Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

Symbolisme de la colonne vertébrale et équilibre

30 Novembre 2011, 07:47am

Publié par patybio

 

 

Symbolisme de la colonne vertébrale et équilibre

 

 

288716_149062121857537_131021500328266_222300_936518077_o.jpg

Photo de mon ami Jacy

 

 

 

La colonne vertébrale, ainsi que les vertèbres qui la composent réagissent comme des fusibles. Le passé est inscrit dans le corps.

Quand l’individu y est confronté, le corps réagit par une « hypersensibilité », une surcharge qui crée cette déstabilisation, ce « pétage de fusible ».

Le passé surgit dans le présent comme un boomerang, avec des effets dévastateurs, mais surtout disproportionnés.(Source Eveil Facebook)

 

 

 

391066 197792296969158 183887278359660 444544 544959054 n

 

 

 

 

 

Symbolisme de la colonne vertébrale et équilibre  
par Annick de SOUZENELLE

Symbole de la verticalité, la colonne vertébrale est faite d’os, ces os qui en hébreu renvoient à ce qu’il y a de plus fondamental et sacré en l’homme. Essence de l’homme, donc, cette colonne l’érige au-dessus du reste du vivant, dans une aspiration sans fin vers et par le Père. Elle est aspiration au Divin.

Le symbolisme du corps peut être pratiquement résumé tout entier dans celui de la colonne vertébrale, cet arbre qui demande à être verticalisé et que l'on sait si peu verticaliser. La fréquence des très gros problèmes de colonne vertébrale atteste que ce lieu du corps, plus que tout autre, parce qu'il est le centre, l'axe du milieu, nous parle constamment. Ensuite très peu de gens dans notre monde actuel (sauf dans le milieu du Yoga !) savent ce que veut dire vraiment verticaliser la colonne vertébrale en un sens autre que purement physique.

I - LA VERTICALITE

Reportons-nous au mythe d'Oedipe: lorsqu'Oedipe se présente devant la Sphinge, aux portes de Thèbes, la question qu'elle lui pose s'énonce ainsi "Quel est celui qui marche sur quatre pieds le matin, deux à midi et trois le soir ?" On pense toujours que celui qui va à quatre pattes le matin, c'est le petit enfant ; mais, en réalité, il s'agit de l'homme qui n'a pas encore réalisé sa qualité de verticalisation, qui recherche son identité profonde, réelle, ne sait pas d'où il vient, qui il est, ce qu'il fait dans ce passage sur terre.

La question de la Sphinge avait donc pour objet de provoquer une prise de conscience immédiate l'incapacité de l'homme à marcher sur ses deux pieds, à se tenir dans son midi, dans le milieu de lui-même. […]

Parmi les nombreux symboles de la colonne, l'arbre et l'échelle se rencontrent dans les différentes traditions, ainsi que le serpent. Images archétypielles d'une très grande force qui doivent parler plus que jamais à l'humanité d'aujourd'hui, elles expriment un potentiel, une capacité d'enfantement.

Selon la tradition hébraïque, l'arbre est planté en Eden. Or Eden est en hébreu la "jouissance". Et qu'est-ce que la jouissance, sinon un état né d'une rencontre, état dans lequel on fait l'expérience d'un passage à une autre réalité, symbolisée par l'ivresse.

En hébreu, voici les deux lettres qui expriment l'arbre: la première est la gutturale Aïn, et la deuxième le Tsadé, deux lettres qu'ont perdues nos alphabets occidentaux. Alors, est-ce pur hasard si nous ne savons plus ce qu'est l'arbre? Si nous coupons nos arbres à l'extérieur et ne faisons pas vivre notre arbre à l'intérieur?

La lettre Aïn signifie "la Source" elle désigne l'arbre à sa source, dans ses racines profondes, ou plus exactement dans sa semence. La même lettre exprime l'oeil - nous y reviendrons. Pour Tsadé, qui signifie "le harpon", l'idéogramme primitif est en effet un harpon, ou encore un hameçon, qui tire le poisson ; cela signifie que dans les eaux d'en-bas, qui sont à l'intérieur de l'homme, dans le "royaume", gisent toutes les énergies que nous sommes appelés à tirer. Elles se trouvent en attente d'être accomplies pour pouvoir construire l'arbre, depuis son germe, jusque dans les hauteurs, dans sa frondaison et ses fleurs, ses feuilles et son fruit, ce fruit de l'Arbre de la Connaissance, que nous sommes appelés à devenir nous-mêmes. Appelé par en-haut, l'arbre ramasse les sucs de la terre et toute leur information et en même temps, selon sa semence, selon sa qualité, il produira un certain fruit. Or la semence pour l'homme-arbre est le Saint-Nom, celui que les Hébreux ne prononcent jamais, dont les lettres Yod-Hé-Waw-Hé, forment le présent du verbe Etre, un présent qui n'est jamais utilisé autrement. Ce "Je suis", fondement de tout le créé, habite chacun et se trouve caché dans le secret de Aïn, la source, c'est-à-dire dans les profondeurs de l'Etre. C'est lui qui contient toute l'information de l'Arbre, sa programmation pour une croissance qui fera de lui un "arbre d'Homme".

