patybio.over-blog.com

 

 


Bienvenue à tous,

  262305 247006511979816 100000114082023 1138577 1517032 n 

 

 Sur ce site vous trouverez les "Mille et une facette de Paty".

En effet, on pourra y  voir apparaître aux fils des jours et des saisons, 

 toute une kyrielle d 'articles traitant aussi bien  :

de la phytotherapie,

la cuisine saine et bio,

les compléments alimentaires,

les huiles essentielles, 

les cosmétiques naturelles,


Bien être,


le sport,

  La méditation,

les lectures ,
 
Les citations,

Les musique de relaxation etc...

 

 


        Tous ce qui peut  tourner autour de la devise
          "Mens sana in corpore sono" 

 

 

 

 

J 'aurai du plaisir à partager et lire vos commentaires 

 

 261411 168693236529670 109156979149963 377253 6430745 n

             

  

 

 

Conseils d 'hygiène vie

Mercredi 8 février 2012 3 08 /02 /Fév /2012 09:44

 

 

Le MISO


Remède royal de l'irradiation



2431307711_ac6de3cc16.jpg

En ce moment avec ce grand froid... Introduisez dans votre alimentation du MISO

Selon Michio Kushi, son successeur, il fortifie le sang, facilite la digestion, et procure une "chaude énergie ".


HISTORIQUE

Le 9 août 1945, la bombe atomique fut larguée sur Nagasaki. La radiation atomique mortelle s'étendit sur la cité rasée. Un grand nombre de personnes connut une mort agonisante. Mais pour un petit nombre, ce fut un miracle. L'hôpital du DR. Shichiro fut détruit, mais aucune des personnes travaillant à l'hôpital ne souffrit ou mourut de radiations. Au cours des années qui suivirent, le Dr. Akizuki et le personnel de son hôpital travaillèrent en contact rapproché constant avec les victimes ayant survécu au bombardement, dans des secteurs de la ville sévèrement détruits et hautement radioactifs. Intéressé au plus haut point par ce singulier phénomène, le Dr. Shishiro avança l'hypothèse que cette heureuse situation était le fait de leur consommation quotidienne de soupe au miso (extrêmement yang alors que la radioactivité est extrêmement yin) selon la classification du TAO) Il espérait cependant qu'une étude scientifique du dit phénomène lui fournirait un jour une réponse complète.

On a pu retrouver dans ses notes :

" (…) il y avait à l'hôtel un stock important de miso et de tamari. Nous avions aussi une grande provision de riz complet et de wakamé (algue utilisée pour faire un court bouillon ou la soupe au miso). J'avais nourri mon personnel au riz complet et à la soupe au miso un certain temps avant le bombardement. Aucun d'entre eux ne souffrit de la radiation atomique. Comment la soupe au miso pouvait elle prémunir contre la radiation ? La science pourra un jour donner une réponse ferme à cette question si on permettait aux gens de fournir des éléments aux fins d'expérience… "

 

UN CONDIMENT VENU D'ORIENT

Invention japonaise, le miso est une pâte d'aspect noirâtre obtenue à partir d'un mélange de soja fermenté, de sel marin et d'un enzyme de démarrage de la fermentation appelé KOJI contenant l'aspergillus oryzae. Dans les pays où le SOJA FERMENTE est un aliment de base, les maladies cardiaques et les différentes formes de cancer totalisent des taux significativement plus faibles…

Les Orientaux consomment du soja, mais seulement de manière transformée car à l'état brut, il n'est pas très digeste et contient des éléments qui empêchent l'assimilation des protéines.

 

CHELATEUR DES METAUX LOURDS
ET PROTECTEUR CONTRE LA RADIOACTIVITE

Ce n'est qu'en 1972 que les chercheurs japonais, parmi lesquels le docteur Morishita Keiichi, découvrent enfin que le miso contient de l''ACIDE DIPICOLINIQUE, un alcaloïde qui offre la particularité de chélater les métaux lourds tels que le strontium radioactif, le plomb, le mercure, le cadmium…et de les éliminer par les voies urinaires.

A l'époque, cette découverte fit la une des journaux japonais. Depuis, les autorités des grandes villes japonaises ont recommandé aux agents de la circulation (ceux qui règlent le trafic aux grandes intersections) de prendre leurs 2 bols de soupe au miso quotidiens, afin de favoriser l'élimination des polluants auxquels ils sont exposés. Cette histoire des docteurs Akizuki et Morishita est citée dans " The Book of Miso " de William Shurleff et Akiko Aoyagi (1946, 1983 et 2001). Depuis, d'autres études sont été menées sur cette question. En 2001, Ohara et son équipe ont observé que plus la fermentation du miso est longue et plus il offrait une protection efficace contre les radiations.

RAPPEL :

La chélation est un procédé physico chimique qui conduit à la formation d'un complexe entre un ion métallique positif et une substance organique. Le complexe résultant étant stable, inactif, non toxique, soluble et facilement éliminé par voie rénale, la chélation constitue une méthode thérapeutique ayant un intérêt pour éliminer des substances indésirables ou nocives pour l'organisme. Ainsi, elle trouve notamment des applications pour l'élimination des substances radioactives nocives, de même que dans le traitement des intoxications par les métaux ou de certaines maladies caractérisées par une accumulation de métaux dans l'organisme (maladie de Wilson, hémochromatose, par exemple). ANTI RADIOACTIF, ANTI ALLERGIQUE Selon le Dr. Morishita , le miso renferme de la zycobine capable de s'associer aux substances radioactives susceptibles d'être ainsi éliminées avec les excréments. Le miso s'avère donc très utile pour empêcher les maladies engendrées par les irradiations et les pollutions liées aux nouvelles technologies du nucléaire. D'après ce médecin, le miso combat également les allergies. Pour guérir un état allergique, il convient de renforcer la fonction intestinale. Le miso y parvient grâce à la production de bactéries pendant la fermentation qui aideront à briser les molécules de protéines complexes ingérées.

 

AIDE A LA DIGESTION ET SANTE GASTRO-INTESTINALE

Peu importe le nombre de fois que l'on consomme du miso non pasteurisé, celui-ci agit sur le fonctionnement du système gastro-intestinal à chaque fois. En effet, son contenu en plus d'une cinquantaine d'enzymes différents (digestives, entres autres), en lactobacilles et autres micro organismes utile sen font un aliment qui :




 


PROPRIETES DU MISO
•Améliore sensiblement la digestion ainsi que l'absorption et l'assimilation des aliments (action des enzymes).
• Régularise l'ensemble des fonctions digestives tout au long du tractus (action des enzymes et des lactobacilles)
• Enrichit la flore intestinale (action des lactobacilles)
• Permet d'atténuer les symptômes de la plupart des troubles gastro-intestinaux : reflux gastrique, acidité, brûlures, ulcère, syndrome de colon irritable, constipation, flatulence, diarrhée, constipation, flatulence, maladie de Crohn et symptômes de la candidose (action des enzymes, des lactobacilles et des composés obtenus par les interactions).
• Permet de surmonter certaines allergies et intolérances alimentaires, par exemple les intolérances au lactose, et au gluten (action des enzymes)

 
 



 

SOURCE DE PROTEINES

Le miso renferme de nombreuses bactéries favorables à la flore intestinale. Dans l'intestin grêle, ces bactéries digèrent et assimilent nos aliments. En leur absence, même les aliments sains seront mal utilisés par l'organisme. Bien que la protéine de soja ne soit pas complète, il n'en demeure pas moins que le miso est un aliment qui possède beaucoup d'acides aminés sous forme libres. Si les protéines animales provoquent putréfaction et acidose, le miso ne produit jamais cet effet. Le miso chasse la putréfaction causée par la protéine animale.

