Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

Le curcuma, épice de longue vie avec idées recettes !

13 Octobre 2014, 11:55am

Publié par patybio

P1100497.JPG

Photo Paty

 

On connaît déjà depuis quelques années la panacée de cette épice aux diverses appuis thérapeutiques et culinaires...Je remets à l 'honneur cette excellente épice colorée  "Le Safran d 'Inde "par ce partage pris sur le site "Conso Globe" Paty

 

 

Le curcuma, épice de longue vie : une réputation justifiée ?

 

curcuma est une épice réputée « épice longue vie » depuis plus de 2000 ans, mais mérite-t-elle vraiment tant  d’attention ? Revue de détails des avantages et qualités offerts par le curcuma tant pour la cuisine que pour la santé.

 

ADVERTISEMENT

Epice fétiche, le curcuma fait partie de la famille des épices, originaire d’Asie, il est aussi appelé le « safran de l’Inde ». Le curcuma est une plante vivace dont on consomme le « rhizome » (partie souterraine de la tige).

 

L’origine du curcuma

CurcumaLe curcuma est une plante qui nous vient du Sud de l’Asie. C’est une épice très populaire surtout dans la cuisine indienne lorsque son rhizome (partie souterraine et parfois subaquatique de la tige de certaines plantes vivaces) est séché et réduit en poudre. Le curcuma est un aliment très utilisé pour garder la fraîcheur des plats cuisinés.

Il est très utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise, thaïlandaise, japonaise, indonésienne et chinoise ; pour ses nombreuses vertus. Comme le safran ou le curry, le curcuma n’a pas seulement un rôle gustatif, mais aussi un rôle esthétique ! Le curcuma n’est connu chez nous, au départ, que comme une simple épice d’un jaune intense à la base de célèbres préparations condimentaires comme le curry, le Chutney ou le Colombo.  Malgré une utilisation traditionnelle multi-millénaire dans toute l’Asie du Sud-Est, en Indonésie et en Afrique, chez nous ses bénéfices pour la santé étaient largement ignorés jusqu’à il a encore peu.

La composition du curcuma

Le curcuma en poudre n’est pas un produit comme le safran ou le poivre, il est un assemblage (comme le curry) qui contient :

  • de l’amidon
  • de l’huile essentielle
  • des colorants
  • des curcuminoïdes : curcumine (antioxydant)

> La racine de curcuma, ce cousin du gingembre, se distingue grâce à ses curcuminoïdes jaunes qui sont de puissants antioxidants. Ceux-ci freinent le facteur nucléaire kappa-B : cette substance joue un rôle dans de nombreux processus inflammatoires qui neutralisent nettement les radicaux libres.

Sous quelles formes peut-on trouver le curcuma ?

curcuam-racinesSes racines sont utilisées depuis longtemps dans les anciennes médecines chinoises et indiennes comme anti-inflammatoire, traitement contre la faiblesse des os, apaisant les difficultés menstruelles et digestives

Le curcuma se consomme en poudre mais aussi sous d’autres formes :

En poudre, le curcuma s’utilise pour colorer et parfumer vos soupes, tajines, pommes de terre, riz. Le curcuma s’incorpore très bien à une salade de fruits, une sauce, du riz, etc. Il a pour avantage de corriger l’acidité de vos plats. Le curcuma s’utilise en gélules, comme n’importe quel complément alimentaire, mais aussi frais, (il ressemble au gingembre). On le trouve également en huile essentielle. En cataplasme, le curcuma est utilisé pour soigner les problèmes de peau comme le psoriasis, l’eczéma ou l’acné.

Les bienfaits du curcuma sur la santé

Voici un extrait d’article du Dr Franck Gigon, spécialiste des plantes médicinales dans la revue Plantes & Bien-Être qui prend l’exemple du curcuma, pour illustrer les bienfaits des plantes naturelles.

« Des milliers d’études ont été publiées à son sujet depuis 10 ans. Ses pigments polyphénoliques, appelés curcuminoïdes, ont révélé des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes de premier plan.

