Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

Le Rescue...Un remède d 'urgence

19 Novembre 2010, 07:52am

Publié par patybio

2688191693_c0dba0aa29.jpg

 

 

 

                              Le Rescue...Un remède d' urgence

 

 

Article écrit par Claire Tombeur: Conseillère fleurs de Bach

 

Rescue est à considérer comme un remède à part entière, comme si la synergie des fleurs qui le composent avait donné naissance à une 39e fleur de Bach, celle du stress. Mais qu’est-ce que le stress ?

Dans ce contexte, nous le considérons comme un agent perturbateur, celui qui nous empêche d’être nous-même et de rester serein dans une situation difficile à vivre.

Rescue aidera à y faire face, mais ne sera peut-être pas suffisant à plus long terme, passé le moment de crise. Il conviendra alors de se tourner vers d’autres fleurs, celles qui correspondront précisément à l’état émotionnel difficile à gérer (sentiment d’être dépassé, manque de confiance en soi, timidité, etc.).

Rescue signifie secours, urgence. A chaque fois que nous nous retrouvons dans un état de stress, bouleversé face à une situation qui nous dépasse, que nos émotions nous envahissent, quelques gouttes ou pulvérisations de cette préparation nous permettent de retrouver notre calme et d’agir sereinement.

Voici un article sur le remède Rescue et ses multiples indications. Nous n’avons pas la prétention d’être exhaustif, car la mission est impossible. Cependant, les lignes qui suivent vous aideront à mieux connaître ce mélange de Fleurs de Bach, le seul à avoir été mis au point par le Dr Edward Bach lui-même.

 

Différentes présentations
Rescue existe sous différentes formes : en gouttes, en spray, en crème et en pastilles.

La crème a été conçue non pas par le Dr Bach mais par sa collaboratrice, Nora Weeks. C’est à elle qu’il avait confié l’importante mission de continuer son œuvre et de garder intacts tant sa méthode que la petite maison où il vécut les dernières années de sa vie. Nora Weeks, fidèle à l’esprit du Dr Bach, créa la crème Rescue au cours des années soixante-dix.

Beaucoup plus récemment, les pastilles et le Rescue Nuit ont été mis au point. Les pastilles offrent l’avantage d’une présentation plus ludique. Elles ne contiennent pas d’alcool.

 

Composition
Cinq fleurs composent Rescue :

Star of Bethlehem (Ornithogale ou Dame de onze heures) pour les chocs. Non seulement cette fleur console et réconforte du chagrin et de la tristesse mais elle aide aussi à résorber les chocs, qu’ils soient physiques ou émotionnels.

Rock Rose (Hélianthème) pour les grandes frayeurs et les peurs paniques. Ce remède nous relie à une qualité dont nous avons fortement besoin dans des situations vécues comme très difficiles : le très grand courage voire le dépassement de soi.

Cherry Plum (Prunier myrobolan) pour la perte de contrôle émotionnel (crise de nerfs, impression qu’on pourrait agir contre soi ou quelqu’un d’autre). Cette fleur favorise le retour à la maîtrise de soi et au calme intérieur, non de façon forcée et qui demande un effort mais tout naturellement.

Impatiens (Impatiente) pour l’agitation et l’irritabilité. Cette fleur rétablit le calme en nous quand nous nous sentons agité ou irrité, que notre état provienne d’une situation de stress émotionnel ou d’une douleur physique.

Clematis (Clématite) pour la sensation de perte de conscience, de forte somnolence ou l’envie de se soustraire à la situation. Cette fleur nous ramène au présent et à la conscience de ce qui se passe.

Ce n’est pas par hasard que le Dr Bach a choisi ces cinq fleurs. En les combinant, il créait un nouveau remède qui allait nous aider à faire face calmement et sereinement à un très large éventail de situations critiques auxquelles nous sommes tous un jour ou l’autre confrontés. Peu importe qu’elles soient quotidiennes ou exceptionnelles, banales ou extraordinaires. Ce qui compte, c’est la manière dont nous les vivons.

La crème Rescue est composée des mêmes fleurs, auxquelles Nora Weeks a ajouté Crab Apple (Pommier sauvage), car c’est la fleur de la purification.

Rescue Nuit est, quant à lui, également enrichi d’une sixième fleur : White Chestnut (Marronnier blanc) qui empêche la rumination mentale et les pensées indésirables

 

Indications de Rescue
Une mauvaise nouvelle, un deuil, un accident dont on est victime ou témoin, une visite chez le dentiste, une hospitalisation, un rendez-vous ou une réunion difficile, un examen, une dispute, un choc, un évanouissement, un discours ou une entrée en scène, une journée chargée…

Mais aussi des événements heureux : un mariage, un accouchement, un départ en vacances...

