Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

Racisme ...

16 Mars 2012, 16:40pm

Publié par patybio

racismejpg-99516-c4261-0c08a.jpg
 
Des chercheurs de l'université de Oxford ont décidé d'examiner les mécanismes neurobiologiques du racisme. Le racisme envers les autres s'exprime de deux manières, une consciente (explicite) et une inconsciente (implicite). Selon eux les attitudes inconscientes négatives envers les autres races sont à l'origine de nombreux préjudices sociaux. Ils ont donc décidé de tester le racisme inconscient de... 36 hommes blancs en bonne santé via un test standard de psychologie appelé "test d'attitude implicite". Mais avant d'effectuer le test, les 36 hommes ont été aléatoirement scindés en deux groupes : un groupe a reçu un placebo et l'autre groupe a reçu 40 mg de propranolol, un médicament utilisé depuis longtemps en cardiologie et dont un des effets connus est de lutter contre le stress (il est d'ailleurs souvent abusivement prescrit aux étudiants avant les examens).

Verdict : le groupe qui a passé le test après avoir pris du propranolol a vu sa mesure inconsciente du racisme chuter fortement. En revanche le racisme conscient n'a pas été modifié. Pour les chercheurs ces résultats signent que le racisme est une émotion qui transite via la noradrénaline.

Comment le propranolol diminue le racisme ? Pour les chercheurs ce médicament bloque l'activation du système nerveux périphérique autonome ainsi que des zones du cerveau responsables de la peur et des réponses émotionnelles. Ils suggèrent que le propranolol est capable de minimiser le racisme inconscient car ce sentiment est basé sur une peur inconsciente que le propranolol bloque directement. Pour Sylvia Terbeck, auteur de l'étude et chercheur en psychologie expérimentale à l'université d'Oxford : "Ces résultats amènent de nouvelles informations sur la manière dont le cerveau contrôle le racisme inconscient. Ce type de racisme peut exister même chez des personnes qui ont une foi sincère en l'égalité." Et elle ajoute : "Compte tenu du rôle clef que ces attitudes inconscientes jouent dans la discrimination et de l'utilisation importante du propranolol dans la population (pour d'autres raisons de santé), nos résultats sont d'un intérêt éthique considérable."

Référence : Terbeck, S. Kahane, G. McTavish, S. Savulescu, J. Cowen, P. Hewstone, M. Propranolol reduces implicit negative racial bias. Psychopharmacology. Doi: 10.1007/s00213-012
 
 

Commenter cet article

witney 17/03/2012 10:33


merci pour cet article interessant et bonne journée, bisous