 

RAPPEL POSOLOGIES

En cas de pollution radioactive :

1 cuillère à café de la pâte dissoute dans un bol d'eau chaude 4 fois /jour

En préventif : 1 bol matin et soir

Suite à une radiothérapie : une cuillère à café 4 à 5 fois par jour dans une tasse d'eau chaude, pendant 2 semaines.


 Michel DOGNA

"Le journal Michel DOGNA"

 
Partage de cet article à partir du site :  http://www.ladietetiquedutao.com/miso.html 

 

 


Attention le miso doit être consommé avec modération en raison de sa teneur en sel :

Au repas de rajouter pas de sel !


Le miso est un aliment salé (plus salé que certains fromages bleus, par exemple) qui peut être employé comme :
 assaisonnement ou base dans les soupes (le petit déjeuner japonais traditionnel comprend toujours un potage, le miso-shiru)
 base pour la confection de bouillons ou de sauces
 élément entrant dans la préparation de plats cuisinés (par exemple, encornets farcis au miso)
 condiment, y compris avec des entrées froides, tel que le concombre ou le chikuwa fourré au miso
 
Très facile d'apprêt, puisqu'il suffit de l'incorporer directement à la nourriture déjà préparée, il constitue une alternative au sel de table, à la moutarde, au jus de viande, au concentré de tomate et aux fromages à pâte molle.
 Dans la soupe miso, Aveline Kushi met généralement une cuillère à café de miso par tasse de liquide. Cette proportion peut servir de règle facile à retenir pour cuisiner.


Il vaut mieux conserver le miso dans un récipient hermétique au réfrigérateur.

 

 Pour parfaire ses connaissances :

 

Le miso (味噌?) est un aliment japonais traditionnel qui se présente sous forme de pâte fermentée, à haute teneur en protéines, de goût très prononcé et très salé. Il peut être de couleur beige ou jaune pâle à brun chocolat foncé et sa texture ressemble à celle d'un beurre de noix (arachide ou amandes, par exemple).
 
Il est composé du mélange suivant :
 grains de soja (parfois nommés haricots ou fèves de soya)
 le double de leur poids en riz ou en orge
 une forte proportion de sel marin et d’eau
 un ferment appelé kōji (麹), mélange de blé ou de riz inoculé avec le kōji-kin
La durée de fermentation peut aller de quelques semaines à trois ans, selon la variété de miso. (wikipédia)

 

 

 

Des propriétés exceptionnelles

Remarque : Les informations fournies par Vajrah (site vajra.be/index.php/Sante/le-miso-aliment-miracle) sont de simples conseils nutritionnels et ne peuvent en aucun cas se substituer aux recommandations des professionnels de la santé!
 
Le miso est un tonique digestif. Des bactéries friandes d'acide prolifèrent dans le miso non pasteurisé. Elles stimulent la flore intestinale et améliorent la santé et l'endurance.
On le préfèrera non pasteurisé, car il fournit davantage de vitamines, de minéraux, d'enzymes et de nutriments fondamentaux.
Les enzymes qui contribuent à la fermentation du miso lors de sa fabrication, sont les mêmes que celles qui aident à la digestion d'un repas.

Il est aussi une excellente source de lactobacillus, qui :
-favorise la régénération d'une bonne flore intestinale,
-lutte contre les micro-organismes indésirables,
-et facilite l'absorption de substances nutritives.

Les bactéries que l'on trouve dans l'intestin grêle sont également bénéfiques pour lutter contre:
-la constipation,
-les infections à levure (candidoses),
-et l'intolérance au lactose
 
De plus, le miso : stimule la sécrétion gastrique et évite la putréfaction causée par la digestion des protéines animales.

Le miso contient plus de 12% de protéines; la fermentation les scinde en dix-huit acides aminés, dont huit essentiels, et en permet ainsi une bonne assimilation.
La fermentation permet également l'apparition d'acides gras essentiels et rend digeste les glucides, responsables de flatulences après un excès de tofu (fromage de soja) ou de tonyu (lait de soja).

 

 

 

Mieux que la pomme proverbiale chaque jour qui vous préserve du docteur, le bol de soupe miso chaque jour ajoutera du tonus à votre vie.

5052807124_833d1ae247.jpg

 

A suivre recette de la soupe au Miso ..Beau mercredi Paty

Par patybio - Publié dans : Conseils d 'hygiène vie - Communauté : nature et bien être
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Vendredi 3 février 2012 5 03 /02 /Fév /2012 17:54

 

 

Ces aliments qui nous protègent du froid

 

1809436914_b3ba27b768.jpg

 

Lorsqu'il fait froid notre organisme met en route une série de mécanismes pour augmenter notre chaleur corporelle et maintenir nos organes vitaux à l'abri du danger. Augmenter la chaleur c'est produire de l'énergie. L'ensemble de ces opérations s'appellent la thermogenèse. C'est par exemple ce qui se produit quand vous grelottez à cause du froid : ces micro-mouvements musculaires produisent de la chaleur.

En dehors de plusieurs couches de vêtements, de gants et d'un couvre-chef, une bonne alimentation peut permettre d'augmenter la thermogenèse ; certains aliments y parviennent même très bien. Ces aliments qui augmentent la thermogenèse vous permettront d'avoir moins froid mais aussi d'être moins fatigué et de moins grossir pendant l'hiver. En effet, la thermogenèse est la plus efficace lorsqu'elle active l'utilisation des graisses pour fournir de l'énergie.

Le café

IMGP1969

 

Même à faibles doses le café est efficace pour activer la thermogenèse (1 - 3). Un grand café corsé peut augmenter la dépense d'énergie de 4%. Une consommation répétée de cafés au cours de la journée peut augmenter la dépense d'énergie totale jusqu'à 13% (4). De plus, cet effet s'accompagne d'une augmentation de l'utilisation des graisses pour fournir de l'énergie. Dis autrement cela signifie que si vous mangez comme d'habitude, vous perdez du poids. Alors si vous ressentez l'envie d'en boire plus quand il fait froid, n'hésitez pas. Attention toutefois, le café élève pour plusieurs heures les hormones du stress, donc prudence chez les personnes anxieuses et les mauvais dormeurs.

Le thé vert

3834234745_3771bfe439.jpg

Le thé contient des substances de la famille des polyphénols, dont les catéchines, qui semblent pouvoir augmenter la dépense d'énergie comme la caféine (5). Les catéchines empêcheraient la dégradation de la noradrénaline un neurotransmetteur dont le rôle est d'activer les cellules graisseuses et de favoriser le déstockage des graisses. La catéchine efficace s'appelle épigallocatéchine gallate (ECGC) et elle agirait surtout en synergie avec la caféine (que le thé contient déjàa mais dans une quantité moindre que le café) (6). On peut donc se contenter du thé, mais pour un effet optimal, il faudrait soit boire du café et du thé au cours de la journée soit prendre un complément alimentaire qui contient les deux substances actives (caféine et ECGC). En raison des variations importantes selon les types de thés et leur mode de préparation il est difficile de déterminer combien de tasses de thé sont nécessaires pour un réel effet mais l'ECGC serait efficace dès 270 mg par jour.

Le piment

Vous avez des vapeurs après avoir mangé un plat pimenté ? Eh bien oui, ce n'est pas qu'une impression. Le piment modifie l'activité du système nerveux autonome et active la thermogenèse via la capsaïcine, son ingrédient actif (7). Comme le café il peut vous réchauffer en facilitant la perte de poids (8). L'effet est proportionnel à la dose mais si vous n'êtes pas habitué, augmentez votre consommation progressivement. Vous risqueriez un léger malaise gastrique. Prudence chez les personnes qui souffrent de maladie auto-immune car le piment facilite la perméabilité intestinale, donc ouvre la voie à la présence d'antigènes dans le sang, qui pourraient exacerber des réactions auto-immunes.

Le gingembre et le poivre noir

177639720_204e947bfd.jpg

Le gingembre contient du gingerol et le poivre noir de la pipérine. Ces deux ingrédients font partie de la même famille que la capsaïcine du piment même s'ils sont beaucoup moins puissants. Ils restent efficaces pour lutter contre le froid (9).

