de pieds importante.!

 

 

Le gommage que je vous propose ce jour, est une formule très facile

et efficace à réaliser avec des ingrédients de base naturels .

 

 

INGREDIENTS :

2 cuillères  à soupe de gros sel

2 cuillères à soupe de sucre en poudre

1 cuillère à soupe de jus de citron

1 filet d 'huile d 'olive !

 

 

IMGP4583.JPG

                                         REALISATION :


                                                 Mélangez le sel et le sucre .

                                 Ajoutez le jus de citron et incorporez l 'huile

IMGP4584.JPG

                                         

 

 

Incorporez l 'huile et mélangez de nouveau.

IMGP4590.JPGIMGP4591.JPG

IMGP4592.JPGIMGP4593.JPG

 

 

 

Suggestion : Vous pouvez ajouter à  votre préparation  :

                       2 gouttes d 'huile essentielle de citron

Votre gommage sentira bon et vous laissera une odeur agréable et fraîche  paty!

IMGP4595.JPG

 

Mode d 'emploi :

Prélevez une noisette de gommage et appliquez -la sur peau humide.

Massez ensuite par petits mouvements circulaires, en insistant bien sur les zones à traiter !


Les effets positifs de cette formule :

*Le gros sel est un exfoliant naturel aux vertus régénérantes apaisantes et stimulantes.Il est indiqué dans le gommage des pieds, car il nettoie en profondeur en éliminant les rugosités .

 

*Le sucre de canne roux car il n 'est pas raffiné

 

*L 'huile d 'olive  car elle nourrit, adoucit et laisse la peau souple.


 

Le bon rythme :

Une fois /semaine.

Puis massez vous les pieds avec une crème  tous les jours pour les nourrir et les hydrater !

 

ATTENTION :

Si vos pieds sont irrités ou abîmés (coupures, ampoules, mycoses)

Evitez tout gommage jusquà cicatrisation complète des plaies !

4117094716_2def4285a1.jpg

Voir les commentaires

Info surprenante ...A visionner !

20 Juin 2011, 07:37am

Publié par patybio

 

 

 

Un vidéo alarmante ...qui  nous laisse un goût amer !


 

Voir les commentaires

Le garde-manger idéal...Pour préparer des repas sains

16 Juin 2011, 15:15pm

Publié par patybio

4939967107_b387c5483f.jpg

 

 

               Le garde-manger idéal...Pour préparer des repas sains

 


Sur une idée du  chef nutritionniste : Philippe Grand:

Voici quelques idées simples !


Un garde-manger bien rempli est un élément essentiel à une cuisine rapide et efficace. Par contre, il est important de le remplir de façon stratégique. Avoir une réserve d'aliments variés qui dépannent vous permet de cuisiner équilibré, sans devoir aller à l'épicerie chaque jour pour compléter les ingrédients d'une nouvelle recette ou pour acheter des mets préparés. Voici donc ma liste d'ingrédients essentiels qui se retrouvent dans mon garde-manger.


Produits céréaliers

PâtesPâtes alimentaires et autres nouilles. Personnellement, j'ai déjà eu 18 sortes de pâtes alimentaires dans mon garde-manger. C'est excessif. Je vous conseille de 3 à 4 sortes de différentes formes pour pouvoir les intégrer dans des soupes, des salades, les mélanger à des sauces ou en faire des plats gratinés. Pour un plat rapide, j'aime bien utiliser des nouilles de riz asiatiques. Il en existe une multitude. Une petite visite dans un marché asiatique vaut assurément le détour!


Riz. En ayant une sorte de riz à grains longs (ex. riz basmati) et une à grains courts (ex. riz arborio), vous avez la possibilité de préparer plusieurs types de mets comprenant du riz (risotto, pilaf, soupe, salade, accompagnement, etc.). Il peut être intéressant d'opter aussi pour le riz brun, qui possède un goût bien prononcé et qui est plus nutritif que le blanc.

RizOrge mondé, boulgour, couscous de blé entier. Ces autres produits céréaliers remplacent bien le riz lorsque vous êtes en quête de variété.


Farine de blé tout usage et de blé entier. Ce sont les deux farines de base à posséder, surtout si vous aimez préparer vos crêpes, muffins, biscuits, gâteaux, pâtes à tartes, etc. Dans la plupart des recettes, la moitié de la quantité de farine blanche tout usage peut être remplacée par de la farine de blé entier.