Toutes ces situations sont sources de stress et autant d’exemples pour lesquels Rescue est d’une aide précieuse.

 

Indications de la crème Rescue
L’utilisation de la crème Rescue s’étend des agressions cutanées (coups, piqûres d’insectes, d’ortie, brûlures, coupures, entorses) au massage.

Sabine est médecin et souffre de psoriasis qui réapparaît lorsqu’elle vit des situations stressantes. Elle avait déjà essayé une multitude de pommades. C’est la crème Rescue qui l’a efficacement soulagée lors d’un désagréable retour de son psoriasis.

Luc manipulait des aimants très puissants. Distrait, il les a placés trop près l’un de l’autre. En un éclair, ses doigts ont été écrasés. Ce fut un choc. La douleur était intense. Rescue spray pris oralement (pour le choc) puis la crème, non pas massée mais simplement déposée localement, l’a soulagé. Il a fallu renouveler très souvent le soin, à chaque fois que la douleur se réveillait. Les applications se sont petit à petit espacées, la douleur a fini par disparaître. Il n’a eu aucune trace de cette mésaventure (ni ongle noir, ni rougeur).

De plus en plus de kinésithérapeutes, de chiropracteurs et d’ostéopathes adoptent cette crème. Beaucoup commencent leur soin en effectuant un massage avec celle-ci. Leurs patients s’en trouvent détendus et sont par conséquent plus réceptifs au traitement qui leur est prodigué.

En comprenant les bienfaits que pouvaient apporter les Fleurs de Bach aux femmes enceintes et aux nouveaux-nés, quelques maternités leur ont ouvert la porte. Elles utilisent notamment la crème Rescue pour permettre à l’utérus de se dilater naturellement. Cela leur évite de provoquer ce processus de façon médicale.

En l’absence de gouttes, de spray ou de pastilles, pensons à la crème Rescue. Rappelons que leur composition de base est exactement la même. Appliquée sur les poignets, le front, le plexus solaire ou même les tempes lors de maux de tête, elle calmera et apaisera tant notre corps que notre esprit.

Notons que l’alcool ne rentre pas dans la composition de la crème, contrairement aux autres préparations.

 

Indications de Rescue Nuit
Au-delà du réel apaisement que Rescue procure après un cauchemar (il fait merveille chez les enfants), Rescue Nuit s’adresse à ceux qui sont confrontés aux insomnies causées par ce fameux petit vélo qui tourne et qui tourne et qui tourne dans la tête, par les scénarios et les dialogues qui se mettent en place, par les conflits ressassés, les listes de courses et des choses à faire qui défilent... Ce complexe a été mis au point pour eux afin qu’ils retrouvent une sensation de paix et de calme qui les (re)conduiront vers le sommeil.

 

Comment prendre Rescue ?
Habituellement, le Rescue est utilisé seul et de façon ponctuelle. Sa posologie est différente des autres Fleurs de Bach. Elle est, par prise, de 4 gouttes ou de 2 pulvérisations selon son conditionnement. On mettra ces 4 gouttes ou ces 2 pulvérisations directement sous la langue (attention de ne pas toucher les lèvres ou la langue avec la pipette) ou on les diluera dans un verre d’eau que l’on sirotera par petites gorgées, à intervalles réguliers. Une pastille équivaut à 4 gouttes ou 2 pulvérisations.

Le Rescue peut aussi être ajouté à l’eau du bain. Comptez 15 gouttes pour un bain d’adulte, 10 pour celui d’un bébé.

Il peut être appliqué en externe, par exemple sur les tempes, la nuque, le plexus solaire ou derrière les oreilles. Dans ce cas, on l’utilise pur ou dilué, directement sur la peau ou sur une compresse.

Quand le stress se vit sur plusieurs jours ou semaines, le Rescue peut fort bien faire partie d’un mélange personnel (voyez le cas de Stéphanie). En l’occurrence, il comptera pour une seule fleur dont on mettra 4 gouttes. Si d’autres émotions doivent être rééquilibrées, on pourra ajouter à cette préparation jusqu’à six autres remèdes (2 gouttes de chaque). Rappelez-vous que votre « bouquet » peut contenir un maximum de 7 fleurs.

Attention. Le Rescue ne remplace en aucun cas les soins médicaux. Il peut être d’un grand soutien en attendant les secours ou d’autres soins de santé, car, dans ces situations, il libère le corps d’un stress important. Ceci lui permet de stimuler plus rapidement son système d’autoguérison, système dont tout organisme dispose.