Ils préviennent et traitent aussi significativement les pathologies dites de civilisation : cancer, diabète, pathologies auto-immunes cardiovasculaires et neurodégénératives. Oui : une seule plante agit simultanément à tous ces niveaux ! Aucun médicament ne peut et ne pourra jamais en dire autant. Et ce n’est pas tout.

Curcuma Bio

Le curcuma soutient activement toutes les cellules de l’organisme avec une mention spéciale pour celles du foie. En ce sens, il nous protège des attaques des divers polluants de l’industrie pétrochimique et des dommages causés par les rayonnements. Tout cela et bien d’autres choses encore avec un lot d’effets indésirables faible et bénin… avec un recul de 6000 ans !

580 avantages santé !

La synthèse de 4000 études sur le curcuma relève pas moins de 580 avantages sur la santé exprimés par ses polyphénols !

Il est tout simplement hallucinant d’appréhender tout le potentiel thérapeutique que ce petit tubercule ocre peut nous proposer. »
Convaincant, non ?

 

 

 

Utiliser le curcuma dans la cuisine

Le plat sauté (pour les articulations)

curcuma-epiceFaites revenir des pousses de bambou (riches en silice) dans un wok, avec des petits morceaux de poivron (vitamine C), Ajoutez du gingembre frais râpé + 2 petites cuillères de curcuma en poudre,

En fin de cuisson, ajouter 1 cuillère à soupe de cameline. La cucurma est une plante à l’action anti-inflammatoire et anti-douleur utile pour les maladies articulaires. A forte dose (1200 mg), elle est comparable à celle de médicaments comme la cortisone, les AINS utilisés contre l’arthrite rhumatoïde.

L’infusion au curcuma (pour la digestion)

tisane curcuma

 

 

 

Laisser infuser 1 cuillère à café de curcuma dans 50 cl d’eau ou de lait de soja chaud, Ajouter 1 goutte d’huile essentielle de curcuma en fouettant, Ajouter 1 goutte d’HE de vanille. Le curcuma protège le foie (augmentation des enzymes hépatiques) et la paroi de l’estomac et améliore la production de bile.

L’OMS a reconnu son efficacité sur la sphère digestive contre les nausées, les douleurs, les inflammations

 

 

 

Le velouté vert au curcuma

  • Faites bouillir 1/2 litre d’eau avec 400 g de brocoli, 1 patate douce, 4 gousses d’ail pendant 1/4 d’heure,
  • Mixer,
  • Ajouter 1 cuillère à café de thé vert matcha,
  • Ajouter 2 cuillère à café de curcuma avec un peu de poivre.
  • Servir avec du basilic haché.

veloute-curcuma

 

Le curcuma a une action sur plusieurs centaines de récepteurs cellulaires qui aident l’organisme à contenir la prolifération de cellules anormales ; ce qui se révèle fort utile dans le cas de la prévention de cancers.

Certains oncologues l’intègrent dans leur protocole thérapeutique. Comme le souligne l’ouvrage Curcuma, vertus et bienfaits, les Indiens qui consomment du curcuma chaque jour dans le curry développent, à âge égal, 8 fois moins de cancer du poumon, 9 fois moins de cancer du colôn et 5 fois moins de cancer du sein que les Occidentaux.

 

 

 

 

Quels sont les effets bénéfiques du curcuma sur la santé ?

curucuma-poudre

Le curcuma contient plus d’une douzaine de composés phénoliques, appelés curcuminoïdes, qui produisent différents effets bénéfiques pour la santé. A tel point que le Dr Béliveau préconise, pour ralentir la prolifération de cellules cancéreuses, de consommer une cuillerée de curcuma chaque jour ! Certaines études disent que le curcuma peut prévenir le cancer, la maladie d’Alzheimer et soulager la douleur de l’arthrite. Selon les médecines traditionnelles asiatiques, le curcuma permet :