 

Les protéines

IMGP2092

Les protéines sont les macronutriments qui ont l'effet thermique le plus élevé comparativement aux glucides ou aux lipides. Ne les négligez donc pas en hiver. Les protéines animales se trouvent dans les viandes, poissons, laitages et oeufs, les protéines végétales dans les légumes à feuilles, le soja, les légumineuses accompagnées de céréales et les oléagineux secs.

 

IMGP2327

Les oméga-3

1074141651_09210fd5ed.jpg

Les acides gras oméga-3 sont une famille de graisses polyinsaturées. Les oméga-3 dits "à longue chaîne" se retrouvent dans les poissons gras. Quelle est la caractéristiques de tous ces poissons riches en oméga-3 ? Ils nagent en eaux froides. En effet, les oméga-3 ont la particularité d'être très rapidement mobilisables par l'organisme en cas de besoin pour fournir de l'énergie. Ainsi, un bon stock corporel d'oméga-3 permet ainsi de mieux se protéger du froid (10, 11). Pour cela, vous pouvez consommer du poisson gras deux à trois fois par semaine, voire des capsules d'huile de poisson.

L'huile vierge de noix de coco

6404501009_9d0b9911fb.jpg

A l'inverse des oméga-3, les graisses saturées sont préférentiellement stockées plutôt qu'utilisées pour fournir de l'énergie. Il faudrait donc plutôt les réduire (viandes grasses, fromages, etc.) (12). Cependant, il existe un autre type de graisses saturées peu courantes dans l'alimentation qui sont elles capables de fournir de l'énergie très rapidement. Il s'agit des triglycérides à chaînes moyennes (TCM). Les TCM se trouvent en grande quantité dans l'huile vierge de noix de coco (que l'on se procure facilement en magasin biologique). Une étude a montré que la consommation de 5 à 10 g de cette huile aux trois repas principaux augmentait la thermogenèse de 5% (13).

 

 

Attention aux régimes

Vous êtes constamment fatiguée ? Vous avez toujours froid ? Si le phénomène perdure, vous devez consulter un médecin car ces symptômes peuvent signaler un trouble ou une maladie. En revanche, si vous suivez un régime amincissant drastique, la fatigue et le froid sont des symptômes normaux. Néanmoins ils vous fragilisent face aux affections hivernales : relâchez un peu vos efforts ou choisissez un régime plus souple.

 

 

Références: Article de  : Jacques Robert  Nutrition.fr

 


                                          Pensées vers vous tous mes amis Paty

5890130187_8ee312d6c5.jpg

 

 


Par patybio - Publié dans : Conseils d 'hygiène vie - Communauté : Naturopathie Holistique
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Lundi 30 janvier 2012 1 30 /01 /Jan /2012 14:30

 

 

Extrait vidéo a partir du livre : Le grand dictionnaire des malaises et des maladies

 

 

Bon début de semaine

en compagnie de ce beau poème écrit par mon ami Cosmic

 


Récolte la graine celui qui sème la pluie de chaque jour..
 Enfantera sa pousse qui ne demande qu'à être..
 Ramasse l'eau du puits là où jaillit notre source intarissable
 Dans laquelle chacun y puise son devenir.. s'aime..
 
La joie ne paraît que si l'on veut la cueuillir
Là où Dieu nous a vu naître..
 Grandir où je suis l'homme assis par terre..
 Un lotus quand notre fleur est un cactus
 Issu de l'ombre disparaissent les catacombes...
 
Des siècles d'amour surgissent.. nos luttes indomptables
 Où siège d'innombrables jour de l'âme en peine.. en prouesses..
 En proie quand rode l'aigle si l'on ose ainsi paraître..
 
D'un exploit lui qui peut nuire à l'abondance ce paradis..
 Notre terre nul part ailleurs où l'on sublime la paix du coeur...

Une envie cette promesse à découvrir ce qu'est l'ennui..
 Une pause une heure s'arrête et de côté
 Je m'en vais pondre un nouvel air...

 

1001180432_d11f09da2a.jpg

Par patybio - Publié dans : Conseils d 'hygiène vie - Communauté : nature et bien être
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Dimanche 22 janvier 2012 7 22 /01 /Jan /2012 16:58
 
A savoir sur les toilettes publiques
 
 
1321381701_c2ad22dfc3.jpg
 
Article de Santé et Nutrition 


« L'expérience a été menée avec le laboratoire d'hygiène de la Ville de Paris à la sortie de toilettes publiques. Trois personnes sur quatre ne s'étaient pas lavé les mains ou avaient recueilli des germes fécaux sur une poignée de porte.

Toutes avaient porté plusieurs fois leur main à la bouche et avaient contaminé plus de 60 % des personnes à qui elles avaient serré la main ! Il n'est donc pas étonnant que la gastro-entérite puisse toucher un grand nombre de personnes en très peu de temps ! »

Cette information publiée dans « Dossiers familial » m'a frappée, au moment où la presse s'étonne de l'ampleur de l'épidémie de gastro cette année.
 
Beaucoup d'infections pourraient être évitées par des gestes simples :
 
« Fermez le couvercle de vos toilettes avant de tirer la chasse d'eau », explique le Dr Frédéric Saldmann, spécialiste de l'hygiène alimentaire, et auteur du livre "On s'en lave les mains". Une étude américaine a montré que la chasse d'eau produit un effet aérosol qui, par les gouttelettes qu'elle pulvérise, envoie des germes sur toute la surface de vos toilettes, notamment sur le papier toilette utilisé ultérieurement par d'autres personnes.
 
Certains de ces virus ou bactéries peuvent encore être inhalés au cours des deux heures qui suivent, entraînant des infections respiratoires.
 
Selon le réseau Sentinelles de l'Inserm, le nombre de « diarrhées aiguës devrait continuer d'augmenter » dans les semaines à venir. Le seuil de l'épidémie a été franchi hier. Si vous voulez avoir une chance d'être épargné, pensez-bien à vous laver les mains fréquemment et reportez-vous à la « stratégie anti-gastro » que nous avons publiée le 15 novembre dernier.
 
En plus des règles d'hygiène élémentaire (ne portez pas vos doigts dans votre bouche, votre nez, vos yeux ni vos oreilles, utilisez des mouchoirs en papier jetable, toussez dans votre coude pour ne pas infecter vos mains...), voici ce que Xavier Kern* et moi recommandions contre la gastro :
 
Boostez votre système immunitaire ...De très bons conseils
 
Soignez votre flore intestinale, pièce stratégique centrale de votre dispositif de défense immunitaire, en consommant des prébiotiques, aliments que vous ne digérez pas mais qui serviront de nourriture aux bonnes bactéries qui sont dans votre intestin, et en prenant des probiotiques, c'est-à-dire des bactéries et levures qui ont un effet positif pour votre santé, et qui régénèreront votre flore intestinale.
 
Le miso : et les produits issus de la lactofermentations ou fermentations lactiques, comme la choucroute, sont des aliments quasi miraculeux pour la reconstitution de la flore intestinale et bactérienne en générale.
 
Vous avez peut-être déjà entendu parler dans les rayons de phytothérapie (se soigner par les plantes) des échinacées ces plantes qui renforcent le système immunitaire. Vous pouvez trouver des préparations sous forme de teinture mère (le principe actif de la plante est extrait avec de l'alcool, mais les quantités restantes dans le produit final sont très faibles). En prévention, vous pouvez prendre trente gouttes d'échinacées, trois fois par jour, à mélanger dans de l'eau ou tout autre liquide. La cure dure deux semaines à un mois, et est à renouveler si vous sentez des alertes. Un flacon de 60 ml d'échinacées coûte environ quatre euros, et devrait pouvoir vous tenir tout l'hiver.
 