 

 

Conclusion
Les Fleurs de Bach sont compatibles avec tous les traitements médicaux, qu’ils soient allopathiques, homéopathiques ou autres. Elles ne présentent absolument aucun risque d’accoutumance ni de surdosage. Elles peuvent agir très vite, même si c’est tout en douceur. Ces spécificités font d’elles et donc du Rescue des remèdes idéaux pour toute la famille, quels que soient l’âge et l’état de santé de chacun.

 

Conseils

Que ce soit sous sa forme liquide, en crème ou en pastilles, le Rescue est le remède à avoir toujours sur soi : dans son sac à main, sa voiture, son bureau ou sa table de nuit. Pourquoi se priver d’un retour à l’équilibre et au calme alors qu’ils peuvent être là, à portée de main ?

 

 

Bonne journée Paty

On connaît l’univers
et on ne se connaît pas.
de Jean de La fontaine

 

5133718068_1494633ca5.jpg

 

Voir les commentaires

Peut- on garder une soupe de légumes verts plusieurs jours ?

18 Novembre 2010, 12:56pm

Publié par patybio

 

 

 Peut- on garder une soupe de légumes verts plusieurs jours?

 

                                                    La réponse est non!

 

 

3775531848_e89f6f8ffc.jpg

 

Beaucoup de légumes verts s 'oxydent rapidement après leur cuisson.Ils deviennent légèrement  "toxiques" et peuvent provoquer quelques troubles intestinaux.Notamment en ce qui concerne les choux, les épinards,les pommes de terre et les poireaux.

On déconseillera surtout aux bébés et aux personnes sensibles de consommer ces légumes cuits le lendemain de leur cuisson.

 

Essayer de faire des soupes fraîches pour le jour même.

 

Conseils:

Pour vous simplifier la tâche,épluchez et détaillez vos légumes pour deux et trois soupes mais congelez-les et ressortez-les au fur et à mesure de vos besoins.

Il ne vous restera plus qu'à les plonger dans une eau bouillante, 20 minutes de cuisson plus tard, mixez et dégustez votre soupe fraîche, riche en vitamines et oligo-éléments.

 

 

Je vis de bonne soupe, et non de beau langage: Molière

 

 Bonne journée Paty

4182127112_88c133ca32.jpg

Voir les commentaires

La vrai patience

17 Novembre 2010, 08:55am

Publié par patybio

 

 

 

5155891607_54171b4e60.jpg

                                                     

 

                       La vrai patience

 

par Matthieu Ricard moine bouddhisme

 

La vraie patience n’est pas un signe de faiblesse mais de courage. Il ne s’agit pas de tout laisser faire passivement. La patience nous donne la capacité d’agir de façon juste, sans être aveuglé par la haine et le désir de vengeance qui nous privent de toute faculté de jugement. Comme le dit souvent le Dalaï-lama, la tolérance ne consiste pas à dire : “Allez-y, faites moi du mal !” Elle n’est ni soumission ni abandon, mais s’accompagne d’un courage, d’une force d’âme et d’une intelligence qui nous épargnent d’inutiles souffrances mentales et nous évitent de tomber dans la malveillance.

La vraie patience, la vraie non-violente consiste à choisir la solution la plus altruiste. Prononcer des paroles suaves avec l’intention de tromper ressemble à la douceur, mais il s’agit bien de violence. A l’opposé, quand une mère pousse brutalement son enfant pour lui éviter d’être écrasé par une voiture, cela ressemble à de la violence, mais c’est en réalité de la non-violence. Ce qui compte, c’est la motivation qui inspire nos actes et le résultat final de ces actes.

La violence entraîne la violence et a presque toujours des effets désastreux. Il faut donc l’éviter par tous les moyens et résoudre les conflits par la négociation et le dialogue.

 



Bon Jeudi ...Sous le signe de la patience !

 4341373575_5013312c02.jpg

Voir les commentaires

A la découverte ...Du premier dentifrice?

16 Novembre 2010, 13:03pm

Publié par patybio

 

 

     A la découverte ...Du premier dentifrice ?

   

                    Un bref sur histoire du premier dentifrice :

 

 5109055138_bcfeeb7779.jpg 

Les plus anciennes recettes de pâtes dentifrices ont été trouvées sur le payrus d 'Ebers.Un traité médical rédigé vers 1600 av.J.C.

 

 

Ces préparations étaient composées de poudre de datte, de terre de plomb verte et de miel.