  • de prévenir le cancer ainsi que son traitement, comme on l’a vu ci-dessus, : il favorise la fabrication d’enzymes qui permettent au corps d’éliminer les métastases (= cellules cancéreuses). Bien qu’il n’ait démontré qu’un effet inhibiteur sur le cancer du côlon chez l’homme, des études sur les animaux et in vitro suggèrent que le curcuma ralentit aussi la croissance des tumeurs du sein, de l’oesophage et du foie.
  • d’agir comme immunomodulateur : il améliore le fonctionnement du système immunitaire. Il stimule la fabrication d’immunoglobulines G (anticorps spécifiques) en cas d’affections virales. Il ralentit l’helicobacter pylori, qui est une bactérie active dans les ulcères de l’estomac et du duodénum.
ADVERTISEMENT
  • protéger les muqueuses gastrique et réduire les ulcères gastriques.
  • lutter contre les maladies inflammatoires chroniques, comme par exemple le traitement de l’arthrite rhumatoïde. Le curcuma inhibe les réactions auto-immunes ; il aide notamment à maîtriser la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn.
  • réduire les symptômes du syndrome de l’intestin irritable.
  • d’agir contre la crise de foie en augmentant la synthèse de bile par les cellules du foie (hépatocytes) ainsi que sa sécrétion dans l’intestin lors des phases digestives (effets cholérétique et cholagogue). La bile peut ainsi faciliter l’absorption   des graisses par l’intestin et  bien remplir sa fonction de solubilisation du cholestérol, favorisant son élimination fécale sous forme de sels biliaires (effet hypocholestérolémiant du curcuma.
  • de prévenir Alzheimer et les affections neurodégnératives : dans les pays où on consomme beaucoup de curcuma, on développe 4,4 fois moins de maladies d’Alzheimer

L’inconvénient du curcuma : sa faible biodisponibilité

curucumaLe principal inconvénient du curcuma est qu’il est peu biodisponible. Autrement dit, si on veut se soigner avec de la poudre de curcuma, il faut en consommer de grandes quantités ! Pour améliorer son absorption, il vaut mieux le consommer en association avec du poivre ou de la pipérine :

Curcuma : les doses requises pour être efficace

On peut l’associer au poivre noir pour améliorer son efficacité car, selon le Dr Béliveau, le poivre noir augmenterait de 1000 fois l’absorption de la curcumine. C’est sans doute pourquoi dans la tradition indienne, le curcuma a toujours été utilisé dans des mélanges d’autres épices et est toujours accompagné de poivre noir.

Le curcuma est liposoluble, il faut donc le mélanger dans une base d’huile pour augmenter sa biodisponibilité. Il est conseillé de le prendre dans une préparation concentrée de curcuma associée à de la pipérine extraitre du poiver noir ou des curcuminoïdes liés à de la lécithine. Cela augmente leur « disponibilité » d’un facteur 20 !

Conclusion : Finalement, tout comme l’ail ou le thé vert, le curcuma fait partie de ces plantes qui sont utilisables efficacement contre de nombreux troubles, comme le démontrent des études toujours plus nombreuses. Le curcuma mérite sa flatteuse réputation. Il reste qu’il ne s’agit pas, malgré ses vertus, de le consommer comme un médicament ; c’est avant tout une épice tout à fait agréable à cuisiner et au goût.

ADVERTISEMENT

*

NB : A noter que des recherches cliniques sont toujours en cours. Manquant d’éléments médicaux et scientifiques, nous ne pouvons savoir si les femmes peuvent en consommer pendant leur grossesse. Avant toute prise de cette épice, consultez votre médecin pour connaître la compatibilité de celle-ci avec votre traitement.

 

 

 

Article rédigé par : "Emma"

"Journaliste et diététicienne professionnelle, Emmanuelle est une spécialiste de l'alimentation saine. C’est elle qui vous fait découvrir avec sa chronique hebdomadaire et ses reportages, comment on peut rester en forme en mangeant mieux. Une belle plume à suivre au pied de la lettre !"

 

 

Commenter cet article

moyet 10/11/2016 16:20

Bonjour Madame,
Consultez vous en région Parisienne, dans le cas contraire pourriez-vous m'indiquer un thérapeute à Paris.
Merci d'avance
frédéric moyet

patybio 08/02/2017 18:36

Bonsoir Frédéric,
Merci pour votre message, je n'exerce pas le métier de naturopathe.
En revanche si vous cherchez un naturopathe sur la région parisienne, je peux vous donner l'adresse.
Veuillez-me joindre en privé par email : lotus99@rocketmail.com
Bonne soirée Paty