Pour le petit-déjeuner. De 1 à 2 sortes de céréales à déjeuner faites de grains entiers amènent de la variété; des flocons d'avoine sont essentiels pour préparer un bon gruau, des muffins ou des biscuits.


Fruits et légumes

TomatesTomates. En dés, entières et pâte de tomate. L'essentiel pour faire votre propre sauce tomate!


Fruits en conserve. Les pêches et poires peuvent être intégrées à des croustades, à des muffins, à des gâteaux ou servies avec de la crème glacée, en été. Des fruits exotiques, tels que des litchis, des mangoustans ou des ramboutans donnent un goût rafraîchissant aux punchs ou aux salades de fruits.


Fruits séchés. Pour ajouter un petit goût sucré à vos plats, desserts ou collations, pensez aux raisins, dattes, abricots, pruneaux et canneberges.


Produits laitiers et substituts

Soya et lait. Les boissons de soya sont idéales pour les pique-niques. Elles peuvent aussi dépanner en cas de panne d'électricité, tout comme le lait en poudre ou le lait stérilisé à ultra haute température (UHT) de longue conservation.


Viandes et substituts

ThonProduits de la mer en conserve. Les incontournables sont le thon, le saumon et les sardines. Pour de la variété, essayez les huîtres fumées. Vous pouvez tous les utiliser comme garniture à sandwiches, ou dans des plats de pâtes, salades, quiches et pâtés.

Pois chichesLégumineuses sèches ou en conserve. Elles sont peu coûteuses, très nutritives et rassasiantes. Pois chiches, haricots rouges, noirs et blancs peuvent être mis en purée ou ajoutés à des plats en sauces, soupes, salades, etc.

Beurre d'arachide ou de noix. Il existe de plus en plus de sortes de beurres de noix et de graines (amandes, noisettes, graines de citrouille, etc.) sur le marché. À vous de découvrir celui que vous préférez. Les versions « naturelles » ont l'avantage de ne pas être sucrées ni salées.

 


Sauces

Les sauces que l'on retrouve dans le commerce sont souvent très riches en sodium. Si possible, optez pour les variantes « faible en sodium » ou « sans sodium ».

Les sauces piquantes. J'adore le Sambal oelek, qui est une purée de piments forts. J'utilise fréquemment le tabasco, la sauce harissa, la sauce Sriracha et les piments en sauce Adobo (qui ajoutent aussi un goût de fumée).

SaucesLes sauces asiatiques. La sauce soya, les sauces à poissons (nuoc-mâm), les sauces aux huîtres sont très utiles pour confectionner des mets rapides et très savoureux. Comme elles sont très salées, on les utilise avec parcimonie.

Les sauces sucrées. Les sauces à base de pâte de tomate peuvent servir d'élément principal pour des marinades ou pour accompagner… le pâté chinois!


Autres aliments:


Les huiles. Les huiles de canola et d'olive pure sont idéales pour la cuisson. L'huile de canola peut aussi être utilisée pour des vinaigrettes, tout comme l'huile d'olive extravierge.

Les vinaigres. Ils sont utiles pour donner du goût aux vinaigrettes et aux marinades. Plusieurs sortes existent. Vin blanc, vin rouge, balsamique, framboises, cidre, riz, etc.


Les épices et fines herbes séchées. Absolument essentielles pour donner du goût, optez pour des petites quantités lors de l'achat. Les trop grandes quantités risquent de perdre de leur saveur avec le temps.


Les épices de base : cannelle, muscade, clou de girofle, gingembre, cumin, fenouil, anis étoilé, cari, paprika.

Les fines herbes de base : basilic, origan, thym, romarin, laurier.


MielLe sucre et ses substituts. Sucre granulé, sucre en poudre, cassonade, mélasse, miel et sirop d'érable. L'utilisation de chacun de ces sucres dépendra du résultat voulu : une texture croquante ou molle, une couleur foncée ou pâle, un goût faible ou prononcé, etc.


Les agents levants. La levure chimique (poudre à pâte) et le bicarbonate de soude sont les plus fréquemment utilisés dans les recettes de pâtisserie. N'achetez pas de trop grandes quantités. Mélangez une petite quantité (10 ml) à 250 ml d'eau chaude pour vous assurer qu'elles sont encore actives (si elles le sont, il y aura formation de mousse et de gaz).

Les agents épaississants. La fécule de maïs épaissit rapidement la plupart des sauces. 