Les Egyptiens se préoccupaient d 'hygiène dentaire et appliquaient au doigt des poudres à base de charbon d 'acacia, mais ils utilisaient aussi la feuille de menthe et la fleur d'iris.

Par la suite ce sont les plantes à subtances mucilagineuse comme la gomme arabique tirée de l'acacia, ou riche en essence telle l'eucalyptol, qui ont été utilisées en mastication...L 'ancêtre du chewing-gum.

 Mais l 'histoire retient aussi des recettes moins appétissantes pour blanchir les dents:

Pline l'ancien conseillait la cendre de tête de lièvre ou de souris diluée dans de l'eau -de -vie.

  'source plantes et santé et internet

 

   Les Romains utilisaient des formules à base d'urine humaine]. Étant donné que l'urine contient de l'ammoniac, celle-ci avait sans doute pour effet de rendre les dents blanches.

Au XVIIIe siècle, une recette américaine à base de pain brûlé fut introduite mais le dentifrice en poudre ne s'est généralisée qu'à partir du XIXe siècle.

 La brosse à dents fut d'abord utilisée simplement avec de l'eau, mais les poudres devinrent rapidement populaires. La plupart étaient faites maison, le plus fréquemment à partir de craie, de poudre de brique ou encore de sel. En 1866, Home Cyclopedia recommanda à ses lecteurs l'emploi de poudre de charbon, les avertissant également que la plupart des poudres vendues alors dans le commerce faisaient plus de mal que de bien.

 

Les premiers dentifrices commercialisés apparurent au XIXe siècle, mais ils ne parvinrent pas à vaincre la popularité des poudres avant la Première Guerre mondiale. En 1896, à New York, Colgate & Company produisit le premier tube de dentifrice souple que l'on connaît aujourd'hui.

 

Au début du vingtième siècle, on conseillait d'utiliser une pâte à base d' eau oxygénée et de bicarbonate de soude. Ce mélange est encore préconisé actuellement pour prévenir les maladies parodontales.

 

 

En France, le Docteur Pierre Mussot  fait réaliser en 1894 par Louis-Maurice Boutet de Monvel une affiche devenue célèbre, ainsi que de grandes publicités murales sur des immeubles hausmanniens dans les années 20[





On commença à ajouter du fluorure dans les dentifrices dans les années 50.

 

Chaque pays détermine aujourd'hui une limite maximale à la quantité de fluorure jugée acceptable pour la santé bien que le fluor soit considéré comme étant nocif par plusieurs études et interdit dans certains pays.

 

               

 

Voir les commentaires

Pensée du jour

16 Novembre 2010, 12:36pm

Publié par patybio

 

 

 

                                                   

                                                   La pensée du jour

 

5055329025_09f487f17e.jpg

 

 

 

    "Demander ne coûte qu'un instant d'embarras,

                              ne pas demander c'est 

              être embarrassé toute sa vie."
  Proverbe japonais

Bon mardi Paty

Voir les commentaires

Tarte aux pommes à la poudre d'amande et sirop d 'agave

15 Novembre 2010, 12:35pm

Publié par patybio

 

 

              Tarte aux pommes à la poudre d'amande et sirop d 'agave

 

 

IMGP3192.JPG

 

 

Une tarte aux pommes réalisée avec une kyrielle de pommes choisies parmi la ronde :

canada, reinette, golden, green.

Un vrai régal apporté par la pâte brisée au délicieux goût de poudre d 'amande, sucre roux et huile d 'olive.

Les tranches de pommes coupées mais jamais égalées se trouve confortablement installées sur un  tapis  douillet de compote au sirop d 'agave.Paty

 

 

Ingredients:

 

Pâte brisée:

200gr de farine de blé Bio

25 g de poudre d 'amande BIO

5 cuillère à soupe d 'huile d 'olive Bio

1 pincée de sel

1/2 verre d 'eau

 

 

 

Garniture.

 

Pommes pour réaliser la compote...Je ne compte pas !!!

Quelques pommes pour réaliser la tarte

 1 cuillère à soupe de sirop d 'Agave

 

 

  5155801419_6d1b8c8996.jpg

 

 

                                   Réalisation:

 

Faites cuire les pommes en petits dés pour réaliser la compote

 

 Couper les pommes en tranches fines pour la tarte

 

Faîtes chauffer votre four th 180°

 

Mixer les pommes cuites  en compote (on peut ajouter un peu de cannelle en poudre)

 

Confectionner la pâte brisée

 

Etalez- là au rouleau.

