Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de patybio

Comment Nelson Mandela a failli ....Perdre la vie

18 Mars 2011, 08:10am

Publié par patybio

 

 

 

 

3248052341_ef4040a462.jpg

 

  Ce petit texte est à la fois un
  aveu de courage et d'humilité.

 

 

    Nelson Mandela, le célèbre
  leader sud africain qui a dirigé
  la lutte contre l'Apartheid est
  aussi connu pour avoir puisé une
  profonde sagesse dans ses longues
  années de prison.
   
    Un jour, peu après sa sortie de
  prison, Nelson Mandela et une
  partie de son staff ont emprunté
  un petit avion de tourisme.
   
    En plein vol, le moteur de
  l'appareil a commencé à
  crachoter... puis, soudain,
  l'hélice s'est arrêtée de tourner !

    Mandela n'a pas bougé un cil.
  Il est resté tranquillement dans
  son siège à regarder le sol qui
  se rapprochait.

    Ses collaborateurs, affolés au début,
  ont fini par se calmer. Peu à
  peu, leur tension nerveuse a
  baissé.
   
    Finalement, le pilote a fait le
  nécessaire et l'avion a réussi à
  se poser.
   
    Une fois en sécurité sur le
  tarmac, Nelson Mandela a attrapé
  sa plus proche collaboratrice par
  le bras et lui a dit :
   
    « J'étais vraiment terrorisé,
  là haut, dans cet avion ».
   
    Ce jour là, la jeune femme a
  compris à quel point les années
  de prison avaient façonné
  Mandela.

    Plus tard, elle l'a entendu dire :
  « Plus vous prétendez que vous
  n'avez pas peur, plus vous devenez
  courageux. Mais on ne devient pas
  courageux du jour au lendemain.
  Il faut vous persuader chaque
  jour, petit à petit, que vous
  êtes fort et résistant ».
   
    -------------------
   
  Ce petit texte est à la fois un
  aveu de courage et d'humilité.

POURQUOI ?

 

    De courage parce qu'il faut un
  sacré sang froid pour ne pas
  succomber à la panique quand un
  avion pique du nez.

    D'humilité aussi, car Nelson
  Mandela
ne se décrit pas comme un

  super héros : il explique au
  contraire que le courage s'apprend,
  que le peur se dompte, par étape.

    Après tout, si Mandela - qui n'est
  qu'un homme avec ses forces et ses
  faiblesses- l'a fait, vous pouvez le
  faire aussi !

    À faire suivre...
   
    « La valeur d'un homme se
  mesure au temps que l'on met à le
  décourager. »

    Robert C. Savage

©2011 Christian Godefroy, Chesières

 

Je vous souhaite une douce journée Paty

3023219647_5bd7e8e09e.jpg

Commenter cet article

pierrot rochette 14/01/2013 17:02


Cher Simon

A titre de vagabond poète, j'ai pris la décision dans ma vie privée oeuvre d'art de poser deux gestes poétiques. Le plus possible, ne plus dormir dans un lit tant que des enfants dormirons sur le
sol, ne plus me servir de ma queue tant que des enfants seront sexuellement abusés. Je veux que mon corps devienne, morceau par morceau, au fur et à mesure de ma conscientisation, une suite de
prière pour que la future humanité oeuvre d'art surgisse un jour dans les yeux de chaque enfant qui naitra.

CONGELATEUR

comme par hasard
cette nuit j’ai dormi
sur un congélateur

su l’bout y avait une petite table
un peu plus basse
pour mes pieds de rêveurs

comme oreiller
un vieux chapeau
un vieux sac de couchage
en guise de manteau

soudain
dans le lit de l’humanite
tout habille, j’me suis glissé
et j’ai prié

REFRAIN

pour les femmes et les enfants
dans les camps de refugiés
qui tendent leurs mains en tremblant
dans l’espoir d’être aimés

COUPLET 2

comme par hasard
dans la cabane à patates frites
sur le sol ou je dors

Pierrot
veut m’installer un poêle à bois
y va faire froid qu’y m’dit
si froid dehors ben oui

mais quand y m’a parle
d’un lit j’lui ai dit
j’aurais préférence
pour une table
de la largeur de celle
où j’ai dormi cette nuit

en quête d’un coeur
pour l’occident consommateur

là je prierai

COUPLET 3

comme par hasard
sur la route ou j’ai marché
une écrivaine dans son auto m’a embarqué

j’aurais aimé lui dire
j’aurais le rêve de te masser
de mes deux mains
qui ont déjà trop prier

assis dans une chaise roulette
je tournerais autour de toi
comme autour de mon oeuvre

et mes doigts
brûleraient la table congélateur
en enflammant tes sens
protèges par mon coeur
épuisé de prier

