Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

La connaissance de l'Homme

16 Juin 2013, 14:42pm

Publié par patybio

 
 
 
La connaissance de l'Homme
 
 
164914_589010911123859_1592587316_n.jpg
 
 
 
 
 
 
 
La connaissance, étymologiquement, signifie « naître avec ». Elle est LA vérité qui existe au plus profond de l'être humain mais nous l'égarons à la naissance. Son véhicule est le cerveau du cœur.
* Le savoir représente des ‘'certitudes'' qu'on nous a enseignées depuis la naissance. Son organe est le cerveau de la tête.
Lorsque le savoir rencontre la connaissance, il doit se mettre à son service et toutes les ‘'vérités'' enseignées sont alors remises en question. On comprend alors que notre enseignement bien appris nous a amené à des croyances que nous avons adoptées sans aucunes vérifications.
L'accès à la connaissance aboutit à LA VERITE.
On accède alors à la paix intérieure et par voie de conséquence à la paix extérieure car pour faire la guerre il faut être deux ; si un des deux protagonistes est en paix la guerre ne peut plus exister.
Lorsque le savoir ne rencontre pas la connaissance, on constate une opposition des savoirs. La polémique règne et la guerre s'installe.
Mais il ne peut y avoir de guerres à l'extérieur que s'il existe une guerre à l'intérieur de l'homme car c'est bien l'homme qui crée la guerre; donc si la guerre s'installe dans le monde c'est qu'il existe une guerre à l'intérieur de l'homme, guerre véhiculée par des ‘'certitudes'' que chacun croit juste. Personne ne veut lâcher son propre savoir, signe de puissance dans notre monde actuel et derrière la puissance on retrouve...l'argent.
Nous avons ici une preuve de notre mode de fonctionnement pathologique :
Si toutes ces ‘'certitudes'' étaient réellement justes, l'homme serait en paix et il n'y aurait pas de guerres et de drames humains.
Donc si nous voulons éradiquer tous les conflits mondiaux, toute la haine véhiculée, il va être nécessaire de régler tous nos conflits intérieurs et seule la connaissance de l'homme nous donne l'accès à ce chemin.
Nous sommes devant un constat ; si nous voulons modifier le cours des événements mondiaux il nous faut remettre en question totalement ce qui a amené l'homme d'aujourd'hui à fonctionner de la sorte.
Si nous faisons l'effort de ce changement nous comprendrons alors que nous faisions fausse route.
Il m'a été donné le privilège de pouvoir constater les conséquences extérieures des conflits que l'homme véhicule à l'intérieur, à travers la structure de la bouche, la position et la forme des dents.
Un véritable langage dentaire s'est alors manifesté.
Cela a débouché sur une nouvelle approche de la compréhension de l'homme : la Dentosophie.
Nous (toutes les praticiennes et praticiens qui ont adopté la dentosophie) avons pu observé et observons de façon systématique des déformations buccales chez tous les êtres humains que nous rencontrons. Ceci est une norme reproductible à 100% ; c'est donc une LOI universelle n'acceptant aucune exception, à la différence des règles inventées par les hommes.
Nous avons pu mettre en place un protocole pour permettre à l'homme de se libérer progressivement de son déséquilibre pour accéder à une autonomie de fonction. Cela se traduit, dans la bouche, par un ‘'déverrouillage'' visible de l'extérieur, déblocage correspondant à la résolution de certains conflits intérieurs.
Ce résultat est le fruit d'une auto thérapie, c'est à dire une thérapie où le seul maître à bord est le patient lui-même. L'Homme redevient ce qu'il n'aurait jamais du quitter : être son propre médecin.
Il se met alors en route sur son chemin personnel, seule voie qui peut le mener à une réelle et authentique Liberté... ce mot liberté qui est actuellement totalement galvaudé.
La dentosophie nous a permis d'aller comprendre l'incompréhensible pour la science actuelle. Seulement lorsque la science n'explique plus avec son savoir, elle rejette sans aller chercher à comprendre les nouvelles ‘'hypothèses'' proposées. Or il s'avère que la dentosophie n'est plus aux stades des hypothèses.
Elle nous a rapporté la liberté qui nous avait été prise par nos croyances bien assimilées.
Elle nous permet d'accéder à une véritable connaissance de l'Homme.
La libération de nos conflits ouvre une porte d'accès à cette connaissance oubliée à la naissance et remet notre savoir à sa place.
Nous ne pouvons plus faire semblant d'ignorer la différence fondamentale entre savoir et connaissance.
Le savoir est une goutte d'eau dans l'océan de la connaissance.
Le savoir est acquis et la connaissance... innée.
Michel Montaud
 
    
 
 
 
 
 La connaissance de l'homme ne saurait s'étendre au-delà de sa propre expérience. "
Auteur : John Locke - Œuvre : Essai sur l'entendement humain - 1690.
164631_296861027113212_1153615364_n.jpg

Commenter cet article