 

Déposez la compote  dessus

 

Puis les tranches de pommes

 

Enfournez la tarte.

 

 

 

 

Un bon dessert ou goûter  riches en vitamines qui fera la joie des petits et grands

dégusté avec  un bon verre de jus de fruit pomme cassis.

 

 

Bonne journée avec la nymphe Pomona

 

 

Pomone ou Pomona, nymphe d'une remarquable beauté, est la divinité des fruits Elle déteste la nature sauvage et lui préfère les jardins soigneusement entretenus.

Aucune nymphe ne connaissait comme elle l'art de cultiver les jardins et surtout les arbres fruitiers. Pomone n'avait aucune attirance pour les hommes mais fut recherchée en mariage par tous les dieux champêtres.

 

 

 

Voir les commentaires

Ma bible des huiles essentielles...Un compagnon de route

14 Novembre 2010, 13:17pm

Publié par patybio

 

 

 

                                     Voici actuellement  un de mes livres de chevet favori

Ma bible des huiles essentielles

 

 

Présentation de l'éditeur:

Avec ce livre de référence, découvrez le fabuleux potentiel des huiles essentielles pour votre santé, votre beauté, votre bien-être, pour une maison plus saine et plus agréable, et une cuisine plus digeste et plus parfumée !

 Dans ce guide unique, le plus complet et le plus pratique : Apprivoisez les 75 huiles essentielles les plus efficaces : arbre à thé, lavande, romarin, gaulthérie, hélichryse, ylang-ylang..., à chacune ses propriétés.
Utilisez les voies d'administration les plus appropriées pour un maximum d'efficacité et de sécurité.
 Visualisez les zones d'application grâce à nos illustrations claires et adoptez les bons gestes complémentaires. Constituez votre trousse personnalisée, pour avoir toujours sous la main vos flacons indispensables. Sportifs (p. 43), futures mamans (p. 40), seniors (p. 44) : à chacun ses " essentiels ". Glissez dans votre sac à main quelques huiles essentielles d'urgence : anti-mal de tête et digestion facile (menthe), antistress (camomille) !
 
 Inclus : une table de traduction français/latin, latin/français pour identifier facilement n'importe quelle huile essentielle, les composants biochimiques de chacune, etc.
 

Biographie de l'auteur:

Danièle Festy, pharmacien d'officine, est passionnée par les huiles essentielles, les plantes et l'homéopathie. Elle est l'auteur de nombreux best-sellers aux éditions Leduc.s dont Tout vient du ventre (ou presque) et Mes 15 huiles essentielles. Dans Ma bible des huiles essentielles, elle fait la somme de son expérience et vous offre tous les bienfaits de l'aromathérapie.
 
Faites vous plaisir...Offrez -vous ce magnifique livre utile au quotidien Paty
Merci à ma fille Stella qui me l 'a offert!
Bon dimanche à tous
128356571_927ad862df.jpg

Voir les commentaires

A l 'occasion de la journée de la gentillesse ...Osez être gentil!

13 Novembre 2010, 12:27pm

Publié par patybio

 

 

 

                 A l'occasion de la journée de la gentillesse...Osez être gentil!!!

 

4539008831_ebe4df5c31.jpg

 

 

                La gentillesse, une faiblesse ?

 

« Ringarde », « molle », la gentillesse en prend souvent pour son grade. Dans un monde cynique et brutal, le gentil est forcément faible et naïf. Et si c’était le contraire? Nous en sommes convaincus : la gentillesse est une valeur moderne, plus que jamais nécessaire.

Par Cécile Gueret (psychologie magazine)

 

Valeur positive embrassant générosité, bienveillance et altruisme, la gentillesse a pourtant souvent mauvaise presse. Synonyme, pour certains, de mièvrerie, de naïveté ou de simple bêtise, elle est vite renvoyée au pays des Bisounours, là où, justement, « tout le monde est beau et gentil ». Dans la vraie vie, à moins d’être « bonne poire » ou de postuler à la canonisation, nous croyons parfois qu’il vaut mieux être battant, égoïste et sans états d’âme, conditions sine qua non pour réussir et se faire respecter. Le gentil, le mollasson, le soumis, trop faible pour connaître ses désirs et pour les imposer aux autres, est fatalement un perdant, utilisé par les cyniques pour effectuer les basses besognes. « Merci, tu es bien gentil », recueille-t-il avec dédain. Esprit d’entraide, d’écoute et d’amabilité, comment la gentillesse a-t-elle hérité d’une si mauvaise réputation ? En passant, au cours de son histoire, par des sens tout à fait opposés, éclaire le philosophe Emmanuel Jaffelin, auteur d’un Éloge de la gentillesse (Bourin Éditeur, 2010). : « Signifiant, dans l’Antiquité, l’appartenance à la noblesse romaine, le mot gentilis a, aux débuts de l’Empire, défini la nation, puis son contraire, l’étranger, le barbare. Récupéré ensuite par les Hébreux pour désigner les non-juifs (les “goys”) et par les chrétiens pour qualifier les païens (les “gentils”), il devient ainsi synonyme de faiblesse morale et religieuse. Plus tard, la Renaissance veut revenir à la pureté aristocratique du mot, mais les “gentilshommes” sont en fait des courtisans, soumis au roi. 1789 achève la gentillesse, en en faisant l’apanage des affameurs du peuple et des vaincus. »