La propolis, à macher, en spray, ou en goutte à diluer dans un verre d'eau tiède, est aussi un excellent stimulant du système immunitaire. La propolis est un enduit dont les abeilles se servent pour recouvrir toutes les surfaces intérieures de la ruche afin d'en assurer l’étanchéité et surtout pour lutter contre les invasions microbiennes ou fongiques (champignons). Les abeilles fabriquent la propolis à partir de diverses résines qu’elles recueillent sur les bourgeons et l’écorce des arbres (surtout sur les peupliers et les conifères), et auxquelles elles ajoutent de la cire et des sécrétions salivaires.
 
La vitamine C est également essentielle en automne. Elle est primordiale pour maintenir votre système immunitaire en état de contre-attaquer dès qu'une nouvelle bactérie cherche à se frayer un chemin dans votre corps. Pensez donc, surtout en période hivernale, à consommer beaucoup d'oranges, mandarines, qui regorgent de vitamine C, mais aussi de la banane, qui est une excellente source de magnésium. Toutefois, il est douteux que vous puissiez atteindre la quantité nécessaire de vitamine C sans prendre de comprimés.

Et de plus...
 
Pour renforcer son système immunitaire, la cohérence cardiaque a fait ses preuves (avec des études à l'appui) (3). Elle consiste en l'application de respirations plus longues qu'habituellement, avec 5 secondes d'inspiration par le nez (pour éviter le passage des bactéries de l'air directement dans la gorge, grâce aux poils qui sont dans le nez) puis 5 secondes d'expiration par la bouche pour que ce soit plus profond. Appliquez ces respirations 3 fois par jour pendant 5 minutes, cela sera bon pour augmenter votre résistance mais vous permettra aussi de passer un moment au calme.
 
Essayer de bien dormir, de manger beaucoup de fruits et légumes, de faire de l'activité physique (au moins 30 mn d'activité à l'extérieur, chaque jour).
 
Que faire si vous êtes déjà atteint
 
D'abord, vous devez interrompre votre régime alimentaire normal, mais vu les vomissements et les diarrhées provoquées par la gastro, vous l'aurez certainement fait spontanément.
 
Dans la mesure où vous perdez beaucoup de liquide, par le haut et par le bas, vous devez lutter contre la déshydratation, en buvant régulièrement de l'eau de riz.
 
Dès que votre appétit renait, mangez de la purée pomme de terre-carottes (sans lait), du poulet bouilli cuit avec des légumes, et le bouillon ainsi obtenu. Peu à peu, vous pourrez réintroduire le riz et le pain.
 
Au bout de trois jours sans diarrhées ni vomissement, vous pourrez reprendre votre alimentation habituelle.
 
Trois jours sans vomissements ou diarrhées seront les indices de la reprise de l’alimentation habituelle. Éviter quand même les aliments gras et les viandes autres que le poulet bouilli au début de la reprise alimentaire.
 
Recette d’eau de riz : faites bouillir pendant 30 minutes un volume de riz complet dans seize volumes d'eau, ajoutez une demi cuillère à café de sel de mer gris. Passez le liquide au chinois pour retirer le riz, laissez tiédir. Au moment de servir, vous pouvez ajouter un peu de miel pour améliorer le goût.

 
Les pépins de pamplemousse chinois détruisent tous les germes néfastes des intestins, avec l'aide de l'huile essentielle de thym. Cette dernière est votre grande alliée pour les maladies infectieuses, y compris celles des enfants. Deux gouttes dans une cuillère à café de miel, mélangées à une tisane de romarin seront bénéfiques aussi bien pour la gastro que pour la grippe.
 
Le sirop de sureau noir est le grand champion des infections virales. Les résultats des recherches montrent
que l'extrait des baies est capable d'enrayer en deux jours les symptômes de la grippe chez 93,3% des sujets traités.
 
A votre santé !
 
Jean-Marc Dupuis avec Xavier Kern
Belle soirée Paty
Echinacea
 
           
Par patybio - Publié dans : Conseils d 'hygiène vie - Communauté : partage
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Mercredi 4 janvier 2012 3 04 /01 /Jan /2012 17:39

 

En parcourant mes documentations...j ai découvert ce document très intéressant

sur l importance de la respiration

par : Eric Hamel


Partage avec vous tous


6170013406_70b70e8ba7.jpg

 

 

Tout le monde sait à quel point la respiration c'est important pour l'humain. Nous ne pouvons pas vivre très longtemps sans respirer. C'est le besoin le plus important.

Mais avons-nous vraiment conscience de toute son importance???

Le monde physique a été créé à partir du monde énergétique d’où nous venons.
Le monde physique ne peut pas faire autrement que répondre à l'énergie. Il est une sorte d'image, de miroir. Également, il ne peut faire autrement qu'il EST énergie car il est fait à partir DE l'énergie.

Par exemple, si nous pensons à quelque chose qui nous fait peur, cela entraine une réponse au niveau physique : l'arrivée de l'adrénaline, et le rythme cardiaque qui augmente.

La pensée ou l'émotion est énergie. Alors vous voyez que le physique répond TOUJOURS à l'énergie.

Toute action ou réaction physique est née d'une pensée consciente ou inconsciente.

Alors lorsqu'on respire, en fait, il y a une action énergétique en premier, et ensuite il y a la réaction que nous voyons dans le physique, la respiration.

Et vous allez voir à quel point c'est un miroir!

Au niveau énergétique, nous nous connectons à l'univers pour aller puiser, telle une pompe, l'énergie vitale, l'amour, le prana, l'orgone, prenez le terme que vous voulez, afin de se remplir et d'amener l'énergie vitale nécessaire aux corps énergétiques.

Au niveau physique :

Lorsque nous inspirons, une partie de l'univers pénètre en nous. Et à l'inverse, lorsque nous expirons, une partie de nous retourne dans l'univers. Vous voyez la connexion? C'est notre communion avec l'univers.

Nous inspirons, entre autre, de l'oxygène et de l'hydrogène, qui sont les combustibles nécessaires pour brûler le sucre, afin de le transformer en ATP, qui se trouve à être l'énergie primaire des cellules. Vous voyez l'apport en énergie vitale physique nécessaire?

Qu'est-ce qui arrive s'il y a un manque de carburant? Si nous ne respirons pas assez?

* Lorsque qu'il manque de carburant, le sucre n'est pas brûlé entièrement, il est transformé en acide lactique. Donc nous rendons notre corps plus acide. Vous faites le lien avec le cancer? Le cancer vit dans un environnement acide et privé d'oxygène. Vous faites le lien avec se sentir "raqué" après avoir fait de l'exercice?

* Les cellules sont privées de recevoir toute l'énergie, l'ATP nécessaire au bon fonctionnement. Donc impossible pour elles de se libérer de leurs déchets. L'organisme ne fait que s'encrasser de plus en plus.

* Comment le système immunitaire peut-il faire son travail s'il ne reçoit pas l'énergie nécessaire?

* L'organisme est obligé de se concentrer sur les fonctions les plus vitales en énergie.

* Il est donc plus difficile de digérer, d'assimiler, d'éliminer, etc.

S'il y a chaos dans le corps physique, c'est parce qu'il y a chaos dans les pensées et les émotions, ça ne peut pas faire autrement, c'est un miroir.

Allons plus profondément.

Il y a deux façons de respirer : volontairement et involontairement.

Commençons avec involontairement puisque c'est de cette façon que la plus part des gens respirent durant la journée. Involontairement veut dire que nous en avons peu ou pas conscience. Que nous respirons peu souvent, et de piètre qualité.

Involontairement, ça sonne également comme RÉACTION. L'Égo réagit. Et comme j'ai déjà expliqué, ce n'est pas l'égo qui doit diriger notre vie.
Nous sommes dans la mauvaise direction. Comment pouvons nous changer de direction? Par la volonté!