REFRAIN FINAL

pour les femmes et les enfants
dans les camps de réfugiés
qui tendent les mains en tremblant
dans l’espoir d’être aimés

moi le reste de ma vie
sur une table je dormirai
honteusement désespéré

au nom de l’humanité
jusqu’a ma mort
je prierai

Pierrot
vagabond céleste

-----

l'HOMME-LESBIEN

je suis
lesbien
comme homme

oui
un homme
lesbien

je refuse
de m’servir
de ma queue

tant que
les mâles
la
deshonoreront

en en
faisant une arme

pour
abaisser
les cieux

honte
en moi ils auront

je debande
par protestation

jusqu’à
ma mort

devant leurs
tristes
actions

je
fais
l’amour
à
une femme

comme
une femme
fait l’amour
à une autre femme

je suis un homme lesbien
lesbien en mon corps et mon àme

au nom
des enfants abusés
des femmes violées

je dépose à leurs pieds
les dernières larmes
de mon âme

je dépose à leurs pieds
les dernières larmes
de mon âme

Pierrot
vagabond céleste


hommage à Nelson Mandela


www.reveursequitables.com


www.enracontantpierrot.blogspot.com

patybio 14/01/2013 19:18



Merci à vous :)


Bonne soirée



pierrot vagabond poète du quebec 09/01/2013 01:27


merci pour votre


magnifique blog


quel beau temoignage


que vous nous transmettez sur Nelson Mandela:))))


 


Nelson Mandela
est incontournablement
le plus grand rêveur equitable
de la planète

un de mes poèmes
inspiré
par son rêve d'équité


 


---------




     VOYAGE

chu rien qu’un chanteur qui voyage
tu m’verras jamais à t.v.
j’ai 35 ans j’fais pas mon âge
j’fais du flolklore dans mes tournées

j’ai comme des explosions dans tête
que j’ai besoin d’te raconter
d’un coup je meurs d’un hasard bête
dans des pays trop éloignés
—–
Au Japon j’ai connu l’boudhisme
avec des temples de 12,000 ans
pis en Afrique des musulmans
qui ont plusieurs femmes évidemment

moi catholique baptisé
thraumatisé par le péché
y a tellement d’religions sur terre
qu’aujourd’hui j’me sens libéré

——
j’ai vu des noirs bleus comme la mer
qui vendaient des serpents séchés
des noirs charbons en Côte d’Ivoire
qui m’ont donné leur amitié

du fond de la brousse ma peau blanche
a eu honte de ses préjugés
y a tellement de couleurs sur terre
qu’aujourd’hui j’me sens libéré

——
j’ai vu des langues par dizaines
des dialectes par centaines
sayonara good by je t’aime
midowo antimari midowo

moi québécois enraciné
qu’on a monté contre les anglais
y a tellement de languages sur terre
qu’aujourd’hui j’me sens libéré
————–

les religions sont des poètes
comme les langues et les couleurs
j’ai comme des explosions dans tête
qui font qu’aujourd’hui j’ai pu peur

d’être québécois dans l’fond du coeur
et j’ose crier à la jeunesse
maudit déniaise t’as 18 ans
je sais que la planète t’attend

j’sais pas si j’ai bien fait d’parler
mais pour le reste oubliez-moé.

Pierrot;)))

www.reveursequitables.com

www.enracontantpierrot.blogspot.com


www.demers.qc.ca


l'ile de l'éternité de l'instant présent


prologue

drissia 21/03/2011 14:50



Bonjour Paty


il est magnifique ce texte,merci et bon début de semaine!!Bisous 



Canardjaune 20/03/2011 22:23



Bonsoir : En lisant cette histoire , j'ai bien peur de ne pas être très courageux sur mes ailes de canard ; elles manquent de rémiges pour voler très haut . Trève de plaisanterie , cet
homme est un grand personnage comme il y en a peu sur cette planète . Bises et bonne semaine   



Isa-Marie 20/03/2011 21:08



C'est très beau !


Tu as raison nous devons avoir souvent du courage !


Amitiés d'Isa-Marie