Aujourd’hui, nous ne la considérons souvent que sous l’angle de la manipulation (une séduction pour arriver à ses fins) ou de la vulnérabilité. Celle du timide, qui ne sait pas dire non, prêt à tout pour être aimé… quitte à se faire avoir. Un contresens absolu quand on considère, avec le psychiatre et psychanalyste Serge Tisseron, auteur de L’Empathie au cœur du jeu social (Albin Michel, 2010), que son fondement, l’empathie, demande réciprocité : « Être à l’écoute des pensées et des émotions de l’autre, tout en acceptant qu’il ait accès aux miennes et qu’il m’apprenne des choses sur moi », rappelle-t-il. Une disponibilité à l’imprévu qui exige, justement, sécurité intérieure et confiance en soi.

Loin d’être une faiblesse qui inhibe le moi et l’empêche de rencontrer autrui, c’est une force qui permet de s’ouvrir aux autres. « Pour être librement gentil, il faut avoir le choix de ne pas l’être », souligne le psychiatre et psychothérapeute Frédéric Fanget, auteur d’Oser la vie à deux (Odile Jacob, 2010). À la différence de celle de l’anxieux social qui n’ose pas s’affirmer, « la gentillesse consentie dépend du contexte. C’est un choix comportemental qui me laisse la possibilité de faire un pas en arrière si je constate que l’autre ne la mérite pas. Non un engrenage de soumission ».

Pas d’avenir sans elle

D’abord un sourire, un geste pour tenir la porte. Puis un compliment, une aide pour traverser la rue ou porter des sacs. Et, pourquoi pas, l’amorce d’une conversation, d’une découverte de l’autre et d’un dévoilement de soi. La gentillesse combat l’ignorance, dissipe la peur et la méfiance. Ce qui n’est pas sans danger : parce qu’elle nous relie les uns aux autres, elle crée l’intimité que nous cherchons et que nous redoutons à la fois. Elle nous fait prendre un triple risque, selon Serge Tisseron : « Je peux me sentir envahi par les émotions d’autrui ; craindre qu’il profite d’avoir accès à mon intériorité pour me manipuler ; ou appréhender, en acceptant de m’ouvrir aux autres, de compromettre mon indépendance. » Celle que nous cherchons dès nos premiers pas et que nous redoutons tant de perdre en vieillissant.

Pourquoi, entre ces deux extrémités de la vie où nous dépendons de la bienveillance des autres, ne pas accepter d’en faire preuve à notre tour ? « Dans une société individualiste, de compétition, où dominent les rapports de force et les affrontements communautaires, elle ne semble pas l’équipement de survie le plus approprié, note le philosophe Michel Lacroix… Alors que c’est justement ce qui peut nous sauver de la “barbarisation” ! Indispensable à l’harmonie sociale, il est grand temps de restaurer la gentillesse si l’on veut préserver notre écosystème relationnel. Sans elle, nous n’avons pas d’avenir. » Parce qu’elle est ce qui nous unit, en dehors des rapports familiaux ou d’intérêts, mais aussi parce que notre bonheur est inextricablement lié à celui des autres. Et que vivre sans est simplement insupportable. « L’irrespect, le mépris, l’agressivité nous plongent dans une guerre sociale qui nous épuise et nous fait souffrir », regrette le philosophe. Tandis que « le plaisir, la chaleur et le réconfort provoqués par la gentillesse n’ont jamais rempli les cabinets de psychiatrie », remarque Frédéric Fanget.