Article de PasseportSanté.netA

 

 

Je rajouterai en plus : Algues, Gomasio, Graines germées,

germe de blé, levure de bière, curcuma et poivre noir Paty

cuisine patybio


  L 'essentiel étant d 'avoir du plaisir à cuisiner,

de réaliser des plats faciles et équilibrés pour être 

et rester en forme tout au long de la journée ! Paty

 

 

Voir les commentaires

Souriez la phyto s’occupe de tout

14 Juin 2011, 15:21pm

Publié par patybio

 

                      

                   Souriez la phyto s’occupe de tout

 

 

2816919112_5c58772621.jpg

 

Aphtes, gingivites, mauvaise haleine ? Une hygiène bucco-dentaire irréprochable, un régime alimentaire adapté, une mini-pharmacie naturelle, et quelques astuces de grand-mère peuvent vous redonner le sourire.


Article de Quelle Santé !

 

 

Les conseils du nutritionniste :


  • Préférez l’eau naturelle et l’eau minérale alcaline aux boissons carbonatées (limonade et sodas).
  • Limitez les aliments et les boissons sucrées même celles sucrées avec du miel ou de l’agave.
  • Buvez les boissons acides au moyen d’une paille (jus de tomate, de citron) pour éviter le contact  prolongé avec les gencives.
  • N’abusez pas des aliments acides type yaourt, kéfir, fruits pas assez murs, fruits acides comme pamplemousses, groseille, citrons, certaines pommes. Évitez les légumes acides type tomate, oseille, la choucroute, le vinaigre, le miel.
  • Privilégiez pour le goûter des enfants du pain complet avec du beurre et du chocolat noir. Les lipides et les tanins diminuent l’activité cariogène. En guise de gourmandises, donnez-leur plutôt du chocolat que des confiseries, fussent-elles bio.
  • Finissez les repas par un aliment carioprotecteur, comme le fromage
  • Mâchez un chewing-gum sans sucre après chaque repas. Cela diminue la concentration et la durée de séjour intrabuccal des glucides, et neutralise l’activité de la plaque bactérienne par la production de salive.
  • Ne vous brossez pas les dents immédiatement après avoir consommé un aliment acide.

L’action mécanique aggrave l’érosion de l’émail. Rincez-vous plutôt la bouche avec de l’eau.

 

Parole d’expert

  • Brossez-vous les dents (et les gencives) après chaque repas, par mouvements circulaires. Ce massage active la circulation sanguine dans les gencives et renforce ainsi les dents.
  • Brossez-vous les dents deux fois par semaine avec un peu de bicarbonate de soude, légèrement humidifié. Le bicarbonate de soude désinfecte et rafraîchit l’haleine.
  • Adoptez la brosse à dents électrique, plus efficace contre le tartre.
  • Grattez-vous la langue avec une petite cuiller en bois ou votre brosse à dents afin de la débarrasser des bactéries.
  • Tous les 2 à 3 jours, faites un bain de bouche à l’eau additionnée d’eau oxygénée pour empêcher la prolifération des bactéries.
  • Enfin, si vous êtes sujet au tartre, un détartrage tous les six mois chez le dentiste est nécessaire.
 


Phytothérapie

Huiles essentielles : haleine fraîche


Une fois par jour, déposez une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée et une autre de tea tree sur le dentifrice avant le brossage des dents
.

En traitement : déposez une goutte d’huile essentielle de zeste de citron pure sous la langue, jusqu’à six fois dans la journée.  

En urgence, une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée pure dans la bouche donne une fraîcheur immédiate.
 

Remède de grand-mère : clou de girofle

 
Si vous êtes sujet aux gingivites, sucez un clou de girofle ou une feuille de sauge. Ces plantes sont antidouleur et désinfectantes.

 

 

 

Grignotage : effet cariogène

 


Des scientifiques américains ont récemment observé que les enfants de qui ne prenaient pas un vrai petit-déjeuner tous les matins avaient beaucoup plus de risques de caries. Et pour cause : ils compensent en grignotant avant le déjeuner.

 

 


Un dentifrice bio sans SLS

Vous voulez vous débarrasser des aphtes récidivants ? Alors commencez par bannir les dentifrices au SLS (sodium lauryl sulfate) un agent moussant que l’on rencontre dans la plupart des dentifrices. Ce produit chimique favorise la récidive aphteuse chez les personnes prédisposées. Vous trouverez sans difficulté des dentifrices sans SLS dans les magasins bio.

 

Voir les commentaires

1 2 > >>