Volontairement veut dire que nous prenons le temps d'être Présent et Conscient pour inspirer et expirer de la bonne façon. C'est-à-dire, inspirer en 5-6 secondes, et expirer en 5-6 secondes.

Mais surtout, de respirer AVANT d'en avoir besoin pour ne pas que le corps physique soit en manque, stressé, anxieux et déprimé parce qu'il a peur de mourir.

Volontairement, ça sonne comme ACTION. L'ÂME AGIT. C'est elle qui est venu s'incarner pour vivre une expérience dans le physique. C'est elle qui devrait diriger notre vie.

Si vous êtes constamment dans les peurs, cela indique que votre attention est trop dans votre tête, et que vous nourrissez beaucoup trop l'égo, c'est pourquoi il continue de vivre et qu'il dirige votre vie.

Pour que l'Âme puisse reprendre le contrôle, il suffit de RESPIRER, de prendre ACTION au lieu de réagir.

Vous vous souvenez que le corps physique est une entité vivante à part entière? Et qui ne nous appartient pas? Et que c'est à nous, la Conscience, de répondre à ses besoins?

Vous vous souvenez aussi qu'une Conscience, c'est un créateur? La Conscience créée sa vie avec ses pensées?

Alors comment pensez-vous que la Conscience puisse créer sa vie à SA volonté, si elle ne fait même pas respirer son véhicule VOLONTAIREMENT?

Commencez-vous à comprendre toute la puissance et l'importance de la respiration? Elle vous permet de PRENDRE RESPONSABILITÉ pour ce qui se passe dans votre vie (Âme), au lieu de la subir comme une victime (Égo)!

PRENDRE RESPONSABILITÉ, veut dire de répondre à ses besoins. Ce sont les responsabilités de la Conscience envers le corps physique.

C'est aussi de réaliser que nous sommes les seuls créateurs de tout ce qui nous arrive dans notre vie. Nous ne pouvons blâmer personne! Même qu'au contraire, il faut les remercier pour avoir amené le message jusqu'à notre Conscience.

Vous voyez que tout ça, c'est pour que nous apprenions à nous aimer.
RESPIRER = à se remplir d'Amour!!!

Avez-vous remarqué de quelle façon nous respirons lorsque nous dormons? De grandes respirations lentes et profondes PRATIQUEMENT SANS ARRÊTS! C'est comme ça que nous devrions respirer le jour, le plus possible volontairement, en Conscience.

Et ceux qui ronflent la nuit, est-ce que ce ne serait pas par hasard que le corps essai de se reprendre car il ne respire pas assez le jour???

J'aimerais partager avec vous un exercice très puissant qui permet de se sentir mieux en moins de 15 minutes et qui permet de se libérer de nos bibittes en même temps!

1. Dire : "Je demande aux guides de m'aider à combler les blessures qui n'ont pas encore été comblées."
2. Mettre la main gauche sur le chakra du cœur, dans le milieu de la poitrine.
3. Mettre la main droite sur le chakra du plexus solaire, un peu en dessous du diaphragme.
4. Inspirer lentement et profondément pendant 5-6 secondes. Soyez présent à votre corps, écoutez le.
5. Expirer lentement et profondément pendant 5-6 secondes.
6. Recommencez le #4 jusqu'à ce que ça fasse 15 minutes minimum. Il n'y a pas de maximum si vous aimez faire cet exercice plus longtemps.
7. N'oubliez pas de remercier les guides.

Le corps émotionnel est branché sur le plexus solaire, c'est pourquoi lorsque ça brasse au niveau émotionnel, nous avons mal au ventre.

En mettant vos mains de cette façon, vous allez envoyer de l'amour dans votre corps émotionnel ce qui fera disparaitre les "mauvaises" émotions. Et vous allez vous sentir mieux presque instantanément! Vous allez également permettre aux blessures qui sont pris autour du cœur de se libérer!

Vous allez aussi ressentir à quel point le corps physique est heureux que vous preniez soin de lui, pour la première fois, depuis si longtemps!

En respirant en même temps, vous allez puiser/pomper l'énergie vitale encore plus rapidement. Alors, utilisez ce truc lorsque votre corps fait mal et qu'il vous demande de l'Attention, en touchant l'endroit en question.

En vivant l'expérience par vous-même, vous verrez toute la puissance de l'Amour en action. Il ne sera plus question d'y croire ou non!

Si vous voulez une preuve scientifique de ce que j'avance au sujet de la respiration, aller voir le site http://www.coherencecardiaque.ca/ sous l'onglet Ressource il y a des Vidéos très intéressants.

Maintenant, la cerise sur le sundae!

Quelle est l'importance du corps physique pour la Conscience?

D'où nous venons, Dieu/Le Créateur, nous a créé à son image en utilisant sa source d'énergie infinie, l'Amour.

Nous sommes donc, ses créatures/ses fils, des Consciences comme lui, des Créateurs comme lui, des Dieux comme lui.

Comme il est notre Créateur, il a la responsabilité de garder ses créatures en vie en leur envoyant toujours son Amour.

Cela veut dire que nous n'avons jamais manqué d'Amour, sinon nous serions mort.

Alors comment fait-on pour savoir c'est quoi l'Amour, si nous en avons jamais manqué? Pour pouvoir comparer ça prend toujours 2 points de référence.

Il y a un petit problème. Nous ne pouvons pas vivre le manque d'Amour directement sinon nous mourons. Et ça ne serait pas très pratique de l'apprendre de cette façon!

La solution, c'est de venir emprunter un corps physique, qui lui va vivre le manque d'Amour à notre place, et nous communiquer son expérience comme si c'était nous qui le vivions directement.

Alors s'il meure, au moins, nous n'allons pas mourir, ni perdre l'apprentissage.

Alors le corps physique, est une entité vivante à part entière, qui accepte de mourir pour nous, par Amour pour nous, pour que nous puissions apprendre ce qu'est l'Amour!!!

C'est tellement important pour nous, car, que ferait un Créateur s'il n'était pas en mesure d'utiliser sa source d'énergie pour créer? Il ne servirait à rien!

Ce qui prouve que la fonction de tous les fils de Dieu c'est d'étendre le Royaume de Dieu, en ajoutant toujours leurs créations au TOUT, tout comme le fait Dieu lui-même. C'est la raison pourquoi le Royaume de Dieu est INFINI, toujours en expansion!

Si vous manquez d'inspiration dans votre travail, INSPIREZ! Vous allez vous emplir d'Amour, ce qui augmentera vos vibrations et vous mettra en connexion avec votre Âme et l'univers, ce qui vous permettra de recevoir toute l'inspiration et la volonté, dont vous avez besoin!!!

Vous voyez maintenant l'importance du corps physique, ainsi que l'importance de la RESPIRATION!

Le prochain email portera sur l'eau.

Amour et Lumière!

Eric Hamel

 

 

  6997778855_80d0159cdb.jpg

 

 

La Vie en elle-même est une toile vierge,
Elle devient ce que nous y peignons..
Nous pouvons y peindre la Joie, le Bonheur et l'Harmonie,
Cette Liberté est notre splendeur..
- Osho -
Par patybio - Publié dans : Conseils d 'hygiène vie
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Dimanche 6 novembre 2011 7 06 /11 /Nov /2011 16:26

 

 

L'Ayurveda et les épices

 

5138816615_988d6e47ba.jpg

 

L'Ayurveda ou " Veda de la longévité ", est une des écoles de la médecine traditionnelle indienne basée sur le système de pensée hindoue classique. C'est une médecine trop souvent présentée ou de façon caricaturale ou de façon un peu trop idéalisée, et surtout trop détachée du contexte culturel et social et même écologique, et l'étude des rapports complexes entre les groupes humains dans la société hindoue. A côté s'est développé le Siddha un système très proche, mais qui utilise beaucoup les minéraux, tandis que les remèdes de la très riche pharmacopée de l'Ayurveda (plus de sept cents végétaux) sont extraits particulièrement des plantes. La troisième école est l'école grecque, Yunani, héritée de la médecine grecque développée par les Arabes qui a supplanté l'Ayurveda dans les milieux musulmans et dans les régions converties à l'Islam. Les conceptions ayurvédiques, présentées comme d'origine divine, mais dont la datation des sources les plus anciennes ne peut être antérieure aux siècles précédant notre ère, remonteraient cependant à une époque antérieure à celle de la formation des écoles médicales grecques. La communication d'idées indiennes dans les milieux médicaux grecs est attestée par la mention de drogues ayurvédiques et de leurs noms indiens dans les textes grecs.