Disposition positive à voir le bon côté de l’autre, elle n’a rien d’obligatoire : je peux choisir de ne pas être gentil sans pour autant être un affreux méchant. Peu coûteuse en temps et en énergie, c’est pourtant une vertu efficace qui se cultive et qui se transmet facilement. Il me suffit en effet d’en bénéficier pour que mon estime de moi bondisse et qu’il me prenne l’envie d’être chaleureux à mon tour. Elle produit de la bonne humeur, du lien social et rend, d’une pichenette, la vie plus douce. « Sans faire de nous des Jésus ou des superhéros, elle a le pouvoir de nous élever un peu, de nous anoblir, en un minimum d’efforts », observe Emmanuel Jaffelin. Car « contrairement à la sagesse des philosophes antiques qui demandait une ascèse ou à la sainteté chrétienne qui exigeait le sacrifice, c’est une minimorale, peu exigeante ». À hauteur d’homme et à portée de main. Un héroïsme des petits gestes… aux grands effets.

Une journée mondiale Historique.

Apparu au Japon dans les années 1960, le Small Kindness Movement (« Mouvement de la petite gentillesse ») voulait enrayer la montée de la violence à l’université de Tokyo. Pour son président, si chacun faisait preuve d’une petite attention quotidienne, la bienveillance finirait par embrasser le campus, la ville et le pays. Le World Kindness Movement (« Mouvement mondial de la gentillesse »), né en 1997, a lancé la Journée de la gentillesse le 13 novembre. Il compte aujourd’hui des millions de membres dans dix-neuf pays. En 2009, Psychologies reprenait l’initiative en France. Cette année, nos onze éditions internationales célèbrent elles aussi l’événement. Cinq millions de lecteurs dans le monde seront donc touchés droit au cœur !

 

Je vous souhaite une excellente journée sous le signe de la gentilesse...Une pensée positive à tous Paty
5154878723_3b498886a7.jpg 
 
 
 

Voir les commentaires

Le riz : un grain essentiel

12 Novembre 2010, 12:58pm

Publié par patybio

 

5117243818_eafae89a35.jpg

 

                     Le riz : un grain essentiel

 

  par Samantha Pagès

Partout dans le monde, le riz le plus consommé est blanc, débarrassé de toutes ses enveloppes et de son germe. Or les nutritionnistes conseillent à l’unanimité de le consommer plutôt complet ou, pour les intestins sensibles, semi-complet, le moins dénaturé possible. Il reste toutefois l’une des céréales les plus digestes à partir du moment où il est bien cuit. Il est rare qu’il engendre des allergies alimentaires, contrairement au blé, et ne contient pas de gluten. Il est donc adapté à tous les intestins de la planète : ceux des enfants, des malades, des personnes affaiblies ou avec un système digestif déficient. Le riz peut être redouté par les constipés, mais ses propriétés astringentes (antidiarrhéiques) n’agissent pas s’il est complet. Au contraire, sa richesse en fibres stimule le transit intestinal. C’est aussi un aliment idéal en période froide et humide qui apporte tous ses bénéfices au terrain neuro-arthritique, acide.

 

 Etymologie : Provenç. ris ; esp. et portug. arroz ; ital. riso ; du lat. oryza ; grec ; persan, orz ; arabe, rozz, avec l'article, ar rozz, d'où l'espagnol et le portugais viennent directement. Le français et le provençal viennent de l'italien, qui lui-même s'est formé par une apocope qui lui est familière : l'oriso, d'où lo riso.(source internet)


Source d’énergie

Le riz nourrit une personne sur deux sur la planète, et ce n’est pas un hasard : cette céréale apporte deux fois plus d’énergie et de protéines que le blé ou le maïs. Il s’agit d’un aliment sain et digeste, riche en énergie et rassasiant puisqu’il se dilate en remplissant bien l’estomac. Il est pauvre en lipides et contient les nutriments de base à une alimentation diététique. Le riz est composé de 90 % d’amidon, qui, transformé en sucre dans le corps, produit une grande quantité d’énergie. L’apport en protéines est également important. Mais, comme la majeure partie des protéines végétales, celles du riz manquent d’un acide aminé essentiel, la lysine. Pour que ces protéines soient profitables à l’organisme, il faut l’associer à un aliment contenant de la lysine comme les légumineuses (lentilles, haricots…).

 

Un grain vitaminé

De nombreux plats à travers le monde associent ces ingrédients pour une alimentation équilibrée (paella, riz cantonnais, gallo pinto…). Ces recommandations faites, le riz est une excellente source de glucides qui sollicitent modérément la production d’insuline par le pancréas. Un nouvel atout pour les personnes qui ne doivent pas surmener cet organe, devenu paresseux avec l’âge. Sa richesse en sucre lent est même recherchée par les sportifs car elle permet d’éviter l’hypoglycémie.