Refuser d'écouter cette programmation du "Je suis" qui nous habite, c'est rester sous terre, ne pas faire la percée à la lumière: la plupart des hommes n'ont pas été beaucoup plus loin aujourd'hui parce qu'ils n'ont pas conscience encore de la beauté de leur être et qu'ils se sont laissés intimider par les valeurs du "sous-terre".

Ill - EQUILIBRE ENTRE L'ACCOMPLI ET LE NON-ACCOMPLI

Or si l'être humain n'est pas à l'écoute de ce "Je suis", de cette Présence dans les profondeurs, à la source, il ne déroulera pas son arbre car le processus lui apporterait des informations qui vont à l'encontre, bien souvent, de celles qu'il reçoit du monde extérieur, particulièrement en cette époque difficile.

Quittant le niveau passionnel d'où naissent la peur et la haine, l'écoute du "Je suis", de cette permanence, permet d'accéder à une existence en même temps intégrée dans ce monde du Ma, du créé, et participant du monde divin. Monter l'arbre, faire monter cette sève, suscite un amour fou à l'intérieur de l'être, un amour pour Dieu, un amour pour l'autre, ces deux orientations étant absolument inséparables. Mais, paradoxalement, cette évolution met en évidence la part du non-accompli: plus se développe cette qualité, l'amour, plus l'homme entre dans un "humide" intérieur, symbole de la véritable humilité, qu'il perçoit avec plus d'acuité que jamais (l'humide exprimant l'inaccompli ; le sec, l'accompli, dans le langage biblique). […]

 

 

Pour parfaire vos connaissances

Ce livre est fabuleux Paty

 

924564_4299479.jpg

  • Descriptionrésumé

Résumé de "Le symbolisme du corps humain"


Le corps a un langage par lequel il exprime sa jouissance et ses souffrances, mais il est aussi lui-même un langage en soi, un "livre de chair". Apprendre à lire le corps, c'est être attentif à son dessin, savoir décrypter les formes du labyrinthe anatomique ; c'est aussi entendre ce que nous disent les grands mythes de l'humanité sur la nature et la fonction subtile de chacun des organes ; c'est enfin, nous dit Annick de Souzenelle, redécouvrir l'Arbre des kabbalistes; car si l'homme est "créé à l'image de Dieu", l'image de son corps doit être lue comme le reflet terrestre de cet "Arbre de Vie" dont nous parle la tradition de la Kabbale.

 

 

La vision d 'un ostéopathe

Pour ma part très bon livre également

 

livre_arnold_01.jpg

 

L'auteur : Roland ARNOLD

Du yoga à l'ostéopathie, de la naturopathie à la psychothérapie, de l'écoute du corps aux mouvements de l'âme, Roland Arnold s'est entièrement tourné vers la thérapie de la personne.

Ses études et sa pratique quotidienne l'ont mené à la recherche du symbolisme de l'homme. Tout au long de son parcours, la quête de ce thérapeute a été stimulée par le goût et l'amour du divin. Il est ainsi entré dans la voie du christianisme intérieur et expérimental.

De consultation en consultation, de séminaire en séminaire, il transmet le message du langage secret du corps humain, et initie les personnes qu'il rencontre aux mystères de la chair, potentiellement divine.

Roland Arnold a reçu le prix Philosophies et Traditions : Pélican d’or 1999 pour son précédent ouvrage

Le Temple de l’âme.

 

 

L'Extraordinaire se trouve dans la Profondeur de l'Ordinaire..
- Karlfried Graf Dürckheim -

Belle journée en verticalité Paty

Magnifique photo qui donne le vertige !!!!!

331504_149061355190947_131021500328266_222299_1480120710_o.jpg

 

 

Commenter cet article

Carole70 03/12/2011 16:22


Bonjour, merci je comprend mieux certaine choses. Bon week end

patybio 04/12/2011 21:18



Merci pour ton passage.


Belle soirée paty



bellane 02/12/2011 08:29


je trouve cette femme extraordinaire

Coucou c'est l'ami "Gégouska" 01/12/2011 07:35



bellane 01/12/2011 07:34


très interessant*



TELOS 01/12/2011 06:51


belles photos