L'Ayurveda, englobe outre la pratique médicale, l'examen de toutes les conditions organiques, biologiques et psychologiques et physiopathologiques du corps, de l'esprit et de la conscience, dans la santé et la maladie. C'est une médecine ayant une approche fonctionnelle globale, selon laquelle il n'y a pas que des maladies auxquelles il faut s'attaquer, mais d'abord des malades dont il faut restituer l'équilibre général des fonctions perturbées. Ce que ne pourrait pas renier le médecin de campagne, ou le bon généraliste de jadis, connaissant son malade, sa famille, son histoire...

LES TROIS DOSA OU HUMEURS

Hormis les maladies exogènes dues à des causes accidentelles, coups, blessures, chutes, brûlures, morsures..., toutes les maladies endogènes sont dues à un déséquilibre des dhatu, les éléments qui constituent l'univers. Vata que l'on traduit généralement par le vent, pitta, la bile, et kapha, le phlegme, quand ils ne sont pas en harmonie sont responsables de perturbations dans l'équilibre des éléments du corps et de ceux qui l'animent. " Le vent moteur de l'Univers l'est aussi du corps où il est représenté par le " souffle vital ".

" Le vent, la bile et le phlegme, à l'état normal, font que l'homme, avec ses facultés intactes, doué de vigueur, de bonne mine et de santé, arrive à une grande longévité...

Mais rendus anormaux, ils le mènent à une grande adversité " peut-on lire dans le Charakasamhita. C'est pourquoi on a donné à ces trois éléments le nom de tridosha les " trois humeurs " ou les " trois troubles ". L'altération d'un seul de ces éléments, et même de l'une de ses formes secondaires peut déclencher une maladie en raison de ses répercussions sur le fonctionnement des deux autres éléments. Deux ou trois éléments peuvent être mis en cause dans la production des différents maux à des degrés divers. Les autres éléments, les organes, les tissus, les articulations, le système vasculaire réagissent entre eux et le déséquilibre des uns entraîne le déséquilibre des autres.

Les déséquilibres entre les trois éléments sont aussi responsables de phénomènes psychologiques tels que les émotions incluant la peur, la colère, l'avidité, ou des émotions plus élevées telles que la compassion, l'amour, la compréhension et aussi de maladies psychosomatiques.


Une alimentation adaptée, une thérapeutique préventive et curative

Les perturbations dans le vent, la bile, le phlegme ont des causes multiples qui dépendent du comportement du malade, de son caractère, de son alimentation, de son mode de vie, compte tenu des circonstances extérieures. Le microcosme qu'est le corps humain étant à l'image du macrocosme. On ne peut qu'être frappé de voir à quel point la diététique élaborée dans l'Ayurveda témoigne d'un grand souci d'adaptation non seulement au tempérament des individus, mais à l'environnement, aux climats et aux différentes populations de l'immense continent indien, aux saisons, aux circonstances. On peut rétablir l'équilibre dans l'interaction des trois éléments en modifiant les habitudes de vie et la façon de s'alimenter pour s'adapter aux changements de l'environnement.

Le Charakasamhita donne énormément d'informations sur l'alimentation dans les quatre chapitres, " La Tétrade sur les aliments et les boissons ". Dans le traité de Susruta il y a également des chapitres consacrés aux modes de vie.

Les écarts alimentaires sont souvent incriminés. Le Samhita de Charaka, médecin à la cour de Kanishka, souvent remanié et augmenté au cours des siècles dit que " celui qui se gave d'aliments onctueux, lourds, gras, de céréales, de la chair d'animaux des marécages ou d'animaux aquatiques, de lait et de ses dérivés, de sucre, et de préparations à base de farine, et qui en même temps s'abstient d'exercice physique...souffrira des maux provoqués par la satiété. " Susruta, autre excellent représentant de la médecine indienne, affirme que " chez les délicats, chez ceux qui se nourrissent et se comportent indûment, par suite de fatigue excessive due aux femmes, aux spiritueux et aux exercices, par suite d'affliction, par suite d'écart de régime de la saison et de l'emploi déréglé des corps gras, etc., le sang venteux s'excite chez le continent comme chez le corpulent. "

Parmi les maux dus à ce type de comportement, l'Ayurveda classe la fatigue, l'impuissance, l'obésité, les sensations de lourdeur dans le corps, les maux d'estomac, les prurits, la fièvre, l'urticaire, les affections urinaires, l'obstruction dans les canaux des sens... Mais certains de ces maux, anorexie, fièvre, peuvent tout aussi bien dus à de la sous-alimentation qui peut causer la toux, des douleurs intercostales, la constipation... le délire et la folie.

 

Le vent

Le vent siège dans le gros intestin, la cavité pelvienne, les os, la peau, les oreilles et les cuisses. Il gouverne tout ce qui est mouvement biologique, la respiration, les mouvements des muscles et des tissus, les pulsations du coeur, les impulsions des cellules nerveuses, les clignements d'yeux, les tremblements et les spasmes.... Le vent gouverne des émotions telles que la gaieté, mais aussi la peur, la nervosité, l'anxiété, la douleur, les tremblements.

 

  • L'activité normale du vent, vata, est perturbée par trop d'exercices, des veilles prolongées, trop de
  • marche à pied, une alimentation riche en aliments piquants, chauds, acides ou caustiques,
  • un temps nuageux ou pluvieux.
  •  A l'automne où prédomine le vent, il vaut mieux éviter les fruits secs, les aliments
  • riches en protéines et tous ceux qui augmentent le vent tels que les melons,
  •  les tomates, les pommes de terre, les aubergines, les petits pois, la salade, le boeuf,
  • les crèmes glacées.



Parvenu au sang le vent excité peut provoquer des ulcères et nous dit le traité de Susruta, " celui qui siège dans les chairs, des nodosités douloureuses, de même celui qui siège dans la graisse des nodosités indolentes non ulcéreuses. Celui qui a atteint les vaisseaux peut produire la douleur lancinante, la contraction et la plénitude des vaisseaux. " Car , d'après le spécialiste, G. Mazars, le sang fluide à l'état normal peut devenir le siège ou la source de maux divers, non seulement par la suite d'un déséquilibre propre, mais par l'intermédiaire des perturbations d'un des dosa, d'une des humeurs. Le sang " vicié " peut bloquer le chemin du vent, qui rendu excité peut troubler démesurément le sang: c'est " le sang venteux ". Lorsque le sang " venteux " atteint les tendons, il entraîne paralysie et convulsions, quant il parvient aux articulations, il les rend douloureuses et enflées, aux os, il entraîne des fissurations.

La bile
La bile, pitta, a son siège dans le sang, la graisse, les yeux, intestin grêle, l'estomac, et elle gouverne la digestion, l'assimilation, le métabolisme, la température du corps, la coloration de la peau, l'éclat des yeux. Il gouverne aussi l'intelligence et des émotions telles que la colère, la haine, la jalousie.

 

  • L'activité normale de la bile est perturbée par les aliments gras, les boissons fermentées, la peur,
  • la colère. L'été où prédomine la bile il faut éviter les aliments chauds, épicés et piquants qui
  • vont
  • aggraver la bile de même que le beurre de cacahuètes, l'ail, les bananes, les papayes, les fruits acides. Les aliment qui inhibent
  • la bile sont les graines de tournesol, les mangues, les oranges, les prunes et les poires, les choux, la salade verte, les champignons,
  • les asperges.