Le riz est à la base de la découverte des vitamines. Dans les pays où le riz poli (débarrassé de son enveloppe et blanchi) est la base de l’alimentation quotidienne, les populations ont souffert du béribéri. Cette atteinte grave du système nerveux est provoquée par la surconsommation de cette céréale démunie de sa vitamine B. La maladie a été guérie à la fin du XIXe siècle par l’apport alimentaire de l’enveloppe du riz contenant la substance curative, baptisée « vitamine » (amine nécessaire à la vie) vers 1910 et la première ainsi découverte, thiamine ou vitamine B1. Son rôle est essentiel pour dégrader les glucides, fournisseurs d’énergie aux cellules nerveuses. Les vitamines du riz appartiennent d’ailleurs en majorité au groupe B : la vitamine B2, qui participe à l’entretien de la peau, des ongles et des cheveux ; la vitamine B3, qui diminue le taux de cholestérol et de triglycérides sanguins ; la vitamine B5, qui favorise la longévité et la résistance au stress ; la vitamine B6, qui améliore le fonctionnement des muscles ; et la vitamine B9, indispensable à l’assimilation du fer.

 

Le riz apporte aussi des minéraux et oligo-éléments, notamment du manganèse, du sélénium, du phosphore, du zinc et du cuivre. Le riz complet fournit en plus du magnésium et du fer contenus dans le son et le germe, d’où l’intérêt de consommer le riz le moins raffiné possible.

 

Ange gardien de la santé:

 

Les qualités nutritives du riz lui confèrent de nombreuses vertus thérapeutiques reconnues et à l’avenir prometteur. En cas de brûlures d’estomac, d’intoxication alimentaire ou d’indigestion, le réflexe est un bol de riz blanc ! Sa capacité à tapisser l’estomac et à ne générer aucun inconfort digestif tient à ses propriétés antiacides. Mais le riz a bien d’autres qualités insoupçonnées. Les nombreux composés contenus dans l’enveloppe du riz brun (vitamines, minéraux, fibres, antioxydants…) agissent en synergie et apporteraient un effet hypocholestérolémiant avec la capacité à diminuer la tension artérielle et ainsi réduire le risque d’être atteint de maladies cardiovasculaires. De récentes études ont démontré un effet neuroprotecteur sur les cellules cérébrales animales, elles sont jugées prometteuses pour une application à l’humain.

 

.

Le riz blanc entraîne une augmentation de la glycémie beaucoup plus rapide que le riz complet. Une récente étude américaine vient de prouver que la consommation de riz blanc au moins cinq fois par semaine augmente de 17 % le risque de diabète de type 2. Ce risque est réduit à 11 % chez les personnes qui consomment du riz complet au moins deux fois par semaine. Certaines parties du son de riz se sont montrées particulièrement efficaces pour atténuer l’augmentation du glucose sanguin. Toutefois, tous les riz blancs n’ont pas le même index glycémique : le riz basmati, par exemple, a une charge glycémique plus faible que le riz thaï. 

  

 

Le riz brun et les variétés à couleur foncée laissent également entrevoir un potentiel anticancer. Deux composés antioxydants, la tricine du riz brun et les anthocyanines du riz pourpre, ou noir, ont confirmé une capacité à inhiber la croissance de cellules cancéreuses. Cette activité inhibitrice est aussi présente dans un type de protéines contenu dans le son de riz, les lectines, dont les propriétés seraient conservées après le passage dans l’estomac.



          

Vous pouvez retrouvez les recettes à base de riz sur mon blog.Paty

 

IMGP2262



Riz : trois lettres, comme dans le mot blé, mais entre ces deux nourritures fondamentales, il y a la distance de deux groupes de civilisations.
 Bon week-end Paty [Michel Tournier

 

 

Voir les commentaires

Merci à vous tous

11 Novembre 2010, 11:31am

Publié par patybio

 

 

 

 

 

 

                                                                     Bien chers tous,

 

5089396118_f0ce616b20.jpg

 

 

 Aujourd'hui je tiens à  mettre à l 'honneur  vous  les  copinautes  qui prennez le temps de venir  sur mon blog pour  partager le fruit de ma passion,

Je  vous remercie pour  tous vos  gentils commentaires  qui sont  pour moi une source de bonheur, de partage  et d 'échange constructif.

 

Bonne journée Paty

 

 

La valeur d'un homme tient  dans  sa capacité à  donner...Et non  dans sa capacité à recevoir

Albert Einstein

Voir les commentaires