L'action conjointe de l'excitation de la bile et de l'échauffement du sang qui en découle est responsable de l'inflammation des pieds, des hémorragies et de toutes les maladies qui se manifestent par une perte de sang ou de " sang avec bile ": saignements de nez, hématémèses, hémoptysie, mélénas...

Le phlegme
Le phlegme, kapha, a son siège dans la poitrine, la gorge, le nez, les sinus, la bouche, l'estomac, les articulations, le plasma, le cytoplasme, les diverses sécrétions du corps. Il gouverne la force biologique et la résistance naturelle des tissus du corps ainsi que des émotions telles que l'avidité, l'attachement, l'envie mais aussi des émotions plus élevées telles que le calme, le pardon.

 

  • L'activité normale du phlegme est perturbée par le temps hivernal, le manque d'exercice, la paresse, un usage immodéré de céréales, des repas trop rapprochés. L'hiver est la saison où prédomine le phlegme, il est bon d'éviter les boissons froides, les glaces, les yaourts qui augment le phlegme. Par contre il y a des aliments qui inhibent le phlegme tels que les fruits secs, les grenades, le poulet, le riz basmati, le choux...
  • L'action conjointe du dérangement du sang et du phlegme rend les gens inactifs, muets ou bégayants.



LES TROIS GUNA, LES TROIS QUALITES

Le Harita Samhita de rédaction plus tardive s'intéresse aussi à la diététique. La classification des aliments y dépend de leurs " guna ", de leurs qualités fondamentales en rapport avec les cinq éléments de base: la terre, l'eau, le feu, l'air et l'éther. L'observation des rapports entre le corps et l'esprit ont amené les médecins indiens à classer les individus en combinant deux critères, l'un constitutif, l'autre psychologique. Le premier décrit les individus selon la prédominance d'un des trois types vitaux, le venteux, le phlegmatique, le bilieux, le second tient compte de la prédominance d'une des trois " guna ", les trois qualités fondamentales de la nature : sattva, rajas, tamas.
Sattva est l'essence des choses, lumière, concentration. Le rajas est l'action, l'énergie bouillonnante, le rouge de la passion, le tamas ce sont les ténèbres, l'apathie, la passivité, la bêtise, la dispersion. Le type idéal de comportement est celui où prédomine sattva. C'est, dans le contexte hiérarchisé de la société hindoue celui du brahmane qui doit privilégier une nourriture sattvique, ainsi que tous ceux qui sont engagés dans une discipline spirituelle ou intellectuelle. On y privilégie les aliments choisis en fonction de leur pureté rituelle et de leur résistance à la pollution lait et produits laitiers, fruits, miel, céréales, lentilles, riz, pour assaisonner le poivre blanc, sel noir (kala namak), le jus de citron, le gingembre frais, mais ni ail, ni oignon, ni tamarin. Ni tabac, ni alcool, ni oeufs, ni viande, ni poisson. Pas de plats, très épicés ou très acides.

Il fut un temps où pas un cuisinier digne de ce nom n'aurait songé à préparer un repas sans examiner le type et le tempérament de la personne, venteux, bilieux ou phlegmatique, son âge, son état de santé, le climat, la saison, l'heure, la saveur, la consistance et la nature réchauffante ou refroidissante des aliments. Il lui faut choisir les aliments en fonction de leur saveur : sucrée, acide, piquante, amère ou astringente. Ainsi les aliments sucrés (madhura) enrichissent le sang, la moelle et le sperme, les aliments acides (amla) stimulent les fonctions digestives, les amers (tikta) aiguisent l'appétit. Il faut aussi distinguer entre les nourritures chaudes ou froides, ce qui n'a rien à voir avec la température effective des mets, mais la sensation de chaleur ou de froid dans le corps qu'ils provoquent quand ils sont ingérés. Ainsi le jus de citron, le lait, le beurre, le yaourt, le sucre blanc et le thé brûlant servis avec du lait sont froids, mais le café, l'ananas, la mangue, la mélasse, la cardamome, les clous de girofle... sont chauds. Trop de frais provoque des congestions, des écoulements de nez. Trop de chaud entraîne de la dysenterie , des maladies de peau, de la toux... Les petits enfants doivent manger du frais, également conseillé aux femmes enceintes ou en période menstruelle.

Les épices comme antidotes de certains aliments

Les épices peuvent être conseillées dans des préparations ou dans des mets pour contrebalancer les effets éventuellement négatifs des aliments selon la constitution des individus.

 

Aliments Effets négatifs Epices conseillées pour en corriger les effets négatifs
Céréales
Avoine Augmente le phlegme et les graisses

Curcuma, graines de cumin et

moutarde

Blé Augmente le phlegme et les graisses Gingembre
Riz Augmente le phlegme et les graisses Clous de girofle, grains de poivre
Divers
Alcool Stimulant, puis dépresseur

Mâcher un quart de c à café de

graines de cumin ou 1 ou 2 graines

de cardamone

Café Stimulant, puis dépresseur

Noix de muscade en poudre avec

de la cardamome

Caféine Stimulant, puis dépresseur Gingembre
Chocolat Stimulant, puis déprime l'organisme Cardamome ou cumin
Sucreries, bonbons Provoquent la congestion Gingembre sec en poudre
Tabac Augmente la bile et stimule le vent Graines de céleri, acore
Fruits
Avocat Augmente le phlegme Ail, curcuma, citron et poivre vert
Banane Augmente bile et phlegme Cardamome
Mangue Provoque de la diarrhée Cardamome avec du ghee (beurre clarifié)
Melon Cause de la rétention d'eau

Noix de coco râpée avec de

la coriandre

Pastèque Cause de la rétention d'eau Ajouter du piment et du sel
Légumes
Ail Augmente la bile Citron, lime et noix de coco râpée
Choux Provoquent des gaz

Cuisiner à l'huile de tournesol avec

graines de moutarde et du

curcuma

Fèves et haricots Provoquent des gaz, des ballonnements, de la distension abdominale

Ail, cayenne, poivre noir, piment,

clou de girofle, gingembre et sel

Oignons Produisent des gaz Lime, citron, sel, graines de moutarde
Pommes de terre Provoquent des gaz

Grains de poivre avec du ghee

(beurrre clairifié)

Salades vertes Provoquent des gaz Jus de citron, limette, huile d'olive
Tomates Augmente le phlegme Citron vert, cumin
Noix et graines
Noix Produit des gaz, augmente la bile

Tremper toute la nuit, cuisiner avec

huile de sésame et du piment

Beurre de cacahuètes Lourd, crée des maux de tête, a des propriétés collantes, augmente la bile

Gingembre et poudre de cumin

grillée

Poisson
Poisson Augmente la bile

Noix de coco, citron et

citron vert

Produits laitiers
Crème aigre Augmente le mucus et cause de la congestion Cardamome et coriandre
Crèmes glacées Augmentent le mucus et causent des congestions Clou de girofle et cardamome
Viandes
Viande rouge Lourde à digérer Cayenne, piment et clou de girofle


Le tableau suivant classe les herbes et épices en fonction de leurs saveurs,
de leur nature refroidissante ou réchauffante, et de leurs actions sur les humeurs.


Epices Saveur Nature Action post digestive Propriétés et actions
Ail
Piquante
et âcre
Chaude
Douce

Grasse, onctueuse, lourde.
Bonne contre la toux, les vers intestinaux,

les rhumatismes.
Soulage vent et phlegme, augmente la bile.

Anis
Piquante
Chaude
Douce

Légère. Améloire la digestion.
Désintoxique, augmente la bile, diminue le vent et

le phlegme.

Cannelle
Douce
Chaude
Douce

Soulage la soif, stimule la salivation, diminue

la sécheresse de la bouche.
Diminue le vent et la bile, et stimule le phlegme.

Cardamome
Douce et
piquante
Chaude
Piquante
Améliore la digestion.
Bonne pour le coeur et la respiration.
Diminue le vent et le phlegme.
Peut exciter la bile en cas d'excès.
Céleri
(graines de)
Piquante
Chaude
Piquante
Légère. Soulage la nausée.
Augmente la bile.
Diminue vent et phlegme.
Coco
(noix de)
Douce
Froide
Douce
Grasse, onctueuse et fortifiante.
Soulage le vent et la bile.
En excès, augmente le phlegme.
Coriandre
(graines de)
Piquante
astringente
Froide
Douce
Grassse, ontueuse et légère.
Calme les sensations de brûlure.
Soulage la bile.
Cumin
Douce
Chaude
Piquante
Légère, ontueuse et grasse.
Améliore la digestion.
Soulage la diarrhée.
Stimule la bile, diminue vent et phlegme.
Curcuma
Amère
Chaude
Piquante
Améliore la digestion.
Bonne pour les diabétiques. Astringente.
Soulage le phlegme. En excès, augmente vent et bile.
Fenugrec
(graines de)
Amère
Chaude
Piquante
Sèche. Bonne contre la fièvre et l'arthrite.
Soulage le phlegme, en excès, augmente le vent et la bile
Gingembre
Piquante
Chaude
Douce
Légère, sèche, âpre.
Améliore la digestion. Désintoxiquante.
Soulage vent et phlegme en cas d'excès, la bile.
Girofle
(clous de)
Piquante,
sucrée
Chaude
Piquante
Favorise la digestion et la saveur des aliments.
Augmente la bile, soulage vent et phlegme.
Grenade
Astringente
Froide
Piquante
Bonne pour bile et phlegme. Augmente le vent.
A une action sédative mais constipe.
Provoque la vasoconstriction et la coagulation sanguine.
Hibiscus
(fleurs de)
Aigre
Chaude
----
Stimule l'appétit et l'esprit.
Provoque salivations et sécrétions.
Diminue le vent, accroît bile et phlegme.
Moutarde
(graines de)
Piquante
Chaude
Piquante
Grasse, légère, piquante.
Soulage les douleurs musculaires.
Augmente la bile, soulage vent et phlegme.
Moutarde
(huile)
Piquante
Chaude
Piquante
Grasse, légère, piquante.
Soulage l'arthrite, les entorses en applications externes.
Augmente la bile, diminue vent et phlegme.
Oignon
Piquante
Chaude
Piquante
Lourde.
Stimule appétit et sexualité. Fortifiante.
Diminue la fièvre en usage externe.
Soulage vent et phlegme. Augmente la bile.
Sésame
(graines de)
Douce,
amère et
astringente
Chaude
Piquante
Améliore la digestion.
Bonne pour le diabète.
Augmente bile et vent, soualge le phlegme.
Sésame
(huile de)
Douce
Chaude
Piquante

Légère, onctueuse et grasse. Astringente.
Augmente la bile. Diminue le vent, assez bonne

pour le phlegme.

Tamarin
Aigre
Chaude
Sucrée
Stimule l'appétit et l'esprit.
Provoque salivation et sécrétions.
Diminue le vent, accroît bile et phlegme.
Soja
Douce
Froide
Douce

Légère, onctueuse et grasse. Laxative.
Astringente. Bonne pour le vent et la bile.
Pour le phlegme, à consommer avec modération

avec les alimentes piquants.

 

      Source : La boîte à recettes


Entre le ciel et la terre, il n'y a qu'une demeure temporaire." 
Proverbe Tibétain

 340493 158413264255756 131021500328266 254639 6342-copie-1


     
Une myriade de couleurs sublimes se reflètant avec intensité dans ce lac limpide et paisible !
     
Par patybio - Publié dans : Conseils d 'hygiène vie - Communauté : Elixir de vie au fil de l 'eau
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires

Créer un Blog

Recherche

Texte Libre

 Il ne suffit pas d'engranger les récoltes du savoir, du savoir- faire ni de vendanger les fruits du savoir-être et du savoir- devenir, encore faut il accepter de les offrir pour s'agrandir ensemble jacques Salomé

 3886387485_df1a4bf520.jpg

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recettes à succès

Pour accéder au recettes directement  

cliquez sur les titres

 

 

  Petits gâteaux aux poires et farine de petit épeautre

  IMGP3183

Galettes de quinoa aux carottes et poireaux

  Galettes de quinoa aux carottes et poireaux

 

 Crumble aux fruits rouges et muesli Bio ! 

         

  IMGP3144

 

Le gâteau d 'anniversaire aux pommes en forme de rose

 

IMGP1642

 

Citrons farcis à la tomate , feta et olives

IMGP2502

 

 Maestro basilic en cuisine Petits cakes

 IMGP2164

Tarte aux tomates, poivrons, origan et thym frais

   IMGP2365

 Petits sablés aux huiles essentielles de citron

 

IMGP1644

 

Cake aux fruits rouges  

 

IMGP2585

Riz aux graines d Amarante,tomates cerises et poivron jaune

IMGP2268

  

Galettes de flocons d Azukis à la ciboulette et menthe

IMGP2329

 

 Boulettes de viande aux graines de sésame,tournesol et algue ! 

 

  IMGP1795  

 

 Gratin de courgettes au chèvre,et graines de tournesol

 

IMGP1825

 

Deux recettes au choix pour vos soirs d été

IMGP2494

 

IMGP2412

 

 

Nid de crevettes fraîches sur duo de poivrons rouges et verts

IMGP2527

 Paniers farcis à la viande, olives et graines de courge

IMGP2387

 

   Salade printanière de quinoa aux petits légumes

 IMGP1850

 

Les linguines au pesto

Bruschette aux artichauts

Ballotins de saumon au chèvre frais et pamplemousse

 

 

La recette du mercredi avec vos enfants: Les pancakes  

 

IMGP1862

 

 pâtes au saumon basilic parsemés d' algues rouges

IMGP1897

 

Salade au Gomasio, huile de Sésame et Cameline

 

 salade gomasio

  Une de mes petites douceurs au huiles essentielles de citron

IMGP2523

 La recette du mercedi :Tarte à la tomate et basilic

tarte tomate suite

 

 

Salade de carotte aux fleurs séchées!

 IMGP1962

 

Conchiglioni farcis à la feta et graines de tournesol

 

IMGP1936

 

Le pain Essene

 

IMGP2079

 

  Risotto Arborio printanier aux asperges

 

IMGP2073

 

 

Pitas à la farine de quinoa et sel de Guérande

IMGP1951-copie-1

 

Quiche aux courgettes, feta, ciboulette et olives vertes

 IMGP1966

 

 

  

 

Fraises en robes de chocolat noir

 

IMGP2185

 

Galettes solaire à la farine de chataîgne et aux épinards

 IMGP2126

 

Pomme d 'Amour farcies à la ricotta et graines de tournesol

 

  IMGP2197

 

Brownie à la farine de Quinoa et sirop d 'agave

 

IMGP2211

 

l' Engrain et le Blé du Gaulois à découvrir!

 

IMGP2248

 

Petites galettes de coquillettes au basilic,bacon et parmesan

 

IMGP2134

 

 

Pommes de terre au gorgonzola, roquette de Jamie Oliver

 

  baked potato skins with gorgonzola, rocket and mustard fruit

 

Muffins aux fruits des bois 

IMGP2301

 

Muffins aux courgettes, farine de petit épeautre et parmesan

IMGP2310

 

Salade italienne de légumes grillés avec du farro

italian roast vegetable and farro salad

 

 La salade du soleil de paty

 IMGP2353

 

Soupe à la tomate et au thym frais

 IMGP2317

Légumes du soleil émincés avec sa ronde de dés de poulet

IMGP2482

 Salade Grecque aux lentilles

 

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés